L'obsolescence programmée

Le
Jean-Luc Courtois
Salut,

Hier soir, j'ai regardé avec un grand intérêt le thema d'Arte sur
l'obsolescence programmée.

Ça tue !

La class action qui a forcé Apple à livrer des batteries pour les 1ers
iPods a été évoquée, mais ce qui m'a particulièrement marqué, c'est la
démonstration d'une puce eprom installée dans une imprimante Epson assez
ancienne. Celle-ci est un compte à rebours programmé qui bloque
simplement le fonctionnement de l'imprimante.

On voit un rebelle faire des recherches sur le net pour aboutir à un
lien de téléchargement d'un soft russe qui remet tout aussi simplement
l'eprom en ordre de fonctionnement.

Connaissez-vous la présence de tels procédés dans nos machines favorites
? Et éventuellement des pistes vers ce type de softs dont je verrais mal
les marques empêcher l'utilisation : laissez moi vous arnaquer légalement !

C'est pas un délire, mais une vraie réflexion à avoir. La vidéo et le
débat sont dispo sur arte +7

<http://videos.arte.tv/fr/videos/pret_a_jeter-3700234.html>
<http://videos.arte.tv/fr/videos/debat-3714444.html>

HTH ;-)

--
Pour me répondre, pas de code postal dans l'adèle.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patpro ~ Patrick Proniewski
Le #23130811
In article Jean-Luc Courtois
Salut,

Hier soir, j'ai regardé avec un grand intérêt le thema d'Arte sur
l'obsolescence programmée.

Ça tue !

La class action qui a forcé Apple à livrer des batteries pour les 1ers
iPods a été évoquée, mais ce qui m'a particulièrement marqué, c'est la
démonstration d'une puce eprom installée dans une imprimante Epson assez
ancienne. Celle-ci est un compte à rebours programmé qui bloque
simplement le fonctionnement de l'imprimante.

On voit un rebelle faire des recherches sur le net pour aboutir à un
lien de téléchargement d'un soft russe qui remet tout aussi simplement
l'eprom en ordre de fonctionnement.

Connaissez-vous la présence de tels procédés dans nos machines favorites
? Et éventuellement des pistes vers ce type de softs dont je verrais mal
les marques empêcher l'utilisation : laissez moi vous arnaquer légalement !




Les fabricants peuvent légalement t'empêcher de bricoler ton matériel ou
ton logiciel pour le faire fonctionner comme tu l'entends, c'est
d'ailleurs une des utilisations presque devenue classique de la DMCA
américaine.

Si tu cherches des exemples d'obsolescence programmée chez Apple, tu as
tout simplement les derniers portables, dont la batterie n'est plus
remplaçable par l'utilisateur, et dont, globalement, plus rien sauf
éventuellement la RAM n'est accessible.
Toutes les machines "all in one", qui sont grossomodo conçues pour être
jetables, devraient aussi être dans la ligne de mire des consommateurs,
au lieu d'être plébiscitées à chaque nouvelle sortie.

Je ne sais pas si ça concerne aussi Apple, mais des fabricants de
téléphones s'arrangent pour que les batteries qui ne sont pas de leur
marque s'épuisent plus vite, etc. etc.

Certains, pas assez nombreux, défendent des positions inverses qui vont
au delà de la problématique de l'obsolescence programmée. Les grands
principes sont regroupés sous le nom de "Maker's bill of rights" :


Et c'est un truc qui devrait aussi participer à une décision d'achat, si
on veut que ce ne soit pas un v¦ux pieux.

patpro

--
A vendre ! http://www.patpro.net/blog/index.php/2008/01/12/133
Jo
Le #23130801
On 2011-02-16 10:36:07 +0100, Jean-Luc Courtois said:

Salut,



Bonjour,

Hier soir, j'ai regardé avec un grand intérêt le thema d'Arte sur
l'obsolescence programmée.



Pas vu la télé, mais pour ce qui est de l'obsolescence programmé
magistralement décrit par Vance Packard en 1960 dans son bouquin « The
Waste Makers »


Ça tue !



Ça fait tourner la machine ;-)
--
Jo
"Don't suffer from insanity, enjoy every minute of it."
Aegidius
Le #23130861
Le 16/02/11 11:08, patpro ~ Patrick Proniewski a écrit :
Si tu cherches des exemples d'obsolescence programmée chez Apple, tu as
tout simplement les derniers portables, dont la batterie n'est plus
remplaçable par l'utilisateur,



Je ne suis pas sûr que ce soit la même démarche et c'est suite a une
longue réflexion, gain de place (donc longévité) celles-ci sont prévues
pour durer 5 a 10 ans et il faut bien reconnaitre qu'avec les évolutions
un tel Mac n'est plus vraiment utilisable, encore qu'il le soit en fixe
avec l'alimentation...

La décision d'oser faire un truc comme ça aussi critiquable n'a pas dûe
se prendre a la légère, ensuite même soudée une batterie est
remplaçable. On ne risque rien au démontage d'un portable de 5 ans...
Deltaplan
Le #23130851
On 16/02/2011 11:20, Aegidius wrote:
Le 16/02/11 11:08, patpro ~ Patrick Proniewski a écrit :
Si tu cherches des exemples d'obsolescence programmée chez Apple, tu as
tout simplement les derniers portables, dont la batterie n'est plus
remplaçable par l'utilisateur,



Je ne suis pas sûr que ce soit la même démarche et c'est suite a une
longue réflexion, gain de place (donc longévité) celles-ci sont prévues
pour durer 5 a 10 ans et il faut bien reconnaitre qu'avec les évolutions
un tel Mac n'est plus vraiment utilisable, encore qu'il le soit en fixe
avec l'alimentation...

La décision d'oser faire un truc comme ça aussi critiquable n'a pas dûe
se prendre a la légère, ensuite même soudée une batterie est
remplaçable. On ne risque rien au démontage d'un portable de 5 ans...



Et de toutes manières le programme de remplacement de batteries d'Apple
pour ces machines ne coute pas plus cher que le prix de vente d'une
batterie... Mauvaise foi manifeste tout ça...

Le véritable enjeu pour les constructeurs (et pas que dans
l'informatique), c'est pas tant de réduire la durée de vie des produits,
que d'empêcher que des pièces détachées puissent être produits et/ou
installées par des tiers, et de faire en sorte ainsi que les clients
reviennent obligatoirement chez le constructeur pour toute opération de
maintenance.

D'ailleurs, les apprentis sorciers qui pensent que la solution pour
obliger les constructeurs à produire des objets plus durables, serait de
faire augmenter dans la règlementation les durées de garanties
obligatoires, ne se rendent pas compte que cela aurait immanquablement
pour objet de renforcer au contraire ce type de produits... L'exemple
classique, c'est l'industrie automobile, où des "petits" constructeurs
ont tout intérêt à proposer d'eux-mêmes des durées de garanties beaucoup
plus longues, car en agissant ainsi ils conservent beaucoup plus
longtemps les acheteurs dans le réseau de la marque pour l'entretien...
Or les concessions gagnent nettement plus sur l'atelier que sur la vente...
Aegidius
Le #23131101
Le 16/02/11 11:29, Deltaplan a écrit :

Le véritable enjeu pour les constructeurs (et pas que dans
l'informatique), c'est pas tant de réduire la durée de vie des produits,
que d'empêcher que des pièces détachées puissent être produits et/ou
installées par des tiers, et de faire en sorte ainsi que les clients
reviennent obligatoirement chez le constructeur pour toute opération de
maintenance.



Je serais curieux de voir la part du bénéfice d'Apple avec le SAV je
crois que c'est plutôt un mal nécessaire et l'Apple-Care n'est pas très
chère en soit et souvent quant même très efficace...


Or les concessions gagnent nettement plus sur l'atelier que sur la vente...



J'ai eu acheté une Peugeot neuve avec une remise concessionnaire de 20%
je pense qu'il lui restait encore qqch.
Jean-Luc Courtois
Le #23131121
Le 16/02/11 11:08, patpro ~ Patrick Proniewski a écrit :

Certains, pas assez nombreux, défendent des positions inverses qui vont
au delà de la problématique de l'obsolescence programmée. Les grands
principes sont regroupés sous le nom de "Maker's bill of rights" :




Excellent, ça va dans le même sens je trouve.


Et c'est un truc qui devrait aussi participer à une décision d'achat, si
on veut que ce ne soit pas un v¦ux pieux.




Oui !

Serge Latouche, l'un des économistes intervenants, proposait une
solution sympathique : un contrat genre location longue durée pour les
appareils. Là, la fiabilité va évoluer automatiquement. Moi, ça me
plairait beaucoup.


--
Pour me répondre, pas de code postal dans l'adèle.
Deltaplan
Le #23131301
On 16/02/2011 12:38, Aegidius wrote:
Le 16/02/11 11:29, Deltaplan a écrit :

Le véritable enjeu pour les constructeurs (et pas que dans
l'informatique), c'est pas tant de réduire la durée de vie des produits,
que d'empêcher que des pièces détachées puissent être produits et/ou
installées par des tiers, et de faire en sorte ainsi que les clients
reviennent obligatoirement chez le constructeur pour toute opération de
maintenance.



Je serais curieux de voir la part du bénéfice d'Apple avec le SAV je
crois que c'est plutôt un mal nécessaire et l'Apple-Care n'est pas très
chère en soit et souvent quant même très efficace...



Il n'y a pas que le bénéfice direct du SAV qui soit en cause, mais aussi
et surtout le fait de "couper les vivres" aux fabricants de pièces de
tierce partie, de façon à verrouiller totalement le marché. Apple craint
par dessus tout les clôneurs et autres fabricants de contrefaçons...

Or les concessions gagnent nettement plus sur l'atelier que sur la
vente...



J'ai eu acheté une Peugeot neuve avec une remise concessionnaire de 20%
je pense qu'il lui restait encore qqch.



Oui mais par rapport aux pièces détachées...

J'ai du faire changer le petit capuchon en plastique du lave-phare de ma
307... Juste le petit couvercle en plastique fixé sur le gicleur, une
petite plaque de 7 ou 8 cm de large à tout casser, plate, prix de la
pièce (brute, sans peinture) : plus de 30€ HT. Si le coût de revient
atteint ne serait-ce qu'1€, je serais déjà surpris...
Deltaplan
Le #23131291
On 16/02/2011 12:59, Jean-Luc Courtois wrote:

Serge Latouche, l'un des économistes intervenants, proposait une
solution sympathique : un contrat genre location longue durée pour les
appareils. Là, la fiabilité va évoluer automatiquement. Moi, ça me
plairait beaucoup.



Fausse bonne idée... Ca peut facilement couter encore moins cher de
fabriquer la pire qualité qui soit, dans des pays à bas prix de main
d'oeuvre, et de remplacer complètement l'appareil par un neuf à chaque
fois qu'il est en panne... Rien que le coût de l'heure de main d'oeuvre
d'un réparateur dans un pays occidental, ça limite énormément les
possibilités de réparation...

D'autant que le client est généralement encore plus satisfait si on lui
propose un appareil neuf, éventuellement d'un modèle plus récent, plutôt
que la réparation d'un appareil datant de déjà quelques années...

A mon avis, l'urgence est plutôt d'attendre... De nombreuses matières
premières rares arrivent à épuisement à très brève échéance. Les
constructeurs devront naturellement se tourner vers des matériaux plus
disponibles et plus facilement recyclables, pour de simples questions de
coût de revient. L'aluminium à ce niveau-là est un excellent candidat...
gilles
Le #23131831
Jean-Luc Courtois
Hier soir, j'ai regardé avec un grand intérêt le thema d'Arte sur
l'obsolescence programmée.



oui, excellent documentaire...

La class action qui a forcé Apple à livrer des batteries pour les 1ers
iPods a été évoquée, mais ce qui m'a particulièrement marqué, c'est la
démonstration d'une puce eprom installée dans une imprimante Epson assez
ancienne. Celle-ci est un compte à rebours programmé qui bloque
simplement le fonctionnement de l'imprimante.



Pour être précis, toutes les imprimantes ont effectivement un réceptable
à encre, et effectivemement ce réceptable n'est pas changeable
facilement et qu'il n'y a que les centres agréés epson qui peuvent
officiellement remettre le compteur à zero.

Personnellement je suis forcément partie prenante (puisque réparateur
agréé, et pas vendeur...)
J'ai bien vu que dans la video, le type c'était adressé à des boutiques
de "vente" qui proposaient pour la réparation 110 euros ce plus cher
que ce que proposent les réparateurs d'imprimantes (je travaille avec un
qui fait la même presta pour 50 euros).
ce qui est à mon avis plus scandaleux vient du prix d'achat des machines
neuves, et de l'aveuglement des acheteurs...

Serge Latouche a parfaitement raison de dire qu'on devrait recalculer le
prix du transport.
De manière plus générale, ce serait mille fois mieux que les imprimantes
soient mieux fabriquées et réparables.

Tu peux regarder tous les outils professionnels (genre, pour la même
marque, les imprimantes A3, les scans A3 10000XL) là c'est du solide et
fait pour durer.

Mais les particuliers sont des consommateurs et ne voient que le petit
bout de leur porte monnaie, surtout ils n'ont jamais aucune notion de
"total cost of ownership" (et on se garde bien de leur montrer).

Ainsi, le type qui achète une C42 comme dans la video (imprimante à 70
euros, je comprends même pas que des gens achètent ça), va payer pour 10
000 copies plus de 1000 euros d'encre !

Alors que si dès le départ il achetait une B310 ou une HP officejet pro
8000, certes il va payer plus de deux fois plus cher à l'achat, mais son
imprimante durera 3 fois plus, fera 30 000 copies avant d'avoir le
moindre problème et lui coûtera 300 euros pour ces 30 000 copies...

Ce qui est scandaleux est que faire venir des imprimantes neuves de
chine coûte si peu cher en fabrication et transport...
(je me rappelle d'un grossiste qui me proposait des imprimantes lexmark
à 22 euros HT, imprimante + carton + CD + encres... on se marche sur les
pieds...)

Après, on a le déficit commercial et les emplois locaux qu'on mérite...


Connaissez-vous la présence de tels procédés dans nos machines favorites
? Et éventuellement des pistes vers ce type de softs dont je verrais mal
les marques empêcher l'utilisation : laissez moi vous arnaquer légalement !



Non, mais de toutes façons, les machines apple utilisent beaucoup de
pièces non standard.

Pendant une période de 5 à 7 ans, Apple fournit les pièces, et c'est
bien une des seules marques à le faire.
après c'est bon à jeter à moins de trouver de la pièce d'occase.

Evidemment il faut passer par les centres agréés... qui font vivre des
gens, mais pas forcément confortablement (voir le nombre de fermetures
aux USA depuis les applestore, et c'est ce qui vient en france)

Ceci dit, c'est loin d'être mieux chez Toshiba ou Acer ou Dell...
les SAV sont centralisés par économie, et les prix des pièces détachées
sont faits pour qu'on achète des machines neuves.

C'est pas un délire, mais une vraie réflexion à avoir. La vidéo et le
débat sont dispo sur arte +7



oui, pour l'histoire sur la durée de vie des ampoules, ça m'étonne pas.

Les réflexions et décisions à prendre d'urgence sont :
- augmenter le prix des transports et le prix des matières premirères
pétrochimiques, pour favoriser la réparation avec une main d'oeuvre
locale
- augmenter la durée de vie. Standardiser et imposer
l'interchangeabilité (de ce point de vue la norme ATX fut une merveille)
- briser le cycle de nouveautés tous les 18 mois.
- éduquer les consommateurs
- l'économie ne devrait plus être depuis longtemps purement financière,
mais inclure la consommation directe et indirecte des ressources, leur
amortissement et consommation annuel, leur devenir en fin de vie.
et ce n'est que mon avis mais c'est là dessus que les taxes devraient
être basées...

pour revenir à nos moutons, si tu veux un exemple d'une marque..
exemplaire, c'est Caterpillar.
Il est de notoriété commune que cette marque a standardisé tous ses
moteurs, et rend le dépannage d'un engin de chantier vieux de 40 ans
très facile car les moteurs neufs des engins actuels se branchent en
lieu et place de l'ancien...
De plus ils ont récemment investi dans la réutilisation des pièces.
Un autre exemple de constructeur qui fait du "25 ans" c'est Miele.
tout l'inverse du "made in china" irréparable.

En PC, on pourrait citer Fujitsu mais je ne les connais pas assez.







--
le guide de la Ram, hébergé sur disquette par un MacPortable de 1989 :
http://aurejac.dyndns.org
gilles
Le #23131911
Jean-Luc Courtois Jean-Luc Courtois
Hier soir, j'ai regardé avec un grand intérêt le thema d'Arte sur
l'obsolescence programmée.



oui, excellent documentaire...

La class action qui a forcé Apple à livrer des batteries pour les 1ers
iPods a été évoquée, mais ce qui m'a particulièrement marqué, c'est la
démonstration d'une puce eprom installée dans une imprimante Epson assez
ancienne. Celle-ci est un compte à rebours programmé qui bloque
simplement le fonctionnement de l'imprimante.



Pour être précis, toutes les imprimantes ont effectivement un
réceptable. Ce que ne dit pas le documentaire, c'est que si le
réceptable est plein et que l'encre déborde sur la carte mère ou l'alim,
juste à côté, on fout tout en l'air.

Normalement tu as des petits réparateurs qui font la réparation pour 50
euros (changement du buvard et remise à zero du compteur).

Après, on voit bien dans la video que le type s'était adressé à des
boutiques "pousse carton que ça fait chier de réparer, ils ne savent pas
faire, sous-traitent et prennent de la marge d'où un prix de 110
euros...

Si on résume, les problèmes sont :

- le prix d'achat trop bas et trop attrayant des machines neuves bas de
gamme, lié à un prix du transport et des matières premières trop bas.
Ce qui est scandaleux est que faire venir des imprimantes neuves de
chine coûte si peu cher en fabrication et transport...
Je me rappelle d'un grossiste qui me proposait des imprimantes lexmark
neuves à 22 euros HT, imprimante + carton + CD + encres... on se marche
sur les
pieds...
Serge Latouche a parfaitement raison de dire qu'on devrait recalculer le
prix du transport.

- l'avidité des acheteurs, les particuliers sont des consommateurs et ne
voient que le petit bout de leur porte monnaie. Ils préfèrent acheter
une merde qu'économiser et investir dans du solide et du réparable.
Surtout, ils ne font jamais aucun calcul de "total cost of ownership"

Exemple si tu fais le calcul : une C42 comme dans la video coûtait 70
euros à l'achat et 10 centimes à la page N&B et dure 3 ans (10000
copies).
Son coût total sur 3 ans est de 1070 euros...
Si le gars avait acheté une officejet Pro 8000, ou une C310, prix à
l'achat 200 à 400 euros, prix à la page 1 N&B, coût total sur 3 ans et
10 000 copies : 300 à 500 euros, et l'imprimante a encore 20 000 copies
devant elle !


- les vendeurs eux ont une conscience professionnelle limitée et
préfèrent une vente d'un produit peu durable que pas de vente du tout
(c'est leur métier...)


Bref, on a le déficit commercial et les emplois locaux qu'on mérite...


Connaissez-vous la présence de tels procédés dans nos machines favorites
? Et éventuellement des pistes vers ce type de softs dont je verrais mal
les marques empêcher l'utilisation : laissez moi vous arnaquer légalement !



Non, mais de toutes façons, les machines apple utilisent beaucoup de
pièces non standard imposant le passage en SAV.
Sous garantie, donc, pas de problème (surtout que, j'en sais quelque
chose, c'est un des rares à proposer du SAV en local = en théorie au
moins un dans chaque ville de plus de 100 000 habitants)

Les centres agréés (je suis gérant d'un) il y a pas de mystère, ni de
complot. On est des gens indépendants d'apple, et on gagne pas très bien
notre vie (selon le degré d'honneteté), surtout le jour où un applestore
s'implante, on est morts.

Pendant une période de 5 à 7 ans, Apple fournit les pièces, et c'est
bien une des seules marques à le faire.
après c'est bon à jeter à moins de trouver de la pièce d'occase.


C'est pas un délire, mais une vraie réflexion à avoir. La vidéo et le
débat sont dispo sur arte +7



oui, pour l'histoire sur la durée de vie des ampoules, ça m'étonne pas.

Ce n'est qu'un avis perso mais les réflexions et décisions à prendre
d'urgence sont :

- augmenter le prix des transports et le prix des matières premirères
pétrochimiques, pour favoriser la réparation avec une main d'oeuvre
locale. Faut se serrer la ceinture, oui... enfin est-ce qu'on a besoin
de changer d'iphone tous les ans ?

- augmenter la durée de vie. Standardiser et imposer
l'interchangeabilité (de ce point de vue la norme ATX fut une merveille)
- briser le cycle de nouveautés tous les 18 mois.
- éduquer les consommateurs
- l'économie ne devrait plus être depuis longtemps purement financière,
mais inclure la consommation directe et indirecte des ressources, leur
amortissement et consommation annuel, la variation de leur capital, et
un coùt dépendant de leur devenir ou toxicité en fin de vie.
et ce n'est que mon avis mais c'est là dessus que les taxes devraient
être basées...

pour revenir à nos moutons, si tu veux un exemple d'une marque..
exemplaire, c'est Caterpillar.
Il est de notoriété commune que cette marque a standardisé tous ses
moteurs, et rend le dépannage d'un engin de chantier vieux de 40 ans
très facile car les moteurs neufs des engins actuels se montent en
lieu et place de l'ancien...
De plus ils ont récemment investi dans la réutilisation des pièces.

Un autre exemple de constructeur qui fait du "25 ans" c'est Miele.
tout l'inverse du "made in china" irréparable.

En PC, on pourrait citer Fujitsu mais je ne les connais pas assez.

à suivre...






--
le guide de la Ram, hébergé sur disquette par un MacPortable de 1989 :
http://aurejac.dyndns.org



--
le guide de la Ram, hébergé sur disquette par un MacPortable de 1989 :
http://aurejac.dyndns.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme