Paris Municipales 2008 : Quelle politique numérique ? [dont la fibre opt ique] lundi 21 janvier 19 heure

Le
david
-- Paris Municipales 2008 : Quelle politique numérique ?
18-01-2008
Altern, Bellinux, Copyleft Attitude, FDN et FLOUZO associations
parisiennes autour du logiciel libre et du numérique, adressent aux
candidats aux élections municipales une liste de questions permettant
d'analyser leur programme dans des domaines aussi variés que:la
politique municipale sur l'équipement en logiciels libres;les choix en
matière de développement du réseau et de la fibre optique; le rapport
avec l'art libre;les choix en matière d'éducation scolaire et populaire
aux technologiesnumériques.

Nous, et d'autres associations, invitons les candidats aux municipales à
Paris à prendre position sur ces sujets, et à venir en débattre avec
nousen réunions publiques au Ministère de la Crise du Logement 24 rue de
la Banque 75002 Paris.

http://www.bellinux.org:80/actualites/paris-municipales-2008--quelle-politique-numerique-.html

Quel programme pour Paris en matière numérique ?


Paris est le siège d'un grand nombre d'associations et de collectifs qui
agissent autour des problématiques numériques. Nous avons des
interrogations sur ce que les candidats aux municipales ont prévu (ou
pas ?) sur le sujet dans leur programme. Ces questions sont destinées à
essayer d'établir un point de comparaison entre les différentes listes.

Les pouvoirs publics, au niveau (inter)national comme local, prennent de
plus en plus souvent position, pour leur équipement propre
(bureautique, serveurs divers, formats des fichiers échangés, etc) pour
des solutions alternatives, souvent basées sur des formats ouverts pour
permettre une meilleure interopérabilité.


1. Quelle position avez-vous sur le sujet ?
2. Quelles dispositions de votre programme municipal adressent ce
sujet ?

Certaines collectivités publiques ont prévues une exigence systématique
sur l'interopérabilité et sur les formats ouverts dans leurs appels
d'offre et dans la passation des marchés publics.


3. Quelles sont les propositions dans ce domaine de votre liste ?
4. D'autres dispositions peuvent concerner les acteurs locaux (leur
réserver tout ou partie de ces marchés, par exemple), quelle est votre
position sur ce thème ?

Le secteur informatique représente une part importante de l'économie
parisienne, et dans ce secteur les entreprises du logiciel libre jouent
un rôle particulier (emploi véritablement local, et pas simple revente
de solutions importées, par exemple).


5. Quelles dispositions de votre programme permettent d'accompagner
le développement de ce secteur de l'économie parisienne ?

Le secteur du logiciel libre est identifié comme un secteur clef de
l'économie. À tel point qu'un pôle de compétitivité sur le sujet existe
en Île-de-France. Ce secteur est, en grande partie, animé par des
associations. Nombre d'entre elles ont leur siège à Paris, et mènent
tout ou partie de leur activité à Paris. On trouve aussi des
associations, à Paris, dans tous les domaines du numérique.


6. Quelle place avez-vous prévu pour aider ces associations dans la
politique municipale ?
7. Quelle implication avez-vous prévue des experts issus de ce monde
associatif dans les choix de politique municipale ?

Le tournant du numérique est probablement le changement de culture et de
société le plus important depuis la révolution industrielle. Ce tournant
à des impacts mineurs, comme le passage à l'appareil photo numérique, et
d'autres impacts beaucoup plus complexes, comme le changement du rapport
à la connaissance, ou des changements très profonds dans notre société
(cf. « Confessions d'un voleur », Laurent Chemla, Ed. Denoël, disponible
en ligne http://www.confessions-voleur.net).

Ces changements demandent un accompagnement, bien entendu national, mais
aussi, de manière très importante, municipal.
8. Quelles dispositions proposez-vous pour permettre la formation des
enfants, non à un outil, mais bien à des concepts ?
9. En matière éducative, quelles sont les dispositions de votre
programme permettant d'accompagner le tournant numérique ?
10. Quels plans d'équipement avez-vous prévu, et suivant quelles
orientations ?
11. Quelles solidarités avez-vous prévu pour permettre à l'ensemble
des enfants scolarisés d'avoir le même niveau d'équipement ?
12. Comment vos propositions s'articulent-elles avec les politiques
(ou l'absence de politique) départementales, régionales et nationales ?

Le tournant numérique ne concerne pas que nos enfants: il est rapide, et
s'imposera aussi aux adultes, sortis du circuit scolaire.


13. Quelles sont vos propositions pour permettre l'éducation
populaire dans ce domaine ?
14. Quel accompagnement proposez-vous pour les analphabètes de l'ère
numérique ?
15. Que proposez-vous pour que la fracture sociale ne s'accompagne
pas d'une fracture numérique entre parisiens ?

L'arrivée de la fibre optique à Paris est un enjeu important. Bien
entendu un enjeu industriel, mais pas seulement. En particulier, la
fibre optique est une opportunité de faire revenir une notion de service
public dans l'accès au réseau et aux contenus numériques. Cette arrivée
de la fibre optique peut être l'occasion d'asseoir les oligopoles
actuels, ou de permettre une dynamique locale et sociale.


16. Quelle est la position de votre liste sur le développement actuel
de la fibre optique à Paris ?
17. Quelles sont vos propositions pour permettre que des opérateurs
locaux, rendant un service de proximité aux particuliers et aux
entreprises, émergent à Paris ?
18. Quelle utilisation proposez-vous des compétences en matière de
communications électroniques ouvertes par l'article L1425-1 du code des
collectivités territoriales ?
19. Quelle articulation avez-vous prévue entre les initiatives
privées et les volontés publiques en matière de développement de la
fibre optique ?



L'une des conséquences de ce tournant numérique et du succès du modèle
économique du libre, est l'utilisation de ce modèle dans des secteurs
nouveaux. Par exemple, dans le monde de la création, le modèle de l'art
libre se développe rapidement. Il offre une approche nouvelle de la
diffusion de la culture, en permettant de s'affranchir d'une partie de
la contrainte économique.


20. Votre programme prend-il en compte ce mouvement ?
21. Quelles dispositions, en matière de politique culturelle, votre
programme propose-t-il qui permettent d'inclure l'art libre ?
22. Quels espaces de diffusion proposez-vous pour ces nouvelles
formes de création ?
23. Les licences de l'art libre permettent de garantir une meilleure
pérennité des créations, par exemple en s'affranchissant de l'extinction
d'une activité économique, quel recours prévoyez-vous à ces licences
pour garantir que les créations sponsorisées par la municipalité seront
pérennes ?
24. Quel référencement proposez-vous des œuvres et des artistes issus
du monde du libre?

Tous ces problèmes, soulevés par le tournant numérique, sont complexes
et transverses. Ils touchent à de très nombreux domaines de l'action
municipale (éducation, économie, déploiement des réseaux, politique
culturelle, etc).


25. Y a t-il, sur vos listes, quelqu'un désigné pour traiter de ces
sujets?
26. Quel mode d'action et d'organisation proposez-vous pour permettre
une politique dynamique et véritablement transverse sur le sujet?

Les verts ont répondu à notre appel du 18 janvier et viendront débattre
des sujets numériques au Ministère de la Crise du logement (24 rue de la
Banque) lundi 21 janvier à 19h.

Seront présents autour de la table, pour les Verts :
Denis Baupin, tête de liste à Paris ;
Martine Billard, députée de la 1ère circonscription de Paris.

Ils se proposent de retransmettre le débat sur leur web radio.

Il sera également retransmis sur la radio du Ministère.

L’enregistrement sera mis en ligne, sur le site de différentes
associations ayant appelé au débat (dont bien entendu FDN).

On attend la réponse des autres candidats.




http://www.horreurecologique.blogspot.com/


--
http://www.horreurecologique.blogspot.com/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jil S
Le #1393078
david a utilisé son clavier pour écrire :
-- Paris Municipales 2008 : Quelle politique numérique ?
18-01-2008
Altern, Bellinux, Copyleft Attitude, FDN et FLOUZO associations parisiennes
autour du logiciel libre et du numérique, adressent aux candidats aux
élections municipales une liste de questions permettant d'analyser leur
programme dans des domaines aussi variés que:la politique municipale sur
l'équipement en logiciels libres;les choix en matière de développement du
réseau et de la fibre optique; le rapport avec l'art libre;les choix en
matière d'éducation scolaire et populaire aux technologiesnumériques.

Nous, et d'autres associations, invitons les candidats aux municipales à
Paris à prendre position sur ces sujets, et à venir en débattre avec nousen
réunions publiques au Ministère de la Crise du Logement 24 rue de la Banque
75002 Paris.




..comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????

--
"avec ma sincérité la plus totale qui est la mienne à l'instant où je
vous parle" a déclaré not' préz' le jour de son élection le 07 mai 2007
Trainspotting:la suite: internet et porno-consumering, voilà notre
société aujourd'hui
http://www.rue89.com/blog/cabinet-de-lecture/welsh-comme-la-drogue-le-porno-revele-le-consumerisme

"Le vent de la diabolisation et des mensonges répétés n’a pas déserté
certains esprits retors qui, à défaut d’avoir appris à écouter, nous
prouvent qu’ils peinent à réfléchir."

david
Le #1393076

...comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????



Tu crois franchement que Bertrand Delanoe est au courant de cette
affaire? Lol

Déjà moi qui ait été adhérent de PSF un temps, je l'ai su après coup, et
je n'arrive plus à trouver des membres du groupe qui pourraient
m'apporter un témoignage:-(

En tout cas les réponses des Verts vont être intéressante! J'espère que
les autres listes Modem, UMP et PS iront répondre aux demandes des
associations précitées, pour se faire une opinion sur les politiques
publiques envisagées.

--
http://www.horreurecologique.blogspot.com/

Jil S
Le #1393075
david avait énoncé :

...comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????



Tu crois franchement que Bertrand Delanoe est au courant de cette affaire?
Lol

Déjà moi qui ait été adhérent de PSF un temps, je l'ai su après coup, et je
n'arrive plus à trouver des membres du groupe qui pourraient m'apporter un
témoignage:-(

En tout cas les réponses des Verts vont être intéressante! J'espère que les
autres listes Modem, UMP et PS iront répondre aux demandes des associations
précitées, pour se faire une opinion sur les politiques publiques envisagées.


un seul slogan: to be free, be on the green

--
"avec ma sincérité la plus totale qui est la mienne à l'instant où je
vous parle" a déclaré not' préz' le jour de son élection le 07 mai 2007
Trainspotting:la suite: internet et porno-consumering, voilà notre
société aujourd'hui
http://www.rue89.com/blog/cabinet-de-lecture/welsh-comme-la-drogue-le-porno-revele-le-consumerisme

"Le vent de la diabolisation et des mensonges répétés n’a pas déserté
certains esprits retors qui, à défaut d’avoir appris à écouter, nous
prouvent qu’ils peinent à réfléchir."


david
Le #1393074
david avait énoncé :

...comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????



Tu crois franchement que Bertrand Delanoe est au courant de cette
affaire? Lol

Déjà moi qui ait été adhérent de PSF un temps, je l'ai su après coup,
et je n'arrive plus à trouver des membres du groupe qui pourraient
m'apporter un témoignage:-(

En tout cas les réponses des Verts vont être intéressante! J'espère
que les autres listes Modem, UMP et PS iront répondre aux demandes des
associations précitées, pour se faire une opinion sur les politiques
publiques envisagées.


un seul slogan: to be free, be on the green



Mon ptit doigt qui sait toujours pas mal de chose me dit qu'on s'oriente
vers une DSP sur Paris. On n'a pas le soucis des hauts de seine avec
une concurrence entre un service public comme le Sipperec et une DSP
attribuée à un consortium pour couvrir le département en fibre jusqu'à
l'habitation ou entreprise, tout en laissant le choix de l'opérateur en
bout. Le jeu est ouvert. Clairement la situation actuelle n'est pas
satisfaisante sur Paris.



--
http://www.horreurecologique.blogspot.com/



Gerd
Le #1393073
"Jil S" <@> a écrit dans le message de news:


..comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????

--
Paris s'enfile et pas toi ???


Jil S
Le #1392913
Gerd a émis l'idée suivante :
"Jil S" <@> a écrit dans le message de news:


..comme paris-sanfil que Delanoé s'est accaparé le nom ?????

--
Paris s'enfile et pas toi ???



ben non, et toi?

ce serait de l'inouï, non?

--
"avec ma sincérité la plus totale qui est la mienne à l'instant où je
vous parle" a déclaré not' préz' le jour de son élection le 07 mai 2007
Trainspotting:la suite: internet et porno-consumering, voilà notre
société aujourd'hui
http://www.rue89.com/blog/cabinet-de-lecture/welsh-comme-la-drogue-le-porno-revele-le-consumerisme

"Le vent de la diabolisation et des mensonges répétés n’a pas déserté
certains esprits retors qui, à défaut d’avoir appris à écouter, nous
prouvent qu’ils peinent à réfléchir."


me
Le #1408542
willing to make a trade of their
virtue for _their own gain_, without forcing Chinese women to make a
trade of their virtue for _the gain of masters_. As to Chinese custom:
America is not setting forth inducements for the Chinese to come and
live in our midst, as did Sir Charles Elliott when he promised the
Chinese the privilege of practicing their own social and religious
rites and customs, "pending Her Majesty's pleasure." If Chinese or any
other class of foreigners come to reside in the United States, it
is with the understanding that they must conform to the laws of the
country, whatever modification or radical alteration it obliges them
to make in their native customs, and if they will not do this they
must take the consequences.

No class of people, taken as a whole, are possessed of a greater
moral sense or can be reached more readily by moral suasion, than
the Chinese. We believe that if a proper condition of public moral
sentiment were maintained, by the enforcement of the laws of the
United States in Chinese communities, no class of people would be more
delighted than the respectable Chinese themselves, who are now left in
a state of terror for their own lives from the highbinders, and who
often dare not bring
Publicité
Poster une réponse
Anonyme