Photo triste, photo gaie ( PHOTO)

Le
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Pour ne pas envahir le fil d' Octave je pose mes questions ici.
Qu'est-ce qui fait qu'on peut dire qu'une photo (ou une image) est
triste ou gaie ? Dans sa forme ?
Le drame, c'est plus simple : on a un sujet dramatique (le petit chat
est mort, mettons) et on le traite d'une façon ou d'une autre : si le
sujet est suffisament dramatique à peu-près n'importe quelle forme peut
faire l'affaire selon moi, sauf l'excès de sophistication qui distancie.
Et encore, à voir au cas par cas, mais l'exercice (garder le drame
présent et le communiquer) serait difficile.
La tristesseCouleurs tristes ? Est-ce que toutes choses égales par
ailleurs une teinte est triste ou gaie ? Désaturation ? Noir et Blanc ?
Couleurs sombres ou au contraire couleurs pales mais cassées ?
Et le format pourqupoi pas, un format portrait est-il plus gai qu'un
format paysage ? Le contraste global ?
En fait je suis très souvent surprise des réactions sur des images que
je considère 100% "non émotionnelles".
Bon pour amorcer la pompe à idées et photos je vous propose une compo
faite avec deux images, de deux photographes différents. Elle est selon
moi plutôt neutre.
http://cjoint.com/11ju/AGtsi6lmrIL.htm

À vous.

Noëlle Adam
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Charles Vassallo
Le #23584441
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
Pour ne pas envahir le fil d' Octave je pose mes questions ici.
Qu'est-ce qui fait qu'on peut dire qu'une photo (ou une image) est
triste ou gaie ? Dans sa forme ?
Le drame, c'est plus simple : on a un sujet dramatique (le petit chat
est mort, mettons) et on le traite d'une façon ou d'une autre : si le
sujet est suffisament dramatique à peu-près n'importe quelle forme peut
faire l'affaire selon moi, sauf l'excès de sophistication qui distancie.
Et encore, à voir au cas par cas, mais l'exercice (garder le drame
présent et le communiquer) serait difficile.
La tristesse...Couleurs tristes ? Est-ce que toutes choses égales par
ailleurs une teinte est triste ou gaie ? Désaturation ? Noir et Blanc ?
Couleurs sombres ou au contraire couleurs pales mais cassées ?
Et le format pourqupoi pas, un format portrait est-il plus gai qu'un
format paysage ? Le contraste global ?
En fait je suis très souvent surprise des réactions sur des images que
je considère 100% "non émotionnelles".
Bon pour amorcer la pompe à idées et photos je vous propose une compo
faite avec deux images, de deux photographes différents. Elle est selon
moi plutôt neutre.
http://cjoint.com/11ju/AGtsi6lmrIL.htm




Ni gaies, ni tristes, mais pas indifférentes.
Celle de gauche est porteuse de calme et de sérénité.
Celle de droite porte une certaine tension ; ça va se gâter, mais ce
n'est pas encore la tempête.

Les couleurs comptent dans cette lecture. Si on essaie d'appliquer les
couleurs de la première à la seconde, on arrive à
http://cjoint.com/11ju/AGulMBEslJ3_marine.jpg
qui est beaucoup moins dramatique, à mon avis, simplement parce que ce
jeu de couleurs n'est pas très crédible. Par contre, le passage en N&B
ne change pas grand chose -- peut-être une diminution de la tension dans
l'image de droite, mais marginale, peut-être à cause du caractère
conventionnel du N&B...

Tout ça, à mon avis : c'est moi qui parle et je ne prétends pas
représenter qui que ce soit. Evidemment, quelqu'un qui n'a jamais vu la
mer ne lira pas ces images comme je le fais...

Charles
£g
Le #23584721
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" le message de news: j064l9$mht$
Pour ne pas envahir le fil d' Octave je pose mes questions ici.
Qu'est-ce qui fait qu'on peut dire qu'une photo (ou une image) est
triste ou gaie ? Dans sa forme ?
Le drame, c'est plus simple : on a un sujet dramatique (le petit chat
est mort, mettons) et on le traite d'une façon ou d'une autre : si le
sujet est suffisament dramatique à peu-près n'importe quelle forme
peut faire l'affaire selon moi, sauf l'excès de sophistication qui
distancie. Et encore, à voir au cas par cas, mais l'exercice (garder
le drame présent et le communiquer) serait difficile.
La tristesse...Couleurs tristes ? Est-ce que toutes choses égales par
ailleurs une teinte est triste ou gaie ? Désaturation ? Noir et Blanc
?
Couleurs sombres ou au contraire couleurs pales mais cassées ?
Et le format pourqupoi pas, un format portrait est-il plus gai qu'un
format paysage ? Le contraste global ?
En fait je suis très souvent surprise des réactions sur des images que
je considère 100% "non émotionnelles".
Bon pour amorcer la pompe à idées et photos je vous propose une
compo faite avec deux images, de deux photographes différents. Elle
est selon moi plutôt neutre.
http://cjoint.com/11ju/AGtsi6lmrIL.htm

À vous.

Noëlle Adam



Mon avis, tu confond :
photo triste parce qu'elle traite un sujet triste, le gosse qui pleure
(quoique)
photo triste parce que couleurs triste, couleurs sans reliefs ou N&B
mais terne par manque de variation des gris
photo triste parce qu'elle est d'une triste banalité comme les photo
présentées.
Ces photos représentent à elle seule toutes les catégories, ne le prend
pas mal, mais tu veux une réaction, ben voilà :
La première d'un bleu presque monochrome, peut être voulu, sais pas,
mais rien qui accroche dedans, elle est morne, triste.
La seconde, rien là dedans non plus, ha, si le ciel contenait des nuages
bien tranchés avec une mer plus sauvage, sans être démontée.


En voici deux autres, la première qui n'est pas un couché de soleil et
la seconde qui n'est pas un nocturne.

Elles sont ce qu'elle sont, mais c'est pour te faire comprendre ce que
je veux dire.


http://cjoint.com/?AGunKPOOOpG

http://cjoint.com/?AGunL1ZS278

£g
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23584711
Le 20/07/11 11:52, Charles Vassallo a écrit :

Ni gaies, ni tristes, mais pas indifférentes.
Celle de gauche est porteuse de calme et de sérénité.
Celle de droite porte une certaine tension ; ça va se gâter, mais ce
n'est pas encore la tempête.


Leur rapprochement fait sens ; si celle de gauche est sans ambiguité,
celle de droite est moins calme, il fait moins beau...Mais il y a le
sens de la lecture !
En fait, peut-être que posées dans l'autre sens on dirait que la plus
sombre est en train de s'apaiser, ce qui mais ça le lecteur d'image ne
peut pas le savoir, était le cas : trou dans les nuages et rayon de
soleil couchant après un grain, une averse plutôt ; mer pratiquement
plate, peu de houle et quasi pas de friselis.

Les couleurs comptent dans cette lecture. Si on essaie d'appliquer les
couleurs de la première à la seconde, on arrive à
http://cjoint.com/11ju/AGulMBEslJ3_marine.jpg
qui est beaucoup moins dramatique, à mon avis, simplement parce que ce
jeu de couleurs n'est pas très crédible.


Oui. Mais la démo elle, est assez crédible en tant que démo.

Par contre, le passage en N&B
ne change pas grand chose -- peut-être une diminution de la tension dans
l'image de droite, mais marginale, peut-être à cause du caractère
conventionnel du N&B...


Est-ce que ça fait monter la tension dans celle de gauche ? Je vais
faire des essais (juste pour la démo ).
Et j'échange les positions.
Je constate que ça dépend du filtre ! Avec les rapports qui deviennent
assez différent entre l'eau et le ciel on change pas mal la perception.
Comme ici c'est facile ici de filtrer différement le haut et le bas, on
a une combinatoire assez amusante.
Mais bon : filtre jaune partout.
http://cjoint.com/data/0GunNLJ2Ogi.htm
Et en tous cas les informations de couleur sont importantes : pour moi
les deux images perdent leurs saveurs respectives, le résultat s'affadit
même si il devient plus facile à lire.

Tout ça, à mon avis : c'est moi qui parle et je ne prétends pas
représenter qui que ce soit. Evidemment, quelqu'un qui n'a jamais vu la
mer ne lira pas ces images comme je le fais...


Tout comme j'ai du mal à réaliser, quand je vois les Pyrénées neigeuses
et avec de l'eau partout, que la photo a été prise en plein cagnard dès
le matin.

Noëlle Adam
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23584921
Le 20/07/11 13:38, �g a écrit :

Mon avis, tu confond :
photo triste parce qu'elle traite un sujet triste, le gosse qui pleure
(quoique)
photo triste parce que couleurs triste, couleurs sans reliefs ou N&B
mais terne par manque de variation des gris
photo triste parce qu'elle est d'une triste banalité comme les photo
présentées.
Ces photos représentent à elle seule toutes les catégories,


Même le sujet triste ? La mer est triste comme sujet comme un gosse qui
pleure? Sinon pas de pb, c'est ta perception et c'est toujours
interessant de voir.

ne le prend
pas mal, mais tu veux une réaction, ben voilà :
La première d'un bleu presque monochrome, peut être voulu, sais pas,



Je pense que oui, la première tu es sûr que tu la vois monochrome ?
Celle qui est sans nuage ?
Ça alors.
Moi je la vois dans une gamme assez étendue de bleus, avec du rose-orangé.
Par contre celle avec nuages oui, c'est ce que j'appelle
quasi-monochrome. Une gamme plutôt étroite et assez continue de teintes,
sans complémentaire. Le peu de bleu ciel dans le coin sans nuage reste
dans le bleu comme le reste.

mais rien qui accroche dedans, elle est morne, triste.
La seconde, rien là dedans non plus, ha, si le ciel contenait des nuages
bien tranchés avec une mer plus sauvage, sans être démontée.


En voici deux autres, la première qui n'est pas un couché de soleil et
la seconde qui n'est pas un nocturne.

Elles sont ce qu'elle sont, mais c'est pour te faire comprendre ce que
je veux dire.


http://cjoint.com/?AGunKPOOOpG

http://cjoint.com/?AGunL1ZS278


Je comprend ce que tu veux dire.

Au passage, j'aime beaucoup la lumière dans la seconde, ces moments où
la luminosité vient d'en bas sont extraordinaires. Et pour moi, la
lumière et les couleurs de la mer pourraient être le seul sujet de cette
photo. Mais on perdrait le constraste du au bateau, et je pense que pour
toi ce constraste est important. (Sans compter qu'il y a un angle précis
où ça marche ces reflets)
Ce que je trouve étonnant par contre c'est le bleu-vert foncé, une
couleur souvent ressentie comme "triste" et qui ici ne l'es pas plus
pour toi que pour moi. C'est une couleur que j'aime énormément même.
Peut-être que le petit peu de rouge sur le bateau est ce qui fait la
différence pour toi.

Merci

Noëlle Adam
£g
Le #23585261
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" le message de news: j06ig0$qjr$
Le 20/07/11 13:38, ?g a écrit :
La première d'un bleu presque monochrome, peut être voulu, sais pas,



Je pense que oui, la première tu es sûr que tu la vois monochrome ?
Celle qui est sans nuage ?
Ça alors.



J'ais écris PRESQUE, oui il y a du rose, mais très pâle, le bleu de la
mer prend le dessus, l'angle de PDV est trop haut pour faire effet.

Moi je la vois dans une gamme assez étendue de bleus, avec du
rose-orangé.
Par contre celle avec nuages oui, c'est ce que j'appelle
quasi-monochrome. Une gamme plutôt étroite et assez continue de
teintes, sans complémentaire. Le peu de bleu ciel dans le coin sans
nuage reste dans le bleu comme le reste.

mais rien qui accroche dedans, elle est morne, triste.
La seconde, rien là dedans non plus, ha, si le ciel contenait des
nuages
bien tranchés avec une mer plus sauvage, sans être démontée.


En voici deux autres, la première qui n'est pas un couché de soleil
et
la seconde qui n'est pas un nocturne.

Elles sont ce qu'elle sont, mais c'est pour te faire comprendre ce
que
je veux dire.


http://cjoint.com/?AGunKPOOOpG

http://cjoint.com/?AGunL1ZS278


Je comprend ce que tu veux dire.

Au passage, j'aime beaucoup la lumière dans la seconde, ces moments où
la luminosité vient d'en bas sont extraordinaires. Et pour moi, la
lumière et les couleurs de la mer pourraient être le seul sujet de
cette photo. Mais on perdrait le constraste du au bateau, et je pense
que pour toi ce constraste est important. (Sans compter qu'il y a un
angle précis où ça marche ces reflets)
Ce que je trouve étonnant par contre c'est le bleu-vert foncé, une
couleur souvent ressentie comme "triste" et qui ici ne l'es pas plus
pour toi que pour moi. C'est une couleur que j'aime énormément même.
Peut-être que le petit peu de rouge sur le bateau est ce qui fait la
différence pour toi.

Merci

Noëlle Adam




ce que je voulais te faire comprendre :
pour qu'une photo soit triste ou joyeuse, il faut tout d'abord qu'elle
accroche le regard et ensuite faire ressentir une petite émotion, une
fois le pas franchit, on regarde plus attentivement et cet à partir de
là que l'on peut développer un quelconque sentiment.
Ce qui fait la différence entre une photo dite banale et une autre que
l'on a plaisir à regarder.

Il est maintenant un style de photos de "la nouvelle objectivité", qui,
au contraire des styles a thèmes, contestataires, provocantes,
interpellant, d'Art et ... laisse le spectateur totalement froid par
rapport à l'image regardée.
C'est là le style de Truche, Octave, Filh, les deux tienne en font
partie, "la mer au bout de la plage" n'est ce pas une banalité? et
beaucoup d'autre, une génération souvent assez jeune (en âge ou en
caractère).

Certainement la dérive, ou plutôt la contestation de la contestation des
générations précédentes.
Montrer ce qui est banal en soit est aussi un style, mais pas toujours
compris (ou ne voulant pas faire l'effort) par les plus "anciens".

Dans la dernière série de Truche, je trouvais un point commun à toutes
les images présentées, les lignes : que ce soit des panneaux de
décoration, l'alignement des fenêtres, les fuyantes des bâtiments.
La géométrie, si ce n'était les parties de trop (haie) comme j'ais tenté
d'expliquer.
Mais j'ais abandonné en voyant la chose tourner au troll.

£g
Charles Vassallo
Le #23585441
£g a écrit :
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle"
[ http://cjoint.com/11ju/AGtsi6lmrIL.htm ]




ce que je voulais te faire comprendre :
pour qu'une photo soit triste ou joyeuse, il faut tout d'abord qu'elle
accroche le regard et ensuite faire ressentir une petite émotion, une
fois le pas franchit, on regarde plus attentivement et cet à partir de
là que l'on peut développer un quelconque sentiment.
Ce qui fait la différence entre une photo dite banale et une autre que
l'on a plaisir à regarder.

Il est maintenant un style de photos de "la nouvelle objectivité", qui,
au contraire des styles a thèmes, contestataires, provocantes,
interpellant, d'Art et ... laisse le spectateur totalement froid par
rapport à l'image regardée.
[....] les deux tiennes en font partie,
"la mer au bout de la plage" n'est ce pas une banalité? et
beaucoup d'autre, une génération souvent assez jeune (en âge ou en
caractère).



Je ne suis pas d'accord pour cette opinion sur deux images. Bien que
vraiment plus très jeune, je leur trouve un réel intérêt, de par la
forte symbolique du sujet (la mer, tout de même, ce n'est pas rien) et
de par leur grand dépouillement qui renvoie directement sur ce caractère
symbolique. Très zen, n'est-ce-pas ? Eh bien, ça marche très bien pour moi.

A l'opposé, les deux photos que tu as proposées n'ont pas cette force
- http://cjoint.com/11ju/AGunKPOOOpG.htm : un jeu de couleurs évident
mais c'est à peu près tout, avec une composition brouillonne
- http://cjoint.com/11ju/AGunL1ZS278.htm : très beau jeu de lumière,
mais je la trouverais bien plus forte sans les bateaux. Là, c'est une
image anecdotique plaisante ; sans ces bateaux, on retrouverait le
symbole de l'immensité sous la lune, une toute autre dimension. Et
aurais-tu pris l'image sans ces bateaux ?

Maintenant, on dira que les photos de Noëlle sont d'une grande évidence
et qu'elles sont à la portée du premier venu. Certes. Chacun peut en
faire autant (et moi même...). S'il ose. Pourquoi n'en voit-on pas
davantage ?

(et non, je ne marcherai pas à tous les coups pour n'importe quelle
photo contemporaine ; je ne me gênerai pas à l'occasion pour dire que
l'empereur va prendre froid)

Charles
£g
Le #23585481
"Charles Vassallo" 4e26eaaa$0$30761$
£g a écrit :
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" dans
[ http://cjoint.com/11ju/AGtsi6lmrIL.htm ]










Je ne suis pas d'accord pour cette opinion sur deux images. Bien que
vraiment plus très jeune, je leur trouve un réel intérêt, de par la
forte symbolique du sujet (la mer, tout de même, ce n'est pas rien) et
de par leur grand dépouillement qui renvoie directement sur ce
caractère symbolique. Très zen, n'est-ce-pas ? Eh bien, ça marche très
bien pour moi.



Je n'est pas dis qu'elles étaient sans intérêts, j'ais dis que c'est la
banalité du sujet, la mer au bout de la plage.


A l'opposé, les deux photos que tu as proposées n'ont pas cette force
- http://cjoint.com/11ju/AGunKPOOOpG.htm : un jeu de couleurs évident
mais c'est à peu près tout, avec une composition brouillonne



C'était justement pour l'opposition des couleurs.

- http://cjoint.com/11ju/AGunL1ZS278.htm : très beau jeu de lumière,
mais je la trouverais bien plus forte sans les bateaux. Là, c'est une
image anecdotique plaisante ; sans ces bateaux, on retrouverait le
symbole de l'immensité sous la lune, une toute autre dimension. Et
aurais-tu pris l'image sans ces bateaux ?


Je ne pouvais pas aller dire au "capitaine" tire toi de là, faut que je
fasse une photo.
Oui, je l'aurais prise, effacer le bateau, pour exposer ou montrer, peut
être oui, mais dans mes archives, pourquoi me casser le c... pour un
bateau?
Il n'est pas le soir, il est vers les 14 heures.


Maintenant, on dira que les photos de Noëlle sont d'une grande
évidence et qu'elles sont à la portée du premier venu. Certes. Chacun
peut en faire autant (et moi même...). S'il ose. Pourquoi n'en voit-on
pas davantage ?



C'est bien de cela que l'on parle, l'évidence, autre appellation de la
banalité.
Banal parce que tellement évident.

(et non, je ne marcherai pas à tous les coups pour n'importe quelle
photo contemporaine ; je ne me gênerai pas à l'occasion pour dire que
l'empereur va prendre froid)

Charles





Manière de dire de fermer la braguette?. {|);-)

£g
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23585471
Le 20/07/11 16:11, �g a écrit :

ce que je voulais te faire comprendre :
pour qu'une photo soit triste ou joyeuse, il faut tout d'abord qu'elle
accroche le regard et ensuite faire ressentir une petite émotion,



La lumière, est-ce un émotion ? Je ne sais pas.

une
fois le pas franchit, on regarde plus attentivement et cet à partir de
là que l'on peut développer un quelconque sentiment.
Ce qui fait la différence entre une photo dite banale et une autre que
l'on a plaisir à regarder.



Le plaisir est différent...Je ne cherche pas (personnellemet) les
sentiments, juste de plaisir visuel, composition, couleurs, lumière, et
peut-être une idée très abstraite.
Par contre ça m'interesse de savoir ce qui clique, fait penser à la
tristesse ou pas aux autres.

Il est maintenant un style de photos de "la nouvelle objectivité", qui,
au contraire des styles a thèmes, contestataires, provocantes,
interpellant, d'Art et ... laisse le spectateur totalement froid par
rapport à l'image regardée.
C'est là le style de Truche, Octave, Filh,



Pour ce qui est de laisser froid...J'ai souvent beaucoup de plaisir à
regarder les photos de filh (mais certaines me laissent de marbre
totalement, c'est plus rarement entre les deux).
J'ai trouvé les photos de truche plutôt flippantes ou du moins la série.
Et la dernière série de Octave du coté du plaisir aussi, avec le vert et
noir l'objet lui-même qui est une végétation qui ressurgit.

les deux tienne en font
partie, "la mer au bout de la plage" n'est ce pas une banalité?



Si, si, complétement. Comme je disais ce ne sont pas les deux miennes,
mais une rencontre entre deux , c'est annexe.

En fait peu importe ces photos, c'était pour discuter forme (en
particulier couleur, parce que c'est mon dada mais pas que) et ressenti
émotif.
Parce que pour ça, tout ce que je peux faire c'est essayer que ça passe
au mieux sur le web avec profils et écrans calibrés, mais sans y croire
vraiment...Et que verra l'autre avec les yeux de sa tête, ben mystère et
boule de gomme.

Dans la dernière série de Truche, je trouvais un point commun à toutes
les images présentées, les lignes : que ce soit des panneaux de
décoration, l'alignement des fenêtres, les fuyantes des bâtiments.
La géométrie, si ce n'était les parties de trop (haie) comme j'ais tenté
d'expliquer.


Et moi je l'ai vu comme un formalisme allant presque de soi, mais pour
montrer quelque chose au contraire de pas du tout réjouissant.

Mais j'ais abandonné en voyant la chose tourner au troll.


OK.
Les trolls ne sont pas un truc innocent s'ils poussent ceux qui ont
quelque chose à dire à disparaitre.

Noëlle Adam
MELMOTH
Le #23585571
Ce cher mammifère du nom de £g nous susurrait, le mercredi 20/07/2011,
dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales tout de même, et
dans le message mélismes suivants :

http://cjoint.com/?AGunL1ZS278



http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201107/cijvrFvCWx.jpg

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
£g
Le #23585551
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" le message de news: j06rgq$j6i$
Le 20/07/11 16:11, ?g a écrit :

ce que je voulais te faire comprendre :
pour qu'une photo soit triste ou joyeuse, il faut tout d'abord
qu'elle
accroche le regard et ensuite faire ressentir une petite émotion,



La lumière, est-ce un émotion ? Je ne sais pas.



La lumière est une émotion, le plaisir (de regarder) en est aussi.

une
fois le pas franchit, on regarde plus attentivement et cet à partir
de
là que l'on peut développer un quelconque sentiment.
Ce qui fait la différence entre une photo dite banale et une autre
que
l'on a plaisir à regarder.



Le plaisir est différent...Je ne cherche pas (personnellemet) les
sentiments, juste de plaisir visuel, composition, couleurs, lumière,
et peut-être une idée très abstraite.
Par contre ça m'interesse de savoir ce qui clique, fait penser à la
tristesse ou pas aux autres.



Le sens de "plaisir" est différent
Tenter un exemple: un paysage automnal, le vent, les feuilles qui
tombent, les oiseaux aux abris, le ciel bas, la lumière faible, etc., on
peut avoir plaisir à regarder la vue, le tableau ou la photo et en
ressentir une tristesse.
Tristesse pour l'été qui s'en va par exemple aussi.

Il est maintenant un style de photos de "la nouvelle objectivité",
qui,
au contraire des styles a thèmes, contestataires, provocantes,
interpellant, d'Art et ... laisse le spectateur totalement froid par
rapport à l'image regardée.
C'est là le style de Truche, Octave, Filh,



Pour ce qui est de laisser froid...J'ai souvent beaucoup de plaisir à
regarder les photos de filh (mais certaines me laissent de marbre
totalement, c'est plus rarement entre les deux).
J'ai trouvé les photos de truche plutôt flippantes ou du moins la
série. Et la dernière série de Octave du coté du plaisir aussi, avec
le vert et

noir l'objet lui-même qui est une végétation qui ressurgit.



Ce qu'il n'a pas vraiment laissé transparaître, ou pas assez..

les deux tienne en font
partie, "la mer au bout de la plage" n'est ce pas une banalité?



Si, si, complétement. Comme je disais ce ne sont pas les deux miennes,
mais une rencontre entre deux , c'est annexe.

Parce que pour ça, tout ce que je peux faire c'est essayer que ça
passe au mieux sur le web avec profils et écrans calibrés, mais sans y
croire vraiment...Et que verra l'autre avec les yeux de sa tête, ben
mystère et boule de gomme.



Il ne sert à rien d'avoir un écran calibré si le récepteur lui, ne l'est
pas.

Noëlle Adam




Pour les deux images proposées, la mer couleur, il est 23 heures 43 et à
5 h du mat. c'est pareil (au-delà du 60ième //). Juin

Pour le "bateau" il est 14 heures 45. Portugal. Octobre

Précision pour CV

£g
Publicité
Poster une réponse
Anonyme