Le Parlement europ

Le
stopsciento
Le terme Holodomor (ukrainien : голодом=
о́р, littéralement « extermination par la faim Â=
») désigne la grande famine qui eut lieu en Ukraine et dans le Kouba=
n en 1932 et 1933 et qui fit, selon les estimations des historiens, entre 2=
,61 et 5 millions de victimes

Créé par fusion des mots holod (en ukrainien, la faim, la famine)=
et moryty (tuer (par privations), affamer, épuiser) ce terme prê=
te à cette famine un aspect intentionnel.

L'événement se produisit dans le contexte plus général =
des famines soviétiques, mais le nombre particulièrement éle=
vé de victimes et les caractéristiques de la famine ukrainienne l=
ui confèrent, selon certains, une spécificité5.

Même si son existence et son ampleur catastrophique ne sont plus niÃ=
©es, le caractère intentionnel de la famine fait encore débat. =
Bien avant que le nom de « Holodomor » soit forgé, la famine=
avait été décrite, dès 1935, par Boris Souvarine, et f=
aisait partie de la mémoire collective mais clandestine des population=
s concernées (seuls les samizdat l'évoquaient par écrit). Qu=
arante ans plus tard, elle est révélée au grand public occid=
ental par la publication de L'Archipel du Goulag par Alexandre Soljenitsyne=
, mais encore niée durant une décennie par les critiques de cet o=
uvrage. Seule l'ouverture des archives soviétiques mit fin à la n=
égation et/ou à la relativisation du « Holodomor ».

Au début du xxie siècle, la responsabilité des autorité=
s soviétiques dans la genèse et l'ampleur de la famine (à tr=
avers la collectivisation, les campagnes de « dékoulakisation Â=
», les réquisitions excessives de denrées alimentaires auprÃ=
¨s des paysans et les limitations aux déplacements imposées en =
pleine famine) est généralement reconnue, mais la question de sav=
oir si le Holodomor constitue ou non un génocide reste âprement c=
ontroversée car de nombreux historiens discutent l'importance relative=
des différents facteurs engendrant la famine, ainsi que les intention=
s de Staline.

Fin 2006, l'Ukraine a officiellement qualifié le Holodomor de gén=
ocide, qualification reconnue par un certain nombre de pays dont les É=
tats-Unis, mais le caractère génocidaire de cette famine est cont=
esté par le Kazakhstan et la Russie, qui arguent notamment que l'Ukrai=
ne n'a pas été la seule république touchée, et n'est pa=
s reconnu par l'ONU.

Le Parlement européen a reconnu en 2008 l'Holodomor comme un crime con=
tre l'humanité, jugeant qu'il s'agissait d'une famine provoquée e=
t d'un « crime contre le peuple ukrainien et contre l'humanité =
».

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor

--

Stop-abus
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Duzz'
Le #26388759
Le 09/02/2016 à 16:10, a écrit :

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor



Vous avez l'intention de recopier tout Wikipedia sur Usenet ?

Stop-abus



Pas mieux.
Cl.Massé
Le #26388820
a écrit dans le message de groupe de discussion :


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor



Comment ce post de 2008 destiné à un autre newsgroup a-t-il pu atterrir sur fmd?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Gloops
Le #26388819
Le 09/02/2016 16:10, a écrit :
Fin 2006, l'Ukraine a officiellement qualifié le Holodomor de génocide, qualification reconnue par un certain nombre de pays dont les États-Unis, mais le caractère génocidaire de cette famine est contesté par le Kazakhstan et la Russie, qui arguent notamment que l'Ukraine n'a pas été la seule république touchée, et n'est pas reconnu par l'ONU.





Il apparaît donc là que si plusieurs pays sont touchés, c'est moins grave.

Si on a tué quelqu'un, est-ce qu'on a une chance d'être reconnu innocent
en décimant toute la population dans le métro ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme