Les outils de Google pour le référencement...

Le
lui
Bonjour,

Nous avons eu une discussion sur la possibilité de cliquer plus
souvent sur ùn lien après une recherche chez Google, ceci pour
améliorer son référencement.

Si on regarde le code d'une page de résultats de Google, on peut
lire ceci : onmousedown="return rwt(this suivi d'un certain nombre
de champs. Donc, techniquement, c'est possible pour Google d'utiliser
le nombre de clics pour pondérer la valeur d'une page.

Mais, si on regarde la scène plus en détails, on découvre que Google
a une bonne quantité d'outils pour soit découvrir, soit évaluer les
pages web.

La visite du site lui-même, le nombre de pages, l'utilisation ou non
de mots de passe, le changement des pages (je suppose qu'ils ont une
sorte de MD5 pour détecter les changements dans le code et qu'une
page qui ajoute une information au hasard, même inutile, sera mieux
vue qu'une autre statique mais 100 fois plus utile), etc. Je suppose
que la présence de pages interdites au robot (par robots.txt), la
répétition d'un contenu (menu, références, bannières, etc.) et la
position relative de chaque page doit avoir un effet. On peut dire
que tous les moteurs sont à égalité de ce côté.

Voyons maintenant les outils reliés aux bannières.

Une page adword devrait, logiquement, avoir plus de poids, tout comme
une page adsense, même si officiellement ce n'est pas le cas. Quand
les gens abusent, il y a toujours la possibilité de se plaindre et de
bannir tel site de adsense. Inversement, un compétiteur peut nous
faire le même coup, il vaut mieux ne pas abuser de ce côté. À vue de
nez, une fois un site banni de adsense, je n'ai jamais remarqué de
cas où le référencement changeait de façon évidente.

D'autres outils sont reliés à la gestion des sites. Google Analysis
permet de savoir le nombre réel de visiteurs et doit servir AMHA à
évaluer la pertinence des pages. Cela permet en particulier de
savoir quel est le % de rebonds (je suppose que si le % de rebonds est
élevé, l'évaluation baisse, et inversement, si un visiteur regarde
plusieurs pages, elle monte) et la provenance des visiteurs.

Les outils de webmestre permettent l'analye d'un site mais je ne vois
pas comment ils permettraient d'évaluer le site sinon pour dire que
si on regarde trop souvent les statistiques, c'est peut-être qu'on a
ajouté une nouveauté et qu'on veut savoir si elle amène plus de
visiteurs. Ici, il peut y avoir un effet Big Brother.

gmail et la saisie direct d'URL permettent d'ajouter des pages à
indexer mais pas de les évaluer. Mais je pense que Google n'utilise
pas gmail pour détecter des URL car ce serait trop évident si
Googlebot visitait un site qui n'est connu que via gmail.

Le reste de la panoplie d'outils Google peut être analysé de la même
façon et cela ne donnerait rien d'analyser chaque outil sinon pour
dire que certains permettent de connaître des URL et d'autres, les
habitudes des visiteurs.

Il est évident, par ailleurs, que ce qui sert à analyser un site
ou ses visiteurs peut aussi servir pour mieux choisir les bannières.

En tout, cela donne une bonne latitude à Google pour évaluer la
valeur d'une page et il est vraisemblable qu'ils font un mélange
de tous les critères utilisés, ce mélange changeant chaque jour
J'ai fait certaines recherches à chaque jour pour savoir comment
mon site était perçu et sa position pour un mot-clé précis changeait
de temps en temps. Ainsi, il sortait en 1re position sur un des
moteurs Google, en 20e sur un autre (autre pays), plus loin que la
1000e place sur un 3e (on ne peut voir que les 1000 premiers). La
semaine suivante, le 1er était 4e, le 20e était 16e et le >1000
tombait à 789e. Il y a donc des constances (un des calculs doit se
faire à chaque mois, un autre à chaque semaine, un 3e à chaque
jour et la pondération pourrait varier aléatoirement).

Il est à noter que toutes ces observations peuvent être faites à
partir de la partie visible de Google et sans utiliser de comptes
(il est interdit d'utiliser le savoir acquis en utilisant les
services Google quand on est abonné). Je pense que ce message
est acceptable selon les règlements de Google.

Par ailleurs, Google a un certain nombre de règlements qui interdisent
de diffuser ce que l'on apprend en étant à l'intérieur (compte chez
Google, réponse de leur soutien technique, etc.). Donc, en théorie,
il y a beaucoup d'informations qui ne peuvent pas se trouver sur
des sites mais que l'on peut apprendre lors d'un atelier.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Mihamina Rakotomandimby
Le #22034831
08/12/2009 09:54 PM, :
La visite du site lui-même, le nombre de pages, l'utilisation ou non
de mots de passe, le changement des pages (je suppose qu'ils ont une
sorte de MD5 pour détecter les changements dans le code et qu'une
page qui ajoute une information au hasard, même inutile, sera mieux
vue qu'une autre statique mais 100 fois plus utile), etc.



A ce sujet je pense qu'ils doivent avoir quelquechose de plus subtil.
En effet, beacuoup de sites affichent l'heure du serveur, à la seconde pres
ou le temps de génération de la page (par exemple).

Ce genre de données perturbraient un md5 sur toute la page.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme