Pêche au chalut: Thalassa contre Greenpeace

Le
KMS
L'émission Thalassa a pris ces dernières années une fâcheuse tendance bobo. Au
point de parfois plagier sans le moindre discernement les campagnes de com'
d'organisations telles que Greenpeace, telles que le complotisme de lobbies
pétroliers sur le réchauffement climatique.

Surprise: vendredi soir, je prends en cours un sujet sur la pêche au chalut en
Atlantique nord. Les interviews des marins succèdent à celles d'"écolos" de
Greenpeace, qui militent contre la surexploitation des ressources halieutiques.

Une péronnelle de l'organisation déclare que "les scientifiques sont tous
d'accord" (le vieux truc classique) pour dire que la situation est grave et
"non durable."

Elle est aussitôt démentie par l'interview d'un pro de l'Ifremer: après une
incontestable période de surpêche, la situation est bien meilleure et
maîtrisée.

Suivent des images montrant le contrôle strict des prises en mer par les
autorités: suivi en temps réel de la position des bateaux, inspection des
prises à leur arrivée à quai

Les marins eux-mêmes apparaissent comme des gens sensés, et c'est un choix
journalistique (parce qu'il est toujours très facile, au montage, de
sélectionner les propos intelligents ou imbéciles selon ses propres vues.)

L'idée récurrente, c'est que leur intérêt professionnel va dans celui de la
bonne santé des ressources, et ils sont les premiers témoins de l'état de
celles-ci. Pourquoi diable auraient-ils la bêtise de les détruire ?

Les militants de Greenpeace partagent hélas un autre bon sens: leur intérêt
passe par du catastrophisme permanent. Et pour une fois, Thalassa ne les suit
pas. Et c'est une satisfaction.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean Veuplut
Le #22661741
Cette émission a beaucoup changé, elle devient de moins en moins
interessante, à tel point que nous ne la regardons plus!


"KMS" news:
L'émission Thalassa a pris ces dernières années une fâcheuse tendance
bobo. Au point de parfois plagier sans le moindre discernement les
campagnes de com' d'organisations telles que Greenpeace, telles que le
complotisme de lobbies pétroliers sur le réchauffement climatique.

Surprise: vendredi soir, je prends en cours un sujet sur la pêche au
chalut en Atlantique nord. Les interviews des marins succèdent à celles
d'"écolos" de Greenpeace, qui militent contre la surexploitation des
ressources halieutiques.

Une péronnelle de l'organisation déclare que "les scientifiques sont tous
d'accord" (le vieux truc classique) pour dire que la situation est grave
et "non durable."

Elle est aussitôt démentie par l'interview d'un pro de l'Ifremer: après
une incontestable période de surpêche, la situation est bien meilleure et
maîtrisée.

Suivent des images montrant le contrôle strict des prises en mer par les
autorités: suivi en temps réel de la position des bateaux, inspection des
prises à leur arrivée à quai...

Les marins eux-mêmes apparaissent comme des gens sensés, et c'est un choix
journalistique (parce qu'il est toujours très facile, au montage, de
sélectionner les propos intelligents ou imbéciles selon ses propres vues.)

L'idée récurrente, c'est que leur intérêt professionnel va dans celui de
la bonne santé des ressources, et ils sont les premiers témoins de l'état
de celles-ci. Pourquoi diable auraient-ils la bêtise de les détruire ?

Les militants de Greenpeace partagent hélas un autre bon sens: leur
intérêt passe par du catastrophisme permanent. Et pour une fois, Thalassa
ne les suit pas. Et c'est une satisfaction.


Michel
Le #22661941
On 10 oct, 07:37, KMS
L'émission Thalassa



J'ai par hasard pris l'émission en cours comme vous
et je partage votre analyse.

M
Michel
Le #22661931
On 10 oct, 07:55, "Jean Veuplut"
Cette émission a beaucoup changé, elle devient de moins en moins
interessante, à tel point que nous ne la regardons plus!



Il n'y a plus beaucoup d'émissions de reportages
que je regarde encore.
Peut-être en avons-nous trop vues.
Une autre raison est le parti-pris "Réchauffement Anthropique"
qu'ont adopté comme ligne rédactionnelle France 3 et France 5.

M
Williamhoustra
Le #22662281
KMS a formulé la demande :

Pas l'avis d'autres marins comme Isabelle Autissier qui a une
formation en halieutique. C'est un fait connu et répété qu'en
navigation côtière on a beau traîner une ligne ou deux depuis le
Languedoc jusqu'à Gibraltar on ne ramasse même pas un maquereau.

Et puis l'Ifremer c'est quoi ? C'est comme l'INRA pour
l'agriculture. Une institution gouvernementale qui ne veut pas faire
des vagues, si j'ose dire, avec la catégorie très hargneuse et timorée
des pêchous. Ceux-ci sont donc encouragés à continuer à râcler les
fonds pour pêcher jusqu'au dernier poisson et si ça ne suffit pas on
leur filera des subventions.

De l'autre côté les bateaux de plaissance sont priés de ne plus
jeter leur ancre dans les mouillages, car ils dévastent tout eux (sic)
et les mouillages deviennent de plus en plus interdit ou payants (c'est
le but de "l'écologie" que tout devienne payant et réservés aux riches,
aux très riches, même).
KMS
Le #22663271
Jean Veuplut a écrit:
Cette émission a beaucoup changé, elle devient de moins en moins
interessante, à tel point que nous ne la regardons plus!



Je lis sur un site TV:
"Malgré sa nouvelle formule, le magazine de la mer de France 3, Thalassa, a
bien du mal à renouer avec ses fidèles perdus."

Je suis sans doute l'un de ces fidèles perdus. J'aimais beaucoup cette émission
il y a 10-20 ans. Et je m'aperçois que d'autres ont également quitté le poste.


"KMS" news:
L'émission Thalassa a pris ces dernières années une fâcheuse tendance bobo.
Au point de parfois plagier sans le moindre discernement les campagnes de
com' d'organisations telles que Greenpeace, telles que le complotisme de
lobbies pétroliers sur le réchauffement climatique.
KMS
Le #22663341
Williamoustra a écrit:
KMS a formulé la demande :

Pas l'avis d'autres marins comme Isabelle Autissier qui a une formation en
halieutique.



Attendez, il y a une différence entre avoir une formation initiale vieille de
30 ans, et être un scientifique constamment en prise avec des dossiers. Prière
de ne pas confondre.

C'est un fait connu et répété qu'en navigation côtière on a beau
traîner une ligne ou deux depuis le Languedoc jusqu'à Gibraltar on ne ramasse
même pas un maquereau.

Et puis l'Ifremer c'est quoi ? C'est comme l'INRA pour l'agriculture. Une
institution gouvernementale qui ne veut pas faire des vagues, si j'ose dire,
avec la catégorie très hargneuse et timorée des pêchous. Ceux-ci sont donc
encouragés à continuer à râcler les fonds pour pêcher jusqu'au dernier
poisson et si ça ne suffit pas on leur filera des subventions.



De quelles subventions parlez-vous ? Et où diable sont-ils encouragés à râcler
les fonds ? Le droit international est au contraire plutôt strict, et il est
appliqué.

Ce ne sont pas les espèces qui sont menacées. On voudrait les exterminer
jusqu'au dernier, qu'on n'y arriverait pas. Un chalut n'attrape jamais 100% des
bancs.

Ce qui est éventuellement menacé, c'est le volume critique d'une espèce en-deça
duquel la pêche au chalut ne serait plus rentable. Et on peut croire que les
pros, ceux qui pêchent, ceux qui sont en première ligne pour observer, sont de
loin les premiers à pouvoir estimer une menace qui irait précisément à
l'encontre de leurs intérêts.

Ce volume critique "économique" est bien supérieur au volume critique
nécessaire à la survie d'une espèce de poisson (le seuil de survie est
généralement de quelques centaines de poissons.) Il est donc inutile de croire
à toutes les imbécilités greenpeaciennes ou IUCNiennes sur les espèces
"menacées de disparition."

D'ailleurs, demandez-leur de temps à autre à quel point elles sont menacées ?
Chiffres ? Délais ? Vous verrez à quel point le militant sait vraiment de quoi
il parle.
Stephane Legras-Decussy
Le #22663331
Le 10/10/2010 07:37, KMS a écrit :
L'émission Thalassa a pris ces dernières années une fâcheuse tendance
bobo. Au point de parfois plagier sans le moindre discernement les
campagnes de com' d'organisations telles que Greenpeace, telles que le
complotisme de lobbies pétroliers sur le réchauffement climatique.




je suis pour la suppression de tous les quotas
de pêche pour toutes les espèces à condition d'interdire la pêche
à moteur.

on va vite voir qui sont les branleurs
et qui sont les vrais pêcheurs...
Jac
Le #22663411
"Stephane Legras-Decussy" :

je suis pour la suppression de tous les quotas
de pêche pour toutes les espèces à condition d'interdire la pêche
à moteur.



On s'en fout, le poisson, on le trouve dans des petites boîtes où y'a
marqué Findus dessus.

--
Rendez-nous Castagno !
Cléa Molette
Le #22663541
Le 10/10/2010 07:37, KMS a écrit :
L'émission Thalassa a pris ces dernières années une fâcheuse tendance
bobo. Au point de parfois plagier sans le moindre discernement les
campagnes de com' d'organisations telles que Greenpeace, telles que le
complotisme de lobbies pétroliers sur le réchauffement climatique.

Surprise: vendredi soir, je prends en cours un sujet sur la pêche au
chalut en Atlantique nord. Les interviews des marins succèdent à celles
d'"écolos" de Greenpeace, qui militent contre la surexploitation des
ressources halieutiques.

Une péronnelle de l'organisation déclare que "les scientifiques sont
tous d'accord" (le vieux truc classique) pour dire que la situation est
grave et "non durable."

Elle est aussitôt démentie par l'interview d'un pro de l'Ifremer: après
une incontestable période de surpêche, la situation est bien meilleure
et maîtrisée.

Suivent des images montrant le contrôle strict des prises en mer par les
autorités: suivi en temps réel de la position des bateaux, inspection
des prises à leur arrivée à quai...

Les marins eux-mêmes apparaissent comme des gens sensés, et c'est un
choix journalistique (parce qu'il est toujours très facile, au montage,
de sélectionner les propos intelligents ou imbéciles selon ses propres
vues.)

L'idée récurrente, c'est que leur intérêt professionnel va dans celui de
la bonne santé des ressources, et ils sont les premiers témoins de
l'état de celles-ci. Pourquoi diable auraient-ils la bêtise de les
détruire ?

Les militants de Greenpeace partagent hélas un autre bon sens: leur
intérêt passe par du catastrophisme permanent. Et pour une fois,
Thalassa ne les suit pas. Et c'est une satisfaction.




T'aslachiasse le magazine de la merde et son gros sac de
présentateur/producteur ne sait plus de quel côté se mettre, tant il a
perdu ses fidèles télespectateurs.
C'est malheureusement les gens de greenpeace et autres organisations qui
ont raison. Les patrons pêcheurs propriétaires de chalutiers de 20mètres
et plus sont de gros porcs qui ne pensent qu'au fric et faire plus que
leur voisin. Ils n'ont rien à foutre de la ressource, "après moi le
déluge, et mon fils fera comme moi, il se démerdera".
Par contre, ils savent monter leurs équipages pour foutre le bordel et
ramasser encore plus de fric (région, état, europe). Quand les bateaux
sont cassés, eux seuls ramassent le paquet, les matelots... circulez ya
rien à voir. Des preuves?



N'oublions pas qu'ils ont déjà touché de 40 à 70% de subventions
(ville,région,état,europe) pour construire ces bateaux, et que leur
apport perso est fait de crédits avec des taux bonifiés voire à 0%.

Vous avez tous vu les reportages sur les thoniers de Méditerranée, vous
avez vu ces bateaux quasi tous neufs, leurs coûts faramineux et certains
en une seule carrière en possèdent jusqu'à 4, 5, 6 et plus, et ont le
statut de patron pêcheur 'artisan'? de qui se moque-t-on?

C'est aussi le cas en Atlantique et Manche.
Mais il y a aussi d'autres scandales avec les bateaux construits pour
les "dom/tom" à la Réunion, en Polynésie, tout cela en défisc... des
dizaines et dizaines de bateaux construits en métropole, voire en Chine,
certains n'ont même jamais navigué... Des milliards d'euros gaspillés.

De beaux paniers de crabes aux énormes pinces à plonger dans la marmite
d'eau bouillante.
Storm King
Le #22663761
"Jean Veuplut" news:4cb1555d$0$21821$

Cette émission a beaucoup changé, elle devient de moins en moins
interessante, à tel point que nous ne la regardons plus!



Tres bel aphorisme, digne du celebre jouer de base ball americain
Yogi Berra (parfaitement inconnu en France evidemment).

http://en.wikiquote.org/wiki/Yogi_Berra

exemple:

Cet endroit a beaucoup changé, depuis qu'il y il regne une telle cohue
plus personne n'y va.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme