[Opera Mail] 1.0

Le
rm
Le client de messagerie (POP3/IMAP/SMTP/NNTP/RSS) autonome d?Opera Software
vient d?être finalisé avec ce tout modeste numéro.
C?est pourtant un dérivé quasi parfait du client M2 actuellement intégré à
la Suite Internet Opera Desktop 12.15.
On retrouvera donc une interface à onglets, aussi bien pour la lecture de
messages ou de filtres, que pour le carnet d?adresses ou l?interface de
composition de message ou de lecture d?un groupe Usenet. Une disposition de
fenêtre en 3 panneaux toujours personnalisables (mais moins que ce qu?il
était possible de faire avec l?actuel Opera Desktop 12) et ergonomique
permet de gérer plusieurs comptes de courrier et de news, ainsi que des
flux RSS/ATOM.
Un champ de réponse rapide, affiché par défaut sous le message, permet
aussi de ne pas ouvrir l?interface de composition complète pour répondre à
un message.
La liste de messages dispose de fonctionnalités de groupement, de tri,
d?affichage par fils de discussion par défaut mais chaque vue pourra
outre-passer l?affichage par défaut pour un réglage spécifique. Il est
possible d?épingler des messages importants pour les conserver par exemple
en tête de liste.
On peut zommer facilement un message ou encore ajuster l?affichage à la
largeur de la fenêtre en cas de lignes trop longues ; cerise sur le nouveau
biscuit, Opera Mail peut toujours s?utiliser en plein écran !
Sous Windows, il supporte le protocole MAPI pour une interaction avec le
système et d?autres applications.

Le support du HTML se fera grâce au moteur de rendu Presto toujours
intégré. Les images externes au message sont par défaut bloquées mais
peuvent être affichées à la demande ou définitivement en fonction de tel ou
tel contact. Opera Mail sait aussi composer des messages au format HTML,
bien sûr?

Les capacités de tri/filtrage/recherche sont toujours aussi avancées, avec
un tri automatique pour certains messages (ceux avec certains type de
pièces-jointes, par contact, par état de lecture, par liste de diffusion?)
ou manuel (fonction équivalente aux dossiers des clients plus « classiques
») ou par règles (multiples et expressions régulières au besoin) ou par
apprentissage (utilisation du principe bayésien du filtrage anti-spam pour
le tri de n?importe quels autres messages).
Il est aussi possible d?effectuer du filtrage récursif (résultat d?un
filtre dépendant d?un autre filtre).
Lorsque qu?une expression est recherchée (dans toute la base de données de
messagerie ou juste un dossier), elle pourra être sauvegardée comme un
autre filtre et se compléter au fur et à mesure de l?arrivée de nouveaux
messages.

Opera Mail dispose aussi d?un mode dit « Économie de bande passante » afin
d?être plus confortable sur des mauvaises connexions Wifi ou en mobilité
(3G). Dans ce mode, seules les 100 premières lignes d?un message seront
téléchargées en POP3 et, en IMAP, seuls les nouveaux messages seront
récupérés, sans pièces-jointes. Le reste pourra ensuite se faire à la
demande lorsque la connexion sera plus performante.

La création de comptes est simplifiée par la pré-définition des serveurs et
ports utilisés par de nombreux services de messageries (live, yahoo,
myopera, gmx, fastmail, mac, aim, aol et même gmail?). Il est possible de
définir des catégories de comptes (travail/loisir/enfants?) et de
n?afficher que la catégorie souhaitée.

L?interface d?Opera Mail est traduite dans une soixantaine de langues et
des dictionnaires sont téléchargeables très facilement pour assurer la
correction orthographique avec autant de choix.

Parmi les manques, on regrettera l?abandon du client IRC et de la
fonctionnalité de Notes (bien pratique pour stocker des bouts de texte ou
automatiser la saisie de phrase ou expression mémorisées). Les raccourcis
gestuels à la souris ont aussi disparu mais les raccourcis clavier restent
finement personnalisables, ouf.

Opera Mail sait importer des messages d?Eudora, de Thunderbird et d?Outllok
Express ainsi que des courriers au format mbox assez répandu.
L?exportation de toutes vues/filtres au format MBS (mbox) est aussi
présente.
Pour l?importation de contacts de courrielleurs tiers, rien n?est intégré
mais des services en ligne comme Mail de MyOpera.com pourront facilement
convertir des carnets d?adresses aux formats courrants CSV, LDIF ou vCard
dans le format natif d?Opera Mail.

Opera Mail est gratuit et disponible pour Windows et MacOSX sur
http://www.opera.com/computer/mail ou ftp://ftp.opera.com/pub/opera/mail/.
Une version Linux/FreeBSD ne devrait pas tarder.

<copie sur f.c.u.ldn et f.c.m, suivi sur f.c.m>

@+
--
rm - http://opera-fr.com
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
vincent.belaiche
Le #25494552
rm
Le client de messagerie (POP3/IMAP/SMTP/NNTP/RSS) autonome d?Opera Software
vient d?être finalisé avec ce tout modeste numéro.
C?est pourtant un dérivé quasi parfait du client M2 actuellement intégré à
la Suite Internet Opera Desktop 12.15.
On retrouvera donc une interface à onglets, aussi bien pour la lecture de
messages ou de filtres, que pour le carnet d?adresses ou l?interface de
composition de message ou de lecture d?un groupe Usenet. Une disposition de
fenêtre en 3 panneaux toujours personnalisables (mais moins que ce qu?il
était possible de faire avec l?actuel Opera Desktop 12) et ergonomique
permet de gérer plusieurs comptes de courrier et de news, ainsi que des
flux RSS/ATOM.
Un champ de réponse rapide, affiché par défaut sous le message, permet
aussi de ne pas ouvrir l?interface de composition complète pour répondre à
un message.
La liste de messages dispose de fonctionnalités de groupement, de tri,
d?affichage par fils de discussion par défaut mais chaque vue pourra
outre-passer l?affichage par défaut pour un réglage spécifique. Il est
possible d?épingler des messages importants pour les conserver par exemple
en tête de liste.
On peut zommer facilement un message ou encore ajuster l?affichage à la
largeur de la fenêtre en cas de lignes trop longues ; cerise sur le nouveau
biscuit, Opera Mail peut toujours s?utiliser en plein écran !
Sous Windows, il supporte le protocole MAPI pour une interaction avec le
système et d?autres applications.

Le support du HTML se fera grâce au moteur de rendu Presto toujours
intégré. Les images externes au message sont par défaut bloquées mais
peuvent être affichées à la demande ou définitivement en fonction de tel ou
tel contact. Opera Mail sait aussi composer des messages au format HTML,
bien sûr?

Les capacités de tri/filtrage/recherche sont toujours aussi avancées, avec
un tri automatique pour certains messages (ceux avec certains type de
pièces-jointes, par contact, par état de lecture, par liste de diffusion?)
ou manuel (fonction équivalente aux dossiers des clients plus « classiques
») ou par règles (multiples et expressions régulières au besoin) ou par
apprentissage (utilisation du principe bayésien du filtrage anti-spam pour
le tri de n?importe quels autres messages).
Il est aussi possible d?effectuer du filtrage récursif (résultat d?un
filtre dépendant d?un autre filtre).
Lorsque qu?une expression est recherchée (dans toute la base de données de
messagerie ou juste un dossier), elle pourra être sauvegardée comme un
autre filtre et se compléter au fur et à mesure de l?arrivée de nouveaux
messages.

Opera Mail dispose aussi d?un mode dit « Économie de bande passante » afin
d?être plus confortable sur des mauvaises connexions Wifi ou en mobilité
(3G). Dans ce mode, seules les 100 premières lignes d?un message seront
téléchargées en POP3 et, en IMAP, seuls les nouveaux messages seront
récupérés, sans pièces-jointes. Le reste pourra ensuite se faire à la
demande lorsque la connexion sera plus performante.

La création de comptes est simplifiée par la pré-définition des serveurs et
ports utilisés par de nombreux services de messageries (live, yahoo,
myopera, gmx, fastmail, mac, aim, aol et même gmail?). Il est possible de
définir des catégories de comptes (travail/loisir/enfants?) et de
n?afficher que la catégorie souhaitée.

L?interface d?Opera Mail est traduite dans une soixantaine de langues et
des dictionnaires sont téléchargeables très facilement pour assurer la
correction orthographique avec autant de choix.

Parmi les manques, on regrettera l?abandon du client IRC et de la
fonctionnalité de Notes (bien pratique pour stocker des bouts de texte ou
automatiser la saisie de phrase ou expression mémorisées). Les raccourcis
gestuels à la souris ont aussi disparu mais les raccourcis clavier restent
finement personnalisables, ouf.

Opera Mail sait importer des messages d?Eudora, de Thunderbird et d?Outllok
Express ainsi que des courriers au format mbox assez répandu.
L?exportation de toutes vues/filtres au format MBS (mbox) est aussi
présente.
Pour l?importation de contacts de courrielleurs tiers, rien n?est intégré
mais des services en ligne comme Mail de MyOpera.com pourront facilement
convertir des carnets d?adresses aux formats courrants CSV, LDIF ou vCard
dans le format natif d?Opera Mail.

Opera Mail est gratuit et disponible pour Windows et MacOSX sur
http://www.opera.com/computer/mail ou ftp://ftp.opera.com/pub/opera/mail/.
Une version Linux/FreeBSD ne devrait pas tarder.


@+




Tiens c'est bizarre je lis ton message avec gnus, et toutes les
apostrophes ont été remplacées par des points d'interrogation.

Vincent.

Zavier
Le #25494662
Vincent Belaïche expliqua :

rm
> Le client de messagerie (POP3/IMAP/SMTP/NNTP/RSS) autonome d?Opera Software
> vient d?être finalisé avec ce tout modeste numéro.
> C?est pourtant un dérivé quasi parfait du client M2 actuellement intégré à
> la Suite Internet Opera Desktop 12.15. [...]

Tiens c'est bizarre je lis ton message avec gnus, et toutes les
apostrophes ont été remplacées par des points d'interrogation.



Normal, le texte a été envoyé en (soi-disant) ISO-8859-1, et
l'apostrophe est la fameuse « apostrophe Windows » (ou courbe, ou
typographique) qui n'existe pas dans ce charset. Un copier-coller
malencontreux sans doute, ton lecteur de news n'est pas en cause.





Raté ;-)

(si la discussion se prolongeait, le bon groupe serait fr.usenet.8bits)
--
Amicalement, Xavier
In Reply-To veritas
/De très vieilles ombres/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme