La photo n'est pas un concept

Le
PiLS
Un coup de gueule gratuit parce que moi, photographe médiocre
s'il en est, j'en ai marre des apprentis fotographes plein de
bonne volonté qui construisent un concept très élaboré et qui se
(me) demandent pourquoi le résultat est pourri.

La photo n'est pas un concept, c'est un coup d'oeil.
On peut construire une photo, à grand renforts d'éclairages,
on peut travailler une photo, d'après un concept pré-établi.
Ca aide. Mais au moment de presser le bouton,
ce qui compte, c'est le coup d'oeil.

Si le coup d'oeil n'est pas là, on a beau avoir un concept très
abouti, on a beau avoir un studio "top notch", on a beau retoucher
la photo dans tous les sens, elle restera vide de sens.

Le coup d'oeil n'est pas magique, ce n'est pas non plus un don inné.
Ca se travaille, comme un chanteur travaille sa voix. Comme la voix
du chanteur, le coup d'oeil "qui marche" obéit à la mode du moment.

Comme le chanteur inspiré qui brise la mode, le photographe inspiré
peut se libérer de la mode pour imposer "son style".

De même que le chanteur construit sa voix sur des exercices classiques,
le photographe construit son coup d'oeil d'après des règles classiques.

(tiers, distribution des tailles dans le cadre, netteté du sujet,
profondeur de champ, équilibre des lumières etc)

De même que le chanteur qui s'en tient toute sa vie aux exercices
classiques, le photographe qui se laisse paralyser par les dogmes
techniques est condamné à produire des photos froides et vides de sens.

Tout comme le chanteur, le photographe doit savoir oublier la
technique pour laisser place à l'émotion de l'instant. Ca marche,
ou c'est poubelle.

Et tous les concepts du monde, tous les boutons de PhotoShop, ne
peuvent rien y changer.

--
PiLS
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Lorand Raggos
Le #24515911
PiLS wrote :
Un coup de gueule gratuit parce que moi



va te pieuter avec bobonne, t'as vu l'heure ça te va pas pour
philosopher
Bour-Brown
Le #24515951
PiLS a écrit
( jq1g3r$773$ )

parce que moi, photographe médiocre s'il en est, j'en ai marre des
apprentis fotographes plein de bonne volonté qui construisent un concept
très élaboré et qui se (me) demandent pourquoi le résultat est pourri.



Euh... je ne suis pas sûr de tout comprendre, là. Tu fais du médiocre, eux
font du pourri, t'es sûr que c'est bien parti, cette histoire ?


Et tous les concepts du monde, tous les boutons de PhotoShop, ne
peuvent rien y changer.



C'est peut-être tout simplement que le studio ou Photoshop, tu n'y arrives
pas, va savoir...
Stephane Legras-Decussy
Le #24516541
Le 29/05/2012 05:34, PiLS a écrit :




entièrement d'accord... hélas.
Azo4
Le #24516681
ravi de lire cette adresse qui est valable... pour toutes les activités
humaines
le problème c'est que les "débutants" accèdent tout de suite au meilleur
matériel pendant que nous avons fait nos gammes avec du matos de base, ce
qui (d'expérience) semble dispenser bon nombre d'entre eux d'apprendre et
d'être humbles

... sachant qu'il y des moments de grâce, même chez le plus médiocre, et que
c'est quasiment impossible d'en définir les contours
...et des moments pourris chez les meilleurs


--

Serge CENCI
MVP MS Windows Desktop Experience
https://mvp.support.microsoft.com/profile/Serge.Cenci
http://www.conum.fr

et à votre service sur:
http://answers.microsoft.com/fr-fr?tm98734726420



"PiLS" news:jq1g3r$773$
Un coup de gueule gratuit parce que moi, photographe médiocre
s'il en est, j'en ai marre des apprentis fotographes plein de
bonne volonté qui construisent un concept très élaboré et qui se
(me) demandent pourquoi le résultat est pourri.

La photo n'est pas un concept, c'est un coup d'oeil.
On peut construire une photo, à grand renforts d'éclairages,
on peut travailler une photo, d'après un concept pré-établi.
Ca aide. Mais au moment de presser le bouton,
ce qui compte, c'est le coup d'oeil.

Si le coup d'oeil n'est pas là, on a beau avoir un concept très
abouti, on a beau avoir un studio "top notch", on a beau retoucher
la photo dans tous les sens, elle restera vide de sens.

Le coup d'oeil n'est pas magique, ce n'est pas non plus un don inné.
Ca se travaille, comme un chanteur travaille sa voix. Comme la voix
du chanteur, le coup d'oeil "qui marche" obéit à la mode du moment.

Comme le chanteur inspiré qui brise la mode, le photographe inspiré
peut se libérer de la mode pour imposer "son style".

De même que le chanteur construit sa voix sur des exercices classiques,
le photographe construit son coup d'oeil d'après des règles classiques.

(tiers, distribution des tailles dans le cadre, netteté du sujet,
profondeur de champ, équilibre des lumières etc)

De même que le chanteur qui s'en tient toute sa vie aux exercices
classiques, le photographe qui se laisse paralyser par les dogmes
techniques est condamné à produire des photos froides et vides de sens.

Tout comme le chanteur, le photographe doit savoir oublier la
technique pour laisser place à l'émotion de l'instant. Ca marche,
ou c'est poubelle.

Et tous les concepts du monde, tous les boutons de PhotoShop, ne
peuvent rien y changer.

--
PiLS
Richard
Le #24517831

Si le coup d'oeil n'est pas là, on a beau avoir un concept très
abouti, on a beau avoir un studio "top notch", on a beau retoucher
la photo dans tous les sens, elle restera vide de sens.



Ce qui est "vide de sens" pour les uns ne l'est pas
nécessairement pour les autres.
PiLS
Le #24519051
Bour-Brown
PiLS a écrit
( jq1g3r$773$ )

parce que moi, photographe médiocre s'il en est, j'en ai marre des
apprentis fotographes plein de bonne volonté qui construisent un concept
très élaboré et qui se (me) demandent pourquoi le résultat est pourri.



Euh... je ne suis pas sûr de tout comprendre, là. Tu fais du médiocre, eux
font du pourri, t'es sûr que c'est bien parti, cette histoire ?



Je fais du bon aussi, mais souvent un peu par hasard. Et oui, c'est
mal parti, c'est même la raison de mon énervement passager.


Et tous les concepts du monde, tous les boutons de PhotoShop, ne
peuvent rien y changer.



C'est peut-être tout simplement que le studio ou Photoshop, tu n'y arrives
pas, va savoir...




Le studio c'est pas trop mon truc je m'y sens enfermé. Mais ça n'a rien
à voir avec ce que j'écrivais.
Mon coup de gueule (qui avait pour vocation plus de me défouler que de
m'attirer l'approbation des foules) vient d'expériences que des amis
me rapportent, et qui sont plutôt en extérieur. Dernièrement un
"concept" de péniches sur la Seine, tout plein de bonnes idées sur le
papier, mais aux résultats complètement ache, à la grande surprise de
l'artiste. Pourtant le concept était "bon".

Quand à PS, je ne pratique pas trop, j'ai d'autres outils. Mais une
photo sans intérêt, tu peux passer 2 semaines à la retoucher, elle
restera sans intérêt. Photobucket est plein de photos de canapés vides
sur des terrains vagues, avec des filtres de couleur "vieilli", par
exemple.

--
PiLS
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #24519601
Le 30/05/12 01:10, PiLS a écrit :
Mais une
photo sans intérêt, tu peux passer 2 semaines à la retoucher, elle
restera sans intérêt.


Quelques remarques.

1/Tout le monde ne s’intéresse pas à la même chose. (par exemple, je
m'interesse aux formes, aux couleurs et à la lumière. Le reste m'ennuie
très vite)

2/Savoir voir, ça s'exerce aussi à posteriori, c'est à dire à la fois
sur tes propres photos brutes pour en voir le potentiel après démoulage,
et voir dans les photos des autres ce qu'elles peuvent contenir.
Le coup de la photo sacrée, blllahhhhh, et c'est une vieille adepte de
la diapo qui te le dit.

3/La photo EST concept, c'est à dire idée. Si l'idée est confuse et ne
trouve pas son moyen d'expression, alors là quelle que soit la réussite
technique, c'est l'échec. Plllouf.
Tu sais ce qui ne va pas avec les photos de canapés dans un terrain
vague ? Les photos sont ok, c'est le manque d'idée qui fait que c'est
foiré. Au moins pour toi : d'idée qui te touche et te raconte quelque
chose. Il y a beaucoup de « meme » ces choses qui ne fonctionne que par
imitation et allusions.

4/Si tu désires vraiment avancer et découvrir ce qu'est la photo, trouve
une idée au lieu d'aller au hasard. Impose la, soit obsédé par elle au
moins un certain temps, fais-en le tour en y mettant tes moyens
techniques, artistiques et émotionnels. Ne crache pas sur le
post-traitement sous prétexte que tu ne sais pas faire, tout s'apprend.
De temps en temps la chance te fera en plus un petit cadeau.

Aller tiens pour toi : une photo sans intérêt et fortement retouchée.

http://www.cjoint.com/confirm.php?cjointEi6MIdt0f

Noëlle Adam
Bour-Brown
Le #24520611
PiLS a écrit
( jq3l0c$dhs$ )

Je fais du bon aussi, mais souvent un peu par hasard.



Cela, je crois que c'est notre cas à tous, hélas. On a tous des images plein
la tête, des références dont on aimerait avoir le style, alors on essaie, on
cadre, ça le fait, on déclenche, et à l'arrivée il n'y a rien. Décevant.


Le studio c'est pas trop mon truc je m'y sens enfermé.



Moi non plus, ce n'est pas mon truc, mais peut-être pour d'autres raisons.
Je me dis que si je suis mauvais sur le vif, ce n'est pas trop ma faute,
c'est le genre qui veut ça, par contre en studio, si c'est mauvais, c'est
vraiment moi tout seul.


Mon coup de gueule (qui avait pour vocation plus de me défouler que de
m'attirer l'approbation des foules)



Pas de problème avec ça, plus on a d'avis différents, mieux les forums se
portent.


tout plein de bonnes idées sur le papier, mais aux résultats complètement
ache, à la grande surprise de l'artiste.



C'est ça qui me plaît le plus, en photo, la fabrication de l'image. Entre ce
qu'on a en tête et le résultat final, y a parfois de sacrées différences...


Mais une photo sans intérêt, tu peux passer 2 semaines à la retoucher,
elle restera sans intérêt.



Ça se discute.

J'ai toujours été fasciné par certaines photos banales, une salle de bain
par exemple, que quand je la fais on dirait du compact pour un état des
lieux, et que quand c'est d'autres, on dirait de la salle de bain pour
magazine.

Ici le post traitement, je dirais.

Un peu comme en noir et blanc, quand on fonce le ciel, quand on rajoute de
la diffusion à l'éclairage, quand on gomme la surabondance de texture, quand
on noircit encore les ombres ici ou là, et qu'une photo quelconque se
transforme en résultat de caractère.
filh
Le #24522141
PiLS

La photo n'est pas un concept, c'est un coup d'oeil.



Ah... encore un qui sait ce que c'est que la photo, et c'est une chose
unique, celle qu'il a décidé...

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme