Les photons font fort

Le
benoit
Bonjour,

Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :

<http://lightroomkillertips.com/visual-weight/>

Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
photons.


P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
démonstration.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
René S
Le #26375900
"Benoit" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1mdcx4w.2s897j1p2ptq8N%

Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
photons.



Excellent
GhostRaider
Le #26375908
Le 04/11/2015 10:33, Benoit a écrit :
Bonjour,

Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :


Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
photons.

P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
démonstration.



Ça me rappelle ta photo de la musaraigne aux mouches, très claire sans
être surexposée, ce qui en modifiait beaucoup le caractère.
benoit
Le #26375911
GhostRaider
Le 04/11/2015 10:33, Benoit a écrit :
> Bonjour,
>
> Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
> bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
> même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :
>
> >
> Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
> photons.
>
> P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
> confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
> démonstration.
>
Ça me rappelle ta photo de la musaraigne aux mouches, très claire sans
être surexposée, ce qui en modifiait beaucoup le caractère.



Si je me sens à l'aise avec le high-key, j'aimerai travailler le
low-key, mas je trouve ça très très difficile.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
GhostRaider
Le #26375916
Le 04/11/2015 14:14, Benoit a écrit :
GhostRaider
Le 04/11/2015 10:33, Benoit a écrit :
Bonjour,

Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :


Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
photons.

P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
démonstration.



Ça me rappelle ta photo de la musaraigne aux mouches, très claire sans
être surexposée, ce qui en modifiait beaucoup le caractère.



Si je me sens à l'aise avec le high-key, j'aimerai travailler le
low-key, mas je trouve ça très très difficile.



Oui, d'autant que les écrans ne font pas toujours honneur au noir.
Le mode scène High key du D7000 fonctionne bien, mais le mode Low Key moins.
benoit
Le #26375924
GhostRaider
Le 04/11/2015 14:14, Benoit a écrit :
> GhostRaider >
>> Le 04/11/2015 10:33, Benoit a écrit :
>>> Bonjour,
>>>
>>> Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
>>> bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
>>> même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :
>>>
>>> >>>
>>> Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
>>> photons.
>>>
>>> P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
>>> confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
>>> démonstration.
>>>
>> Ça me rappelle ta photo de la musaraigne aux mouches, très claire sans
>> être surexposée, ce qui en modifiait beaucoup le caractère.
>
> Si je me sens à l'aise avec le high-key, j'aimerai travailler le
> low-key, mas je trouve ça très très difficile.
>
Oui, d'autant que les écrans ne font pas toujours honneur au noir.
Le mode scène High key du D7000 fonctionne bien, mais le mode Low Key moins.



Je fais le boulot moi-même, pas l'appareil. Pourquoi ? Parce que j'ai
plus de latitude pour avoir ce que je veux et je n'aime pas trop ce que
les ingénieurs ont estimé juste parce qu'n plus c'est difficile de
corriger après coup.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Charles Vassallo
Le #26376014
Benoit a écrit :
Bonjour,

Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :


Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
photons.


P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
démonstration.



J'ai un avis quasiment opposé. Une photo surex est surtout une photo
surex. Je vois ce que l'auteur veut faire et il ne s'y prend pas
correctement ; je range ça dans le même tonneau que la vaseline pour
faire du flou artistique ; ce n'est pas une écriture photographique,
c'est un procédé, une simple recette, repérable à cent lieues. Certes,
au sens strict, c'est un highkey en ce que l'image contient beaucoup de
tons clairs, mais c'est surtout un boulot de provocateur. Un «vrai»
highkey de photographe digne de ce nom se doit d'avoir un histogramme
complet sans surex (ou alors, pas beaucoup) et des noirs -- même s'il y
en a très peu. Bien entendu on fait difficilement un vrai highkey avec
n'importe quelle image de départ, même si la post-prod peut apporter
beaucoup.

La 4 est un très bel exemple de highkey et la 3 de lowkey ; à mon avis,
ni l'un ni l'autre ne doit grand chose à la post-production.

charles
benoit
Le #26376019
Charles Vassallo
Benoit a écrit :
> Bonjour,
>
> Juste pour vous dire que je viens de voir cet article qui donne une très
> bonne idée de la différence qu'il peut y avoir entre deux photos, d'un
> même sujet, éclairées de façon identiques, mais exposées différemment :
>
> >
> Comme quoi on peut passer de la joie à la tristesse grâce à quelques
> photons.
>
>
> P.S. les photos 3 et 4 sont moins intéressantes àmha puisque, si elles
> confirment le propos, la situation n'est pas la même et cela réduit la
> démonstration.

J'ai un avis quasiment opposé. Une photo surex est surtout une photo
surex. Je vois ce que l'auteur veut faire et il ne s'y prend pas
correctement ; je range ça dans le même tonneau que la vaseline pour
faire du flou artistique ; ce n'est pas une écriture photographique,
c'est un procédé, une simple recette, repérable à cent lieues. Certes,
au sens strict, c'est un highkey en ce que l'image contient beaucoup de
tons clairs, mais c'est surtout un boulot de provocateur. Un «vrai»
highkey de photographe digne de ce nom se doit d'avoir un histogramme
complet sans surex (ou alors, pas beaucoup) et des noirs -- même s'il y
en a très peu. Bien entendu on fait difficilement un vrai highkey avec
n'importe quelle image de départ, même si la post-prod peut apporter
beaucoup.



Va pour la vaseline pour mettre l'autofocus en rade. Ce que je voulais
dire, et je maintiens, c'est que le changement de quantité* de lumière
sur un sujet peut avoir des effets plus qu'importants sur le résultat.

*Je dis quantité, pas qualité (emplacement des projos & co).

La 4 est un très bel exemple de highkey et la 3 de lowkey ; à mon avis,
ni l'un ni l'autre ne doit grand chose à la post-production.



Juste


--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
René
Le #26376043
"Benoit" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1mdduj6.1t1281b10wbxhfN%

Va pour la vaseline pour mettre l'autofocus en rade. Ce que je voulais
dire, et je maintiens, c'est que le changement de quantité* de lumière
sur un sujet peut avoir des effets plus qu'importants sur le résultat.

*Je dis quantité, pas qualité (emplacement des projos & co).



Malheureusement l'auteur ne dit pas la "quantité de lumière" mais la
"surexposition"... ce qui ne se doit pas selon les explications de
Charles...

René
GhostRaider
Le #26376055
Le 04/11/2015 14:35, Benoit a écrit :
GhostRaider
Le mode scène High key du D7000 fonctionne bien, mais le mode Low Key moins.



Je fais le boulot moi-même, pas l'appareil. Pourquoi ? Parce que j'ai
plus de latitude pour avoir ce que je veux et je n'aime pas trop ce que
les ingénieurs ont estimé juste parce qu'n plus c'est difficile de
corriger après coup.



Voici une photo prise en mode scène automatique "High Key" avec mon
D7000, seulement redimensionnée.
Je ne pense pas pouvoir faire mieux.
http://www.cjoint.com/doc/15_11/EKfhh4xFNu8_D7000-00895.JPG
Charles Vassallo
Le #26376089
René a écrit :


"Benoit" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1mdduj6.1t1281b10wbxhfN%

Va pour la vaseline pour mettre l'autofocus en rade. Ce que je voulais
dire, et je maintiens, c'est que le changement de quantité* de lumière
sur un sujet peut avoir des effets plus qu'importants sur le résultat.



*Je dis quantité, pas qualité (emplacement des projos & co).



Malheureusement l'auteur ne dit pas la "quantité de lumière" mais la
"surexposition"... ce qui ne se doit pas selon les explications de
Charles...



Chacun fait ce qu'il veut. Mais aussi bien, quand l'empereur se balade à
poil, chacun (parmi les autres, hein!) conserve le droit d'en parler.

J'ai commis une petite synthèse sur la problématique du highkey/lowkey
pour mon club sur http://www.oitregor.com/numeric/highkey-lowkey/
Le forum avait beaucoup échangé sur la question ; cela me donne
l'occasion de rendre grâce aux participants. Cela m'a beaucoup servi
pour mitonner cet article ; tout spécialement les apports du regretté
Bour-Brown.

Charles
Publicité
Poster une réponse
Anonyme