photos de concert

Le
jean-daniel dodin
Bonsoir,

Je viens vous proposer de discuter des conditions de travail en photo
de concert, sur un exemple.

J'ai beaucoup d'interrogations sur les solutions à utiliser. Voici
l'exemple:

http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/index.html

Les conditions de travail sont à le fois très bonnes car je fais un
peu partie de l'orchestre (ma fille est la chanteuse brune) et très
mauvaises car:

* la lumière est faible, et le flash déconseillé, pour ne pas dire
interdit (à la fois pénible pour les artistes et désastreux sur le
plan artistique)
* la lumière est majoritairement colorée (filtres rouges ou bleux,
majoritaires), très rapidement variable
* il y a de nombreux projecteurs dirigés vers le public qui
éblouissent les yeux et le capteur
* il s'agit d'un orchestre Rock, les chanteurs bougent beaucoup, du
coup la mise au point est aléatoire, on passe son temps à chercher le
chanteur :-).

Ce que j'ai fait ce soir là:
* pour faire des tests, j'ai, au cours de la soirée, utilisé plusieurs
méthodes
* j'ai commencé avec le zoom transtandard Sigma 18/50 au 125ème
(imposé, priorité vitesse), sur pied, avec visée par le dos (écran),
le pied étant trop bas pour l'usage commode du viseur
* j'ai ensuite utilisé le zoom Sigma 55/200 et je suis passé au
200ème. Bien que sur pied, je travaille avec la rotule désserrée et
les mains sur le boitier, pour suivre le mouvement
* J'ai fini par utiliser uniquement le viseur (la map est bien trop
lente en liveview) puis à main levée
* A la fin j'ai utilisé l'objectif Canon 50 1/8

J'ai jeté 1/3 des photos et si ce n'était pas comme souvenir il
faudrait en jeter encore autant :-(.

Il faut comprendre que, même si ca ne se voit pas, les conditions
d'éclairage changent sans arrêt. J'ai imposé une vitesse relativement
rapide car le mouvement l'impose, et j'ai été presque tout le temps à
la sensibilité maxi (12500 iso).

Il est difficile de savoir s'il faut donner la priorité à la
profondeur de champ (vu la rapidité du déplacement des chanteurs, il
est facile de faire du flou de map) ou à la vitesse de prise du vue,
pour la même raison.

Si on regarde les exifs, on constate que je ne suis pas toujours à
ouverture maxi, si j'ai eu la chance de prendre la vue au moment où
les lumières sont allumées :-)

Si la sensibilité auto montait jusqu'en H2, j'aurais mis en manuel
200/5.6, mais ce n'est pas le cas.

J'ai d'autres optiques (mais je ne les avais pas avec moi ce soir là).

Les deux Sigma m'ont précédemment donné de très bonnes images (très
piquées), mais j'ai l'impression que sur ce boitier il y a un souci de
map, il faut que je fasse des essais systématiques, mais je n'ai pas
encore eu le temps. Ici, le 50 donne clairement de meilleures images.

Evidemment, il faut passer sur le grain, mais j'ai déjà essayé à 1600
iso, les images sont tout noir :-(.

merci de me donner vos conseils
jdd
--
http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:
http://new.dodin.org/frsv/
http://valerie.dodin.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Claudio Bonavolta
Le #19764651
On 15 juil, 22:53, jean-daniel dodin
Bonsoir,

Je viens vous proposer de discuter des conditions de travail en photo
de concert, sur un exemple.

J'ai beaucoup d'interrogations sur les solutions à utiliser. Voici
l'exemple:

http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/index.html

Les conditions de travail sont à le fois très bonnes car je fais un
peu partie de l'orchestre (ma fille est la chanteuse brune) et très
mauvaises car:

* la lumière est faible, et le flash déconseillé, pour ne pas dire
interdit (à la fois pénible pour les artistes et désastreux sur le
plan artistique)
* la lumière est majoritairement colorée (filtres rouges ou bleux,
majoritaires), très rapidement variable
* il y a de nombreux projecteurs dirigés vers le public qui
éblouissent les yeux et le capteur
* il s'agit d'un orchestre Rock, les chanteurs bougent beaucoup, du
coup la mise au point est aléatoire, on passe son temps à chercher le
chanteur :-).

Ce que j'ai fait ce soir là:
* pour faire des tests, j'ai, au cours de la soirée, utilisé plusieur s
méthodes
* j'ai commencé avec le zoom transtandard Sigma 18/50 au 125ème
(imposé, priorité vitesse), sur pied, avec visée par le dos (écra n),
le pied étant trop bas pour l'usage commode du viseur
* j'ai ensuite utilisé le zoom Sigma 55/200 et je suis passé au
200ème. Bien que sur pied, je travaille avec la rotule désserrée et
les mains sur le boitier, pour suivre le mouvement
* J'ai fini par utiliser uniquement le viseur (la map est bien trop
lente en liveview) puis à main levée
* A la fin j'ai utilisé l'objectif Canon 50 1/8

J'ai jeté 1/3 des photos et si ce n'était pas comme souvenir il
faudrait en jeter encore autant :-(.

Il faut comprendre que, même si ca ne se voit pas, les conditions
d'éclairage changent sans arrêt. J'ai imposé une vitesse relativeme nt
rapide car le mouvement l'impose, et j'ai été presque tout le temps à
la sensibilité maxi (12500 iso).

Il est difficile de savoir s'il faut donner la priorité à la
profondeur de champ (vu la rapidité du déplacement des chanteurs, il
est facile de faire du flou de map) ou à la vitesse de prise du vue,
pour la même raison.

Si on regarde les exifs, on constate que je ne suis pas toujours à
ouverture maxi, si j'ai eu la chance de prendre la vue au moment où
les lumières sont allumées :-)

Si la sensibilité auto montait jusqu'en H2, j'aurais mis en manuel
200/5.6, mais ce n'est pas le cas.

J'ai d'autres optiques (mais je ne les avais pas avec moi ce soir là).

Les deux Sigma m'ont précédemment donné de très bonnes images (tr ès
piquées), mais j'ai l'impression que sur ce boitier il y a un souci de
map, il faut que je fasse des essais systématiques, mais je n'ai pas
encore eu le temps. Ici, le 50 donne clairement de meilleures images.

Evidemment, il faut passer sur le grain, mais j'ai déjà essayé à 1600
iso, les images sont tout noir :-(.

merci de me donner vos conseils
jdd
--http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:http://new.dodin.org/frsv/http:// valerie.dodin.org




Quelques remarques en vrac:
- un tri plus énergique si la galerie est destinée à un public de
photographes: trop de doublons, trop d'images manquant d'impact.
- 12800 ISO est à oublier avec le 50D, le bruit est vraiment trop
élevé.
- comme photographe privilégié, tu aurais dû en profiter et varier
plus les angles de prise de vue (vues depuis l'arrière de la scène par
exemple, enfin si c'était possible).
- pareil pour les focales: vues plus larges et/ou plus serrées.
- pas mal de hautes lumières brûlées.
- les fonds sont trop visibles, notamment ceux où on voit les
armatures métalliques de la scène. As-tu travaillé ces images en post -
traitement pour éclaircir les basses lumières ?
Comme c'est souvent associé avec des sujets trop clairs, tu peux
envisager d'exposer un peu moins.
- les exifs donnent souvent des expos au 200e, c'est pas une grosse
prise de risque :-)

Perso, ce que je fais:
- sensibilité sur le maximum acceptable en termes de bruit pour le
boîtier utilisé (pas de sensibilité auto).
Au-delà, tu auras bien des images mais plutôt pouraves et pas vraiment
exploitables.
- vérifier durant le concert que les histogrammes sont correctement
ajustés et décaler l'expo si nécessaire.
Comme l'éclairage est très changeant, tu dois le faire sur une sorte
de moyenne.
- priorité à l'ouverture et bien souvent à pleine ouverture.
La vitesse va baisser et les risques de bougé augmenter mais tu peux
améliorer le bougé du photographe en prenant du matériel plus lourd
(pack batterie ou semelle de plomb sous l'appareil, on ne rigole pas,
c'est efficace) et pour le bougé des musiciens, il faut apprendre à
sentir les moments "apogée" où tu as une fraction de seconde presque
immobile et souvent expressive.
Et puis, un flou de bougé peut aussi être intéressant ...
- des optiques plus lumineuses (zoom à 2.8 constant ou optiques
fixes), évidemment, selon budget ...
L'autre avantage d'une optique lumineuse est qu'elle simplifie la vie
de l'AF du boîtier en basse lumière, donc un AF qui marche mieux et
plus vite.
- pas de trépied, j'ai horreur de ce boulet quand il faut se déplacer
rapidement. Un monopode, à la rigueur ...

Avec ce genre de technique tu auras beaucoup plus de ratés techniques
(le tri sera plus rapide à faire ...) mais les quelques photos qui
"passeront" seront de bien meilleure qualité.

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch
Jean-Pierre Roche
Le #19764911
jean-daniel dodin a écrit :

Il faut comprendre que, même si ca ne se voit pas, les conditions
d'éclairage changent sans arrêt. J'ai imposé une vitesse relativement
rapide car le mouvement l'impose, et j'ai été presque tout le temps à
la sensibilité maxi (12500 iso).



Désolé de te dire que c'est idiot. La photo de spectacle ça
se fait en manuel : aucun posemètre n'est capable de faire
le choix du bon couple vitesse/diaph car les contrastes de
lumière sont trop importants.
L'éclairage change mais entre des valeurs pas si éloignées.
Il suffit de faire quelques mesures et ensuite on choisit à
l'½il entre 3 IL environ. Est-ce si difficile ?
Sinon 12800 ISO avec un 50D c'est de la bouillie donc à éviter.

Il est difficile de savoir s'il faut donner la priorité à la
profondeur de champ (vu la rapidité du déplacement des chanteurs, il
est facile de faire du flou de map) ou à la vitesse de prise du vue,
pour la même raison.



La plupart du temps l'AF d'un reflex moderne est tout à fait
assez rapide !!!

Si on regarde les exifs, on constate que je ne suis pas toujours à
ouverture maxi, si j'ai eu la chance de prendre la vue au moment où
les lumières sont allumées :-)



Ca ne fait que confirmer que ton choix technique n'avait
aucun sens...

Si la sensibilité auto montait jusqu'en H2, j'aurais mis en manuel
200/5.6, mais ce n'est pas le cas.



Tu peux oublier l'ouverture de 5.6 en photo de spectacle !!!

Les deux Sigma m'ont précédemment donné de très bonnes images (très
piquées), mais j'ai l'impression que sur ce boitier il y a un souci de
map, il faut que je fasse des essais systématiques, mais je n'ai pas
encore eu le temps. Ici, le 50 donne clairement de meilleures images.

Evidemment, il faut passer sur le grain, mais j'ai déjà essayé à 1600
iso, les images sont tout noir :-(.



La photo de spectacle se fait typiquement avec des optiques
lumineuses, pas avec celles qui ouvrent à 5.6 ! 1600 ISO est
la sensibilité de base en photo de spectacle et je n'ai
jamais eu de photos toutes noires...
A 1600 ISO, on va en gros de 1/30 à 2.8 à 1/125 à 4 suivant
la lumière. C'est pas une échelle si étendue...


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
jean-daniel dodin
Le #19765351
Jean-Pierre Roche a écrit :

L'éclairage change mais entre des valeurs pas si éloignées.



entre noir complet et éblouissant en 1/4 de seconde... et ca change
aussi en couleur

Sinon 12800 ISO avec un 50D c'est de la bouillie donc à éviter.



avec mon 350D et 1600 iso: toutes les images inutilisables... flash
obligatoire

La plupart du temps l'AF d'un reflex moderne est tout à fait assez
rapide !!!



non, manifestement, en pratique le sujet sort sans arrêt du champ, se
déplace d'avant en arrière et de gauche à droite. Il n'y a que Nico
(le guitariste, à gauche) qui est facile à prendre car il bouge très
peu, là pas de problème.

Ca ne fait que confirmer que ton choix technique n'avait aucun sens...



juste à l'instant, je n'ai que 200 vues d'autonomie (100 en raw),
c'est fait en 15 mn avec à peine une ou deux de bonnes si on réduit la
sensibilité. je fais du reportage, pas de la photo d'art :-)

A 1600 ISO, on va en gros de 1/30 à 2.8 à 1/125 à 4 suivant la lumière.
C'est pas une échelle si étendue...



99% de flou de bougé (du sujet) sur ce type de spectacle, même au 200
c'est presque toujours trop lent

j'ai fait un spectacle d'essai avant de changer de boitier, du
Flamenco, j'ai eu *1* image correcte sur tout le spectacle (les
danseurs s'étaient arrétés)

http://kim2.dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4663-l.html

et elle est au 15ème à 2.8, pas nette

je vais essayer diverses valeurs en mode manuel...

merci
jdd
NB: j'ai en commande une CF 16Go et un disque déchargeur de photos :-))

--
http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:
http://new.dodin.org/frsv/
http://valerie.dodin.org
Jean-Pierre Roche
Le #19765641
jean-daniel dodin a écrit :
Jean-Pierre Roche a écrit :

L'éclairage change mais entre des valeurs pas si éloignées.



entre noir complet et éblouissant en 1/4 de seconde... et ca change
aussi en couleur



Le noir complet n'est pas photographiable amha ;-)
La couleur il faut l'accepter (c'est le lighteux qui la fait)
Le reste c'est comme j'ai dit...

avec mon 350D et 1600 iso: toutes les images inutilisables... flash
obligatoire



J'ai fait la plupart de mes photos de spectacle à 1600 ISO
et sans flash. Certes mes optiques pour le spectacle ouvrent
toutes à 2.8 c'est là la difficulté je crois...

La plupart du temps l'AF d'un reflex moderne est tout à fait assez
rapide !!!



non, manifestement, en pratique le sujet sort sans arrêt du champ, se
déplace d'avant en arrière et de gauche à droite. Il n'y a que Nico
(le guitariste, à gauche) qui est facile à prendre car il bouge très
peu, là pas de problème.



La photo d'action demande un peu d'entrainement c'est
évident. Mais on peut parfaitement y arriver !

juste à l'instant, je n'ai que 200 vues d'autonomie (100 en raw),
c'est fait en 15 mn avec à peine une ou deux de bonnes si on réduit la
sensibilité. je fais du reportage, pas de la photo d'art :-)



Euh... La déclenchite aigue n'est certainement pas la bonne
solution pour avoir de bonnes photos...

A 1600 ISO, on va en gros de 1/30 à 2.8 à 1/125 à 4 suivant la lumière.
C'est pas une échelle si étendue...



99% de flou de bougé (du sujet) sur ce type de spectacle, même au 200
c'est presque toujours trop lent



C'est juste que tu déclenches pas au bon moment...
Exemple :
http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200907/cijsc6cer8.jpg

1/60 s f/2.8 200 mm (équivalent 300 mm)
C'est pas super net mais enfin c'est tout à fait utilisable...

j'ai fait un spectacle d'essai avant de changer de boitier, du
Flamenco, j'ai eu *1* image correcte sur tout le spectacle (les
danseurs s'étaient arrétés)



La danse c'est encore autre chose je n'en ai pas assez
d'expérience pour en parler.


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
jean-daniel dodin
Le #19766241
Jean-Pierre Roche a écrit :

C'est juste que tu déclenches pas au bon moment...
Exemple :
http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200907/cijsc6cer8.jpg



La danse c'est encore autre chose je n'en ai pas assez d'expérience pour
en parler.



a ben mes modèles, ils dansent sans arrêt!

j'ai des images un peu comme la tienne:

http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5454_jpg.jpeg.html
http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5578_jpg.jpeg.html
http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5366_jpg.jpeg.html

mais je trouve pas ca super net :-(

Faut dire que la "mimique" d'une chanteuse ou d'un chanteur est
souvent disgracieuse (on parle de "grimace" dans le métier), du coup
le déchet est très grand, anticiper est périlleux :-(

cent fois sur le métier...

merci
jdd

--
http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:
http://new.dodin.org/frsv/
http://valerie.dodin.org
Jean-Pierre Roche
Le #19766331
jean-daniel dodin a écrit :

j'ai des images un peu comme la tienne:

http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5454_jpg.jpeg.html
http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5578_jpg.jpeg.html
http://kim2.dodin.org/heptagone/20090713-daumazan/20090713-eos/img_5366_jpg.jpeg.html

mais je trouve pas ca super net :-(



Elles semblent effectivement beaucoup moins nettes que la
mienne qui n'était qu'un exemple un peu extrême : avec des
plans plus larges et/ou une vitesse un peu plus élevée on
peut obtenir des images d'une très bonne netteté.
En tout cas la photo de spectacle c'est en manuel et il ne
faut pas exagérer sur la sensibilité ISO ;-)

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Alban Taraire
Le #19776271
Comme le dit JPR, y a pas trop de secrets : optique lumineuse (2.8 max), ça
ne sert pas à grand chose d'utiliser des focales de fou, dans les 100mm max
surtout si tu as accès à la scène ou que tu peux t'en approcher d'assez
près.
De trop loin de toutes façons laisse tomber.

Perso je suis au 50/1.8 ou au 105mm/2.8 et en général comme le dit encore
JPR, en manuel ou à la rigueur priorité ouverture, et le reste suit. Malgré
les changements de lumière, c'est quand meme assez répétitif, il n'y a pas
tant de solutions que ça. Et mon vieux D70 s'en sort meme sans le pousser à
1600 ISO où il a du mal !

Shoot en RAW tout le temps, pour avoir les meilleures possibilités de
retravailler tout ça, décompose ton image en couches et remixe les couches
pour équilibrer tes couleurs, refaire sortir des détails des ombres etc.

Si tu connais bien l'artiste et/ou les musiques, cale-toi sur le rythme et
anticipe, en général surtout en rock les choses sont assez synchro,
typiquement :

passage bourrin = expressions photogéniques + lumières de partout (voire
trop, d'ailleurs oublie pas le cache soleil)
passage doux = moins de lumières mais aussi moins de mouvement

Ah aussi, un dernier truc : parfois le mouvement c'est bien aussi hein !
Surtout sur un concert de rock, tu peux expérimenter des bougés
intéressants. Mais dans ce cas, prends-en vraiment le parti avec un vrai
bougé, un mouvement, suffisement marqué pour qu'on sente que c'est fait
exprès plutot que d'y voir simplement une photo pas nette.

--
Alban
jean-daniel dodin
Le #19776451
Alban Taraire a écrit :

Perso je suis au 50/1.8



effectivement les images de la fin, au 50/1.8 me paraissent meilleures.

ou au 105mm/2.8

j'utilise le plus souvent mon 135 2.8 qui est très bon, mais ce jour
là il était resté à la maison (:-()

et en général comme le dit encore
JPR, en manuel ou à la rigueur priorité ouverture, et le reste suit. Malgré
les changements de lumière, c'est quand meme assez répétitif, il n'y a pas
tant de solutions que ça. Et mon vieux D70 s'en sort meme sans le pousser à
1600 ISO où il a du mal !

Shoot en RAW tout le temps, pour avoir les meilleures possibilités de
retravailler tout ça, décompose ton image en couches et remixe les couches
pour équilibrer tes couleurs, refaire sortir des détails des ombres etc.



je n'ai jamais utilisé le raw, simplement par manque de temps pour
traiter les images par la suite (et manque de place sur la carte
mémoire avec le 50D - le mode jpg+raw est génial, mais prends 30Mo par
image :-(). va falloir que je m'y mette, j'en suis conscient.

Si tu connais bien l'artiste et/ou les musiques, cale-toi sur le rythme et
anticipe, en général surtout en rock les choses sont assez synchro,
typiquement :



disons que la lumière n'est pas ce qu'il y a de mieux fait ans cet
orchestre. Il n'y a pas de poursuite, du coup la lumière vient d'en
haut et les artistes sont souvent dans l'ombre (les spots n'éclairent
que des cones sur la scène, dès qu'ils bougent ils ne prennent plus la
lumière)

bougé, un mouvement, suffisement marqué pour qu'on sente que c'est fait
exprès plutot que d'y voir simplement une photo pas nette.



http://dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4524-r.html

mais bon, on s'en lasse vite :-)

globalement, je retiens surtout de passer en manuel

merci
jdd

--
http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:
http://new.dodin.org/frsv/
http://valerie.dodin.org
Alban Taraire
Le #19776931
jean-daniel dodin wrote:

je n'ai jamais utilisé le raw, simplement par manque de temps pour
traiter les images par la suite (et manque de place sur la carte
mémoire avec le 50D - le mode jpg+raw est génial, mais prends 30Mo par
image :-(). va falloir que je m'y mette, j'en suis conscient.



Bah avec ta carte 16GB qui est en route, ça ira tout seul :) L'idée n'est
pas de mitrailler, mais plutot de choisir les bons moments.


disons que la lumière n'est pas ce qu'il y a de mieux fait ans cet
orchestre. Il n'y a pas de poursuite, du coup la lumière vient d'en
haut et les artistes sont souvent dans l'ombre (les spots n'éclairent
que des cones sur la scène, dès qu'ils bougent ils ne prennent plus la
lumière)



Y a rien en face ? C'est quoi cet éclairagiste en bois ?

http://dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4524-r.html

mais bon, on s'en lasse vite :-)



C'est plutot mieux qu'une très grande partie des photos du concert de ta
fille, à mon avis :)

Tiens voila une série faite au 105mm principalement

http://riah-sahiltaahk.deviantart.com/gallery/

et une plus récente (mais pas nécessairement mieux, les conditions étant
moins bonnes) au couple 50/105

http://picasaweb.google.co.uk/2ben.dahai/MagmaLeScarabeeMayThe7th2009#

On notera que j'aime bien Magma ;)

globalement, je retiens surtout de passer en manuel



Priorité ouverture c'est bien aussi hein. Éventuellement avec un peu
d'adresse, priorité ouverture, mesure spot ou spot pondérée (mais faut pré-
viser pour la mesure puis te décaler pour cadrer, t'as pas toujours le
temps).

good luck !

--
Alban
jean-daniel dodin
Le #19777281
Alban Taraire a écrit :

Priorité ouverture c'est bien aussi hein.



ca m'amène systématiquement à du flou (vitesses trop lentes). Je vois
bien, au cours de la discussion, que le problème du mouvement est plus
fort que le problème de la lumière

Quand ca ne bouge pas trop, on peut arriver à quelque chose comme ca:

http://dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4562-l.html
http://dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4595-r.html
http://dodin.org/cubahoy2009/20090129/img_4596-r.html

encore que je ne sois pas satisfait de la netteté (le 350D était trop
juste en lumière pour la mise au point, le 50D est bien plus réactif)

d'adresse, priorité ouverture, mesure spot ou spot pondérée (mais faut pré-
viser pour la mesure puis te décaler pour cadrer, t'as pas toujours le
temps).



je fais ça presque systématiquement, sauf que là ce n'était absolument
pas possible, en fait j'ai voulu commencer comme ca (c'est une seconde
nature, chez moi) - j'ai effacé les images dans les minutes qui on suivi.

En gros j'ai fait 400 photos en une heure ce soir là, la moitié
effacées tout de suite (faute de place sur la carte), 1/3 des autres
supprimées par la suite et sur le restant j'en garderais environ une
dizaine (sauf que là c'est du reportage et que les autres font en
général bien moins bien encore :-).

D'habitude je ne mitraille pas, mais là, rien que suivre le mouvement
était très dur.

Une chose que j'ai encore à expérimenter c'est de cadrer un peu large
(après tout, avec 15Mpix on peut recadrer ensuite), mettre l'appareil
sur pied, 50 mm à 2.8, sensibilité fixée sur 3200 iso (ou 1600) et
attendre que les chanteurs passent devant (comme à la foire, au tir
aux pigeons :-)...

Par contre il y a beaucoup de déchet dû aux expressions du visage...

NB: un autre photographe était présent ce soir là, avec un bridge
Nikon. Il a mitraillé plus que moi. Je lui ai donné mon e-mail en
proposant de partager, s'il me montre ce qu'il à fait on pourra comparer.

jdd
--
http://www.dodin.net
Le wiki des forums son-image français:
http://new.dodin.org/frsv/
http://valerie.dodin.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme