La perception des images

Le
Charles Vassallo
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit sur un autre fil

>> Laurianne Gardeux : Les photos eux-même ne peuvent pas être tristes.

> J'aimerais ouvrir un autre fil sur ce sujet qui m'intéresse, parce
> que les perceptions varient et il est difficile de savoir ce que
> ressentent les autres.

Ouvrons, ouvrons.

Mon avis est qu'il ne faut pas se préoccuper des autres quand on est en
phase «créative» : autant croire à ce qu'on fait et le présenter. On
recueillera ensuite un certain nombre de réactions. Chacune est un fait
brut qu'il faut accepter en tant que tel (encore que je crains que la
mauvaise foi n'existe), mais l'auteur a le droit de les pondérer
selon l'opinion qu'il a de ses critiques et de faire le tri comme il
l'entend.

Par contre si on se préoccupe de bien faire passer quelque message, il
faudra peut-être se pénétrer des techniques des publicistes. Il existe
des règles pour la composition et le choix des couleurs, ça ne va pas
très loin mais ça marche pas si mal que ça auprès du plus grand nombre.

Maintenant, si le problème de Noëlle est de récolter ces impressions
pas facile. La famille ou un petit cercle d'amis seront sans doute trop
compréhensifs. Le forum devrait donner une réponse mais j'ai
l'impression que le climat général ici n'est pas franchement coopératif
-- et l'anonymat nuit beaucoup à l'évaluation de la portée des
critiques. Reste le photo-club ; enfin, quand il marche bien, ce qui
n'est malheureusement pas toujours le cas.


Charles
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
delestaque
Le #23584121
"Charles Vassallo" : 4e269328$0$30773$
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit sur un autre fil

>> Laurianne Gardeux : Les photos eux-même ne peuvent pas être tristes.

> J'aimerais ouvrir un autre fil sur ce sujet qui m'intéresse, parce
> que les perceptions varient et il est difficile de savoir ce que
> ressentent les autres.

Ouvrons, ouvrons.

Mon avis est qu'il ne faut pas se préoccuper des autres quand on est en phase
«créative» : autant croire à ce qu'on fait et le présenter. On recueillera
ensuite un certain nombre de réactions. Chacune est un fait brut qu'il faut
accepter en tant que tel (encore que je crains que la mauvaise foi
n'existe...), mais l'auteur a le droit de les pondérer selon l'opinion qu'il a
de ses critiques et de faire le tri comme il l'entend.

Par contre si on se préoccupe de bien faire passer quelque message, il faudra
peut-être se pénétrer des techniques des publicistes. Il existe des règles
pour la composition et le choix des couleurs, ça ne va pas très loin mais ça
marche pas si mal que ça auprès du plus grand nombre.

Maintenant, si le problème de Noëlle est de récolter ces impressions...




uniquement des impressions qui lui conviennent.

pas facile. La famille ou un petit cercle d'amis seront sans doute trop
compréhensifs. Le forum devrait donner une réponse mais j'ai l'impression que
le climat général ici n'est pas franchement coopératif -- et l'anonymat nuit
beaucoup à l'évaluation de la portée des critiques. Reste le photo-club ;
enfin, quand il marche bien, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas.



le photo club s'est déplacé ici, mais sans pommade, sinon, c'est sur les forums
Internet, là pommade ou bannissement, c'est comme ça, ou rien.
--
Ricco
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23584261
Le 20/07/11 10:34, Charles Vassallo a écrit :

Mon avis est qu'il ne faut pas se préoccuper des autres quand on est en
phase «créative» : autant croire à ce qu'on fait et le présenter. On
recueillera ensuite un certain nombre de réactions.


C'est le propos ici.
Chacune est un fait
brut qu'il faut accepter en tant que tel (encore que je crains que la
mauvaise foi n'existe...), mais l'auteur a le droit de les pondérer
selon l'opinion qu'il a de ses critiques et de faire le tri comme il
l'entend.


Tout à fait d'accord.

Par contre si on se préoccupe de bien faire passer quelque message, il
faudra peut-être se pénétrer des techniques des publicistes.



Un message de com, c'est un truc (normalement) univoque et explicite.
Les impressions que l'on souhaite donner dans une photo, c'est déjà
beaucoup plus subtil.

Il existe
des règles pour la composition et le choix des couleurs, ça ne va pas
très loin mais ça marche pas si mal que ça auprès du plus grand nombre.



Et ça je pense que je sais à peu près faire : pour les expos des copains
je fais des affiches qui sont visibles lisibles, équilibrées, et où
l'on trouve facilement les infos utilitaires.
Affaire de contrastes. Après, il faut parfois faire un compromis pour
satisfaire le "client", pire "les clients" pour les expos collectives.
Et ça n'empêche pas les gamelles parce que quelqu'un y a vu tout autre
chose !

Maintenant, si le problème de Noëlle est de récolter ces impressions...


Ce n'est pas vraiment un problème, plutôt une grande curiosité.

En particulier sur le message "affectif" des couleurs et de leur rencontre.
C'est un truc que je n'en finit pas d'étudier et qui me fascine, parce
qu'il y a là des composantes culturelles (mais pas toujours conscientes)
des composantes individuelles, et des composantes de mode...
J'ai remarqué un truc quand même en dehors des cercles proches : mes
photos qui plaisent le plus aux autres sont celles avec des rouges, des
bruns chauds, des ocres. Quel que soit le sujet ou le degré d'abstraction.
Les couleurs que j'emploie le plus c'est le "glaz", c'est à dire les
bleus et les verts de la nature...Les gris colorés aussi.

pas facile. La famille ou un petit cercle d'amis seront sans doute trop
compréhensifs. Le forum devrait donner une réponse


Là, je dirais plutôt les participants au forum devraient donner des
réponses :).
C'est ce multiple qui est passionnant.
mais j'ai
l'impression que le climat général ici n'est pas franchement coopératif


Parfois.
-- et l'anonymat nuit beaucoup à l'évaluation de la portée des
critiques.


L'anonymat est pondéré par le temps : on a vu des photos de l'autre
qu'on a soi-même estimé, on a vu aussi ses commentaires plus ou moins
circonstanciés.
En fait même coté famille je fais ça. Je sais à peu près ce que mon
compagnon va apprécier comme photos : pas forcément les plus "faciles"
mais celles qui correspondent à sa sensibilité à lui, pondéré par sa
gentillesse. Pas celles que j'aime le plus pour moi, par contre.

Reste le photo-club ; enfin, quand il marche bien, ce qui
n'est malheureusement pas toujours le cas.



Sans opinion en effet je ne connais pas.

Noëlle Adam
palmerclaude
Le #23596001
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:
Le 20/07/11 10:34, Charles Vassallo a écrit :

J'ai remarqué un truc quand même en dehors des cercles proches : mes
photos qui plaisent le plus aux autres sont celles avec des rouges,
des bruns chauds, des ocres. Quel que soit le sujet ou le degré
d'abstraction. Les couleurs que j'emploie le plus c'est le "glaz",
c'est à dire les bleus et les verts de la nature...Les gris colorés aussi.


Noëlle Adam



Tiens ? l'année 65, Kodak avait fait des études sur la perception du
public en Europe et aux States.. Il en était ressorti que les gens
préféraient les tons froids; En conséquence ils avaient modifié le coulage
de leurs émulsions vers les tons bleutés.
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23596031
Le 22/07/11 20:59, palmerclaude a écrit :

Tiens ? l'année 65, Kodak avait fait des études sur la perception du
public en Europe et aux States.. Il en était ressorti que les gens
préféraient les tons froids; En conséquence ils avaient modifié le coulage
de leurs émulsions vers les tons bleutés.



Dammed, le monde aurait changé en une petite 6oaine d'année ?

Noëlle Adam
delestaque
Le #23596101
"palmerclaude" discussion : 4e29c8b0$0$30769$
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:
Le 20/07/11 10:34, Charles Vassallo a écrit :

J'ai remarqué un truc quand même en dehors des cercles proches : mes
photos qui plaisent le plus aux autres sont celles avec des rouges,
des bruns chauds, des ocres. Quel que soit le sujet ou le degré
d'abstraction. Les couleurs que j'emploie le plus c'est le "glaz",
c'est à dire les bleus et les verts de la nature...Les gris colorés aussi.


Noëlle Adam



Tiens ? l'année 65, Kodak avait fait des études sur la perception du public
en Europe et aux States.. Il en était ressorti que les gens préféraient les
tons froids; En conséquence ils avaient modifié le coulage de leurs émulsions
vers les tons bleutés.



Alors là, pas du tout
Ils auraient aussi modifié le Kodachrome aux tons rouges particulièrement
exagérés.
Cette étude leur a démontré, en revanche que ce n'était pas utile de rechercher
des tons naturels, mais des tons qui plaisaient au public.
Alors, des changements de type de films et de papier, j'en ai quand même vu une
quantité, je n'ai pas vu de tons froids chez Kodak, parfois des films un peu
étranges, comme l' Ektachrome 200, aux jaunes un peu gueulards et aux ombres
cyan,
ton étude se passait aux Etats Unis, je suppose, ils ont en effet une spécialité
de tons froids bleu cyan assez curieuse, c'est d'ailleurs pour ça que
l'impression de leurs bouquins est aussi absolument hideuse.
( et c'est à l'imprimeur que je m'adresse )

--
Ricco
Ghost-Rider
Le #23596091
Le 22/07/2011 21:19, delestaque a écrit :

ton étude se passait aux Etats Unis, je suppose, ils ont en effet une
spécialité de tons froids bleu cyan assez curieuse, c'est d'ailleurs
pour ça que l'impression de leurs bouquins est aussi absolument hideuse.
( et c'est à l'imprimeur que je m'adresse )



Aux USA, les photos des amateurs sont tirées en tons verdâtres.
C'est très laid, les visages sont cadavériques.

--
Ghost Rider
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23596121
Le 22/07/11 21:22, Ghost-Rider a écrit :

Aux USA, les photos des amateurs sont tirées en tons verdâtres.
C'est très laid, les visages sont cadavériques.



Ça doit venir de venir de la couleur des billets.

Noëlle Adam
delestaque
Le #23596251
"Ghost-Rider" discussion : 4e29cde4$0$30752$
Le 22/07/2011 21:19, delestaque a écrit :

ton étude se passait aux Etats Unis, je suppose, ils ont en effet une
spécialité de tons froids bleu cyan assez curieuse, c'est d'ailleurs
pour ça que l'impression de leurs bouquins est aussi absolument hideuse.
( et c'est à l'imprimeur que je m'adresse )



Aux USA, les photos des amateurs sont tirées en tons verdâtres.
C'est très laid, les visages sont cadavériques.




et au Japon, tu as vu ?
pareil tout vert et en plus, à l'heure du 10 x 15, ils tiraient encore en 9 x
12
--
Ricco
palmerclaude
Le #23601591
Ghost-Rider wrote:
Le 22/07/2011 21:19, delestaque a écrit :

ton étude se passait aux Etats Unis, je suppose, ils ont en effet une
spécialité de tons froids bleu cyan assez curieuse, c'est d'ailleurs
pour ça que l'impression de leurs bouquins est aussi absolument
hideuse. ( et c'est à l'imprimeur que je m'adresse )





Juste

Aux USA, les photos des amateurs sont tirées en tons verdâtres.
C'est très laid, les visages sont cadavériques.


Forcément, : à force de faire tuer leurs citoyens sur tous les fronts du
monde, quand ils les rapatrient, et pour que cela ne se voit pas, ils les
laissent déambuler, devenus zombies...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme