Numerique avec Salgado edifiant

Le
jazz75015
Lisez dans la revue "Le Photographe", numéro 1657, page 20 cet entretien
avec Salgado (qui travaille avec des Pentax 4.5 x 6, plusieurs en stock car
il sait que le MF argentique est mort).

Hervé Le Goff : Avez-vous un moment songé au numérique ?

Salgado : Ce que je regrette, c'est que jusqu'à maintenant les fabricants
n'ont pas vraiment produit un appareil digital noir et blanc, avec toutes
les valeurs de gris dont on a besoin. On est capable aujourd'hui de le faire
et il y a un marché pour ça. Depuis le 11 septembre, on souffre à chaque
contrôle d'aéroport, les rayons X sont partout, aux Etats-Unis c'est une
terreur, une bagarre permanente. Si j'avais cet appareil digital noir et
blanc, je n'utiliserai que lui. mais comme il n'y en a pas et qu'ils sont
tous pour la couleur, je continue avec mes films.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 19
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #3437571
Lisez dans la revue "Le Photographe", numéro 1657, page 20 cet entretien
avec Salgado (qui travaille avec des Pentax 4.5 x 6, plusieurs en stock car
il sait que le MF argentique est mort).


Je crois savoir qu'il utilise beaucoup de Leica...

Hervé Le Goff : Avez-vous un moment songé au numérique ?

Salgado : Ce que je regrette, c'est que jusqu'à maintenant les fabricants
n'ont pas vraiment produit un appareil digital noir et blanc, avec toutes
les valeurs de gris dont on a besoin. On est capable aujourd'hui de le faire
et il y a un marché pour ça. Depuis le 11 septembre, on souffre à chaque
contrôle d'aéroport, les rayons X sont partout, aux Etats-Unis c'est une
terreur, une bagarre permanente. Si j'avais cet appareil digital noir et
blanc, je n'utiliserai que lui. mais comme il n'y en a pas et qu'ils sont
tous pour la couleur, je continue avec mes films.


Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue
couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

filh
Le #3437541
Jean-Pierre Roche
Salgado : Ce que je regrette, c'est que jusqu'à maintenant les fabricants
n'ont pas vraiment produit un appareil digital noir et blanc, avec toutes
les valeurs de gris dont on a besoin. On est capable aujourd'hui de le faire
et il y a un marché pour ça. Depuis le 11 septembre, on souffre à chaque
contrôle d'aéroport, les rayons X sont partout, aux Etats-Unis c'est une
terreur, une bagarre permanente. Si j'avais cet appareil digital noir et
blanc, je n'utiliserai que lui. mais comme il n'y en a pas et qu'ils sont
tous pour la couleur, je continue avec mes films.


Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue
couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.


On peut tout aussi bien faire du n&b avec des pelloches couleurs.
Qu'il y ait un marché pour de la pellicule noir et blanc... alors là je
suis mort de rire !

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


Ricco
Le #3437531
Jean-Pierre Roche wrote:
.

Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue
couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.



Oui, moi aussi, il devrait se faire explique quelques trucs sur le numerique
Salgado, sans critique pour son travial, snas relation du reste, avoue que
c'est quand même épatant de lire ça ?
--
--
Ricco

Pierre Pallier
Le #3437501
Hello, Jean-Pierre Roche a écrit dans

Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue
couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.


Ceci dit, j'ai eu droit à une démo sur une vraie "camera" CCD astro, N&B
donc, ça donne une sacrée réserve de pixels gris sous le pied, comparé à un
boîtier grand public...
Il y a un marché (restreint, je l'admets) pour des APN "Astro", pourquoi pas
une petite niche pour faire des produits plus orientés N&B ?
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

Pierre Pallier
Le #3437491
Hello, Pierre Pallier a écrit dans
Ceci dit, j'ai eu droit à une démo sur une vraie "camera" CCD astro, N&B
donc, ça donne une sacrée réserve de pixels gris sous le pied, comparé à un
boîtier grand public...


Correction : il est vrai que maintenant certains boîtiers ont un CAN sur 14
bits, il y a du progrès.
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #3437461
Jean-Pierre Roche
Salgado : Ce que je regrette, c'est que jusqu'à maintenant les fabricants
n'ont pas vraiment produit un appareil digital noir et blanc, avec toutes
les valeurs de gris dont on a besoin. On est capable aujourd'hui de le faire
et il y a un marché pour ça. Depuis le 11 septembre, on souffre à chaque
contrôle d'aéroport, les rayons X sont partout, aux Etats-Unis c'est une
terreur, une bagarre permanente. Si j'avais cet appareil digital noir et
blanc, je n'utiliserai que lui. mais comme il n'y en a pas et qu'ils sont
tous pour la couleur, je continue avec mes films.
Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue

couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.


On peut tout aussi bien faire du n&b avec des pelloches couleurs.
Qu'il y ait un marché pour de la pellicule noir et blanc... alors là je
suis mort de rire !

FiLH


Ben tu sais, moi qui ne suis pas très NB ce que j'ai fait de mieux dans

le NB c'etait de la proviaF. Si grand que soit le bonhomme Salgado, je
pense qu'il n'a pas tout compris, et que l'appareil numérique va avec le
labo numérique derrière, lequel donne une grande souplesse de rendus.
Après, il y a la question du grain du film, que l'on a le droit de
préférer au lisse numérique, mais c'est encore un autre problème que
celui des niveaux de gris.

Noëlle Adam.



filh
Le #3437441
Pierre Pallier
Hello, Jean-Pierre Roche a écrit dans

Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue
couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.


Ceci dit, j'ai eu droit à une démo sur une vraie "camera" CCD astro, N&B
donc, ça donne une sacrée réserve de pixels gris sous le pied, comparé à un
boîtier grand public...
Il y a un marché (restreint, je l'admets) pour des APN "Astro", pourquoi pas
une petite niche pour faire des produits plus orientés N&B ?


Ben déjà si tu vires la matrice de Bayer, tu gagnes quand même pas mal
en définition... après est-ce que les capteurs peuvent-être optimisés
enfonction des longueus d'ondes à produire ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


Jean-Pierre Roche
Le #3437431

On peut tout aussi bien faire du n&b avec des pelloches couleurs.
Qu'il y ait un marché pour de la pellicule noir et blanc... alors là je
suis mort de rire !


Mouais... Je ne demande si tu en as vraiment fait beaucoup
de NB... Moi oui et oui le NB traditionnel a des avantages
certains sur la pelloche couleur...


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Pierre Pallier
Le #3437421
Hello, FiLH a écrit dans
Ben déjà si tu vires la matrice de Bayer, tu gagnes quand même pas mal
en définition... après est-ce que les capteurs peuvent-être optimisés
enfonction des longueus d'ondes à produire ?


Optimiser un capteur, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, car
j'ai bien peur que le silicium obéisse à des lois incontournables. En fait,
ils sont surtout filtrés.
Par exemple, en astro, c'est surtout le proche IR qui importe, et les
capteurs étant plutôt sensibles dans cette bande, c'est que du bonheur à
partir du moment où on vire le filtre alakon qui en temps normal vire ces IR
proches. Exemple : D20a de Canon.

Ce qui serait cool, à mon sens, ce serait en effet un capteur non matricé,
avec une bonne sensibilité dans l'IR, et un CAN 16 bits par pixel minimum.
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

filh
Le #3437411
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:

Jean-Pierre Roche
Salgado : Ce que je regrette, c'est que jusqu'à maintenant les
fabricants n'ont pas vraiment produit un appareil digital noir et
blanc, avec toutes les valeurs de gris dont on a besoin. On est
capable aujourd'hui de le faire et il y a un marché pour ça. Depuis le
11 septembre, on souffre à chaque contrôle d'aéroport, les rayons X
sont partout, aux Etats-Unis c'est une terreur, une bagarre
permanente. Si j'avais cet appareil digital noir et blanc, je
n'utiliserai que lui. mais comme il n'y en a pas et qu'ils sont tous
pour la couleur, je continue avec mes films.
Bah... On peut très bien faire du NB avec des prises de vue

couleur... Qu'il y ait un marché pour des appareils NB
alors là je suis mort de rire.


On peut tout aussi bien faire du n&b avec des pelloches couleurs.
Qu'il y ait un marché pour de la pellicule noir et blanc... alors là je
suis mort de rire !

FiLH


Ben tu sais, moi qui ne suis pas très NB ce que j'ai fait de mieux dans

le NB c'etait de la proviaF. Si grand que soit le bonhomme Salgado, je
pense qu'il n'a pas tout compris, et que l'appareil numérique va avec le
labo numérique derrière, lequel donne une grande souplesse de rendus.
Après, il y a la question du grain du film, que l'on a le droit de
préférer au lisse numérique, mais c'est encore un autre problème que
celui des niveaux de gris.


Disons qu'un capteur monochrome et sans extrapolation façon matrice de
Bayer, cela peut donner « autre chose », et cela mérite un peu plus
d'attention qu'un ricanement hautain.

Ne serait-ce que parce que c'est utilisé dans certaines appiications
comme le disait Pierre :)

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org




Publicité
Poster une réponse
Anonyme