Ordinateurs analogiques

Le
Arachide
Youhou !

Certains d'entre vous ont-ils (daus leurs études ou leur travail) été
amenés à utiliser des calculateurs analogiques?

Un petit retour d'expérience sur la chose? (souvenirs, utilisations,
anecdotes)

Merci!

Guillaume.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ascadix
Le #26339003
Arachide avait soumis l'idée :
Youhou !

Certains d'entre vous ont-ils (daus leurs études ou leur travail) été amenés
à utiliser des calculateurs analogiques?

Un petit retour d'expérience sur la chose? (souvenirs, utilisations,
anecdotes)

Merci!

Guillaume.



Me semble bien que oui, comme beaucoup de personnes.

Mais ils me semble avoir noté que les modéles sont trés disparates en
terme de performances.

De plus, il semble qu'aprés avoir progressé pendant longtemps, les
derniers modéles ont une tendance à être moins performants que les
précédents, peut-être à cause du fait qu'on délégue une (trop) grande
part de leur taches à des calculateurs numériques.




























































































Par chez nous, ils sont presque tous formatés selon le schema E.N. ,
c'est plutot inefficace, mais pour une raison étrange, on persiste à
confier ce formatage à des modéles antérieurs en prenant
quasi-exclusivement des unité qui n'ont pas eux-même terminés leur
formatage.


Ils sont assez sensibles à l'environement et sont facilement endomagés.

Parmis les facteurs environementaux actuellement trés domageables, ont
peu noter que l'exposition à faice-buk, touit-air ou téheffehain et
autres armes de destruction massive des calculateurs
analogique/biologique fait des ravages.


Ils ne contiennent pas tellement de silicium dedans, surtout de la
graisse, du cholestérol et de l'eau.


Ah oui, de mémoire, on appelait ça un "cerveau" je crois, mais on en
voit de moins en moins en état de marche.

:-D

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
Arachide
Le #26339262
Le 13/02/2015 22:27, Ascadix a écrit :

Me semble bien que oui, comme beaucoup de personnes.


[..]
Ah oui, de mémoire, on appelait ça un "cerveau" je crois, mais on en
voit de moins en moins en état de marche.

:-D




Excellent, merci !

:-))))

Guillaume.

PS: pour rester dans le sujet, j'ai quand même trouvé des vidéos Youtube
rappelant les grands traits du fonctionnement de ces calculateurs
Francois LE COAT
Le #26339265
Salut,

Arachide écrit :
Ascadix écrit :
Me semble bien que oui, comme beaucoup de personnes.


[..]
Ah oui, de mémoire, on appelait ça un "cerveau" je crois, mais on en
voit de moins en moins en état de marche.

:-D



Excellent, merci !

:-))))

Guillaume.

PS: pour rester dans le sujet, j'ai quand même trouvé des vidéos Youtube
rappelant les grands traits du fonctionnement de ces calculateurs



Juste avant ordinateurs et calculettes, il y avait la règle à calcul ...

--
François LE COAT
Arachide
Le #26339269
Le 15/02/2015 15:47, Francois LE COAT a écrit :

Juste avant ordinateurs et calculettes, il y avait la règle à calcul ...




Et entre règle à calcul et ordis/calculettes il y avait les machines
mécaniques comme celle que je présente dans mes pages:

http://gtello.pagesperso-orange.fr/imca_f.htm

Et ensuite, certains modèles ont été électrifiés pour automatiser les
différentes étapes de la multiplication ou de la division.

Guillaume.
Francois LE COAT
Le #26339286
Salut,

Arachide écrit :
Francois LE COAT écrit :
Juste avant ordinateurs et calculettes, il y avait la règle à calc ul ...



Et entre règle à calcul et ordis/calculettes il y avait les machine s
mécaniques comme celle que je présente dans mes pages:

http://gtello.pagesperso-orange.fr/imca_f.htm

Et ensuite, certains modèles ont été électrifiés pour automat iser les
différentes étapes de la multiplication ou de la division.



J'avais 15 ans, quand lors d'une exposition dans mon lycée, j'ai vu
de mes yeux la Pascaline. C'est un ancêtre de ce que tu montres, non ?
La règle à calcul est bien plus "analogique" que ces mécaniques, no n ?

ATARIstiquement vôtre =)

--
François LE COAT
Arachide
Le #26339292
Le 15/02/2015 18:01, Francois LE COAT a écrit :

J'avais 15 ans, quand lors d'une exposition dans mon lycée, j'ai vu
de mes yeux la Pascaline. C'est un ancêtre de ce que tu montres, non ?



Oui, des rouages plus ou moins compliqués!

La règle à calcul est bien plus "analogique" que ces mécaniques, non ?



Le mot "analogique" des "calculateurs analogiques" prête à confusion.
Il n'est pas à voir dans le sens du contraire de numérique comme on
l'entend maintenant. Mais dans le sens qu'il fait une "analogie".
Les calculateurs analogiques étaient utilisés dans la résolution
d'équations différentielles: en fait, on remplaçait un système physique
par un système électrique ayant les mêmes propriétés (quant à la
modélisation mathématique). De ce fait, le système électrique était
"lancé" et, par une mesure de tension le plus souvent, on avait le
résultat de l'équation différentielle (c'est à dire la fonction y(t) qui
était une tension du circuit).

Guillaume.




ATARIstiquement vôtre =)

Francois LE COAT
Le #26339301
Salut,

Arachide écrit :
Francois LE COAT écrit :
J'avais 15 ans, quand lors d'une exposition dans mon lycée, j'ai vu
de mes yeux la Pascaline. C'est un ancêtre de ce que tu montres, non ?



Oui, des rouages plus ou moins compliqués!

La règle à calcul est bien plus "analogique" que ces mécaniques, non ?



Le mot "analogique" des "calculateurs analogiques" prête à
confusion. Il n'est pas à voir dans le sens du contraire de numériq ue
comme on l'entend maintenant. Mais dans le sens qu'il fait une "analogi e".
Les calculateurs analogiques étaient utilisés dans la résolu tion
d'équations différentielles: en fait, on remplaçait un système physique
par un système électrique ayant les mêmes propriétés (quant à la
modélisation mathématique). De ce fait, le système électrique é tait
"lancé" et, par une mesure de tension le plus souvent, on avait le
résultat de l'équation différentielle (c'est à dire la fonction y(t) qui
était une tension du circuit).



Je comprend ce que tu veux dire. On m'a toujours appris que
philosophiquement, le raisonnement "analogique" est dangereux.

C'est un outil assez pratique en physique. L'analogie mécanique
à des problèmes électroniques, permet de concevoir ces problèmes.

J'ai vu une superbe illustration aux problèmes chaotiques, avec
un système analogue, dans la série de films de l'ENS de Lyon à


Des machines analogiques, qui ont été modélisées en images de syn thèse.

ATARIstiquement vôtre =)

--
François LE COAT
JKB
Le #26339403
Le Fri, 13 Feb 2015 20:01:54 +0100,
Arachide
Youhou !

Certains d'entre vous ont-ils (daus leurs études ou leur travail) été
amenés à utiliser des calculateurs analogiques?



Calculateur d'injection sur moteurs à essence. Fabrication Bosch
(D-Jetronic, capa, transistors et diodes).

Un petit retour d'expérience sur la chose? (souvenirs, utilisations,
anecdotes)



Parfaitement fiable une fois étalonnés au point de colle. Le problème
est qu'il faut étalonner tous les modèles à la main.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
HD
Le #26340000
Juste avant ordinateurs et calculettes, il y avait la règle à calcul
...


Et le boulier. Il y'a quelques mois j'ai vu un reportage où un
journaliste anglais utilisait une calculatrice à côté d'un gamin de
Taiwan qui utilisait un boulier et... c'est le gamin avec son boulier
qui a été plus rapide à donner le résultat (c'était une multiplication
genre 1358 x 9863). C'était plutôt bluffant.

@+
HD


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
http://www.avast.com
Thierry_S
Le #26348347
On 13/02/2015 20:01, Arachide wrote:
Youhou !

Certains d'entre vous ont-ils (daus leurs études ou leur travail) été
amenés à utiliser des calculateurs analogiques?

Un petit retour d'expérience sur la chose? (souvenirs, utilisations,
anecdotes)

Merci!

Guillaume.



Bonjour,

mes deux balles sur le sujet...j'en ai utilisé pour résoudre des
différentielles et autres. Ils étaient bel et bien analogiques dans
leurs structures (amplis op.) et utilisaient même pour certains comme
"visu" des afficheurs terriblement analogiques comme des galvanomètres,
l'entrée de données se faisant avec des potentiomètres presque
classiques (multitours très précis équipés de boutons à vernier qui
coutaient un bras ET un oeil chacun).

Pour mémoire il en était utilisé sous formes de systèmes dédiés à la
visée embarqués dans les B-17 et d'autres bombardiers alliés pendant la
seconde guerre... Intégraient altitude, vitesse du zinc, vitesse du vent
en altitude et au sol si disponible, température... A tubes bien
évidemment, j'en ai récupéré quelques bouts dans les surplus
électroniques à Paris au début des années 60. Il sont évoqués dans ce
superbe docu: https://youtu.be/ZTC_RxWN_xo

Le passage concernant les bombardements vaut de l'or grace à l'humour
bien placé du conférencier, et le reste est tout aussi parfaitement
fascinant et terriblement exact. En anglais bien évidemment

Voila.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme