Pas de LibreOffice pour IBM, qui revient à OpenOffice

Le
P4nd1-P4nd4
Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon chaque
jour

Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
chemin ;>))

http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-revient-a-openoffice-39768030.htm
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Yliur
Le #24208801
Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon chaque
jour

... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
chemin ;>))

http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-revient-a-openoffice-39768030.htm



Bof, l'article ne dit pas pourquoi, donc sans intérêt.
Stephane CARPENTIER
Le #24210331
Yliur wrote:

Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon chaque
jour

... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
chemin ;>))





Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que tu
racontes.

http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-revient-a-




openoffice-39768030.htm

Bof, l'article ne dit pas pourquoi,



Ben si :
« Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite collaborative
déjà intégrée par défaut dans les principales distributions Linux (Ubuntu,
Suse, Fedora, Mint?). »
Yliur
Le #24210451
Le Tue, 31 Jan 2012 20:52:11 +0100
Stephane CARPENTIER
Yliur wrote:

> Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
> P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :
>
>> Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon
>> chaque jour
>>
>> ... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
>> chemin ;>))

Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que
tu racontes.

>> http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-revient-a-
openoffice-39768030.htm
>
> Bof, l'article ne dit pas pourquoi,

Ben si :
« Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite
collaborative déjà intégrée par défaut dans les principales
distributions Linux (Ubuntu, Suse, Fedora, Mint?). »



J'avais plutôt vu ça comme une contradiction montrée du doigt que comme
une explication. En fait je ne saisis pas très bien l'intérêt si c'est
juste pour ne pas faire comme les autres. Pour éviter que leur travail
ne se retrouve trop facilement dans LibreOffice ? Ou ils espèrent
emmener OpenOffice dans une autre direction pour essayer de se
démarquer ?
Ascadix
Le #24210441
Stephane CARPENTIER a présenté l'énoncé suivant :
Yliur wrote:

Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon chaque
jour

... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
chemin ;>))





Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que tu
racontes.



Ah bon ?

Il dit "Pas de LibreOffice pour IBM, qui revient à OpenOffice"

Et l'article dit :
"
Si la suite collaborative Symphony d’IBM (version 3.0.1) est basée sur
un fork du code source d’OpenOffice, la firme entend revenir à cette
dernière pour les prochaines versions de son applicatif.
"
&
"
Pas question donc pour IBM de s’aligner (malgré ses contributions) sur
d’autres géants du secteur IT, dont Google, Red Hat, Canonical ou
encore Novell, rangés eux derrière un fork de la suite OpenOffice, à
savoir Libre Office.
"

Si ça veut pas dire que IBM lache LO pour revenir à une base de OO,
qu'est-ce que ça veut dire ???

http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-revient-a-
openoffice-39768030.htm



Bof, l'article ne dit pas pourquoi,



Ben si :
« Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite collaborative
déjà intégrée par défaut dans les principales distributions Linux (Ubuntu,
Suse, Fedora, Mint?). »



Drôle de justification ? tout au plus un constat de logique floue ...

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
Stephane CARPENTIER
Le #24210491
Yliur wrote:

Le Tue, 31 Jan 2012 20:52:11 +0100
Stephane CARPENTIER
Yliur wrote:

> Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
> P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :
>
>> Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon
>> chaque jour
>>
>> ... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son petit
>> chemin ;>))

Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que
tu racontes.

>> http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-




revient-a-
openoffice-39768030.htm
>
> Bof, l'article ne dit pas pourquoi,

Ben si :
« Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite
collaborative déjà intégrée par défaut dans les principales
distributions Linux (Ubuntu, Suse, Fedora, Mint?). »



J'avais plutôt vu ça comme une contradiction montrée du doigt que comme
une explication. En fait je ne saisis pas très bien l'intérêt si c'est
juste pour ne pas faire comme les autres. Pour éviter que leur travail
ne se retrouve trop facilement dans LibreOffice ? Ou ils espèrent
emmener OpenOffice dans une autre direction pour essayer de se
démarquer ?



Ce que j'en comprends, c'est qu'il préfère aider Open Office qui a plus
besoin d'aide que Libre Office.
Yliur
Le #24210791
Le Tue, 31 Jan 2012 21:47:07 +0100
Stephane CARPENTIER
Yliur wrote:

> Le Tue, 31 Jan 2012 20:52:11 +0100
> Stephane CARPENTIER >
>> Yliur wrote:
>>
>> > Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
>> > P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :
>> >
>> >> Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon
>> >> chaque jour
>> >>
>> >> ... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son
>> >> petit chemin ;>))
>>
>> Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que
>> tu racontes.
>>
>> >> http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-
revient-a-
>> openoffice-39768030.htm
>> >
>> > Bof, l'article ne dit pas pourquoi,
>>
>> Ben si :
>> « Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite
>> collaborative déjà intégrée par défaut dans les principales
>> distributions Linux (Ubuntu, Suse, Fedora, Mint?). »
>
> J'avais plutôt vu ça comme une contradiction montrée du doigt que
> comme une explication. En fait je ne saisis pas très bien l'intérêt
> si c'est juste pour ne pas faire comme les autres. Pour éviter que
> leur travail ne se retrouve trop facilement dans LibreOffice ? Ou
> ils espèrent emmener OpenOffice dans une autre direction pour
> essayer de se démarquer ?

Ce que j'en comprends, c'est qu'il préfère aider Open Office qui a
plus besoin d'aide que Libre Office.



Mais quel serait l'intérêt pour IBM ? Quand tu vends des solutions à tes
clients, mieux vaut avoir quelque chose de plus abouti à leur proposer
que d'aider ceux qui en ont besoin.
leeed
Le #24211011
Le 31-01-2012, Ascadix
Stephane CARPENTIER a présenté l'énoncé suivant :
Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que tu
racontes.



Ah bon ?




Si si…

Il dit "Pas de LibreOffice pour IBM, qui revient à OpenOffice"




Non, ça c'est le titre (racoleur, car en fait IBM n'est jamais "passé" à
LO, la suite le "prouve":

Et l'article dit :
"
Si la suite collaborative Symphony d’IBM (version 3.0.1) est basée sur
un fork du code source d’OpenOffice, la firme entend revenir à cette
dernière pour les prochaines versions de son applicatif.
"



En gros, Symphony est un fork d' *openoffice*. Comme LibreOffice
d'ailleurs. Cependant, LO a pas mal avancé, IBM aussi, certainement,
dans le développement de Symphony (basé, donc, sur OOo, et pas sur
libreoffice, on est d'accord?), et donc ils ne pensent pas s'amuser à
merger symphony avec libreoffice mais simplement continuer à se servir
d'OOo pour appliquer leurs modifications.

&
"
Pas question donc pour IBM de s’aligner (malgré ses contributions) sur
d’autres géants du secteur IT, dont Google, Red Hat, Canonical ou
encore Novell, rangés eux derrière un fork de la suite OpenOffice, à
savoir Libre Office.
"

Si ça veut pas dire que IBM lache LO pour revenir à une base de OO,
qu'est-ce que ça veut dire ???




Non, ça veut juste dire qu'IBM se servira de la codebase d'OOo pour
continuer à faire évoluer Symphony… comme d'habitude. Et comme
d'habitude, ni toi, ni le panda n'avez entravé le moindre pixel de
l'article que vous avez lu.
Cependant, il faut bien reconnaître à votre décharge que l'article de
zdnet, comme une bonne partie de ce qui est écrit d'ailleurs, est assez
mal foutu, brouillon et flou.


Drôle de justification ? tout au plus un constat de logique floue ...




Oui, celle de zdnet…
Stephane CARPENTIER
Le #24213181
Yliur wrote:

Le Tue, 31 Jan 2012 21:47:07 +0100
Stephane CARPENTIER
Yliur wrote:

> Le Tue, 31 Jan 2012 20:52:11 +0100
> Stephane CARPENTIER >
>> Yliur wrote:
>>
>> > Le Tue, 31 Jan 2012 08:52:50 +0100
>> > P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :
>> >
>> >> Dingue comme tous ces projets Open SOurce prennent le bouillon
>> >> chaque jour
>> >>
>> >> ... Heureusement, durant ce temps, Microsoft Office fait son
>> >> petit chemin ;>))
>>
>> Encore une fois, le lien que tu donnes explique l'inverse de ce que
>> tu racontes.
>>
>> >> http://www.zdnet.fr/actualites/pas-de-libreoffice-pour-ibm-qui-
revient-a-
>> openoffice-39768030.htm
>> >
>> > Bof, l'article ne dit pas pourquoi,
>>
>> Ben si :
>> « Impliqué dans Linux, IBM préfère ne pas adopter une suite
>> collaborative déjà intégrée par défaut dans les principales
>> distributions Linux (Ubuntu, Suse, Fedora, Mint?). »
>
> J'avais plutôt vu ça comme une contradiction montrée du doigt que
> comme une explication. En fait je ne saisis pas très bien l'intérêt
> si c'est juste pour ne pas faire comme les autres. Pour éviter que
> leur travail ne se retrouve trop facilement dans LibreOffice ? Ou
> ils espèrent emmener OpenOffice dans une autre direction pour
> essayer de se démarquer ?

Ce que j'en comprends, c'est qu'il préfère aider Open Office qui a
plus besoin d'aide que Libre Office.



Mais quel serait l'intérêt pour IBM ? Quand tu vends des solutions à tes
clients, mieux vaut avoir quelque chose de plus abouti à leur proposer
que d'aider ceux qui en ont besoin.



Ça ne veut pas dire grand chose plus aboutis. Il me semble que les deux
solutions sont relativement équivalentes. À partir de là, en aidant plus la
solution la moins sponsorisée, ça permet aussi d'avoir plus de poids de le
choix de son évolution.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme