On m'enlève toutes responsabilités...

Le
prunella
Mon employeur a embauché depuis deux mois une personne sur un poste
équivalent au mien mais sur un autre site. Je l'ai biensur formée aux
processus et méthodes maison. Aujourd'hui cependant, mon employeur le
transfert peu à peu toutes mes missions Quels sont les issues et
les recours?

Merci de vos réponses

Prune
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le Gaulois
Le #16053801
a écrit :

Mon employeur a embauché depuis deux mois une personne sur un poste
équivalent au mien mais sur un autre site. Je l'ai biensur formée aux
processus et méthodes maison. Aujourd'hui cependant, mon employeur le
transfert peu à peu toutes mes missions... Quels sont les issues et
les recours?



ça peut peut-être entrer dans le cadre du harcellement moral, mais
ça peut être très difficile à prouver.
J'ai connu un déléqué du personnel, non seulement il n'avait plus
rien à faire mais il n'avait même plus de chaise pour s'assoir.
ça s'appelle la mise au placard.

Pour te consoler dis-toi que tu as de la chance par rapport à ceux
qui sont virés de leur travail et n'en retrouve pas.
Essaie de t'occuper discrètement avec des travaux d'aiguille ou
de la lecture.
Cracoucass
Le #16088801
Le Gaulois a écrit :
a écrit :
Mon employeur a embauché depuis deux mois une personne sur un poste
équivalent au mien mais sur un autre site. Je l'ai biensur formée aux
processus et méthodes maison. Aujourd'hui cependant, mon employeur le
transfert peu à peu toutes mes missions... Quels sont les issues et
les recours?



ça peut peut-être entrer dans le cadre du harcellement moral, mais
ça peut être très difficile à prouver.
J'ai connu un déléqué du personnel, non seulement il n'avait plus
rien à faire mais il n'avait même plus de chaise pour s'assoir.
ça s'appelle la mise au placard.

Pour te consoler dis-toi que tu as de la chance par rapport à ceux
qui sont virés de leur travail et n'en retrouve pas.
Essaie de t'occuper discrètement avec des travaux d'aiguille ou
de la lecture.




Tout en sachant que professionnellement, si tu as passé des mois à
bouquiner, tu auras peut être du mal un travail ailleurs.
C'est parfois un moyen de pousser les employés à démissionner.
Emma
Le #16088791
a écrit :
Mon employeur a embauché depuis deux mois une personne sur un poste
équivalent au mien mais sur un autre site. Je l'ai biensur formée aux
processus et méthodes maison. Aujourd'hui cependant, mon employeur le
transfert peu à peu toutes mes missions... Quels sont les issues et
les recours?



vous ne dites pas si ces missions sont dans votre contrat de travail, si
elles sont transférées ou partagées, si vous avez de nouvelles missions ?


Voir le délégué syndical

Emma
--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)
Le Gaulois
Le #16088771
Cracoucass a écrit :

> Pour te consoler dis-toi que tu as de la chance par rapport à ceux
> qui sont virés de leur travail et n'en retrouve pas.
> Essaie de t'occuper discrètement avec des travaux d'aiguille ou
> de la lecture.

Tout en sachant que professionnellement, si tu as passé des mois à
bouquiner, tu auras peut être du mal un travail ailleurs.



Pas d'avantage qu'avec un grand trou dans son CV. Lorsqu'on a un
emploi, les personnes qui recrutent ne peuvent pas deviner ce qu'on
a réellement fait pendant cette période, tandis que lorsqu'on est
au chômage, il est évident que pendant cette période on a été un
parasite qui a profité de son allocation de chômage. Ces gens là
on devrait les obliger à accepter les emplois qu'on leur propose
comme dirait Sarko.

Ne pas oublier qu'ANPE signifie "Avec Nous Peu d'Espoir"

On est pas obligé de bouquiner des romans policiers ou la série
Arlequin. On peut essayer de se perfectionner.

C'est parfois un moyen de pousser les employés à démissionner.



C'est bien le but du jeu. Si le harcellement devient plus actif
qu'une mise au placard, il faut se rapprocher de tout ceux qui
peuvent aider, psychologues, délégués du personnel, syndicats,
conseils juridiques, associations, pour ne pas craquer et essayer
de trouver des preuves tangibles du harcellement.
deltaplan
Le #16088761
Le Gaulois
> > Pour te consoler dis-toi que tu as de la chance par rapport à ceux
> > qui sont virés de leur travail et n'en retrouve pas.
> > Essaie de t'occuper discrètement avec des travaux d'aiguille ou
> > de la lecture.
>
> Tout en sachant que professionnellement, si tu as passé des mois à
> bouquiner, tu auras peut être du mal un travail ailleurs.

Pas d'avantage qu'avec un grand trou dans son CV. Lorsqu'on a un
emploi, les personnes qui recrutent ne peuvent pas deviner ce qu'on
a réellement fait pendant cette période, tandis que lorsqu'on est
au chômage, il est évident que pendant cette période on a été un
parasite qui a profité de son allocation de chômage. Ces gens là
on devrait les obliger à accepter les emplois qu'on leur propose
comme dirait Sarko.

Ne pas oublier qu'ANPE signifie "Avec Nous Peu d'Espoir"

On est pas obligé de bouquiner des romans policiers ou la série
Arlequin. On peut essayer de se perfectionner.



Voir même passer ce temps-là à chercher un autre travail, ça peut
permettre de gagner du temps aussi, voir même parfois de trouver
mieux...
Le Gaulois
Le #16088751
Deltaplan a écrit :

Voir même passer ce temps-là à chercher un autre travail, ça peut
permettre de gagner du temps aussi, voir même parfois de trouver
mieux...



Si on a moins de 35 ans et une qualification professionnelle
recherchée éventuellement. Dans les autres cas c'est risqué.
deltaplan
Le #16088731
Le Gaulois
Deltaplan a écrit :
>
> Voir même passer ce temps-là à chercher un autre travail, ça peut
> permettre de gagner du temps aussi, voir même parfois de trouver
> mieux...

Si on a moins de 35 ans et une qualification professionnelle
recherchée éventuellement. Dans les autres cas c'est risqué.



C'est sûr qu'il y a toujours le problème de la période d'essai qui peut
mal se passer, mais si on n'a pas le couteau sur la gorge, on peut
toujours chercher en étant très sélectif pour ne pas prendre de risque,
et ne sélectionner que les propositions qui sont indiscutablement
meilleures que ce qu'on a, et qui ne demanderont pas de gros sacrifice
comme devoir partir loin, avec un conjoint contraint de quitter son
emploi...

Une mise au placard, par définition ça peut durer longtemps, autant en
profiter pour prendre bien son temps. Quand on n'est pas pressé de
retrouver du travail, on est nettement plus en position de force pour ne
pas accepter n'importe quoi. Si on attend les bras croisés, on a toutes
les chances de se retrouver au chomage quelques années après, plus âgé
donc, et avec nettement moins de temps pour retrouver quelque chose de
bien.

Bien sûr, ça vaut si on a encore du temps devant soi... Si on se
retrouve au placard à 55 ans, il vaut sans doute mieux attendre
tranquillement la retraite.
Moisse
Le #16088701
Dans le message , Le Gaulois
Cracoucass a écrit :

Pour te consoler dis-toi que tu as de la chance par rapport à ceux
qui sont virés de leur travail et n'en retrouve pas.
Essaie de t'occuper discrètement avec des travaux d'aiguille ou
de la lecture.



Tout en sachant que professionnellement, si tu as passé des mois à
bouquiner, tu auras peut être du mal un travail ailleurs.



Pas d'avantage qu'avec un grand trou dans son CV. Lorsqu'on a un
emploi, les personnes qui recrutent ne peuvent pas deviner ce qu'on
a réellement fait pendant cette période, tandis que lorsqu'on est
au chômage, il est évident que pendant cette période on a été un
parasite qui a profité de son allocation de chômage. Ces gens là
on devrait les obliger à accepter les emplois qu'on leur propose
comme dirait Sarko.

Ne pas oublier qu'ANPE signifie "Avec Nous Peu d'Espoir"

On est pas obligé de bouquiner des romans policiers ou la série
Arlequin. On peut essayer de se perfectionner.

C'est parfois un moyen de pousser les employés à démissionner.



C'est bien le but du jeu. Si le harcellement devient plus actif
qu'une mise au placard, il faut se rapprocher de tout ceux qui
peuvent aider, psychologues, délégués du personnel, syndicats,
conseils juridiques, associations, pour ne pas craquer et essayer
de trouver des preuves tangibles du harcellement.



Et surtout rapeller régulièrement à l'employeur qu'il doit fournir le
travail correrspondant à la fonction, en quantité et en responsabilité.
Sauf à éxécuter le contrat de mauvaise foi, et ouvrir un angle de
saisine du CPH.

--
Publicité
Poster une réponse
Anonyme