Parmi les choses amusantes, on découvre que M. Barbier de Chevenez réécrit les lois françaises...

Le
xenufrance
Je recopie une partie d'un de ses innombrables spams identiques supposés
démontrer ma culpabilité et m'enseigner la loi. Problème, Barbier
réécrit les lois, y ajoute ses défintions sans séparer les termes si
bien qu'on pourrait penser que la loi dit ce qu'il prétend. Il n'en est
rien, la loi dit ce qu'elle dit, c'est à dire que Barbier devient un des
principaux législateurs de l'article 29 de la loi de 1881 par exemple,
en y ajoutant les définitions de son cru

La loi dit entre autre:


Article 29 al. 2 de la loi de 1881.

Toute expression outrageante, terme de mépris ou invective qui ne
renferme l'imputation d'aucun fait est une injure.

=
mais Barbier y ajoute sa sauce :

Il n'y a injure publique qu'autant que les expressions employées
entrent dans cette définition.

- Expression outrageante : de nature à porter atteinte à l'honneur ou
au devoir de délicatesse envers lui.
- Invective : poursuit le même but sous une forme violente ou
grossière
- Terme de mépris : ne respecte pas la dignité de celui auquel il
s'adresse et le rabaisse publiquement.



Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
dmkgbt
Le #24588021
xenufrance
Je recopie une partie d'un de ses innombrables spams identiques supposés
démontrer ma culpabilité et m'enseigner la loi. Problème, Barbier
réécrit les lois, y ajoute ses défintions sans séparer les termes si
bien qu'on pourrait penser que la loi dit ce qu'il prétend.



Je crois qu'on va attendre le délibéré du 18 septembre pour savoir si
Monsieur Barbier avait tort ou raiosn.
Là, il est un peu tard pour soulever ce problème, Monsieur Gonnet.

Je modifie le titre : pas de patronyme, merci.

--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
anti-scientologie
Le #24588741
On Jun 23, 12:27 pm, (Dominique) wrote:
xenufrance > Je recopie une partie d'un de ses innombrables spams identiques suppos és
> démontrer ma culpabilité et m'enseigner la loi. Problème, Barbier
> réécrit les lois, y ajoute ses défintions sans séparer les term es si
> bien qu'on pourrait penser que la loi dit ce qu'il prétend.

Je crois qu'on va attendre le délibéré du 18 septembre pour savoir si
Monsieur Barbier avait tort ou raiosn.
Là, il est un peu tard pour soulever ce problème, Monsieur Gonnet.

Je modifie le titre : pas de patronyme, merci.

--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.



En effet

Le 18 septembre sera la date du verdict du Tribunal correctionnel de
Lyon.

Lors de sa plaidoirie il a prétendu (résumé) :

"puisqu'il publiait de tels propos depuis longtemps et qu'une plainte
n'avait pas été de suite déposée ce n'était donc pas possible de
déposer une plainte maintenant" !!! (son raisonnement était assez long
et confus mais c'est ce que plusieurs personnes ce jour-là ont
compris)

hallucinant: son intention de continuer à nuire à ma réputation ét ait
évidente !

Une autre plainte a donc été déposée et la police va le convoquer c es
prochains jours

Des mesures plus contraignantes vont cette fois être demandée par mon
avocat Me Banbanaste.

A suivre...


PS: Pour ce qui est des patronymes dans les titres de thread que
disent les règles (lesquelles?) et que font les internautes lorsqu'un
guguss s'en contre-fiche ?

--

stop-abus
xenufrance
Le #24589311
Le 23/06/2012 12:27, Dominique a écrit :
xenufrance
Je recopie une partie d'un de ses innombrables spams identiques supposés
démontrer ma culpabilité et m'enseigner la loi. Problème, Barbier
réécrit les lois, y ajoute ses défintions sans séparer les termes si
bien qu'on pourrait penser que la loi dit ce qu'il prétend.



Je crois qu'on va attendre le délibéré du 18 septembre pour savoir si
Monsieur Barbier avait tort ou raiosn.
Là, il est un peu tard pour soulever ce problème, Monsieur Gonnet.

Je modifie le titre : pas de patronyme, merci.



sauf que tu devrais dire la même chose pour l'autre, mais je ne crois
pas avoir vu ça émaner de ta grandissime sagesse.

Tu veux des tuyaux? Regarde donc combien de fois
ou anno, alias JLB de chevenez, et d'autres pseudos de
son cru ont intitulé leurs messages en utilisant *mon* patronyme.

Et en répétant sans cesse mon pseudo sur les news -- (contrairement à
d'autres, je ne fais pas troll comme métier, et , je n'en utilise pas 39
ou 5, et je ne me fais pas passer pour quelqu'un d'autre que moi-même en
public.


anti-scientologie
Le #24589751
Ce qui est gravissime pour Gonnet c'est qu'il a commencé à me harceler
sur l'usenet en sachant parfaitement qu'il lui serait ensuite
impossible d'effacer ses messages.

Analyse des propos illicites de Roger Gonnet (RG) par Ann O'Nymous,
modératrice du forum Why We Protest
http://www.anti-scientologie.ch/anonymous-analyse-abus-roger-gonnet.htm#Ana lyse

--

stop-abus
xenufrance
Le #24590131
Le 24/06/2012 02:55, anti-scientologie a écrit :
Ce qui est gravissime pour Gonnet c'est qu'il a commencé à me harceler



MENSONGE DIFFAMATOIRE de ta part.

C'est d'ailleurs toi qui a commencé à critiquer la juge qui t'avait
donné pourtant raison et m'avait effectivement fait effacer les quelques
messsages visés. Donc, à moins que tu ne sois allé de ton côté les
recopier depuis chez toi, on ne peut pas les trouver, et affirmer que je
savais quoi que ce soit d'une impossibilité démontrerait au pire (mais
je ne pense pas qu'il l'ait fait exprès) que ton avocat le savait.

Faut savoir ce que tu veux, et désormais, tout le monde le sait
parfaitement, vu le nombre de fois où tu as recopillé l'article du
Progrès, on sait désormais que tu veux non seulement conserver tous les
documents que tu m'as volés sans autorisation, mais aussi me ruiner
(28000 euros demandés, plus l'amende, plus ce que tu avais demandé
auparavant, cela représenterait effectivement environ 4 ans de mes
revenus).

Si j'en faisais autant pour tes menaces de mort et de coups, tes
diffamations, tes contrefaçons, il me faudrait donc te demander le
versement de quelques 250000 euros.



sur l'usenet en sachant parfaitement qu'il lui serait ensuite
impossible d'effacer ses messages.



ça, c'est toi qui le dis
spam publicitaire diffamatoire effacé.
anti-scientologie
Le #24590221
Longue campagne de salissures sur l'usenet (plus de deux ans) et
première condamnation de xenufrance

La campagne de salissures de Roger Gonnet alias xenufrance va bientôt
prendre fin.

Ce garçon aux propos souvent violents continue ci dessus sa campagne
de salissures malgré une première condamnation par ordonnance de
référé du Tribunal de Grande Instance (19 fev 2012, Lyon) et deux
autres plaintes en cours !

Xenufrance ignore-t-il que la justice condamne plus sévèrement les
récidivistes ?

Voir ici l'analyse des propos illicites de Roger Gonnet (RG) par Ann
O'Nymous, modératrice du forum Why We Protest
http://www.anti-scientologie.ch/anonymous-analyse-abus-roger-gonnet.htm#Ana lyse

--

stop-abus
xenufrance
Le #24590731
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton
procureur classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le
temps que tu le harcèles.
Aspic
Le #24590771
xenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.


xenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposerxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



plutôxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer pluxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte cxenufrance avxenufrance avait écrit
le 24/06/2012 : va déposer plutôt une trexenufrance avait écrit le 24/06/2012
: va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



ntième plainxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



te contre la sciexenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



nto que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



ait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



ontre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



tôt une trentième plaxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



inte contre la sciento que ton procureur
classera comxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



me les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



t une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme lesxenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.



précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.




xenufrance avait écrit le 24/06/2012 :
va déposer plutôt une trentième plainte contre la sciento que ton procureur
classera comme les précédentes, il est habitué, depuis le temps que tu le
harcèles.
anti-scientologie
Le #24613081
M. Roger Gonnet, alias xenufrance,

Vous n'avez pas la moindre preuve pour vos assertions

Voici ce qu'a publié Le Progrès de Lyon à votre sujet:

Source: http://www.leprogres.fr/rhone/2012/06/20/tribunal-clochemerle-dans- la-lutte-anti-sectes
Justice. Tribunal: Clochemerle dans la lutte anti-sectes

Ils se battent tous les deux pour une cause noble: la lutte anti-
sectes. Leur bataille cible plus précisément la scientologie, un
mouvement dont ils sont des anciens adeptes. Sauf que depuis des
années, ces deux anciens camarades sont englués dans un conflit
personnel qui s’est terminé hier devant la 6e chambre correctionnelle.

D’un côté, Roger Gonnet, 71 ans, l’un des cadres fondateurs de la
scientologie à Lyon. Avant d’en devenir l’un des plus farouches
opposants dans les années 90. De l’autre côté, Jean-Luc Barbier, 61
ans. Ce citoyen suisse avait attaqué la scientologie dans son pays,
après avoir été embrigadé pendant 10 ans. Les deux se sont rencontr és
en 97. Ils ont largement collaboré pour leur cause. Jusqu’en 2009 où
la rupture est consommée.

Barbier trouve que Gonnet va trop loin et critique ses méthodes
agressives. Gonnet estime que Barbier n’est pas compétent et l’accuse
de vouloir faire du fric en profitant des conseils qu’il lui a
prodigués. Du Clochemerle qui se règle à coups de répliques cinglan tes
sur les forums de discussion. Sauf qu’à ce petit jeu, Roger Gonnet ne
se montre pas très prudent. Il traite son adversaire de psychopathe,
d’escroc ou encore de pédo-pornographe.

Ces attaques graves et publiques se comptent par dizaines. À bout,
Jean-Luc Barbier finit par porter plainte pour injures et
diffamations. «Une lapidation numérique» selon son avocat Me Hervé
Banbanaste, qui a insisté sur le caractère irréversible: «impossibl e
de faire retirer ces insultes de google qui resteront des tâches
indélébiles. Pour Barbier, c’est perpétuité sur internet».

Roger Gonnet a reconnu les insultes mais il n’en démord pas. Son
adversaire nuit à la lutte anti-sectes. Le ministère public a requis
1000 euros d’amende. Barbier réclame 25000 euros de dommages et
intérêts. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 18 sep tembre.

--

stop-abus
Publicité
Poster une réponse
Anonyme