Photo d'un document écrit : traitement ?

Le
Alf92
Hello,

Aujourd'hui on utilise de plus en plus une photo de smartphone pour
transmettre un document papier.
Certains smartphones on un mode "documents", d'autres non.
Quel post-traitement (sur ordi) doit-on appliquer à la photo d'une page
blanche imprimée de texte pour se rapprocher le plus possible d'un
rendu type photocopieur ?

Merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Charles Vassallo
Le #26398939
Alf92 a écrit :
Hello,

Aujourd'hui on utilise de plus en plus une photo de smartphone pour
transmettre un document papier.
Certains smartphones on un mode "documents", d'autres non.
Quel post-traitement (sur ordi) doit-on appliquer à la photo d'une page
blanche imprimée de texte pour se rapprocher le plus possible d'un
rendu type photocopieur ?




En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris
moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut ensuite remonter
le niveau des noirs pour augmenter le contraste

charles
Pierre Maurette
Le #26398940
Charles Vassallo :
Alf92 a écrit :
Hello,

Aujourd'hui on utilise de plus en plus une photo de smartphone pour
transmettre un document papier.
Certains smartphones on un mode "documents", d'autres non.
Quel post-traitement (sur ordi) doit-on appliquer à la photo d'une page
blanche imprimée de texte pour se rapprocher le plus possible d'un
rendu type photocopieur ?




En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris moyen. Je
surexpose pour retrouver du blanc ; on peut ensuite remonter le niveau des
noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.

--
Pierre Maurette
Jacques DASSIÉ
Le #26398986
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :
Alf92 a écrit :
Hello,

Aujourd'hui on utilise de plus en plus une photo de smartphone
pour
transmettre un document papier.
Certains smartphones on un mode "documents", d'autres non.
Quel post-traitement (sur ordi) doit-on appliquer à la photo d'une
page
blanche imprimée de texte pour se rapprocher le plus possible d'un
rendu type photocopieur ?




En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris
moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut ensuite
remonter le niveau des noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?

En mode normal, un appareil suppose (par convention internationale) que
le sujet a un taux de réflectance moyen de 18% (Le "gris moyen" de
Kodak et des chartes,(Gm).

Le taux de reflectance moyen d'une feuille blanche dépend de sa qualité
mais tourne souvent vers les 95%.

En mode normal la feuille sera grise.

Pour retrouver une feuille blanche, il faut la surexposer. Oui, mais de
combien ? Un raisonnement simpliste permet de dire que si tu surexpose
de 1 diaphragme, l'appareil recevra 18 x 2 = 36% de la lumière
réfléchie. Et si tu double encore (2 diaphs), c'est 36 x 2 = 72% qu'il
verra.
Pour etre proche des 95%, c'est une surexposition de 2,4 diaphragmes
qu'il faut appliquer.

Soit, si Lr est la lumière reçue par le capteur, on a Lr = Gm x (2^k) k
étant le nombre de diaphrame ou de vitesse de la surexposition. Dans ce
cas : Lr = 18 x (2^2,4) •.

Mais on n'est pas à 0,4 diaph près, et si on ouvre de 2 diaphs ou si on
ralentit de 2 vitesses, c'est tout bon !
(Je n'ose pas préciser "à condition de ne pas être en tout auto..." !

Bien entendu je détaille cela, non pas pour toi, mais pour les tous
débutants et ceux qui n'auraient pas compris les raisons physiques de
l'augmentation de l'exposition en un tel cas.

Et en corollaire, un appareil, en mode "document", fait cela tout seul.
Et voilà pourquoi, Madame, votre fille... (:-o)

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Pierre Maurette
Le #26398996
Jacques DASSIÉ :
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :





[...]

En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris moyen.
Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut ensuite remonter le niveau
des noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?



Pour augmenter le contraste, je verrais à baisser le niveau des noirs
plutôt qu'à le remonter, non ?

Prise de vue ou post-production, c'est plus ou moins la même chose, je
suis amené à pousser l'exposition pour avoir un blanc proche de 100%
(et tant qu'à faire de la bonne nuance si je reste en couleurs). Donc
le noir monte d'autant. Je dois le recoller.
On peut après ajuster le gamma, en forme de signe intégrale, mais ce
n'est pas nécessairement plus agréable à la lecture, il est préférable
de rester smooth avec un peu d'antialiasing et un ton de papier un
chouïa chaud.

--
Pierre Maurette
Jacques DASSIÉ
Le #26399078
Il se trouve que Pierre Maurette a formulé :
Jacques DASSIÉ :
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :





[...]

En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le
gris moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut
ensuite remonter le niveau des noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?



Pour augmenter le contraste, je verrais à baisser le niveau des noirs
plutôt qu'à le remonter, non ?



Je crois que non, car on ne peut pas faire "plus noir que noir" !
Par contre le blanc étant traduit par un gris, il est aisé à remonter.

Prise de vue ou post-production, c'est plus ou moins la même chose,
je suis amené à pousser l'exposition pour avoir un blanc proche de
100% (et tant qu'à faire de la bonne nuance si je reste en couleurs).
Donc le noir monte d'autant. Je dois le recoller.



Je pense que non, car dans la vue sous-exposée, le noir est en-dessous
du seuil de sensibilité du capteur. Et En remontant le blanc, on le
ramène au seuil, ou un poil au dessus si l'on veut qu'il contienne
quelques détails.

On peut après ajuster le gamma, en forme de signe intégrale, mais ce
n'est pas nécessairement plus agréable à la lecture, il est
préférable de rester smooth avec un peu d'antialiasing et un ton de
papier un chouïa chaud.



Tu sais, l'agrément de lecture d'une feuille de texte... du blanc, du
noir et des contours nets, Voila qui me suffit.

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Pierre Maurette
Le #26399083
Jacques DASSIÉ :
Il se trouve que Pierre Maurette a formulé :
Jacques DASSIÉ :
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :





[...]

En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris
moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut ensuite remonter
le niveau des noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?



Pour augmenter le contraste, je verrais à baisser le niveau des noirs
plutôt qu'à le remonter, non ?



Je crois que non, car on ne peut pas faire "plus noir que noir" !
Par contre le blanc étant traduit par un gris, il est aisé à remonter.

Prise de vue ou post-production, c'est plus ou moins la même chose, je suis
amené à pousser l'exposition pour avoir un blanc proche de 100% (et tant
qu'à faire de la bonne nuance si je reste en couleurs). Donc le noir monte
d'autant. Je dois le recoller.



Je pense que non, car dans la vue sous-exposée, le noir est en-dessous du
seuil de sensibilité du capteur. Et En remontant le blanc, on le ramène au
seuil, ou un poil au dessus si l'on veut qu'il contienne quelques détails.

On peut après ajuster le gamma, en forme de signe intégrale, mais ce n'est
pas nécessairement plus agréable à la lecture, il est préférable de rester
smooth avec un peu d'antialiasing et un ton de papier un chouïa chaud.



Tu sais, l'agrément de lecture d'une feuille de texte... du blanc, du noir et
des contours nets, Voila qui me suffit.



Je ne sais pas où vous voulez en venir, ni la part de mauvaise foi dans
vos explications. Mais je suis sûr qu'on ne remonte pas le niveau de
noir pour augmenter le contraste.

--
Pierre Maurette
Markorki
Le #26399090
Pierre Maurette a écrit :
Jacques DASSIÉ :
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :





[...]

En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le gris moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut
ensuite remonter le niveau des noirs pour augmenter le contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?



Pour augmenter le contraste, je verrais à baisser le niveau des noirs plutôt qu'à le remonter, non ?

Prise de vue ou post-production, c'est plus ou moins la même chose, je suis amené à pousser l'exposition pour avoir un blanc proche
de 100% (et tant qu'à faire de la bonne nuance si je reste en couleurs). Donc le noir monte d'autant. Je dois le recoller.
On peut après ajuster le gamma, en forme de signe intégrale, mais ce n'est pas nécessairement plus agréable à la lecture, il est
préférable de rester smooth avec un peu d'antialiasing et un ton de papier un chouïa chaud.





Pas du tout, si on veut réduire à du noir sur fond blanc, il faut bien "relever" le niveau des noirs, c'est-à-dire remonter le
niveau en-dessous duquel un point est noir, et baisser le niveau au-dessus duquel le point est considéré blanc : on supprime le
dégradé pour obtenir 2 valeurs en les mettant très près l'un de l'atre au centre de l'histogramme...
Ce qui est facile et efficace quand on a vraiment affaire à un document en noir et blanc, sur papier propre et en lumière suffisante.
Les autre cas se traitent selon le même principe, en tenant compte des écarts avec la situation idéale...

Je fais ça souvent pour archiver certains documents importants ou les envoyer (aux impots par exemple) en png à 2 valeurs: on
obtient des documents **très** détaillés en 6000*4000 par exemple avec un fichier qui peut descendre sous les 300Ko.


--
Lachons Chomsky, son cas est désespéré, et continuons à shitandfucker des masses la NSA.
Intéressons nous au vrai talent :
"Coeur transi reste sourd
Au cri du marchand de glace...
Non mais t'as vu c'qui passe
J'veux l'feuilleton à la place !"
Jacques DASSIÉ
Le #26399089
Pierre Maurette avait soumis l'idée :
Jacques DASSIÉ :
Il se trouve que Pierre Maurette a formulé :
Jacques DASSIÉ :
Pierre Maurette a exposé le 19/05/2016 :
Charles Vassallo :





[...]

En général, l'appareil aura ramené le blanc de la page vers le
gris moyen. Je surexpose pour retrouver du blanc ; on peut
ensuite remonter le niveau des noirs pour augmenter le
contraste



Bizarre.



Pourrais-tu expliciter ton "bizarre" ?



Pour augmenter le contraste, je verrais à baisser le niveau des
noirs plutôt qu'à le remonter, non ?



Je crois que non, car on ne peut pas faire "plus noir que noir" !
Par contre le blanc étant traduit par un gris, il est aisé à
remonter.

Prise de vue ou post-production, c'est plus ou moins la même
chose, je suis amené à pousser l'exposition pour avoir un blanc
proche de 100% (et tant qu'à faire de la bonne nuance si je reste
en couleurs). Donc le noir monte d'autant. Je dois le recoller.



Je pense que non, car dans la vue sous-exposée, le noir est
en-dessous du seuil de sensibilité du capteur. Et En remontant le
blanc, on le ramène au seuil, ou un poil au dessus si l'on veut
qu'il contienne quelques détails.

On peut après ajuster le gamma, en forme de signe intégrale, mais
ce n'est pas nécessairement plus agréable à la lecture, il est
préférable de rester smooth avec un peu d'antialiasing et un ton
de papier un chouïa chaud.



Tu sais, l'agrément de lecture d'une feuille de texte... du blanc,
du noir et des contours nets, Voila qui me suffit.



Je ne sais pas où vous voulez en venir, ni la part de mauvaise foi
dans vos explications. Mais je suis sûr qu'on ne remonte pas le
niveau de noir pour augmenter le contraste.



Surpris du ton de ta réponse. Il n'y a nulle mauvaise foi dans mes
propos. Tout au plus un désaccord sur tes affirmations, mais ça, c'est
le jeu de la discussion..
Comme je déteste tout ce qui ressemble à une amorce de polémique, je
préfère m'abstenir de te répondre sur le fond. Terminé pour moi.

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Charles Vassallo
Le #26399149
Pierre Maurette a écrit :

Je ne sais pas où vous voulez en venir, ni la part de mauvaise foi dans
vos explications. Mais je suis sûr qu'on ne remonte pas le niveau de
noir pour augmenter le contraste.



Le français est une langue difficile -- mais les autres ne valent pas
mieux. Quand il y a une ambiguïté possible, il vaut toujours mieux faire
un bout de chemin avec l'auteur pour comprendre ce qu'il a voulu dire,
quitte à demander (poliment, gentiment, rayer les mentions inutiles)
confirmation ; en général, le contexte aide. Ici, on n'a pas dit
d'augmenter le niveau DU noir ou DES noirs, mais d'augmenter le niveau
de noir ; on aurait pu dire d'augmenter la présence du noir, ou, plus
court, de renforcer le noir, de rajouter du noir, etc.

Charles
Pierre Maurette
Le #26399176
Charles Vassallo :
Pierre Maurette a écrit :

Je ne sais pas où vous voulez en venir, ni la part de mauvaise foi dans
vos explications. Mais je suis sûr qu'on ne remonte pas le niveau de
noir pour augmenter le contraste.



Le français est une langue difficile -- mais les autres ne valent pas mieux.
Quand il y a une ambiguïté possible, il vaut toujours mieux faire un bout de
chemin avec l'auteur pour comprendre ce qu'il a voulu dire, quitte à demander
(poliment, gentiment, rayer les mentions inutiles) confirmation ; en général,
le contexte aide. Ici, on n'a pas dit d'augmenter le niveau DU noir ou DES
noirs, mais d'augmenter le niveau de noir ;



Ici, je répondais sous exactement "on peut ensuite remonter le niveau
des noirs pour augmenter le contraste".
Et je ne répondais que "Bizarre.", ce qui est frugal, se voulait amusé
puisque je croyais (et crois encore) à un lapsus, et en aucun cas
impoli ni méchant.

on aurait pu dire d'augmenter la
présence du noir, ou, plus court, de renforcer le noir, de rajouter du noir,
etc.



--
Pierre Maurette
Publicité
Poster une réponse
Anonyme