Nuisances sonores

Le
Euthymenes
Bonjour à tous

Mon voisin, qui habite une maison voisine de la mienne, à une distance
d'environ 15 mètres à l'intérieur du même paré de maisons, s'est fait
construire une piscine, d'abord hors sol pour être dispensé de l'obligation
d'installer des protections, puis dans un second temps a fait remonter le
niveau du sol pour que la piscine devienne enterrée. Bref, ce n'est pas
l'objet de ce post puisque semble-t-il la législation dans ce domaine n'est
jamais appliquée jusqu'au 1er accident.

J'ai découvert au fil du temps qu'une piscine est aussi et surtout en été
une importante source de nuisances sonores, nocturnes comme diurnes. Dès les
beaux jours, ce sont des groupes d'adolescents qui déferlent, reproduisant
l'atmosphère des cours de récréation, avec les percussions des ballons, les
cris qui accompagnent les plongeons dans la piscine, et surtout la sono
extérieure qui semble être un accessoire absolument indispensable.

De plus, tous les 10 à 15 jours, la fête se prolonge tard dans la nuit (3 à
5 heures du matin) avec un niveau sonore vocal et sono proportionnel au taux
d'alcoolémie ou autres.

Des demandes répétées pour au moins épargner les heures de repos nocturnes
se sont soldées par des échecs : "ces nuisances sont normales", "il faut
bien s'éclater", etc etc. Bref, c'est moi la gêne !

La sono extérieure a été déplacée à l'intérieur, puis à la cave, avec
l'augmentation adéquate du volume qui permet d'avoir toujours le même niveau
à l'extérieur. Le remède est pire que le mal, car les fréquences graves
'boum boum) se propagent bien plus loin par le sol, un peu comme un
tremblement de terre.

Je sais que là aussi il est quasi impossible d'obtenir satisfaction pour
faire respecter les règles sonores de bon voisinage. Il faut régler ce
problème soi-même. Encore qu'un contrôle d'alcoolémie à la sortie à 5 h du
mat faudrait voir.

Solution 1 : fermer les fenêtres quelle que soit la température + des boules
quiès, un peu lassantes s'il faut les utiliser fréquemment.
Solution 2 en complément : générer moi aussi, lorsque la gêne devient
excessive, un niveau sonore élevé en fréquences élevées, ultra-sons
audibles seulement par les personnes plutôt jeunes. Un ampli karaoké
d'occase sur eBay = quelques dizaines d'Euros. Pas de risque de déborder sur
la voie publique, trop éloignée. Ceci ne gênerait pas les autres voisins.

L'idéal étant ensuite de troquer un arrêt des nuisances sonores contre un
arrêt des nuisances sonores, de part et d'autre.

Merci pour vos avis. (Inutile de parler de racisme anti-jeunes, ce serait
plutôt le contraire dans ce cas ).
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Caroline
Le #23647781
Faire contrôler le bruit et l'heure , faire une lettre avec photopie du
contôle et en leur demandant gentillement de baisser le son .Si il n'y a pas
de réaction ,faire une lettreà Monsieur le Maire et lui remettre une
photocopie de votre lettre avec une photocopie du contrôle et surtout pas
oublier ( les dates et les heures)Allez sur
fr.misc.divers. cliquer sur DANGERet regarder les deux paragrahes



$0$1486$
Bonjour à tou

Mon voisin, qui habite une maison voisine de la mienne, à une distance
d'environ 15 mètres à l'intérieur du même paré de maisons, s'est fait
construire une piscine, d'abord hors sol pour être dispensé de
l'obligation d'installer des protections, puis dans un second temps a fait
remonter le niveau du sol pour que la piscine devienne enterrée. Bref, ce
n'est pas l'objet de ce post puisque semble-t-il la législation dans ce
domaine n'est jamais appliquée ... jusqu'au 1er accident.

J'ai découvert au fil du temps qu'une piscine est aussi et surtout en été
une importante source de nuisances sonores, nocturnes comme diurnes. Dès
les beaux jours, ce sont des groupes d'adolescents qui déferlent,
reproduisant l'atmosphère des cours de récréation, avec les percussions
des ballons, les cris qui accompagnent les plongeons dans la piscine, et
surtout la sono extérieure qui semble être un accessoire absolument
indispensable.

De plus, tous les 10 à 15 jours, la fête se prolonge tard dans la nuit (3
à 5 heures du matin) avec un niveau sonore vocal et sono proportionnel au
taux d'alcoolémie ou autres.

Des demandes répétées pour au moins épargner les heures de repos nocturnes
se sont soldées par des échecs : "ces nuisances sont normales", "il faut
bien s'éclater", etc etc. Bref, c'est moi la gêne !

La sono extérieure a été déplacée à l'intérieur, puis à la cave, avec
l'augmentation adéquate du volume qui permet d'avoir toujours le même
niveau à l'extérieur. Le remède est pire que le mal, car les fréquences
graves 'boum boum) se propagent bien plus loin par le sol, un peu comme un
tremblement de terre.

Je sais que là aussi il est quasi impossible d'obtenir satisfaction pour
faire respecter les règles sonores de bon voisinage. Il faut régler ce
problème soi-même. Encore qu'un contrôle d'alcoolémie à la sortie à 5 h du
mat ... faudrait voir.

Solution 1 : fermer les fenêtres quelle que soit la température + des
boules quiès, un peu lassantes s'il faut les utiliser fréquemment.
Solution 2 en complément : générer moi aussi, lorsque la gêne devient
excessive, un niveau sonore élevé ... en fréquences élevées, ultra-sons
audibles seulement par les personnes plutôt jeunes. Un ampli karaoké
d'occase sur eBay = quelques dizaines d'Euros. Pas de risque de déborder
sur la voie publique, trop éloignée. Ceci ne gênerait pas les autres
voisins.

L'idéal étant ensuite de troquer un arrêt des nuisances sonores contre un
arrêt des nuisances sonores, de part et d'autre.

Merci pour vos avis. (Inutile de parler de racisme anti-jeunes, ce serait
plutôt le contraire dans ce cas ...).

Séb.
Le #23647841
Le 11/08/2011 21:50, Euthymenes a écrit :
Bonjour à tous

Mon voisin, qui habite une maison voisine de la mienne, à une dist ance
d'environ 15 mètres à l'intérieur du même paré de maisons, s'est fait
construire une piscine, d'abord hors sol pour être dispensé d e l'obligation
d'installer des protections, puis dans un second temps a fait remonter le
niveau du sol pour que la piscine devienne enterrée. Bref, ce n'es t pas
l'objet de ce post puisque semble-t-il la législation dans ce doma ine n'est
jamais appliquée ... jusqu'au 1er accident.

J'ai découvert au fil du temps qu'une piscine est aussi et surtout en été
une importante source de nuisances sonores, nocturnes comme diurnes. DÃ ¨s les
beaux jours, ce sont des groupes d'adolescents qui déferlent, repr oduisant
l'atmosphère des cours de récréation, avec les percussio ns des ballons, les
cris qui accompagnent les plongeons dans la piscine, et surtout la sono
extérieure qui semble être un accessoire absolument indispens able.

De plus, tous les 10 à 15 jours, la fête se prolonge tard dan s la nuit (3 à
5 heures du matin) avec un niveau sonore vocal et sono proportionnel au taux
d'alcoolémie ou autres.

Des demandes répétées pour au moins épargner les he ures de repos nocturnes
se sont soldées par des échecs : "ces nuisances sont normales ", "il faut
bien s'éclater", etc etc. Bref, c'est moi la gêne !

La sono extérieure a été déplacée à l'int érieur, puis à la cave, avec
l'augmentation adéquate du volume qui permet d'avoir toujours le m ême niveau
à l'extérieur. Le remède est pire que le mal, car les fr équences graves
'boum boum) se propagent bien plus loin par le sol, un peu comme un
tremblement de terre.

Je sais que là aussi il est quasi impossible d'obtenir satisfactio n pour
faire respecter les règles sonores de bon voisinage. Il faut ré gler ce
problème soi-même. Encore qu'un contrôle d'alcoolém ie à la sortie à 5 h du
mat ... faudrait voir.

Solution 1 : fermer les fenêtres quelle que soit la températu re + des boules
quiès, un peu lassantes s'il faut les utiliser fréquemment.
Solution 2 en complément : générer moi aussi, lorsque la gêne devient
excessive, un niveau sonore élevé ... en fréquences é levées, ultra-sons
audibles seulement par les personnes plutôt jeunes. Un ampli karao ké
d'occase sur eBay = quelques dizaines d'Euros. Pas de risque de dé border sur
la voie publique, trop éloignée. Ceci ne gênerait pas le s autres voisins.

L'idéal étant ensuite de troquer un arrêt des nuisances sonores contre un
arrêt des nuisances sonores, de part et d'autre.

Merci pour vos avis. (Inutile de parler de racisme anti-jeunes, ce sera it
plutôt le contraire dans ce cas ...).




bah fais du bruit toi aussi, incruste toi (un pack de bière aide à   entrer)
et profite

à défaut : coupure au boîtier edf, faut juste une clé 3 pans, le temps
qu'ils trouvent, tu vas passer une bonne nuit

sinon reste le constat par policiers/gendarmes...

j'avais ce pb chez mes parents et je peux te dire que la maison en questi on
est à + de 15 m. suis allé leur expliquer gentiment les rè gles de bonne
cohabitation : font pas chier la nuit, je les fais pas chier le jour (qua nd
ils dorment, en gros)
ça c'est réglé instantané


--
Séb.
Michelle Niouz
Le #23647991
Euthymenes a exprimé avec précision :
Bonjour à tous

Mon voisin, qui habite une maison voisine de la mienne, à une distance
d'environ 15 mètres à l'intérieur du même paré de maisons, s'est fait
construire une piscine, d'abord hors sol pour être dispensé de l'obligation
d'installer des protections, puis dans un second temps a fait remonter le
niveau du sol pour que la piscine devienne enterrée. Bref, ce n'est pas
l'objet de ce post puisque semble-t-il la législation dans ce domaine n'est
jamais appliquée ... jusqu'au 1er accident.

J'ai découvert au fil du temps qu'une piscine est aussi et surtout en été une
importante source de nuisances sonores, nocturnes comme diurnes. Dès les
beaux jours, ce sont des groupes d'adolescents qui déferlent, reproduisant
l'atmosphère des cours de récréation, avec les percussions des ballons, les
cris qui accompagnent les plongeons dans la piscine, et surtout la sono
extérieure qui semble être un accessoire absolument indispensable.

De plus, tous les 10 à 15 jours, la fête se prolonge tard dans la nuit (3 à 5
heures du matin) avec un niveau sonore vocal et sono proportionnel au taux
d'alcoolémie ou autres.



Les piscines sont devenues, avec les chiens, des sources de nuisance
importantes dans des quartiers qu'on croirait paisibles...
Avant de devenir, comme aux USA, une source de mortalité importante de
trés jeunes enfants, mais là en effet on attendra les 1ers faits divers

Des demandes répétées pour au moins épargner les heures de repos nocturnes se
sont soldées par des échecs : "ces nuisances sont normales", "il faut bien
s'éclater", etc etc. Bref, c'est moi la gêne !



Etes vous le seul à être ainsi dérangé ? les autres voisins ne disent
rien ?

La sono extérieure a été déplacée à l'intérieur, puis à la cave, avec
l'augmentation adéquate du volume qui permet d'avoir toujours le même niveau
à l'extérieur. Le remède est pire que le mal, car les fréquences graves 'boum
boum) se propagent bien plus loin par le sol, un peu comme un tremblement de
terre.

Je sais que là aussi il est quasi impossible d'obtenir satisfaction pour
faire respecter les règles sonores de bon voisinage. Il faut régler ce
problème soi-même. Encore qu'un contrôle d'alcoolémie à la sortie à 5 h du
mat ... faudrait voir.



Pourquoi régler ce problème soi-même, et comment ? il n'y a pas de
police ou de gendarmerie dans votre ville/village ? pas de maire ?

Solution 1 : fermer les fenêtres quelle que soit la température + des boules
quiès, un peu lassantes s'il faut les utiliser fréquemment.
Solution 2 en complément : générer moi aussi, lorsque la gêne devient
excessive, un niveau sonore élevé ... en fréquences élevées, ultra-sons
audibles seulement par les personnes plutôt jeunes. Un ampli karaoké d'occase
sur eBay = quelques dizaines d'Euros. Pas de risque de déborder sur la voie
publique, trop éloignée. Ceci ne gênerait pas les autres voisins.



Et ferait aboyer tous les chiens du quartier pendant des heures ?
Vous oubliez que ces "jeunes" entendent souvent moins bien que les plus
agés, à cause justement de l'abus de décibels

Je comprends votre énervement, mais pourquoi ne pas commencer par le
commencement : appeler la police, la gendarmerie, aussi souvent qu'il
le faut... en leur faisant écouter ce qu'on entend de chez vous, tous
les 1/4 d'heures
Déposer main courante le lendemain, voire plainte.
Avertir le maire de la commune.

L'idéal étant ensuite de troquer un arrêt des nuisances sonores contre un
arrêt des nuisances sonores, de part et d'autre.

Merci pour vos avis. (Inutile de parler de racisme anti-jeunes, ce serait
plutôt le contraire dans ce cas ...).



Vous voulez un avis juridique ? ou un équilibre de la terreur ?
Au petit jeu de "qui fait ch... qui", vous êtes perdant, surtout si
vous êtes seul...
Mieux vaudrait s'unir avec d'autres voisins et utiliser les voies
légales ?

Si vous voulez un avis "guerre civile", il y a aussi la mise hors
d'état de nuire de la piscine... mais les relations de voisinages
risquent de s'en trouver affectées ;)
Marc-Antoine
Le #23647981
Je répond à Euthymenes qui a écrit :
Bonjour à tous

Mon voisin, qui habite une maison voisine de la mienne, à une distance
d'environ 15 mètres à l'intérieur du même paré de maisons, s'est fait
construire une piscine, d'abord hors sol pour être dispensé de l'obligation
d'installer des protections, puis dans un second temps a fait remonter le
niveau du sol pour que la piscine devienne enterrée. Bref, ce n'est pas
l'objet de ce post puisque semble-t-il la législation dans ce domaine n'est
jamais appliquée ... jusqu'au 1er accident.

J'ai découvert au fil du temps qu'une piscine est aussi et surtout en été une
importante source de nuisances sonores, nocturnes comme diurnes. Dès les
beaux jours, ce sont des groupes d'adolescents qui déferlent, reproduisant
l'atmosphère des cours de récréation, avec les percussions des ballons, les
cris qui accompagnent les plongeons dans la piscine, et surtout la sono
extérieure qui semble être un accessoire absolument indispensable.

De plus, tous les 10 à 15 jours, la fête se prolonge tard dans la nuit (3 à 5
heures du matin) avec un niveau sonore vocal et sono proportionnel au taux
d'alcoolémie ou autres.

Des demandes répétées pour au moins épargner les heures de repos nocturnes se
sont soldées par des échecs : "ces nuisances sont normales", "il faut bien
s'éclater", etc etc. Bref, c'est moi la gêne !

La sono extérieure a été déplacée à l'intérieur, puis à la cave, avec
l'augmentation adéquate du volume qui permet d'avoir toujours le même niveau
à l'extérieur. Le remède est pire que le mal, car les fréquences graves 'boum
boum) se propagent bien plus loin par le sol, un peu comme un tremblement de
terre.

Je sais que là aussi il est quasi impossible d'obtenir satisfaction pour
faire respecter les règles sonores de bon voisinage. Il faut régler ce
problème soi-même. Encore qu'un contrôle d'alcoolémie à la sortie à 5 h du
mat ... faudrait voir.

Solution 1 : fermer les fenêtres quelle que soit la température + des boules
quiès, un peu lassantes s'il faut les utiliser fréquemment.
Solution 2 en complément : générer moi aussi, lorsque la gêne devient
excessive, un niveau sonore élevé ... en fréquences élevées, ultra-sons
audibles seulement par les personnes plutôt jeunes. Un ampli karaoké d'occase
sur eBay = quelques dizaines d'Euros. Pas de risque de déborder sur la voie
publique, trop éloignée. Ceci ne gênerait pas les autres voisins.

L'idéal étant ensuite de troquer un arrêt des nuisances sonores contre un
arrêt des nuisances sonores, de part et d'autre.

Merci pour vos avis. (Inutile de parler de racisme anti-jeunes, ce serait
plutôt le contraire dans ce cas ...).



En bref et en deux mots cela s'appelle nuisances sonores.
Adresse toi au maire qui dispose de pouvoirs de police pour réprimer
les bruits de voisinage. Si cela n'abouti pas engager une action en
justice. Art R1334-31 du code de la sante publique "Aucun bruit
particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité,
porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de
l'homme, dans un lieu public ou privé, qu'une personne en soit
elle-même à l'origine ou que ce soit par l'intermédiaire d'une
personne, d'une chose dont elle a la garde ou d'un animal placé sous sa
responsabilité"




--
Marc-Antoine
djeel
Le #23648311
Le 12/08/2011 00:48, Marc-Antoine a écrit :

En bref et en deux mots cela s'appelle nuisances sonores.
Adresse toi au maire qui dispose de pouvoirs de police pour réprimer les
bruits de voisinage. Si cela n'abouti pas engager une action en justice.
Art R1334-31 du code de la sante publique "Aucun bruit..."




Ouf, une réponse de droit sur un forum de droit !
Euthymenes peut consulter http://www.bruit.fr/FR/info/00

--
Djeel
Dc
Le #23651881
Bjr

Michelle Niouz vient de nous annoncer :
Avant de devenir, comme aux USA, une source de mortalité importante de trés
jeunes enfants, mais là en effet on attendra les 1ers faits divers



12 a 16000 morts par accident domestique et 800 noyades par an pour
plusieurs dizaines de milliers de piscine...
Comme source de mortalité importante, faudrait trouver autre chose..

C'est comme la vitesse qui est responsable de tous les morts sur la
route..

ahh, lobby, quand tu nous tiens...

a plus

--
-
Et voila
Caroline
Le #23652031
Je ne vous comprends pas de ce que vous racontez qui n'a rien avoir avec
les nuisances sonores expliquez vous



"Dc"
Bjr

Michelle Niouz vient de nous annoncer :
Avant de devenir, comme aux USA, une source de mortalité importante de
trés jeunes enfants, mais là en effet on attendra les 1ers faits divers



12 a 16000 morts par accident domestique et 800 noyades par an pour
plusieurs dizaines de milliers de piscine...
Comme source de mortalité importante, faudrait trouver autre chose..

C'est comme la vitesse qui est responsable de tous les morts sur la
route..

ahh, lobby, quand tu nous tiens...

a plus

--
-
Et voila


Dc
Le #23655701
Bjr,

Caroline a émis l'idée suivante :
Je ne vous comprends pas de ce que vous racontez qui n'a rien avoir avec
les nuisances sonores expliquez vous



Ben utilise un bon lecteur de news, tu verras que je reponds aux
remarques de Michelle N. qui precedent mon post.

Pour ce qui est des participations HS, si tu veux faire la police,
regarde mieux, tu en trouveras des bien pires que moi...

a plus

--
-
Et voila
Patrick V
Le #23657111
Le 15/08/2011 19:34, Dc a écrit :
Pour ce qui est des participations HS, si tu veux faire la police,
regarde mieux, tu en trouveras des bien pires que moi...



Ne serait-ce qu'en regardant dans son miroir.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme