Olympus et la rotation de la Terre

Le
F#FF0000
Excellente explication (marketing ?) de la part d'Olympus :
> http://www.amateurphotographer.co.uk/latest/photo-news/exclusive-interview-setsuya-kataoka-olympus-95731

> The in-body stabilisation itself gives 5.5 steps, and the Sync IS gives 6.5 steps with OIS lenses. 6.5 stops is actually a theoretical limitation at the moment due to rotation of the earth interfering with gyro sensors.


Radical et définitif ! :-)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Desmond
Le #26410963
F#FF0000 a écrit :
Excellente explication (marketing ?) de la part d'Olympus :
http://www.amateurphotographer.co.uk/latest/photo-news/exclusive-interview-setsuya-kataoka-olympus-95731

The in-body stabilisation itself gives 5.5 steps, and the Sync IS gives 6.5
steps with OIS lenses. 6.5 stops is actually a theoretical limitation at the
moment due to rotation of the earth interfering with gyro sensors.

Radical et définitif ! :-)

Je rebondis plutôt sur ce que déclare d'abord l'intervenant d'Olympus:
"With the E-M1 Mark II we have surpassed the speed and image quality of
APS-C DSLRs.In particular, we’re better than our competitors at
mid-range ISOs around ISO 6400, with better noise reduction and
resolution."
Ça reste à démontrer. Le E-M1 Mark I à 1100€ fait toujours moins bien
que le Pentax K50, reflex APS-C à 400€:
https://www.dxomark.com/Cameras/Compare/Side-by-side/Olympus-OM-D-E-M1-versus-Pentax-K-50___909_890
Un peu plus d'1/2EV d'avance pour le Pentax sur la plage ISO
d'utilisation courante, ce qui est normal compte tenu de la différence
de tailles de capteurs. Les Olympus resteront prisonniers de leur
taille µ4/3.
Charles Vassallo
Le #26410996
Desmond a écrit :
Ça reste à démontrer. Le E-M1 Mark I à 1100€ fait toujours moins bien
que le Pentax K50, reflex APS-C à 400€:
https://www.dxomark.com/Cameras/Compare/Side-by-side/Olympus-OM-D-E-M1-versus-Pentax-K-50___909_890
Un peu plus d'1/2EV d'avance pour le Pentax sur la plage ISO
d'utilisation courante, ce qui est normal compte tenu de la différence
de tailles de capteurs. Les Olympus resteront prisonniers de leur taille
µ4/3.


Moi, je lis 13 - 12.7 = 0.3 soit MOINS qu'un demi-EV.
Quant à savoir si c'est significatif, c'est une autre histoire --
d'autant plus que la définition de la dynamique selon DxO (à S/B=1) est
très discutable. Il est clair que les 4/3 partent avec un handicap, mais
seul compte finalement ce qui sort de ces appareils, et, plus encore, de
l'adéquation entre l'appareil et son utilisateur.
charles
Desmond
Le #26411247
Charles Vassallo a écrit :
Desmond a écrit :
Ça reste à démontrer. Le E-M1 Mark I à 1100¤ fait toujours moins bien
que le Pentax K50, reflex APS-C à 400¤:
https://www.dxomark.com/Cameras/Compare/Side-by-side/Olympus-OM-D-E-M1-versus-Pentax-K-50___909_890
Un peu plus d'1/2EV d'avance pour le Pentax sur la plage ISO
d'utilisation courante, ce qui est normal compte tenu de la différence
de tailles de capteurs. Les Olympus resteront prisonniers de leur taille
µ4/3.

Moi, je lis 13 - 12.7 = 0.3 soit MOINS qu'un demi-EV.

On ne lit pas la même chose. Moi je lis la "résistance au bruit" dans
measurements / SNR 18%: en lecture horizontale, il y a bien toujours
plus d'1/2EV en faveur du reflex.
Pour la dynamique, c'est vrai que l'écart est pratiquement nul.
Quant à savoir si c'est significatif, c'est une autre histoire -- d'autant
plus que la définition de la dynamique selon DxO (à S/B=1) est très
discutable. Il est clair que les 4/3 partent avec un handicap, mais seul
compte finalement ce qui sort de ces appareils, et, plus encore, de
l'adéquation entre l'appareil et son utilisateur.

Disons que ces hybrides sont bien adaptés à ceux dont la sensibilité au
poids est plus grande que celle de leur compte en banque. :-)
xcomm
Le #26411529
Charles Vassallo a écrit :
Moi, je lis 13 - 12.7 = 0.3 soit MOINS qu'un demi-EV.
Quant à savoir si c'est significatif, c'est une autre histoire --
d'autant plus que la définition de la dynamique selon DxO (à S/B=1) est
très discutable. Il est clair que les 4/3 partent avec un handicap, mais
seul compte finalement ce qui sort de ces appareils, et, plus encore, de
l'adéquation entre l'appareil et son utilisateur.

Pour être équipé Olympus, je trouve qu'ils ont raison d'indiquer que le
4/3 n'a pas une qualité d'image inférieure, voir même meilleure, pour
celui qui ne connait pas.
Lors de la sortie de l'E-5 que je possède toujours, la qualité d'image
était meilleure que celle des boîtiers concurrents D300, et 7D. Le 7D
reprenait seulement le dessus à partir de 3200 ISO de mémoire. De même,
les images de l'E-5 sont plus piquées que celles du D700 de l'époque
également à 12Mp. Bref, Olympus sait faire de très belles images, et
maîtrise le rendu naturel et la colorimétrie comme personne.
De plus, on parle de la version II du boîtier, et je rejoins les avis
des protocoles DXO qui ne correspondent pas à la réalité de ce que je
peux obtenir avec les logiciels natifs des constructeurs, et non ceux
d'Adobe par exemple qui ne sait toujours pas traiter correctement les
ORF, si je me fie aux travaux du tireur de mon père qui sont très loin
de ce que l'on peut obtenir normalement avec Olympus Viewer 3 par exemple.
Chacun doit effectivement choisir en fonction de ses affinités et
préférences.
benoit
Le #26411538
xcomm
De même, les images de l'E-5 sont plus piquées que celles du D700 de
l'époque également à 12Mp.

Le piqué ne serait-il pas lié à la qualité de l'optique, et uniquement à
cela ?
--
"On ne s'occupe pas de l'étiquette tant que les vendanges ne sont pas
terminées" [Benoît]
Desmond
Le #26411539
xcomm a écrit :
De même, les images de
l'E-5 sont plus piquées que celles du D700 de l'époque également à 12Mp.

Le tout est d'y croire.
xcomm
Le #26411541
Benoit a écrit :
xcomm
De même, les images de l'E-5 sont plus piquées que celles du D700 de
l'époque également à 12Mp.

Le piqué ne serait-il pas lié à la qualité de l'optique, et uniquement à
cela ?

Bonne question à laquelle je ne sais pas répondre. C'est un tout, et la
partie optique fait bien entendu intégrante des éléments les plus
important. Pour moi, seul le résultat final compte, et il convient à
chaque constructeur de trouver ce qu'il convient pour atteindre cette
qualité. Si elle n'est pas là, et bien je vais ailleurs.
Lorsque je me suis équipé en F6, j'ai pris un soin tout particulier à
m'équiper en objectif F spécialement optimisée pour le numérique, (et ce
n'était pas chez Nikon qui n'avait rien à ce moment là au catalogue et
trop cher pour mon budget, mais chez Sigma dans leur gamme PRO EX DG)
car je savais (depuis mes débuts professionnel dans le numérique dans
les années 90) que c'était un des points les plus important pour la
qualité d'image très exigeante des capteurs numériques.
xcomm
Le #26411544
Desmond a écrit :
Le tout est d'y croire.


Tu fais fausse route. Il faut faire ses propres tests avec les logiciels
natifs des constructeurs, et ensuite choisir en fonction des résultats
que l'on arrive à obtenir, en fonction de ses goûts, historique, et besoins.
Pour ma part, je n'ai jamais réussi à trouver une colorimétrie qui me
convienne chez Nikon, et le rendu de la peau du type lissé sans détails
"à la poupée Barbie" ne m'a pas aidé, même si c'était mieux avec le
D610, et de nouveau un peu moins bien avec le D750 côté colorimétrie,
alors que je n'ai pas eu ces problèmes avec Olympus...
Il y a le choix, à chacun de faire le sien et de trouver ce qui lui
convient le mieux.
xcomm
Le #26411543
F#FF0000 a écrit :
Excellente explication (marketing ?) de la part d'Olympus :
http://www.amateurphotographer.co.uk/latest/photo-news/exclusive-interview-setsuya-kataoka-olympus-95731

The in-body stabilisation itself gives 5.5 steps, and the Sync IS gives 6.5 steps with OIS lenses. 6.5 stops is actually a theoretical limitation at the moment due to rotation of the earth interfering with gyro sensors.

Radical et définitif ! :-)

Définitif, peut-être pas. Si l'on veut aller au delà, il faudrait
compenser les mouvements de rotation de la Terre, et ce n'est
techniquement pas simple à réaliser.
benoit
Le #26411546
xcomm
Lorsque je me suis équipé en F6, j'ai pris un soin tout particulier à
m'équiper en objectif F spécialement optimisée pour le numérique, (et ce
n'était pas chez Nikon qui n'avait rien à ce moment là au catalogue et
trop cher pour mon budget, mais chez Sigma dans leur gamme PRO EX DG)
car je savais (depuis mes débuts professionnel dans le numérique dans
les années 90) que c'était un des points les plus important pour la
qualité d'image très exigeante des capteurs numériques.

Oui, j'aimerai trouver un comparatif entre la qualité, le piqué
possible, d'une pellicule argentique et celle d'un capteur numérique. Si
le numérique a plus de pixels/cm (ou cm2 c'est pareil) que l'argentique,
il doit avoir un objectif avec plus de piqué pour en tirer parti.
--
"On ne s'occupe pas de l'étiquette tant que les vendanges ne sont pas
terminées" [Benoît]
Publicité
Poster une réponse
Anonyme