[NS] Cinquième prime acoustique

Le
Garance
Voilà voilà j'arrive, salut les copains et les copines, c'est parti
pour le cinquième prime. Le thème de ce soir, c'est « acoustique ».
Pour vous rappeler le principe, il s'agit de mettre le maximum de
bordel sur la scène, des musiciens, des instruments, des cadreurs, des
trucs ikea-déco et des tas de tapis entassés artistiquement pour cacher
les fils de tout ce bazar unplugged. Le but du jeu est évidemment de
faire chuter le maximum de candidats, parce que les épaisseurs
variables de tapis avec des cables dessous, y a rien de plus
casse-gueule, sans parler des petits bouts d'escalier habilement
dissimulés dans le décor. Ils sont taquins, à la NS. Mais on en est à
la 6e ou 7e NS, et vous pensez bien que les candidats sont avertis.
Enfin sauf un. Bref, acoustique, c'est donc le thème officiel. Le thème
underground, c'est « vie privée de Cédric » et « dégommage de chanteurs
de vériétoche ».

Le jury a l'air d'avoir trouvé son entrée de croisière : ils sont
encore une fois déjà assis et heureusement que Sainclair a changé de
T-Shirt dans l'intervalle, parce qu'on se demanderait presque s'ils se
sont levés depuis la semaine dernière. Sinclair a encore plus de
cheveux si c'est possible (il va finir afro), Lio a un soutien-gorge
rouge et c'est tout, Philippe a une magnifique veste avec les mêmes
têtes de mort que sur le foulard de Paris Hilton dans le Closer 423 du
mois de mars 2008 page 54 et André, aucun souvenir, pas assez fashion.
Quant à Virginie, elle a fait de gros efforts pour mettre tous ses
seins au milieu et l'objectif est atteint, il ne reste plus rien sur
les côtés.

Jules

Je ne sais plus pourquoi, mais il est super content de ses rouges de la
semaine dernière et d'ailleurs, Sinclair lui a fait vachement plaisir
en lui faisant hors caméra le geste de lui donner une fessée. Tu
m'étonnes. Donc Sinclair donne des fessées. Véro, ça t'inspire quoi ?
Moi il va me falloir la semaine pour m'en remettre.

Jevetta Steele, Calling You

Comme d'habitude, ça ne ressemble pas du tout à la chanson d'origine
qui est plutôt dépouillée, tandis que là, il y a beaucoup
d'instruments et même un rythme. Du coup, ça perd un peu en intensité
dramatique, mais j'imagine que si on avait voulu faire dramatique avec
la voix de Jules là-dessus, on allait droit dans le mur. Le résultat
fait un peu variété et je trouve que les refrains ne vont pas très bien
à son espèce de voix de canard, c'est difficile à expliquer. Je ne suis
pas fan de la chanson, d'un autre côté, donc rien d'extraordinaire pour
moi.

4 bleus

Lio : « C'était impeccable. Je suis étonnée de la vitesse à laquelle tu
apprends. » [Tu veux dire qu'on serait dans un genre d'école de chant
télévisée, c'est ça ?]

André : « C'est une prise de risque maximum, tu as l'inconscience de la
jeunesse, il faut être inconscient pour y aller. T'es un peu un
braqueur, un peu un Billy the Kid, tu nous as dépouillés, mais on est
bien contents d'être tout nus devant toi [Vas-y fais un plan large sur
Sinclair deux secondes, c'est pour une copine.] Ça fait plaisir
d'entendre ça sans que ce soit une chanteuse casse-couilles qui
t'arrache les oreilles » [Je rappelle que la dernière qui a chanté ça à
la NS, c'était Miss Dominique, finaliste. Elle devient quoi au fait ?]

Sinclair : « Ouais, ouais, beaux couplets, pas assez papillon de
lumière [Sinclair, on te rappelle que sous la ceinture, c'est
interdit], mais quand même. C'est bien, tu fais des progrès, tu
comprends qu'il faut partager la chanson avec les autres. »

Philippe : « C'est sérieux, parce que c'est acoustique, ce soir [Oui
parce que d'habitude, quand c'est pas acoustique, c'est un vaste
foutoir, mais là, non]. Ce soir, j'ai entendu la voix de Jules, il
s'est mis à chanter [5e prime, pas pressé, Jules], il y a eu un petit
miracle, il s'est mis à chanter, c'était de l'ordre de la magie pure. »

Lucile

Olivia Ruiz, J'traîne des pieds

Pendant la plus grande partie de la chanson, elle reste très proche de
l'original et je trouve qu'elle souffre de la comparaison. Elle manque
de fermeté par rapport à la diction d'Olivia Ruiz, plus précise et qui
accentue plus. Le résultat paraît un peu mou. C'est dommage parce
qu'elle a par moment cette voix cassée superbe, mais elle ne l'utilise
pas assez, je me demande même si elle contrôle cet aspect-là. Elle se
réveille à la fin et passe du côté obscur de la force, mais beaucoup
trop fort et si elle s'éloigne de l'imitation, sa version devient
excessivement dramatique et ça manque de sobriété. Ok, je sais bien que
c'est stressant de déchirer ses godasses mais quand même y a des trucs
plus graves.

Un rouge d'André

André : « Lucile a eu du mal à prendre du champ par rapport à cette
chanson. Elle était trop dans les pas d'Olivia, la seule manière
qu'elle a eu de s'en sortir à la fin, c'était d'y aller à fond. Elle
était trop dans le surjeu. Normalement elle imprime son truc, cette
fois-ci elle a eu du mal à lutter avec la personnalité de
l'interprète. »

Lio : « Moi, je trouve que tu as plus de personnalité qu'Olivia Ruiz
[Lucile n'ayant pas de personnalité pour l'instant, admirez le crochet
du gauche en même tant que le lourd passif de Lio avec la Starac]. Je
trouve que tu t'en es bien sortie, je connaissais pas la chanson [enfin
cette daube] [Donc on savait que Lio était très âgée, on sait
maintenant qu'elle habite sur Alpha du Centaure, et c'est loin. Chérie
FM n'émet pas encore jusque-là. Demandez-moi, pour la vie privée des
Stars]. T'en as 10 fois plus sous la semelle [que cette daube]. T'es un
peu en-dessous de la semaine dernière, mais j'adore ta voix [et pas
cette daube]. »

Sinclair : « C'est compliqué, parce que c'est des vraies chansons
d'artistes qui sont marquées par les interprètes, tu t'en es bien tirée
[avec cette daube]. »

Philippe : « Tu as très bien chanté une affreuse chanson [Ah ben pas
besoin de sous-titre, merci Philippe. Sinon, tous à terre, attention
aux balles perdues.] Le boulot de chanteur, c'est de trouver des
véhicules qui te permettent d'aller plus loin, de te dépasser. Choisir
la chanson dans laquelle sa voix a un pouvoir. [Quelqu'un pourrait lui
réexpliquer le concept, sur le choix des chansons ?] Sa performance
était très bien. »

Sinclair : « Donnez-lui du Pat Benatar ! [au lieu de lui donner des
daubes] »

Lio : « Chante du Blondie, va sur des chansons rock [et arrête la
daube]. »

Je sais pas vous, mais j'ai l'impression indéfinissable et subtile que
le jury n'aime pas tellement la chanson.

Benjamin

Donny Hathaway, A song for you

Je sens bien que c'est totalement sacrilège, mais là c'est moi qui
n'aime pas la chanson, que je ne connaissais pas d'ailleurs. C'est un
piano/voix et comme la mélodie ne m'emporte pas, il ne se passe rien
pour moi. Vu l'enthousiasme du jury, je suppose que c'est tout ma faute
et que Benjamin s'en sort bien. Il est assez sobre mais investi quand
même, d'ailleurs on sait qu'il la chante pour quelqu'un, il l'a dit
dans le reportage et je dois dire que ça me plonge un peu dans des
abîmes de perplexité puisqu'il demande 20 000 ¤ à Voici pour avoir dit
à peu près la même chose, mais avec des photos. C'est ça en fait, la
célébrité. Sinon, une magnifique superposition de plans donne la
partition de Franck Sitbon comme nez à Lio, il faudra qu'elle demande
une caps pour sa prochaine visite chez son chirugien esthétique. Lio
est raide dingue de Benjamin pendant la chanson et pas qu'un peu, mais
il faut qu'elle se fasse une raison : c'était pas du tout elle dans
Voici.

4 bleus

Lio : « Je suis soulagée parce que j'avais peur de mes deux acolytes,
j'avais peur qu'ils mettent un rouge, j'aurais trouvé ça d'une
injustice forte. »

Sainclair : « Il faut remettre dans le contexte cette chanson, c'est un
bijou, il y a jamais eu d'aussi belle chanson [Oh attends et Titanic,
alors ?] et l'interprète est un fou. C'est gonflé de reprendre ça. »

André : « C'est un exercice très spécial. C'est s'attaquer au plus
grand soul man de tous les temps. Dans les écoles de jazz, ça
représente le sommet tellement il est intouchable. Benjamin, il y va
avec son innocence. »

Philippe « Cette semaine, je suis allé sur un site de téléchargement
[j'ai Internet moi, je suis pas un vieux croûton attends] le plus gros
et c'est les chanteurs de la NS qui sont n°1 devant Madonna [La honte.
Philippe Manoeuvre télécharge Madonna. C'est limite un motif de
licenciement] et je comprends pourquoi : c'est une performance, ça va à
l'encontre de tous les artifices de studio, il vient avec sa voix, il
prend des chansons, un Anapurna, un Everest [Philippe, Wikipédia me
souffle dans l'oreillette qu'il reste encore l'Aconcagua, le McKinley,
le Kilimandjaro, l'Elbrouz, le Massif Vinson, la Pyramide Carstensz, le
Mont Blanc, les Alpes et le mont Kosciuszko. Ouais, Kosciuszko. Non,
pas Morizet. De rien.] et il monte ça avec une classe et une fausse
aisance, tu as été parfait, pour moi c'était LA performance. »

Kristov

Alors déjà, il faut arrêter de les montrer au maquillage, ils sont
to-ta-le-ment ridicules. Bon, Cindy Sander, c'était dans le ton, mais
là, c'est pas gentil. En plus, Kristov est pas content de son image, je
sais pas si le montrer en train de se faire poudrer la figure avec un
gros blaireau va vraiment arranger les choses. Sinon, dans le
reportage, c'est au tour de Sinclair d'avoir été trop trop méchant la
semaine dernière et de tenter théoriquement d'atténuer le choc. En
fait, il lui met un bon coup de latte en répétant qu'il s'est « senti
envahi par un ennui terrible », et il l'achève d'un grand coup derrière
les oreilles, quand il nous rappelle que « Kristov est sensible et
intelligent, mais on l'a pas encore vu, ça. » Et ce sera pas encore
pour ce soir.

Jean Schultheis, Confidence pour confidence

Bon déjà, cette chanson mégalo sans intérêt Second degré, vous êtes
sûrs ? Sans intérêt. Kristov démarre vautré dans un fauteuil, puis ça
vire très rapidement au doublage de film X. Même visuellement, le fait
de se jeter à genoux et de mimer personnellement sur lui les paroles
« si vous voulez des caresses », ça passe moyen, c'est un peu too much.
Sinclair et Lio n'arrivent même plus à le regarder, ils sont morts de
rire tous les deux, pourtant y pas de quoi rire, c'est un suicide
professionnel en direct. Et c'est dommage parce que pour une fois,
vocalement, ça suivait.

Un seul bleu d'André

Sinclair se sent un peu responsable du massacre vu qu'il avait dit à
Kristov de s'amuser, mais aussi sec il l'accuse d'avoir tout compris de
travers. Sinclair veut bien être responsable, mais pas coupable. « Je
suis passé à côté de toi parce que j'ai d'abord vu une espèce
d'interprétation grotesque, la voix était là, mais j'étais complètement
loosé [participé passé du verbe looser, premier groupe] par rapport à
ta performance, t'étais tellement dans le jeu de scène exagéré pour
montrer que tu peux être drôle alors que c'est pas ça. »

André qui aimera sa chanteuse barbue jusqu'au bout du ridicule :
« C'est comme dans Harry rencontre Sally, quand la femme simule
l'orgasme ! [Oui mais elle le fait beaucoup mieux que ça] C'est les
timides, tu lui as demandé de se lâcher, il a pété une digue. Sa
performance vocale était bien, il était lui-même, il a un peu trop
lâché les vannes. »

Lio : « Excuse-moi, mais là franchement c'était comique. Pourquoi pas
le nez rouge ? Vocalement c'était impeccable, comme d'habitude, j'adore
ta voix mais au niveau de la performance, je peux pas suivre. Je juge
un tout quand même, pour moi ça ne passait pas. »

Sinclair : « C'est flou ce que tu nous envoie, d'un prime à l'autre
c'est flou, d'un côté c'est super fermé, après c'est extrêmement
joyeux, j'arrive pas t'apercevoir. »

Philippe : « Ces deux minutes m'ont semblé les plus longues de ma vie,
à toi aussi je pense. [Non non, fait Kristov inconscient] Quand tu
regarderas cette performance, tu seras pas fan. Mais tu as une bonne
voix, tu es un personnage. Je pense que les gens ont bien aimé chez eux
cette performance, c'est pas grave. [Philippe arrête deux secondes de
nous prendre pour des gros ploucs de la cambrousse, s'il te plaît,
c'est crispant à la fin.]

Le Duo Amandine Benjamin (Rita Mitsouko, C'est comme ça) permet de voir
que Sinclair a avantageusement remplacé sa chouchoute Siân par
Amandine, vu la tête de loup de Tex Avery qu'il fait tout le long. Et
Sinclair en Tex Avery, ça chauffe.

Cédric

Mais même si Sinclair ça chauffe, il faut bien dire que ça reste
polaire à côté de Cédric ce soir. Déjà, on sait plein de trucs dans le
reportage : Ken et Barbie, c'était pour de vrai, mais c'est fini et
maintenant c'est des amis. Y a intérêt, que ce soit fini, attends. Moi
je vote pas pour un mec marié.

Axel Bauer, Eteins la lumière

Alors là on part dans des hauteurs chaudes, torrides, moites et humides
et c'est là qu'on voit la différence entre un-homme-un-vrai et la bande
de minets sélectionnés cette année. Marie-Gwen a certainement dû se
cramponner à son canapé pour s'empêcher de décoller et moi je me
rappelle même plus comment s'appelle le petit roux du jury, là. Sinon
je suis d'accord avec Cédric, éteignez la lumière qu'on passe aux
choses sérieuses. D'ailleurs c'est ce qu'a fait Lio, qui elle ne se
rappelle plus comment s'appelle le nourrisson qui chantait un vague
truc piano/voix tout à l'heure. Même Sinclair, on sent qu'il éteindrait
bien la lumière avec Cédric, lui aussi. Heureusement qu'il n'y a pas de
panne de courant, je ne sais pas si Cédric survivrait à l'avalanche.
Bref, les filles, allez voir ça. Il bouge beaucoup, c'est pas toujours
très harmonieux, il saute partout, il se casse en deux, trois, douze,
tellement fort que j'espère pour lui qu'un kiné l'attend en coulisses
(à son âge, il devrait commencer à faire gaffe), mais c'est très rock
et ça le fait super bien. Il faut dire qu'il est bien aidé par les
musiciens qui sont très en forme. Je remarque aussi la façon ultra
rapide qu'il a de rassembler d'un coup tout ce qu'il vient de lâcher
sur scène. Sans transition, à peine la chanson finie, il reprend toutes
ses distances et c'est le seul chez qui ça se voit autant, d'ailleurs
j'apprécie, ça nous évite l'air total inspiré pendant un quart d'heure
à la mode Ycare.

4 bleus

Sinclair : « C'est incroyable comme t'apprends vite, comme tu évolues,
tu avais des problèmes de justesse à une période et des problèmes de
placement, là rien de tout ça, présence scénique terrible. »

Lio : « Tu as une capacité de te lâcher et de revenir à quelque chose
de complètement tenu, c'était très bien, t'étais premier degré et
c'était magnifique. Pas de fausses notes, joli placement, présence
impeccable. »

Sinclair : « T'assures ! »

André : « C'était l'essence de la pop anglaise, les Anglais sont bien
élevés et stricts, et quand ils font de la musique, ils se lâchent
complètement. T'as pété un câble, mais à la différence de Kristov, tu
l'as bien pété, le câble. »

Philippe : « On vient de vivre un moment rock'n roll et c'est très
rare, parce qu'il s'est appuyé sur la guitare, il a été la chercher, il
s'est appuyé dessus et après il s'est envolé, dans la grande tradition
des rockers. »

Ycare

Attention, Ycare il est pas content. Il en a ras la casquette qu'on le
traite d'acteur, qu'on le regarde au lieu de l'écouter, et s'il a envie
de révulser ses yeux, c'est comme ça, il s'en fout et c'est comme ça.
C'est clair pour tout le monde ? Bon. Merde, quoi.

Raphaël, Le vent de l'hiver

Ycare commence assis et jusque-là tout va bien, mais en se relevant il
flanque sa chaise par terre et je me demande ce qui va se passer quand
il va essayer de se rasseoir, mais non, il s'éloigne. Ouf, j'ai eu
peur. J'aime bien la chanson, même si je ne sais pas du tout de quoi ça
parle, d'ailleurs c'est l'histoire de ma vie avec Raphaël : j'aime
bien, mais je sais pas de quoi ça parle. Comme il est tout mignon,
Raphaël, on s'en fout un peu, de quoi ça parle. Que celui qui écoute ce
que dit Victoria Silvstedt me jette la première pierre.

Pour en revenir à Ycare, c'est pas mal, il tient à peu près la route
vocalement, pas trop de fausses notes, en tout cas beaucoup moins que
la semaine dernière. Il a juste un peu l'air de chanter pour lui, les
yeux fermés à tournoyer sur lui-même à toute allure pendant dix
minutes. Je me rappelle à ce moment-là que quand on jouait à ça, vers
six ans, on se vautrait par terre trois secondes après l'arrêt, alors
je recommence à avoir peur pour Ycare, mais il est plein de ressources
et il ne s'aplatit même pas. Je note quand même que Virginie est venue
préventivement le soutenir; à mon avis elle a quelques souvenirs
douloureux elle aussi.

2 rouges d'André et de Philippe

Lio n'a pas apprécié les remarques d'Ycare dans son reportage :
« Ycare, il faut venir dans un sac en carton si tu veux pas qu'on te
voie. J'ai bien aimé ta sobriété et quelque chose de juste, j'aime bien
quand un mouvement a une dynamique juste. La fausseté, la semaine
dernière, c'était pas que la voix, je la sentais dans tes mouvements
aussi, ça doit être un tout. J'ai aimé cette fois-ci, je trouve que tu
as donné de l'épaisseur à une chanson qui en manquait beaucoup. »

Philippe : « J'ai tout compris à Ycare : Ycare c'est Marylin Manson,
c'est Alice Cooper [Séisme dans ma culture rock : Alice Cooper est un
garçon, d'après Wikipédia. Mais bon, j'attends confirmation. Après
tout, Wikipédia raconte que Barry White est mort.] il a un démon, un
monstre en lui, ce qui nous intéresse c'est quand il lâche le monstre,
donc il n'a pas compris. Ce qu'on veut, c'est : « Lâche le monstre ! »
[Philippe frôle le bide total en essayant de faire crier son nouveau
slogan au public, qui le reprend poussivement à la troisième tentative.
Ça manque de conviction.]

Sinclair : « Y a quand même des progrès. Chez Philippe. [Pas en
chauffage de salle, alors.] Ycare, sincèrement, t'étais très énervé sur
le petit film qu'on a vu. Ça s'est senti, tu as voulu nous montrer que
tu étais capable de chanter sans en faire trop, moi je préfère quand tu
en fais trop. Dans l'ensemble, tu arrives à maintenir des chansons pas
évidentes, tu reprends le dessus sur ton envie d'être fou, c'est pas
mal, je te mets bleu parce que j'ai envie d'aller voir plus loin. »

André : « Ycare, il faut pas que tu lâches le monstre. Il faut le
maintenir. Saint-Georges, quand il maintient le dragon, il le tue pas,
il se sert de son énergie. Cette chanson, tu nous a emmenés dans un
cabaret russe un peu rétro et c'est pas ça qu'il en fait, Raphaël, de
cette chanson. Evidemment qu'il y a un côté tzigane, mais si tu la
joues Dostoïevski tzigane, j'ai l'impression d'être dans un film de
Bourvil. » [Ok, Bourvil, c'est fait. Le mot pour la semaine prochaine,
c'est Gloubiboulga.]

Sinclair : « Il y comprend plus rien là. » [Et il n'est pas le seul]

Ycare [/mode dignité offensée] : « Merci de m'écouter chaque semaine. »

Sainclair [/mode Ycare ta gueule tu nous saoules] : « En même
temps »

[ on n'a pas le choix/faut qu'on bouffe/on est menottés à nos
fauteuils/Virginie me frappe si je me tiens pas à carreau/Rayer la
mention inutile ou rajouter d'autres propositions.]

Pendant le reportage qui précède son duo, Cédric chute de deux ou trois
années lumière dans mon estime avec son adaptation perso de Femme
libérée de Cookie Dingler : « Ne la laisse pas bosser, elle est si
facile, être une femme au foyer, c'est bien plus docile ». Pas de votes
pendant deux semaines.

Thomas

Il est peut-être bien servi dans ses chansons, comme André le répète en
boucle depuis trois semaines, mais les reportages rééquilibrent
sévèrement, puisqu'on apprend que Thomas est un gentil garçon qui aime
sa maman. C'est sûrement vrai, mais c'est quand même très tarte.

Robbie Williams, Come undone

Il confirme largement sa percée de la semaine dernière. Il est à
nouveau en concert, son aisance est impressionnante, sa voix aussi. À
signaler, sa tentative de mettre le feu aux tapis en shootant dans une
bougie, ce qui s'est très bien vu contrairement à ce que raconte
Philippe qui se croit tout seul à Baltard alors qu'on est au moins 3 ou
4 millions. Thomas commence à être une valeur sûre de l'émission. En
plus, il porte trèèèèès bien le pantalon en cuir.

4 bleus

André : « Je vais pas faire mon vieux con et mon vétéran [merci de nous
prévenir] mais en six ans de prime, c'est la première fois qu'on a un
chanteur pop, un Jim Morrison imberbe. Il prend une chanson de Robbie
Williams qui est pas [ouais alors André quand tu seras aussi sssssex
que Robbie Williams sur Angel par exemple on en reparle] et il lui
amène un petit côté rock, quelque chose du chanteur de Verve. Il a tous
les ingrédients et peut-être il est aussi vachement bien servi par le
choix des chansons mais c'est ça aussi un artiste, quelqu'un qui sait
choisir le costume qui lui va bien [c'est pas bientôt fini cette
légende du choix des chansons ?] »

Lio : « Une présence qui s'affirme de prestation en prestation, une
voix aussi et un sex-appeal qui grandit qui grandit qui grandit [tiens
ça me rappelle une bouteille de Perrier] »

Sinclair : « Tout à fait d'accord surtout au niveau de la voix [Ah bon,
pas le sex-appeal ? Tss.] Tu fais des choses que tu arrivais pas à
faire avant, tu arrives à maîtriser ton souffle, à tenir les notes
longtemps. Et plus de fausses notes. C'est super encourageant, ça donne
envie. »

Philippe : « J'ai vu un parcours du combattant parce que ce que les
téléspectateurs n'ont pas vu, c'est qu'il a mis le pied dans une
bougie, il l'a fait sans perdre le fil. Personne n'a vu à part moi mais
c'était bien, ça. D'autre part, Robbie Williams est l'ultime chanteur
pop et c'est le roublard, il joue sur tous les sentiments de la gamme.
Il nous a fait un truc rock, il a refusé d'aller chercher les
grand-mères et les petites filles [par contre au milieu à mon avis il a
ratissé super large], il a fait son truc comme un rocker, il a tracé sa
voie et ça m'a bien plu. »

Amandine

Phil Collins, Against all odds

Désolée pour les adeptes, mais je n'aime pas du tout le début de la
chanson. Je trouve franchement insupportable cette bizarre voix à la
fois éraillée et de petite fille qu'elle prend. C'est limite
repoussoir. Heureusement, dès qu'elle se met à envoyer, ça redevient
bien plus agréable, mais c'est trop tard pour moi, je ne suis pas
rentrée dedans et je trouve qu'elle en fait trop cette fois, je n'ai
pas eu le temps de me laisser embarquer. Je suis un peu déçue.

4 bleus

André : « Elle a fait un petit miracle, Amandine. Elle a pris une
chanson un peu fade et ça me rappelle un fromage lyonnais qui s'appelle
la cervelle de canuts [Oui évidemment ça fait gore comme comparaison
mais en fait c'est ni plus ni moins que de la faisselle. Non, c'est pas
très sympa pour les canuts.] À la base, le fromage il est fade, et par
contre les épices qu'on met dessus, tout d'un coup, ça devient un truc
magique. Tu as pris une chanson un peu pop, mièvre, des années
quatre-vingts et tu l'as baladée dans un registre, on entendait une
Tina Turner, une Black, tu mets de la soul partout. Sur l'échelle
Richter de 1 à 10, quand tu chantes je te mets 12. »

Lio : « Moi, j'ai beaucoup de mal à dire quoi que ce soit d'autre,
c'était vraiment beau. Tu m'as touchée. » [Lio, elle pleure sans
larmes.]

Sinclair : « T'es lumineuse, quoi, tu vois, ta voix, quoi, c'est
énervant, au bout d'un moment, parce qu'on cherche les mots et puis on
a juste envie de se taire, c'est ça qu'il faut faire, tu crois,
Philippe ? »

Philippe : « Non, il faut lui dire bravo. Quand on veut incarner la
Nouvelle Star, il faut être capable de chanter n'importe quoi et c'est
ce qu'elle a fait ce soir. »]

Kristov est logiquement éliminé et décide de parachever son suicide en
répondant à Virginie qui lui demande ses impressions : « J'ai envie de
faire caca, là, donc je vais y aller. » J'espère pour lui que la
prochaine fois qu'il mettra les pieds dans une salle de classe, il aura
30 ans de plus et au moins 5 opérations de chirurgie esthétique
derrière lui. Sinon il va vivre des moments difficiles.

Le bilan de la semaine : Olivia Ruiz n'a pas de personnalité, Raphaël
fait des chansons pas évidentes, Robbie Williams n'est pas [André
s'est pas trop mouillé mais on voit bien l'idée générale] et Phil
Collins c'est n'importe quoi et c'est mièvre. Alors on peut craindre le
pire, parce que selon le principe « tout ce qui est blaireau pour la NS
a un succès terrible en dehors », Cindy Sander, on va en bouffer, je
vous le dis.

Le top 4 de la semaine : Cédric, Cédric , Cédric, et Thomas.

La réclamation de la semaine : ma copine Véro et moi, on aimerait bien
avoir PLUS de Sinclair PLUS LONGTEMPS pendant l'émission. Merci de
transmettre à qui de droit.

La semaine prochaine, c'est le public qui choisit les chansons, je vous
demande solennellement d'aller en masse proposer la Danse des Canards
pour Jules, le petit bonhomme en mousse pour Ycare, Etienne pour
Amandine (merci de penser à bien filmer Sinclair), Sexual healing pour
Cédric, merci de penser à bien filmer Cédric). À + et bonne semaine !

--
Garance
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jakline06
Le #10475301
On 1 mai, 12:44, Garance
Voilà voilà j'arrive, salut les copains et les copines, c'est parti
pour le cinquième prime. Le thème de ce soir, c'est « acoustique  ».
Pour vous rappeler le principe, il s'agit de mettre le maximum de
bordel sur la scène, des musiciens, des instruments, des cadreurs, des
trucs ikea-déco et des tas de tapis entassés artistiquement pour cache r
les fils de tout ce bazar unplugged. Le but du jeu est évidemment de
faire chuter le maximum de candidats, parce que les épaisseurs
variables de tapis avec des cables dessous, y a rien de plus
casse-gueule, sans parler des petits bouts d'escalier habilement
dissimulés dans le décor. Ils sont taquins, à la NS. Mais on en est à
la 6e ou 7e NS, et vous pensez bien que les candidats sont avertis.
Enfin sauf un. Bref, acoustique, c'est donc le thème officiel. Le thèm e
underground, c'est « vie privée de Cédric » et « dégomma ge de chanteurs
de vériétoche ».

Le jury a l'air d'avoir trouvé son entrée de croisière : ils sont
encore une fois déjà assis et heureusement que Sainclair a changé de
T-Shirt dans l'intervalle, parce qu'on se demanderait presque s'ils se
sont levés depuis la semaine dernière. Sinclair a encore plus de
cheveux si c'est possible (il va finir afro), Lio a un soutien-gorge
rouge et c'est tout, Philippe a une magnifique veste avec les mêmes
têtes de mort que sur le foulard de Paris Hilton dans le Closer 423 du
mois de mars 2008 page 54 et André, aucun souvenir, pas assez fashion.
Quant à Virginie, elle a fait de gros efforts pour mettre tous ses
seins au milieu et l'objectif est atteint, il ne reste plus rien sur
les côtés.

Jules

Je ne sais plus pourquoi, mais il est super content de ses rouges de la
semaine dernière et d'ailleurs, Sinclair lui a fait vachement plaisir
en lui faisant hors caméra le geste de lui donner une fessée. Tu
m'étonnes. Donc Sinclair donne des fessées. Véro, ça t'inspire quo i ?
Moi il va me falloir la semaine pour m'en remettre.

Jevetta Steele, Calling You

Comme d'habitude, ça ne ressemble pas du tout à la chanson d'origine
qui est plutôt dépouillée,  tandis que là, il y a beaucoup
d'instruments et même un rythme. Du coup, ça perd un peu en intensit é
dramatique, mais j'imagine que si on avait voulu faire dramatique avec
la voix de Jules là-dessus, on allait droit dans le mur. Le résultat
fait un peu variété et je trouve que les refrains ne vont pas très b ien
à son espèce de voix de canard, c'est difficile à expliquer. Je ne s uis
pas fan de la chanson, d'un autre côté, donc rien d'extraordinaire pou r
moi.

4 bleus

Lio : « C'était impeccable. Je suis étonnée de la vitesse à la quelle tu
apprends. » [Tu veux dire qu'on serait dans un genre d'école de chan t
télévisée, c'est ça ?]

André : « C'est une prise de risque maximum, tu as l'inconscience de la
jeunesse, il faut être inconscient pour y aller. T'es un peu un
braqueur, un peu un Billy the Kid, tu nous as dépouillés, mais on est
bien contents d'être tout nus devant toi [Vas-y fais un plan large sur
Sinclair deux secondes, c'est pour une copine.] Ça fait plaisir
d'entendre ça sans que ce soit une chanteuse casse-couilles qui
t'arrache les oreilles » [Je rappelle que la dernière qui a chanté ça à
la NS, c'était Miss Dominique, finaliste. Elle devient quoi au fait ?]

Sinclair : « Ouais, ouais, beaux couplets, pas assez papillon de
lumière [Sinclair, on te rappelle que sous la ceinture, c'est
interdit], mais quand même. C'est bien, tu fais des progrès, tu
comprends qu'il faut partager la chanson avec les autres. »

Philippe : « C'est sérieux, parce que c'est acoustique, ce soir [Oui
parce que d'habitude, quand c'est pas acoustique, c'est un vaste
foutoir, mais là, non]. Ce soir, j'ai entendu la voix de Jules, il
s'est mis à chanter [5e prime, pas pressé, Jules], il y a eu un petit
miracle, il s'est mis à chanter, c'était de l'ordre de la magie pure.  »

Lucile

Olivia Ruiz, J'traîne des pieds

Pendant la plus grande partie de la chanson, elle reste très proche de
l'original et je trouve qu'elle souffre de la comparaison. Elle manque
de fermeté par rapport à la diction d'Olivia Ruiz, plus précise et q ui
accentue plus. Le résultat paraît un peu mou. C'est dommage parce
qu'elle a par moment cette voix cassée superbe, mais elle ne l'utilise
pas assez, je me demande même si elle  contrôle cet aspect-là. Ell e se
réveille à la fin et passe du côté obscur de la force, mais beauco up
trop fort et si elle s'éloigne de l'imitation, sa version devient
excessivement dramatique et ça manque de sobriété. Ok, je sais bien que
c'est stressant de déchirer ses godasses mais quand même y a des trucs
plus graves.

Un rouge d'André

André : « Lucile a eu du mal à prendre du champ par rapport à ce tte
chanson. Elle était trop dans les pas d'Olivia, la seule manière
qu'elle a eu de s'en sortir à la fin, c'était d'y aller à fond. Elle
était trop dans le surjeu. Normalement elle imprime son truc, cette
fois-ci elle a eu du mal à lutter avec la personnalité de
l'interprète. »

Lio : « Moi, je trouve que tu as plus de personnalité qu'Olivia Ruiz
[Lucile n'ayant pas de personnalité pour l'instant, admirez le crochet
du gauche en même tant que le lourd passif de Lio avec la Starac]. Je
trouve que tu t'en es bien sortie, je connaissais pas la chanson [enfin
cette daube] [Donc on savait que Lio était très âgée, on sait
maintenant qu'elle habite sur Alpha du Centaure, et c'est loin. Chérie
FM n'émet pas encore jusque-là. Demandez-moi, pour la vie privée des
Stars]. T'en as 10 fois plus sous la semelle [que cette daube]. T'es un
peu en-dessous de la semaine dernière, mais j'adore ta voix [et pas
cette daube]. »

Sinclair : « C'est compliqué, parce que c'est des vraies chansons
d'artistes qui sont marquées par les interprètes, tu t'en es bien tir ée
[avec cette daube]. »

Philippe : « Tu as très bien chanté une affreuse chanson [Ah ben p as
besoin de sous-titre, merci Philippe. Sinon, tous à terre, attention
aux balles perdues.] Le boulot de chanteur, c'est de trouver des
véhicules qui te permettent d'aller plus loin, de te dépasser. Choisir
la chanson dans laquelle sa voix a un pouvoir. [Quelqu'un pourrait lui
réexpliquer le concept, sur le choix des chansons ?] Sa performance
était très bien. »

Sinclair : « Donnez-lui du Pat Benatar ! [au lieu de lui donner des
daubes] »

Lio : « Chante du Blondie, va sur des chansons rock [et arrête la
daube]. »

Je sais pas vous, mais j'ai l'impression indéfinissable et subtile que
le jury n'aime pas tellement la chanson.

Benjamin

Donny Hathaway, A song for you

Je sens bien que c'est totalement sacrilège, mais là c'est moi qui
n'aime pas la chanson, que je ne connaissais pas d'ailleurs. C'est un
piano/voix et comme la mélodie ne m'emporte pas, il ne se passe rien
pour moi. Vu l'enthousiasme du jury, je suppose que c'est tout ma faute
et que Benjamin s'en sort bien. Il est assez sobre mais investi quand
même, d'ailleurs on sait qu'il la chante pour quelqu'un, il l'a dit
dans le reportage et je dois dire que ça me plonge un peu dans des
abîmes de perplexité puisqu'il demande 20 000 ¤ à Voici pour avoir dit
à peu près la même chose, mais avec des photos. C'est ça en fait, la
célébrité. Sinon, une magnifique superposition de plans donne la
partition de Franck Sitbon comme nez à Lio, il faudra qu'elle demande
une caps pour sa prochaine visite chez son chirugien esthétique. Lio
est raide dingue de Benjamin pendant la chanson et pas qu'un peu, mais
il faut qu'elle se fasse une raison : c'était pas du tout elle dans
Voici.

4 bleus

Lio : « Je suis soulagée parce que j'avais peur de mes deux acolytes ,
j'avais peur qu'ils mettent un rouge, j'aurais trouvé ça d'une
injustice forte. »

Sainclair : « Il faut remettre dans le contexte cette chanson, c'est u n
bijou, il y a jamais eu d'aussi belle chanson [Oh attends et Titanic,
alors ?] et l'interprète est un fou. C'est gonflé de reprendre ça.  »

André : « C'est un exercice très spécial. C'est s'attaquer au pl us
grand soul man de tous les temps. Dans les écoles de jazz, ça
représente le sommet tellement il est intouchable. Benjamin, il y va
avec son innocence. »

Philippe « Cette semaine, je suis allé sur un site de télécharge ment
[j'ai Internet moi, je suis pas un vieux croûton attends] le plus gros
et c'est les chanteurs de la NS qui sont n°1 devant Madonna [La honte.
Philippe Manoeuvre télécharge Madonna. C'est limite un motif de
licenciement] et je comprends pourquoi : c'est une performance, ça va à
l'encontre de tous les artifices de studio, il vient avec sa voix, il
prend des chansons, un Anapurna, un Everest [Philippe, Wikipédia me
souffle dans l'oreillette qu'il reste encore l'Aconcagua, le McKinley,
le Kilimandjaro, l'Elbrouz, le Massif Vinson, la Pyramide Carstensz, le
Mont Blanc, les Alpes et le mont Kosciuszko. Ouais, Kosciuszko. Non,
pas Morizet. De rien.] et il monte ça avec une classe et une fausse
aisance, tu as été parfait, pour moi c'était LA performance. »

Kristov

Alors déjà, il faut arrêter de les montrer au maquillage, ils sont
to-ta-le-ment ridicules. Bon, Cindy Sander, c'était dans le ton, mais
là, c'est pas gentil. En plus, Kristov est pas content de son image, je
 sais pas si le montrer en train de se faire poudrer la figure avec un
gros blaireau va vraiment arranger les choses. Sinon, dans le
reportage, c'est au tour de Sinclair d'avoir été trop trop méchant l a
semaine dernière et de tenter théoriquement d'atténuer le choc. En
fait, il lui met un bon coup de latte en répétant qu'il s'est « se nti
envahi par un ennui terrible », et il l'achève d'un grand coup derri ère
les oreilles, quand il nous rappelle que « Kristov est sensible et
intelligent, mais on l'a pas encore vu, ça. » Et ce sera pas encore
pour ce soir.

Jean Schultheis, Confidence pour confidence

Bon déjà, cette chanson mégalo sans intérêt... Second degré, v ous êtes
sûrs ? Sans intérêt. Kristov démarre vautré dans un fauteuil, pu is ça
vire très rapidement au doublage de film X. Même visuellement, le fait
de se jeter à genoux et de mimer personnellement sur lui les paroles
« si vous voulez des caresses », ça passe moyen, c'est un peu to o much.
Sinclair et Lio n'arrivent même plus à le regarder, ils sont morts de
rire tous les deux, pourtant y pas de quoi rire, c'est un suicide
professionnel en direct. Et c'est dommage parce que pour une fois,
vocalement, ça suivait.

Un seul bleu d'André

Sinclair se sent un peu responsable du massacre vu qu'il avait dit à
Kristov de s'amuser, mais aussi sec il l'accuse d'avoir tout compris de
travers. Sinclair veut bien être responsable, mais pas coupable. « J e
suis passé à côté de toi parce que j'ai d'abord vu une espèce
d'interprétation grotesque, la voix était là, mais j'étais compl ètement
loosé [participé passé du verbe looser, premier groupe] par rapport à
ta performance, t'étais tellement dans le jeu de scène exagéré pou r
montrer que tu peux être drôle alors que c'est pas ça. »

André qui aimera sa chanteuse barbue jusqu'au bout du ridicule :
« C'est comme dans Harry rencontre Sally, quand la femme simule
l'orgasme ! [Oui mais elle le fait beaucoup mieux que ça] C'est les
timides, tu lui as demandé de se lâcher, il a pété une digue. Sa
performance vocale était bien, il était lui-même, il a un peu trop
lâché les vannes. »

Lio : « Excuse-moi, mais là franchement c'était comique. Pourquoi pas
le nez rouge ? Vocalement c'était impeccable, comme d'habitude, j'adore
ta voix mais au niveau de la performance, je peux pas suivre. Je juge
un tout quand même, pour moi ça ne passait pas. »

Sinclair : « C'est flou ce que tu nous envoie, d'un prime à l'autre
c'est flou, d'un côté c'est super fermé, après c'est extrêmement
joyeux, j'arrive pas t'apercevoir. »

Philippe : « Ces deux minutes m'ont semblé les plus longues de ma vi e,
à toi aussi je pense. [Non non, fait Kristov inconscient] Quand tu
regarderas cette performance, tu seras pas fan. Mais tu as une bonne
voix, tu es un personnage. Je pense que les gens ont bien aimé chez eux
cette performance, c'est pas grave. [Philippe arrête deux secondes de
nous prendre pour des gros ploucs de la cambrousse, s'il te plaît,
c'est crispant à la fin.]

Le Duo Amandine Benjamin (Rita Mitsouko, C'est comme ça) permet de voir
que Sinclair a avantageusement remplacé sa chouchoute Siân par
Amandine, vu la tête de loup de Tex Avery qu'il fait tout le long. Et
Sinclair en Tex Avery, ça chauffe.

Cédric

Mais même si Sinclair ça chauffe, il faut bien dire que ça reste
polaire à côté de Cédric ce soir. Déjà, on sait plein de trucs dans le
reportage : Ken et Barbie, c'était pour de vrai, mais c'est fini et
maintenant c'est des amis. Y a intérêt, que ce soit fini, attends. Moi
je vote pas pour un mec marié.

Axel Bauer, Eteins la lumière

Alors là on part dans des hauteurs chaudes, torrides, moites et humides
et c'est là qu'on voit la différence entre un-homme-un-vrai et la band e
de minets sélectionnés cette année. Marie-Gwen a certainement dû s e
cramponner à son canapé pour s'empêcher de décoller et moi je me
rappelle même plus comment s'appelle le petit roux du jury, là. Sinon
je suis d'accord avec Cédric, éteignez la lumière qu'on passe aux
choses sérieuses. D'ailleurs c'est ce qu'a fait Lio, qui elle ne se
rappelle plus comment s'appelle le nourrisson qui chantait un vague
truc piano/voix tout à l'heure. Même Sinclair, on sent qu'il éteindr ait
bien la lumière avec Cédric, lui aussi. Heureusement qu'il n'y a pas d e
panne de courant, je ne sais pas si Cédric survivrait à l'avalanche.
Bref, les filles, allez voir ça. Il bouge beaucoup, c'est pas toujours
très harmonieux, il saute partout, il se casse en deux, trois, douze,
tellement fort que j'espère pour lui qu'un kiné l'attend en coulisses
(à son âge, il devrait commencer à faire gaffe), mais c'est très r ock
et ça le fait super bien. Il faut dire qu'il est bien aidé par les
musiciens qui sont très en forme. Je remarque aussi la façon ultra
rapide qu'il a de rassembler d'un coup tout ce qu'il vient de lâcher
sur scène. Sans transition, à peine la chanson finie, il reprend toute s
ses distances et c'est le seul chez qui ça se voit autant, d'ailleurs
j'apprécie, ça nous évite l'air total inspiré pendant un quart d'h eure
à la mode Ycare.

4 bleus

Sinclair : « C'est incroyable comme t'apprends vite, comme tu évolue s,
tu avais des problèmes de justesse à une période et des problèmes de
placement, là rien de tout ça, présence scénique terrible. »

Lio : « Tu as une capacité de te lâcher et de revenir à quelque chose
de complètement tenu, c'était très bien, t'étais premier degré e t
c'était magnifique. Pas de fausses notes, joli placement, présence  
impeccable. »

Sinclair : « T'assures ! »

André : « C'était l'essence de la pop anglaise, les Anglais sont b ien
élevés et stricts, et quand ils font de la musique, ils se lâchent
complètement. T'as pété un câble, mais à la différence de Kris tov, tu
l'as bien pété, le câble. »

Philippe : « On vient de vivre un moment rock'n roll et c'est très
rare, parce qu'il s'est appuyé sur la guitare, il a été la chercher, il
s'est appuyé dessus et après il s'est envolé, dans la grande traditi on
des rockers. »

Ycare

Attention, Ycare il est pas content. Il en a ras la casquette qu'on le
traite d'acteur, qu'on le regarde au lieu de l'écouter, et s'il a envie
de révulser ses yeux, c'est comme ça, il s'en fout et c'est comme ça .
C'est clair pour tout le monde ? Bon. Merde, quoi.

Raphaël, Le vent de l'hiver

Ycare commence assis et jusque-là tout va bien, mais en se relevant il
flanque sa chaise par terre et  je me demande ce qui va se passer quand
il va essayer de se rasseoir, mais non, il s'éloigne. Ouf, j'ai eu
peur. J'aime bien la chanson, même si je ne sais pas du tout de quoi ç a
parle, d'ailleurs c'est l'histoire de ma vie avec Raphaël : j'aime
bien, mais je sais pas de quoi ça parle. Comme il est tout mignon,
Raphaël, on s'en fout un peu, de quoi ça parle. Que celui qui écoute ce
que dit Victoria Silvstedt me jette la première pierre.

Pour en revenir à Ycare, c'est pas mal, il tient à peu près la route
vocalement, pas trop de fausses notes, en tout cas beaucoup moins que
la semaine dernière. Il a juste un peu l'air de chanter pour lui, les
yeux fermés à tournoyer sur lui-même à toute allure pendant dix
minutes. Je me rappelle à ce moment-là que quand on jouait à ça, v ers
six ans, on se vautrait par terre trois secondes après l'arrêt, alors
je recommence à avoir peur pour Ycare, mais il est plein de ressources
et il ne s'aplatit même pas. Je note quand même que Virginie est venue
préventivement le soutenir; à mon avis elle a quelques souvenirs
douloureux elle aussi.

2 rouges d'André et de Philippe

Lio n'a pas apprécié les remarques d'Ycare dans son reportage :
« Ycare, il faut venir dans un sac en carton si tu veux pas qu'on te
voie. J'ai bien aimé ta sobriété et quelque chose de juste, j'aime b ien
quand un mouvement a une dynamique juste. La fausseté, la semaine
dernière, c'était pas que la voix, je la sentais dans tes mouvements
aussi, ça doit être un tout. J'ai aimé cette fois-ci, je trouve que tu
as donné de l'épaisseur à une chanson qui en manquait beaucoup.  »

Philippe : « J'ai tout compris à Ycare : Ycare c'est Marylin Manson,
c'est Alice Cooper [Séisme dans ma culture rock : Alice Cooper est un
garçon, d'après Wikipédia. Mais bon, j'attends confirmation. Après
tout, Wikipédia raconte que Barry White est mort.] il a un démon, un
monstre en lui, ce qui nous intéresse c'est quand il lâche le monstre,
donc il n'a pas compris. Ce qu'on veut, c'est : « Lâche le monstre !  »
[Philippe frôle le bide total en essayant de faire crier son nouveau
slogan au public, qui le reprend poussivement à la troisième tentative .
Ça manque de conviction.]

Sinclair : « Y a quand même des progrès. Chez Philippe. [Pas en
chauffage de salle, alors.] Ycare, sincèrement, t'étais très énerv é sur
le petit film qu'on a vu. Ça s'est senti, tu as voulu nous montrer que
tu étais capable de chanter sans en faire trop, moi je préfère quand tu
en fais trop. Dans l'ensemble, tu arrives à maintenir des chansons pas
évidentes, tu reprends le dessus sur ton envie d'être fou, c'est pas
mal, je te mets bleu parce que j'ai envie d'aller voir plus loin. »

André : « Ycare, il faut pas que tu lâches le monstre. Il faut le
maintenir. Saint-Georges, quand il maintient le dragon, il le tue pas,
il se sert de son énergie. Cette chanson, tu nous a emmenés dans un
cabaret russe un peu rétro et c'est pas ça qu'il en fait, Raphaël, d e
cette chanson. Evidemment qu'il y a un côté tzigane, mais si tu la
joues Dostoïevski tzigane, j'ai l'impression d'être dans un film de
Bourvil. » [Ok, Bourvil, c'est fait. Le mot pour la semaine prochaine,
c'est Gloubiboulga.]

Sinclair : « Il y comprend plus rien là. » [Et il n'est pas le s eul]

Ycare [/mode dignité offensée] : « Merci de m'écouter chaque sem aine. »

Sainclair [/mode Ycare ta gueule tu nous saoules] : « En même
temps... »

[... on n'a pas le choix/faut qu'on bouffe/on est menottés à nos
fauteuils/Virginie me frappe si je me tiens pas à carreau/...Rayer la
mention inutile ou rajouter d'autres propositions.]

Pendant le reportage qui précède son duo, Cédric chute de deux ou tr ois
années lumière dans mon estime avec son adaptation perso de Femme
libérée de Cookie Dingler : « Ne la laisse pas bosser, elle est si
facile, être une femme au foyer, c'est bien plus docile ». Pas de vo tes
pendant deux semaines.

Thomas

Il est peut-être bien servi dans ses chansons, comme André le répè te en
boucle depuis trois semaines, mais les reportages rééquilibrent
sévèrement, puisqu'on apprend que Thomas est un gentil garçon qui ai me
sa maman. C'est sûrement vrai, mais c'est quand même très tarte.

Robbie Williams, Come undone

Il confirme largement sa percée de la semaine dernière. Il est à
nouveau en concert, son aisance est impressionnante, sa voix aussi. À
signaler, sa tentative de mettre le feu aux tapis en shootant dans une
bougie, ce qui s'est très bien vu contrairement à ce que raconte
Philippe qui se croit tout seul à Baltard alors qu'on est au moins 3 ou
4 millions. Thomas commence à être une valeur sûre de l'émission. En
plus, il porte trèèèèès bien le pantalon en cuir.

4 bleus

André : « Je vais pas faire mon vieux con et mon vétéran [merci de nous
prévenir] mais en six ans de prime, c'est la première fois qu'on a un
chanteur pop, un Jim Morrison imberbe. Il prend une chanson de Robbie
Williams qui est pas... [ouais alors André quand tu seras aussi sssssex
que Robbie Williams sur Angel par exemple on en reparle] et il lui
amène un petit côté rock, quelque chose du chanteur de Verve. Il a t ous
les ingrédients et peut-être il est aussi vachement bien servi par le
choix des chansons mais c'est ça aussi un artiste, quelqu'un qui sait
choisir le costume qui lui va bien [c'est pas bientôt fini cette
légende du choix des chansons ?] »

Lio : « Une présence qui s'affirme de prestation en prestation, une
voix aussi et un sex-appeal qui grandit qui grandit qui grandit [tiens
ça me rappelle une bouteille de Perrier] »

Sinclair : « Tout à fait d'accord surtout au niveau de la voix [Ah b on,
pas le sex-appeal ? Tss.] Tu fais des choses que tu arrivais pas à
faire avant, tu arrives à maîtriser ton souffle, à tenir les notes
longtemps. Et plus de fausses notes. C'est super encourageant, ça donne
envie. »

Philippe : « J'ai vu un parcours du combattant parce que ce que les
téléspectateurs n'ont pas vu, c'est qu'il a mis le pied dans une
bougie, il l'a fait sans perdre le fil. Personne n'a vu à part moi mais
c'était bien, ça. D'autre part, Robbie Williams est l'ultime chanteur
pop et c'est le roublard, il joue sur tous les sentiments de la gamme.
Il nous a fait un truc rock, il a refusé d'aller chercher les
grand-mères et les petites filles [par contre au milieu à mon avis il a
ratissé super large], il a fait son truc comme un rocker, il a tracé s a
voie et ça m'a bien plu. »

Amandine

Phil Collins, Against all odds

Désolée pour les adeptes, mais je n'aime pas du tout le début de la
chanson. Je trouve franchement insupportable cette bizarre voix à la
fois éraillée et de petite fille qu'elle prend. C'est limite
repoussoir. Heureusement, dès qu'elle se met à envoyer, ça redevient
bien plus agréable, mais c'est trop tard pour moi, je ne suis pas
rentrée dedans et je trouve qu'elle en fait trop cette fois, je n'ai
pas eu le temps de me laisser embarquer. Je suis un peu déçue.

4 bleus

André : « Elle a fait un petit miracle, Amandine. Elle a pris une
chanson un peu fade et ça me rappelle un fromage lyonnais qui s'appelle
la cervelle de canuts [Oui évidemment ça fait gore comme comparaison
mais en fait c'est ni plus ni moins que de la faisselle. Non, c'est pas
très sympa pour les canuts.] À la base, le fromage il est fade, et par
contre les épices qu'on met dessus, tout d'un coup, ça devient un truc
magique. Tu as pris une chanson un peu pop, mièvre, des années
quatre-vingts et tu l'as baladée dans un registre, on entendait une
Tina Turner, une Black, tu mets de la soul partout. Sur l'échelle
Richter de 1 à 10, quand tu chantes je te mets 12. »

Lio : « Moi, j'ai beaucoup de mal à dire quoi que ce soit d'autre,
c'était vraiment beau. Tu m'as touchée. » [Lio, elle pleure sans
larmes.]

Sinclair : « T'es lumineuse, quoi, tu vois, ta voix, quoi, c'est
énervant, au bout d'un moment, parce qu'on cherche les mots et puis on
a juste envie de se taire, c'est ça qu'il faut faire, tu crois,
Philippe ? »

Philippe : « Non, il faut lui dire bravo. Quand on veut incarner la
Nouvelle Star, il faut être capable de chanter n'importe quoi et c'est
ce qu'elle a fait ce soir. »]

Kristov est logiquement éliminé et décide de parachever son suicide en
répondant à Virginie qui lui demande ses impressions : « J'ai envi e de
faire caca, là, donc je vais y aller. » J'espère pour lui que la
prochaine fois qu'il mettra les pieds dans une salle de classe, il aura
30 ans de plus et au moins 5 opérations de chirurgie esthétique
derrière lui. Sinon il va vivre des moments difficiles.

Le bilan de la semaine : Olivia Ruiz n'a pas de personnalité, Raphaël
fait des chansons pas évidentes, Robbie Williams n'est pas... [André
s'est pas trop mouillé mais on voit bien l'idée générale] et Phil
Collins c'est n'importe quoi et c'est mièvre. Alors on peut craindre le
pire, parce que selon le principe « tout ce qui est blaireau pour la N S
a un succès terrible en dehors », Cindy Sander, on va en bouffer, je
vous le dis.

Le top 4 de la semaine : Cédric, Cédric , Cédric, et Thomas.

La réclamation de la semaine : ma copine Véro et moi, on aimerait bien
avoir PLUS de Sinclair PLUS LONGTEMPS pendant l'émission. Merci de
transmettre à qui de droit.

La semaine prochaine, c'est le public qui choisit les chansons, je vous
demande solennellement d'aller en masse proposer la Danse des Canards
pour Jules, le petit bonhomme en mousse pour Ycare, Etienne pour
Amandine (merci de penser à bien filmer Sinclair), Sexual healing pour
Cédric, merci de penser à bien filmer Cédric). À + et bonne semain e !

--
Garance



Salut Garance,
Je viens pour la première fois, et j'aime beaucoup des débrief sur la
NS.
C'est toujours plein d'humour et trés vrai . En plus t'as vachement
l'oeil sur les tenues et plein de
détails que je ne vois pas toujours.
Mes chouchous à moi c'est Cédric, Thomas et Amandine.

J'ai trouvé Philippe Manoeuvre un peu ridicule hier soir sur sa sortie
à Ycare au sujet du monstre.
Comme tu l'as dis un gros bide !!! Je l'ai trouvé trés "tronche de
cake" (ça s'écrit comme ça ?)
pendant le début de l'émission.
Sinon je l'aime bien d'habitude, il est tellement ............décalé
et ridicule avec ses lunettes noires,sa voix qui monte dans les aigus
des fois, et son enthousiasme dés qu'on parle de rock!!
C'est quand même un dôle de type.
Sinon sentiments mitigés sur la soirée d'hier. Je crains le pire pour
la semaine prochaine (choix des chansons par les spectateurs)
Merci encore et à +
Mony Vibescu
Le #10475231
>
La semaine prochaine, c'est le public qui choisit les chansons, je vous
demande solennellement d'aller en masse proposer la Danse des Canards
pour Jules, le petit bonhomme en mousse pour Ycare, Etienne pour
Amandine (merci de penser à bien filmer Sinclair), Sexual healing pour
Cédric, merci de penser à bien filmer Cédric). À + et bonne semaine !




le lien :

http://www.nouvellestar.fr/choix-du-public.php


Je vous propose également une source de propositions :


http://www.bide-et-musique.com/top-des-favoris.html
Barbara
Le #10475211
Mony Vibescu wrote:

Je vous propose également une source de propositions :


http://www.bide-et-musique.com/top-des-favoris.html



C'est quoi ça : Antoine Tomé, "Un sexe grand comme le ciel" !!?? Jamais
entendu parler, et pourtant je m'y connais en eighties... Bon sinon ayé,
j'ai voté, merci pour la liste qui aide un peu, en effet ;-)
Michel Bacqué
Le #10475201
Garance a écrit :

Encore merci, je me demande si tes résumés ne sont pas mieux que
l'émission...

La semaine prochaine, c'est le public qui choisit les chansons, je vous
demande solennellement d'aller en masse proposer la Danse des Canards
pour Jules, le petit bonhomme en mousse pour Ycare, Etienne pour
Amandine (merci de penser à bien filmer Sinclair), Sexual healing pour
Cédric, merci de penser à bien filmer Cédric). À + et bonne semaine !



Parfait comme choix. Pour Thomas qui prend de plus en plus d'envergure,
je suggère The Libertines, "Death of the stairs" dans cette version :

http://fr.youtube.com/watch?v=MFJVM_LMp0A

--
Michel
Michel Bacqué
Le #10475191
Barbara a écrit :

"Un sexe grand comme le ciel" !!?? Jamais
entendu parler, et pourtant je m'y connais



Je m'attends à un chouette fil...

--
Michel
Barbara
Le #10475181
Garance wrote:

Jean Schultheis, Confidence pour confidence

Bon déjà, cette chanson mégalo sans intérêt... Second degré, vous êtes
sûrs ? Sans intérêt.



Tu sais ce qu'il te dit Jean Schultheis :
http://www.bide-et-musique.com/song/1107.html


Raphaël, Le vent de l'hiver



Pour en revenir à Ycare, c'est pas mal, il tient à peu près la route
vocalement, pas trop de fausses notes, en tout cas beaucoup moins que
la semaine dernière. Il a juste un peu l'air de chanter pour lui, les
yeux fermés à tournoyer sur lui-même à toute allure pendant dix
minutes.



Moi le seul truc que j'ai remarqué, c'est qu'il était fichu comme Julien
Doré. Note aux stylistes : PAS de jean slim sur un gros paquet et des
cuisses trapues !

Thomas
Robbie Williams, Come undone
Il confirme largement sa percée de la semaine dernière. Il est à
nouveau en concert, son aisance est impressionnante, sa voix aussi.



Pas impressionnée, mais clairement plus convaincue : moins de grimaces, plus
de voix et de regard, on en fera peut-être quelque chose si les petits
cochons ne le mangent pas...

Amandine

Phil Collins, Against all odds

Désolée pour les adeptes, mais je n'aime pas du tout le début de la
chanson. Je trouve franchement insupportable cette bizarre voix à la
fois éraillée et de petite fille qu'elle prend. C'est limite
repoussoir. Heureusement, dès qu'elle se met à envoyer, ça redevient
bien plus agréable, mais c'est trop tard pour moi, je ne suis pas
rentrée dedans et je trouve qu'elle en fait trop cette fois, je n'ai
pas eu le temps de me laisser embarquer. Je suis un peu déçue.



Moi ça fait 3 semaines déjà que je sens que je vais saturer de son
parkinsonisme.

La semaine prochaine, c'est le public qui choisit les chansons, je
vous demande solennellement d'aller en masse proposer la Danse des
Canards pour Jules, le petit bonhomme en mousse pour Ycare, Etienne
pour Amandine (merci de penser à bien filmer Sinclair), Sexual
healing pour Cédric, merci de penser à bien filmer Cédric). À + et
bonne semaine !



Merci et à la semaine prochaine, qui réserve souvent des moments drôles et
sympas !
Mony Vibescu
Le #10475061
Barbara a écrit :
Mony Vibescu wrote:

Je vous propose également une source de propositions :


http://www.bide-et-musique.com/top-des-favoris.html



C'est quoi ça : Antoine Tomé, "Un sexe grand comme le ciel" !!?? Jamais
entendu parler, et pourtant je m'y connais en eighties... Bon sinon ayé,
j'ai voté, merci pour la liste qui aide un peu, en effet ;-)





c'est indescriptible...

mais rappelons que des internautes ont réussi à RickRoller les NY
Yankees lors du choix de leur chanson de l'année !!!

4 millions de votes pour "Never going to give you up" qui n'était même
pas dans la liste...
Barbara
Le #10475021
Michel Bacqué wrote:

"Un sexe grand comme le ciel" !!?? Jamais
entendu parler, et pourtant je m'y connais



Je m'attends à un chouette fil...



Rhââ que c'est petit... le tronquage, hein, le reste je ne sais pas...
Michel Bacqué
Le #10475001
Barbara a écrit :
Michel Bacqué wrote:

"Un sexe grand comme le ciel" !!?? Jamais
entendu parler, et pourtant je m'y connais


Je m'attends à un chouette fil...



Rhââ que c'est petit... le tronquage, hein, le reste je ne sais pas...



Bon, je t'explique alors puisque tu n'en a jamais entendu parler : un
sexe grand comme le ciel, c'est comme une bite mais en plus petit.

--
Michel
claude bb
Le #10474991
"Barbara" 4819bcc5$0$21142$


Merci et à la semaine prochaine, qui réserve souvent des moments drôles et
sympas !




pour Cédric, pourquoi pas un bon Thiefaine, au choix: "les dingues et les
paumés" ou sweet anamite phaloide queen"?

d'ailleurs pourquoi, il n'y a jamais de Thiefaine, dans cette émission?

Garance, t'apprécierait?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme