Une perspective temporelle

Le
albert
Bonjour,

J'ai retrouvé une ancienne image, composée avec six diapositives
kodachrome PKR 64 (pour ceux qui se rappellent de l'excellence de cette
émulsion). La voici :
http://photo.imaginaire.free.fr/perspective-temporelle.htm

Ainsi qu'un "à propos" sur cette image :
http://photo.imaginaire.free.fr/pers-temp-a-propos.htm

Ne m'en voulez pas si le texte est un peu abstrait, enfin je me suis
bien amusé à l'écrire.

Amitiés,
albert
-
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
-



L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GhostRaider
Le #26419200
Le 30/11/2016 à 18:10, albert a écrit :
J'ai retrouvé une ancienne image, composée avec six diapositives
kodachrome PKR 64 (pour ceux qui se rappellent de l'excellence de cette
émulsion). La voici :
http://photo.imaginaire.free.fr/perspective-temporelle.htm
Ainsi qu'un "à propos" sur cette image :
http://photo.imaginaire.free.fr/pers-temp-a-propos.htm
Ne m'en voulez pas si le texte est un peu abstrait, enfin je me suis
bien amusé à l'écrire.

C'est une image intéressante, mais pourquoi parler de perspective
spatio-temporelle ?
Je ne vois pas la dimension du temps, comme celle qu'on peut remarquer
sur certains panoramas où la même personne se voit plusieurs fois.
Il s'agit plutôt d'une sorte de mise en abîme et pour lui donner une
dimension du temps, il y faudrait un chat qui se promènerait dans les
deux plans.
albert
Le #26419213
Cher ami,
"GhostRaider" a écrit :
C'est une image intéressante, mais pourquoi parler de perspective
spatio-temporelle ?
Je ne vois pas la dimension du temps, comme celle qu'on peut remarquer sur
certains panoramas où la même personne se voit plusieurs fois.
Il s'agit plutôt d'une sorte de mise en abîme et pour lui donner une
dimension du temps, il y faudrait un chat qui se promènerait dans les deux
plans.

Tu as bien raison d'introduire le chat. Comme le Chat de Schrödinger, il
aurait parcouru cet espace temporel où il serait malheureusement à la fois
mort et vivant.
Voir l'expérience :
"Un chat est enfermé dans une boîte avec un flacon de gaz mortel et une
source radioactive. Si un compteur Geiger détecte un certain seuil de
radiations, le flacon est brisé et le chat meurt. Selon l'interprétation de
Copenhague, le chat est à la fois vivant et mort. Pourtant, si nous ouvrons
la boîte, nous pourrons observer que le chat est soit mort, soit vivant."
Donc, oublions le chat, c'est plutôt une façon discrète de faire
intervenir le temps dans l'image, ici quand les luminaires sont à la fois
allumés et éteins.
Il faudrait chercher d'autres références sur le sujet. La plus belle que
je connaisse se trouve dans le recuil de nouvelles de Borges, "l'Aleph".
Celle qui s'appelle : "Le jardin aux sentiers qui bifurquent". Il s'agit là
d'un labyrinthe temporel. Ahaa ! Allons-y donc, à relire encore une fois.
Amitiés,
albert
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Stephane Legras-Decussy
Le #26419225
Le 30/11/2016 21:39, albert a écrit :
"Un chat est enfermé dans une boîte avec un flacon de gaz mortel et une
source radioactive. Si un compteur Geiger détecte un certain seuil de
radiations, le flacon est brisé et le chat meurt. Selon l'interprétation
de Copenhague, le chat est à la fois vivant et mort. Pourtant, si nous
ouvrons la boîte, nous pourrons observer que le chat est soit mort, soit
vivant."


expérience pour montrer que l'interpretation de copenhague est fausse...
mais beaucoup de gens comprennent que le chat est effectivement vivant
et mort simultanément... :-)
Dominique
Le #26419230
Le 01/12/2016 à 00:41, Stephane Legras-Decussy a écrit :
expérience pour montrer que l'interpretation de copenhague est fausse...
mais beaucoup de gens comprennent que le chat est effectivement vivant
et mort simultanément... :-)

Cette expérience a surtout pour vocation de présenter les paradoxes de
la physique quantique. Un même objet peut avoir, au même moment, 2 états
différents. Cette affirmation heurte certes le sens commun et je ne me
risquerai pas à la démontrer.
Cela dit, le temps qui s'étire et la masse qui augmente lorsque la
vitesse s'élève n'est pas simple non plus à démontrer.
--
Dominique
Courriel : dominique point sextant ate orange en France
Esto quod es
albert
Le #26419232
Bonjour Stephane,
"Stephane Legras-Decussy" a écrit :
expérience pour montrer que l'interpretation de copenhague est fausse...
mais beaucoup de gens comprennent que le chat est effectivement vivant et
mort simultanément... :-)

Le chat est soit mort, soit vivant, tu as raison, mais seulement une fois
qu'on a ouvert la boite, ce qui ramène à une interprétation physique pour
décrire un phénomène purement quantique. Or le chat n'a pas de propriété
quantique, donc pour l'école de Copenhague cette expérience n'a pas de sens.
Donc oublions le chat, comme je le dis plus haut. Je préfère utiliser dans
mon image une lumière allumée et une lumière éteinte. Ce n'est pas la
même lumière, alors qu'un chat répété dans l'image, c'est le même chat
vivant. J'aurais été très malheureux de devoir tuer mon chat pour le mettre
dans l'image à la fois mort et vivant.
D'autres propositions sur cette expérience peuvent être rigolotes à mettre
en scène : L'expérimentateur devant la boite fermée et plus loin devant la
boite ouverte avec un chat qui en sort, ou pas. Ou alors l'expérimentateur
répété devant sa boite, mais cette fois avec les deux boites ouvertes. Du
point de vue du photographe, on ne peut pas voir ce qu'il y a dans les
boites. Par contre on voit que d'une des boites sort un chat...
La perspective temporelle est un pur produit de l'imaginaire. Cela n'a rien
à voir avec la physique, même quantique, et pour ce qui concerne seulement
la photographie, je voudrais parler de ce phénomène de répétition qui, comme
d'autres subterfuges, fait intervenir le temps dans l'image et qu'il est
utile d'étudier pour mieux le maîtriser.
Quand on pratique la photographie par assemblage, on est souvent amené à
utiliser la répétition, la superposition, comme dans la superposition
quantique. C'est amusant mais on en a vite fait le tour. Un peu trop cousu
de fil blanc. Par exemple :
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/belin.htm
http://photo.imaginaire.free.fr/cirque_01.htm
C'est beaucoup plus intéressant quand il y a une ambiguité, que l'on ne sait
pas exactement ce qu'il se passe :
http://photo.imaginaire.free.fr/giens_almanarre.htm
Maintenant, quand j'utilise la répétion, je pratique systématiquement
l'ambiguité, quitte à repeindre les éléments quand ils sont trop similaires.
Dans cette image faite cet été avec un Ipad, je n'avais pas pris assez de
sources pour choisir les meilleurs éléments à répéter, le résultat est donc
un peu limite, dommage :
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/venise_01.htm
Voilà, en espérant ne pas avoir trop bavardé.
Amitiés,
albert
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
GhostRaider
Le #26419234
Le 01/12/2016 à 06:40, Dominique a écrit :
Le 01/12/2016 à 00:41, Stephane Legras-Decussy a écrit :
expérience pour montrer que l'interpretation de copenhague est fausse...
mais beaucoup de gens comprennent que le chat est effectivement vivant
et mort simultanément... :-)

Cette expérience a surtout pour vocation de présenter les paradoxes de
la physique quantique. Un même objet peut avoir, au même moment, 2 états
différents. Cette affirmation heurte certes le sens commun et je ne me
risquerai pas à la démontrer.
Cela dit, le temps qui s'étire et la masse qui augmente lorsque la
vitesse s'élève n'est pas simple non plus à démontrer.

On sait tous d'expérience vécue qu'un kilo de plomb est plus lourd qu'un
kilo de plume, ce qui est facile à démontrer puisqu'il tombe plus vite.
Pour en revenir à la photo d'Albert, elle démontre qu'une lampe peut
être à la fois éteinte et allumée.
Alf92
Le #26419239
GhostRaider :
Le 30/11/2016 à 18:10, albert a écrit :
J'ai retrouvé une ancienne image, composée avec six diapositives
kodachrome PKR 64 (pour ceux qui se rappellent de l'excellence de cette
émulsion). La voici :
http://photo.imaginaire.free.fr/perspective-temporelle.htm
Ainsi qu'un "à propos" sur cette image :
http://photo.imaginaire.free.fr/pers-temp-a-propos.htm
Ne m'en voulez pas si le texte est un peu abstrait, enfin je me suis
bien amusé à l'écrire.

C'est une image intéressante, mais pourquoi parler de perspective
spatio-temporelle ?

parce que la photo est prise en plusieurs fois donc la notion d'instant
n'existe plus.
Je ne vois pas la dimension du temps, comme celle qu'on peut remarquer
sur certains panoramas où la même personne se voit plusieurs fois.
Il s'agit plutôt d'une sorte de mise en abîme

?
je ne vois pas de motif répété en lui-même...
et pour lui donner une
dimension du temps, il y faudrait un chat qui se promènerait dans les
deux plans.

non, il deviendrait l'attraction de l'imgage.
Nul
Le #26419251
Le jeudi 1 décembre 2016 08:22:51 UTC+1, GhostRaider a écrit  :
Le 01/12/2016 à 06:40, Dominique a écrit :
Le 01/12/2016 à 00:41, Stephane Legras-Decussy a écrit :
expérience pour montrer que l'interpretation de copenhague est fa usse...
mais beaucoup de gens comprennent que le chat est effectivement vivant
et mort simultanément... :-)

Cette expérience a surtout pour vocation de présenter les par adoxes de
la physique quantique. Un même objet peut avoir, au même mome nt, 2 états
différents. Cette affirmation heurte certes le sens commun et je n e me
risquerai pas à la démontrer.
Cela dit, le temps qui s'étire et la masse qui augmente lorsque la
vitesse s'élève n'est pas simple non plus à démontr er.

On sait tous d'expérience vécue qu'un kilo de plomb est plus lo urd qu'un
kilo de plume, ce qui est facile à démontrer puisqu'il tombe pl us vite.
Pour en revenir à la photo d'Albert, elle démontre qu'une lampe peut
être à la fois éteinte et allumée.

mauvais exemple,
une lampe, dans un même temps, ne peut être allumée et à ©teinte.
;-)
GhostRaider
Le #26419279
Le 01/12/2016 à 10:00, Alf92 a écrit :
GhostRaider :
C'est une image intéressante, mais pourquoi parler de perspective
spatio-temporelle ?

parce que la photo est prise en plusieurs fois donc la notion d'instant
n'existe plus.

Comme dans un film, il y a plusieurs instants.
Je ne vois pas la dimension du temps, comme celle qu'on peut remarquer
sur certains panoramas où la même personne se voit plusieurs fois.
Il s'agit plutôt d'une sorte de mise en abîme

?
je ne vois pas de motif répété en lui-même...

Les lampes.
et pour lui donner une
dimension du temps, il y faudrait un chat qui se promènerait dans les
deux plans.

non, il deviendrait l'attraction de l'imgage.

Tu vois qu'il est plus intéressant de mettre une bébête dans une photo.
Je rêve qu'un jour, tu publies un escalier avec des chats.
Stephane Legras-Decussy
Le #26419297
Le 01/12/2016 06:40, Dominique a écrit :
Un même objet peut avoir, au même moment, 2 états
différents. Cette affirmation heurte certes le sens commun et je ne me
risquerai pas à la démontrer.

je crois que justement c'est une *interprétation* mais ça
ne serait pas réellement le cas, enfin c'est ce que pense Schrodinger
c'est comme onde-particule, c'est 2 manières de faire les calculs,
mais le "truc" il est ce qu'il est, il n'est pas 2 "trucs" en même temps.
Cela dit, le temps qui s'étire et la masse qui augmente lorsque la
vitesse s'élève n'est pas simple non plus à démontrer.


c'est quand même beaucoup simple et concret... démonstration sympa :
http://villemin.gerard.free.fr/Science/Reltemps.htm#formule
http://villemin.gerard.free.fr/Science/Reltemps.htm#formule
Publicité
Poster une réponse
Anonyme