Le pdf pas libre d'adaube

Le
Emmanuel Florac
Je me suis aperçu aujourd'hui que le site service-public.fr distribue des
pdf qui sont illisibles avec autre chose qu'acrobat reader (en version
très récente qui plus est). Je me suis un peu intéressé à la question, et
je m'aperçois que ces empafés d'adaube ont remplacé en loucedé les
formulaires FDF (qui font partie de la norme PDF, donc libres) par un
truc totalement propriétaire, XFA.

Les pdf avec du XFA dedans sont donc plus propriétaires que du docx, un
comble. En plus, absolument rien n'existe pour lire cette merde.
Donc je me pose la question: quelqu'un sait qui appeler, messager,
courrieler, abreuver d'insultes? parce que c'est un scandale total, je ne
peux pas admettre un tel retour en arrière. Je préférerais encore des
documents en .doc, je pourrais les ouvrir avec des logiciels libres, mais
là, rien à faire!


--
My assertion that we can do better with computer languages is a
persistent belief and fond hope, but you'll note I don't actually claim
to be either rational or right. Except when it's convenient.
Larry Wall
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Frederic Dupas
Le #24792302
Dans Emmanuel Florac a écrit :

Je me suis aperçu aujourd'hui que le site service-public.fr distribue des
pdf qui sont illisibles avec autre chose qu'acrobat reader (en version
très récente qui plus est). Je me suis un peu intéressé à la question, et
je m'aperçois que ces empafés d'adaube ont remplacé en loucedé les
formulaires FDF (qui font partie de la norme PDF, donc libres) par un
truc totalement propriétaire, XFA.



Si j'ai bien compris, les 2 sont possibles, mais ce nouveau truc n'est
pas dans la norme PDF, en effet.

Les pdf avec du XFA dedans sont donc plus propriétaires que du docx, un
comble. En plus, absolument rien n'existe pour lire cette merde.
Donc je me pose la question: quelqu'un sait qui appeler, messager,
courrieler, abreuver d'insultes? parce que c'est un scandale total, je ne
peux pas admettre un tel retour en arrière. Je préférerais encore des
documents en .doc, je pourrais les ouvrir avec des logiciels libres, mais
là, rien à faire!



En bas de chaque page, il y a "Faire une remarque sur cette page" qui
permet d'envoyer un message.

Sinon, peut-être essayer par ton député.

--
Frédéric
Bleu,e adj. et n. m. Qui est d'une couleur voisine du rouge, mais pas très : un
ciel bleu, des yeux bleus, les flots bleus [..]. Fig. Bouch. : un steak bleu ;
s'emploie pour désigner un steak rouge. (Pierre Desproges : D.S.U.é (et des BN))
Emmanuel Florac
Le #24793282
Le Mon, 17 Sep 2012 21:28:49 +0000, Frederic Dupas a écrit:


Si j'ai bien compris, les 2 sont possibles, mais ce nouveau truc n'est
pas dans la norme PDF, en effet.



Non seulement ce n'est pas dans la norme mais c'est explicitement
propriétaire.

Les pdf avec du XFA dedans sont donc plus propriétaires que du docx, un
comble. En plus, absolument rien n'existe pour lire cette merde. Donc
je me pose la question: quelqu'un sait qui appeler, messager,
courrieler, abreuver d'insultes? parce que c'est un scandale total, je
ne peux pas admettre un tel retour en arrière. Je préférerais encore
des documents en .doc, je pourrais les ouvrir avec des logiciels
libres, mais là, rien à faire!



En bas de chaque page, il y a "Faire une remarque sur cette page" qui
permet d'envoyer un message.



Ah oui, pas vu.

Sinon, peut-être essayer par ton député.




Mon député est un vrai gros sale con: c'est Henri Guano (j'ai enlevé le i
par méchanceté). Je ne compte pas vraiment sur lui sur ce coup.

--
I have not failed. I've just found 10,000 ways that won't work.
Thomas A. Edison
ptilou
Le #24798822
Bonsoir,

Le mardi 18 septembre 2012 15:18:43 UTC+2, Emmanuel Florac a écrit :
Le Mon, 17 Sep 2012 21:28:49 +0000, Frederic Dupas a écrit:





> Si j'ai bien compris, les 2 sont possibles, mais ce nouveau truc n'est

> pas dans la norme PDF, en effet.



Non seulement ce n'est pas dans la norme mais c'est explicitement

propriétaire.





Donc si on lit des truc en PDF proprio on ne peut pas utiliser Linux ...
(c'est bon, çà y aura plus d'utilisateur sous nunux ? )

On ne récolte, que se que l'on sème, de toutes façons bientôt il n y aura plus que des documents consultable X jours ( un genre de cookies ave c clés de crypto.)...


>> Les pdf avec du XFA dedans sont donc plus propriétaires que du docx, un

>> comble. En plus, absolument rien n'existe pour lire cette merde. Donc

>> je me pose la question: quelqu'un sait qui appeler, messager,

>> courrieler, abreuver d'insultes? parce que c'est un scandale total, je

>> ne peux pas admettre un tel retour en arrière. Je préférerais en core

>> des documents en .doc, je pourrais les ouvrir avec des logiciels

>> libres, mais là, rien à faire!

>

> En bas de chaque page, il y a "Faire une remarque sur cette page" qui

> permet d'envoyer un message.



Ah oui, pas vu.



> Sinon, peut-être essayer par ton député.

>



Mon député est un vrai gros sale con: c'est Henri Guano (j'ai enlev é le i

par méchanceté). Je ne compte pas vraiment sur lui sur ce coup.





C'est dans cinq ans les prochaines élection, mais tu peux déménager !
( c'est pas après qui faut chioller, c'est avant les élections ! )



Ptilou
Emmanuel Florac
Le #24799092
Le Thu, 20 Sep 2012 12:49:56 -0700, ptilou a écrit:


Donc si on lit des truc en PDF proprio on ne peut pas utiliser Linux ...
(c'est bon, çà y aura plus d'utilisateur sous nunux ? )



Mais si pauvre nouille, mais on ne peut pas utiliser un lecteur de PDF
libre sous Linux ou autre, c'est à dire qu'ils font des PDF dans un
format pas ouvert et pas libre, ce qui était justement le but du PDF au
départ. Autrement dit après avoir imposé leur format "parce que c'est
ouvert", hop, ils referment subrepticement le truc et tout le monde est
baisé.

Ceux qui ont mis au point ce truc chez Adobe devrait être châtrés avec
des ciseaux à ongles rouillés, au bas mot...

--
That ideas should freely spread from one to another over the globe,
for the moral and mutual instruction of man, and the improvement of his
conditions, seems to have been peculiarly and benevolently designed by
nature, when she made them, like fire, expansible over all space,
without lessening their density in any point, and like the air in which
we breathe, move, and have our physical being, incapable of confinement
of exclusive appropriation. Inventions then cannot, in nature, be a
subject of property.
Thomas Jefferson.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme