photo à paris

Le
movicool
salut
hier avec ma copine ont faisais de photos à paris, on se ballade avec un
peu de matos.

j'ai demandé à une policière si elle voulait bien nous prendre en photo
tout les deux devant un monument.
Très sympa, pas de problème elle a fait quelques photos sous l'œil cool
de ses copains à coté.

Juste après elle m'a dit en me montrant mon trépied sur mon sac à dos,
faites attention , a paris des l'instant que vous faites des photos ou
une vidéo avec un pied, il faut normalement avoir une autorisation.
Elle m'a dit que ce n'était pas son job d'embêter les gens avec ça, mais
que ça existe.

y a pas eu de problèmes du tout avec les policiers qui on été très
sympa, mais ça m'étonne que je n'ai pas le droit de faire des photos
avec un pied même si j'ai compris que les policiers ont autre chose à
faire que d'embêter les touristes photographes.
C'est écrit où ça
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
mexx
Le #23670201
Bonjour,



La policière qui vous a donné cette information est probablement
abonnée à "Légendes Urbaines", une revue très prisée des juristes amateurs !



Toutefois, il existe un fond de vérité ; cette information trouve sa source
dans une application abusive de l'article L412-1 du code de la route qui
stipule :

"Le fait, en vue d'entraver ou de gêner la circulation, de placer ou de
tenter de placer, sur une voie ouverte à la circulation publique, un objet
faisant obstacle au passage des véhicules ou d'employer, ou de tenter
d'employer un moyen quelconque pour y mettre obstacle, est puni de deux ans
d'emprisonnement et de 4 500 euros d'amende."



Cependant, pour couper court à cette interprétation abusive, la Préfecture
de police a établi le 7 juin 1996 une circulaire réglementant les prises de
vue à Paris.



Cette circulaire indique que les prises de vue sur la voie publique ne
gênant en rien la circulation ni piétonnière ni automobile sont autorisées,
sous réserve

a.. que le nombre de professionnels (techniciens, mannequins) ne soit pas
supérieur à 10,
b.. que l'on n'utilise ni véhicule militaire ou de police, ni comédien
déguisé en militaire ou policier,
c.. que l'on n'utilise pas de groupe électrogène ni de matériel sonore ou
moyens élaborés (chariot, grue tour…)
Pour ces derniers cas, il convient de formuler une demande auprès de
la Préfecture de Police, 7 bd du palais 75004 PARIS
Publicité
Poster une réponse
Anonyme