Optiques non stabilisées et flou de bougé

Le
jfc
Pour les focales moyennes, les optiques lumineuses F/1.42,8 ne sont
pas stabilisées. Une vitesse élevée permet en principe de figer l'image
et éviter le flou de bougé.
je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent sans
stabilisation, comment ça se passe pour vous avec les prises de vue à
MAIN LEVEE ? les petits trucs et astuces ?

Ici on déconseille de descendre en dessous de 1/60e
http://monsterfred.wordpress.com/2011/11/14/photos-de-nuit-vitesses-lentes-a-main-levee/

La "vitesse de sécurité" selon Bernard rome :
http://b-rome.com/nettete.html#vitesse_securite
c’est la vitesse minimum à utiliser en fonction de la focale (réelle ou
apparente). En 24/36 on conseille d’utiliser une vitesse au moins égale
à l’inverse de la focale soit pour un 200 mm: 1/200e de sec.
En aps c il faut tenir compte de la focale apparente soit 200mm x 1,5=
300mm soit 1/300e de seconde.

http://b-rome.com/La_stabilisation_nikon_VR.html
Lors de prises de vues dans des conditions permettant l'utilisation de
vitesses d'obturation très élevées il peut être intéressant de
déconnecter le système VR. Comme ces vitesses permettront de figer tout
mouvement de l'appareil, le VR devient alors inutile et on bénéficiera
alors du centrage parfait du système optique et la qualité théorique
maximale de l'optique. Car le VR, en corrigeant le bougé, aurait pu
décentrer celui-ci avec le risque (faible) de légèrement dégrader la
qualité d'image dans certaines conditions.

En résumé le système VR est hautement positif tant que la vitesse de
prise de vue est inférieure à légèrement supérieure à la vitesse de
sécurité, mais peut, uniquement dans certains cas rares, être légèrement
négatif lorsqu'on utilise des vitesses d'obturation nettement au dessus
de cette vitesse de sécurité.
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 7
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jacques DASSIÉ
Le #24564741
jfc vient de nous annoncer :

je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent sans stabilisation,
comment ça se passe pour vous avec les prises de vue à MAIN LEVEE ?



La règle des vitesses pas inférieure à la valeur de la focale est
totalement obsolète. A moins que tu n'utilise encore du matériel ancien
(ce qui peut présenter un certain charme).
Les objectifs modernes sont stabilisés et permettent des prises de vues
manuelles totalement impossibles il y a peu.

Opérant toujours sans pied, il m'arrive de constater que telle ou telle
image à été prise au 1/15e, voire 1/8e et reste parfaitement nette.

De plus, si on utilise un flash électronique, parfois indispensable, la
briéveté de l'éclair fait que le réglage de l'appareil ne joue
pratiquement plus si on a pris le soin de le régler en ETTL ou
équivalent.

Par contre, en un tel cas, le fond est considérablement assombri, voire
tout noir. Certains préféreront alors diminuer la vitesse afin de
retrouver un certain équilibre de luminosité dans l'image, pour un
environnement qui, de toute façon sera probablement flou.

Voila les grandes lignes de la façon dont ça se passe chez moi.
Bon courage, beaucoup de patience et énormément de chance !

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
jdd
Le #24564411
Le 15/06/2012 21:26, jfc a écrit :

je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent sans
stabilisation, comment ça se passe pour vous avec les prises de vue à
MAIN LEVEE ? les petits trucs et astuces ?



ben c'était tout le monde il n'y a pas si longtemps :-)

caler l'appareil sur le nez, bloquer sa respiration avant de déclencher,
ne pas regarder la photo à 100% :-)

sinon tout ce que tu a listé est usuel

jdd
Jean-Pierre Roche
Le #24564781
Le 15/06/2012 21:26, jfc a écrit :
Pour les focales moyennes, les optiques lumineuses
F/1.4...2,8 ne sont pas stabilisées. Une vitesse élevée
permet en principe de figer l'image et éviter le flou de bougé.
je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent
sans stabilisation, comment ça se passe pour vous avec les
prises de vue à MAIN LEVEE ? les petits trucs et astuces ?



Il n'y a pas d'astuce miracle... La vitesse minimale dépend
de la focale (équivalente 24X36) et de l'opérateur. Et pour
ce dernier de son état mental et physique. Il faut
éventuellement tenir compte des conditions atmosphériques :
si le vent souffle en rafales inutile de tenter des poses
lentes... Dans de très bonnes conditions et pour un
opérateur bien zen on peut atteindre le 1/4 s avec un 50 mm.
Sinon profiter d'un mur, d'un poteau quelconque ou autre
mobilier urbain pour prendre un appui. En fait la photo à
vitesse lente s'apparente au tir de précision, les mêmes
principes s'appliquent.

La "vitesse de sécurité" selon Bernard rome :
http://b-rome.com/nettete.html#vitesse_securite
c’est la vitesse minimum à utiliser en fonction de la focale
(réelle ou apparente). En 24/36 on conseille d’utiliser une
vitesse au moins égale à l’inverse de la focale soit pour un
200 mm: 1/200e de sec.
En aps c il faut tenir compte de la focale apparente soit
200mm x 1,5= 300mm soit 1/300e de seconde.



C'est la théorie... La pratique est avant tout affaire de...
pratique ! Pour déterminer ce qu'on est capable de faire ou
pas. A part ça, avec un 200 mm (équivalent 300) mieux vaut
un objectif stabilisé. Et avec un bon modèle dans le genre
comme le Nikon 18-200 on peut parfois descendre au quart de
seconde ce qui laisse rêveur...

http://b-rome.com/La_stabilisation_nikon_VR.html
Lors de prises de vues dans des conditions permettant
l'utilisation de vitesses d'obturation très élevées il peut
être intéressant de déconnecter le système VR. Comme ces
vitesses permettront de figer tout mouvement de l'appareil,
le VR devient alors inutile et on bénéficiera alors du
centrage parfait du système optique et la qualité théorique
maximale de l'optique. Car le VR, en corrigeant le bougé,
aurait pu décentrer celui-ci avec le risque (faible) de
légèrement dégrader la qualité d'image dans certaines
conditions.



Bof... C'est du pinaillage amha. Pour ceux qui aiment
photographier des mires et autres trucs sans intérêt.

En résumé le système VR est hautement positif tant que la
vitesse de prise de vue est inférieure à légèrement
supérieure à la vitesse de sécurité, mais peut, uniquement
dans certains cas rares, être légèrement négatif lorsqu'on
utilise des vitesses d'obturation nettement au dessus de
cette vitesse de sécurité.



Non pas du tout amha. Par ailleurs l'apport de la
stabilisation dépend de la focale. Le quart de seconde à
main levée est possible à 28 mm sans stabilisation alors
qu'à 300 mmm c'est carrément impossible. La stabilisation
est donc d'autant plus efficace et indispensable que la
focale est longue. Par ailleurs il y a des limites
techniques à la stabilisation : ne pas espérer de réelle
amélioration en dessous du quart de seconde environ quelle
que soit la focale utilisée.


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
jdd
Le #24564921
Le 16/06/2012 08:34, Jean-Pierre Roche a écrit :

poses lentes... Dans de très bonnes conditions et pour un opérateur bien
zen on peut atteindre le 1/4 s avec un 50 mm.



ouf... bien zen, alors (pas moi :-))

stabilisation : ne pas espérer de réelle amélioration en dessous du
quart de seconde environ quelle que soit la focale utilisée.




ne pas oublier le mouvement du sujet!!

jdd
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #24564991
Le 16/06/12 09:30, jdd a écrit :

ne pas oublier le mouvement du sujet!!

jdd



Ça peut être sympa, c'est une des choses que j'apprécie quand je peux
mettre la main sur un objectif stabilisé : les mouvements rendus
visibles par les poses un peu plus longues.

Sinon, pour répondre à la question initiale :
avec mon 80-200 2,8 non stabilisé
1/Je fais ce que je peux, je jette le déchet ;
2/Comme ça pèse sur mes petits bras, même à bonne vitesse ce sont mes
cadrages qui dérivent un peu, et ça me vexe de devoir recadrer
3/J'utilise un pied chaque fois que possible
4/Et j'ai quand même des crampes aux épaules et des photos ratées.
Pour le reste, ben j'ai assez de lumière, et un bon piqué à un prix
correct.

Noëlle Adam
Claudio Bonavolta
Le #24565121
Le vendredi 15 juin 2012 22:22:27 UTC+2, jdd a écrit :
Le 15/06/2012 21:26, jfc a écrit :

> je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent sans
> stabilisation, comment ça se passe pour vous avec les prises de vue à
> MAIN LEVEE ? les petits trucs et astuces ?

ben c'était tout le monde il n'y a pas si longtemps :-)

caler l'appareil sur le nez, bloquer sa respiration avant de déclencher ,
ne pas regarder la photo à 100% :-)

sinon tout ce que tu a listé est usuel

jdd



On peut ajouter:
- déclenchement en fin de respiration pendant le temps mort
- utilisation de la courroie tendue avec son coude
- recherche d'appuis de tous genres
- utilisation de matériel avec une meilleure prise en main, souvent plus gros
- matos plus lourd
- aptitude à la "zénitude"
- ...

et pour les sujets dynamiques
- suivi rigoureux du sujet ou du point important du sujet
- utilisation du bougé de manière positive
- ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
Claudio Bonavolta
Le #24565251
Le samedi 16 juin 2012 11:02:31 UTC+2, Claudio Bonavolta a écrit :
Le vendredi 15 juin 2012 22:22:27 UTC+2, jdd a écrit :
> Le 15/06/2012 21:26, jfc a écrit :
>
> > je pose la question donc à celles et ceux qui travaillent sans
> > stabilisation, comment ça se passe pour vous avec les prises de vue à
> > MAIN LEVEE ? les petits trucs et astuces ?
>
> ben c'était tout le monde il n'y a pas si longtemps :-)
>
> caler l'appareil sur le nez, bloquer sa respiration avant de déclench er,
> ne pas regarder la photo à 100% :-)
>
> sinon tout ce que tu a listé est usuel
>
> jdd

On peut ajouter:
- déclenchement en fin de respiration pendant le temps mort
- utilisation de la courroie tendue avec son coude
- recherche d'appuis de tous genres
- utilisation de matériel avec une meilleure prise en main, souvent plu s gros
- matos plus lourd
- aptitude à la "zénitude"
- ...

et pour les sujets dynamiques
- suivi rigoureux du sujet ou du point important du sujet
- utilisation du bougé de manière positive
- ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch



J'oubliais pour les sujets dynamiques comme la danse, le choix du moment o ù tu déclenches: les moments où le geste devient presque statique et comme c'est souvent le moment le plus expressif, c'est pas plus mal.
Si tu connais la choré ou ce qui va suivre ça devient plus facile.

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
Ghost-Rider
Le #24565271
Le 16/06/2012 08:34, Jean-Pierre Roche a écrit :

Pour déterminer ce qu'on est capable de faire ou pas. A part ça, avec un
200 mm (équivalent 300) mieux vaut un objectif stabilisé. Et avec un bon
modèle dans le genre comme le Nikon 18-200 on peut parfois descendre au
quart de seconde ce qui laisse rêveur...



Exact, mais il faut laisser le temps d'agir au dispositif de
stabilisation. Ce temps est loin d'être négligeable, de l'ordre d'une à
deux secondes pour le 18-200 Nikon, ça se voit très bien dans le viseur.
Il faut donc rester à peu près fixe, face à un sujet fixe aussi. Cela
explique que dans certains cas : plusieurs photos en série sur un sujet
mobile que l'on suit, la stabilisation n'agit pas, ou mal.

--
Ghost Rider
Jacques DASSIÉ
Le #24565901
Ghost-Rider a émis l'idée suivante :
Le 16/06/2012 08:34, Jean-Pierre Roche a écrit :

Pour déterminer ce qu'on est capable de faire ou pas. A part ça, avec un
200 mm (équivalent 300) mieux vaut un objectif stabilisé.



Exact, mais il faut laisser le temps d'agir au dispositif de stabilisation.
Ce temps est loin d'être négligeable, de l'ordre d'une à deux secondes pour
le 18-200 Nikon.



Exact.
Mais cette remarque concerne souvent la seule première image.
Le petit ajustement entre les vues suivantes prend une fraction de
seconde, totalement inappréciable.

Et puis, on ne peut pas dire que l'intention première des concepteurs
du 18-200 Nikon soit la macro...

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Elohan
Le #24565961
jfc a écrit :

http://b-rome.com/La_stabilisation_nikon_VR.html
Lors de prises de vues dans des conditions permettant l'utilisation de
vitesses d'obturation très élevées il peut être intéressant de déconnecter le
système VR. Comme ces vitesses permettront de figer tout mouvement de
l'appareil, le VR devient alors inutile et on bénéficiera alors du centrage
parfait du système optique et la qualité théorique maximale de l'optique. Car
le VR, en corrigeant le bougé, aurait pu décentrer celui-ci avec le risque
(faible) de légèrement dégrader la qualité d'image dans certaines conditions.



...Ce qui explique sans doute l'idée récurrente que "le Tamron 17-50
stabilisé est d'une qualité optique inférieure à celle du Tamron 17-50
non stabilisé."

Il faut seulement penser à déconnecter le système de stabilisation dans
les cas où elle est inutile, ce qui constitue vraissemblablement la
majorité des cas, avec une lumière diurne et des focales relativement
courtes.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme