pistes cyclables obligatoires ?

Le
peeky
Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré.

Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.

Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?
ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une deuxième
fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant poli, bien
sûr)? Et d'accord troisième question: je refuse, et me fais
embarquer. Quel recours?
Merci.


--
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 17
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gg
Le #16712501
a écrit :
Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré.

Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.



Tout dépend de la signalisation. Panneau bleu rond avec un petit vélo
dedans, piste cyclable obligatoire, panneau bleu carré, piste cyclable
recommandée.

Gérald
micol
Le #16712541
On Wed, 3 Sep 2008 23:38:35 +0200, ()
wrote:

Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré.

Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.

Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?
ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une deuxième
fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant poli, bien
sûr)? Et d'accord ... troisième question: je refuse, et me fais
embarquer. Quel recours?
Merci.




Tu as le droit de rouler sur la chaussée ... jusqu'à ce que la police
te dise de faire autrement.

Mais s'ils te prennent tous les jours sur la chaussée au même endroit
ils ne sont pas en droit de te verbaliser si tu obéis chaque fois à
leur demande de retourner sur la piste.
Eric
Le #16712641
micol wrote:
On Wed, 3 Sep 2008 23:38:35 +0200, ()
wrote:

Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs
lumineux et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a
ordonné de rouler sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré.

Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.

Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?
ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une
deuxième fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant
poli, bien sûr)? Et d'accord ... troisième question: je refuse, et
me fais embarquer. Quel recours?
Merci.




Tu as le droit de rouler sur la chaussée ... jusqu'à ce que la police
te dise de faire autrement.

Mais s'ils te prennent tous les jours sur la chaussée au même endroit
ils ne sont pas en droit de te verbaliser si tu obéis chaque fois à
leur demande de retourner sur la piste.



ils ne peuvent pas te cloquer un refus d'obtemperer, s ils te prennent
plusieurs fois ?
on sait bien, un flic te dis de passer au rouge, tu dois passer.

ricco
AlainD
Le #16712981
1imptjh.19v4p6zr191a8N%
Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré.

Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.

Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?



L'ordre du flic est prioritaire sur le code de la route, sauf abus.

ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une deuxième
fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant poli, bien
sûr)?



Bien sur que vous avez le droit de refuser, mais faut en assumer les
conséquences.

Et d'accord ... troisième question: je refuse, et me fais
embarquer. Quel recours?



Si vous vous faites embarquer pour refus d'obtempérer je ne sais pas ce
qu'il y a comme recours, réfléchir avant d'agir la prochaine fois?

Sinon j'ai une question quand même. Quel peut être l'intérêt de ne pas
rouler sur une piste cyclable, mis à part pour fair c***r le monde? Je suis
sur que s'il n'y avait pas de piste cyclable vous seriez ici entrain de
poser des questions sur l'obligation de mettre une piste cyclable, non?
djeel
Le #16713111
a écrit :

L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, ...



piste ou bande cyclable ?

--
Djeel
koumac
Le #16713531
"Gg" 48bf691c$0$1044$
a écrit :
Je ressaie ..
L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
chaussée.

Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
sur la piste cyclable.

J'ai obtempéré. Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on
m'a dit que
non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.



Tout dépend de la signalisation. Panneau bleu rond avec un petit vélo
dedans, piste cyclable obligatoire, panneau bleu carré, piste cyclable
recommandée.


N'ayant pas le permis de conduire , je n'ai pas appris la signification de
ces panneaux , qu'est que je risque a ne pas les respecter . A part me faire
écraser .
perle_d-eau
Le #16713741
In article "AlainD"
1imptjh.19v4p6zr191a8N%
> Je ressaie ..
> L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
> pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
> moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
> chaussée.
>
> Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
> et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
> sur la piste cyclable.
>
> J'ai obtempéré.
>
> Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
> non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.
>
> Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
> main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?

L'ordre du flic est prioritaire sur le code de la route, sauf abus.



Ah bon?

Bienvenu en France, où l'hystérie sécuritaire a bel et bien élevé le
policier au niveau du demi-dieu...

> ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une deuxième
> fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant poli, bien
> sûr)?

Bien sur que vous avez le droit de refuser, mais faut en assumer les
conséquences.



Ma question - au cas où cela vous aurait échappé - portait sur la loi.
Vu votre réponse, je me demande à quoi sert l'Assemblée nationale, le
Sénat et les politiques, si l'on a les policiers pour décider de la
loi....

> Et d'accord ... troisième question: je refuse, et me fais
> embarquer. Quel recours?

Si vous vous faites embarquer pour refus d'obtempérer je ne sais pas ce
qu'il y a comme recours, réfléchir avant d'agir la prochaine fois?



Vous n'avez peut-être pas lu mon post, mais j'ai "réfléchi" suffisament
pour obéir.

Sinon j'ai une question quand même. Quel peut être l'intérêt de ne pas
rouler sur une piste cyclable, mis à part pour fair c***r le monde?



C'est maintenant à moi de vous dire de réfléchir un petit peu. La piste
dont je parlais est "implantée" dans le trottoir, et n'a que deux bandes
blanches pour la séparer de celui-ci. On pourrait dire qu'elle "fait
partie" même du trottoir. Du coup, on a les piétons, on a les voitures
qui sont garées sur la piste, les fourgonnettes dont le chauffeur ouvre
brutalement la portière .. et les touristes qui roulent en vélib.

Je suis
sur que s'il n'y avait pas de piste cyclable vous seriez ici entrain de
poser des questions sur l'obligation de mettre une piste cyclable, non?



Vous êtes surtout sûr de vous tromper. Les pistes cyclables sont, du
point de vue "statistique", plus "accidentogènes" (désolé, je me
souviens plus du mot..) que la chaussée, pour les raisons que je cite
ci-dessus, mais aussi en raison des voitures qui tournent à droite aux
intersections et qui percutent les vélos, soit parce que le chauffeur ne
les a pas vus, soit parce que ce dernier s'en bat les couilles.

Je ne roule pas en vélib, et je ne roule pas non plus à 5 km/h. Sur la
piste, je gêne tout le monde, et tout le monde me gêne... et je suis
obligé de rouler au pas. Sur la chaussée, tout en respectant le code de
la route (priorité à droite, feux tricolores etc...), j'avance
d'habitude aussi vite que les voitures, parfois plus vite.

Résumons.. je ne cherche à faire chier personne. J'obéis à la loi (je
fais partie de la minorité - hélas! - des cyclistes qui ne grillent
jamais les feux rouges), je respecte tout le monde, et lors de cet
échange, tout le monde est resté poli et courtois. Je n'ai pas de mot à
dire là-dessus, le policier n'était pas méchant, je lui ai demandé si
j'étais obligé de me mettre sur la piste, il a dit oui. Je ne me suis
pas mis à l'engueuler, j'ai dit OK monsieur je ne savais pas, je m'y
mets, bonne journée. Je trouve bizarre que vous me disiez que le
policier a quand même le "pouvoir" d'obliger une personne à faire
quelque chose que la loi ne l'oblige pas à faire... d'autant plus que
la Préfecture de Police m'a dit le contraire....

Bref, la prochaine fois je demanderai - poliment - au policier de bie
vouloir vérifier.
perle_d-eau
Le #16713731
In article djeel
a écrit :

> L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
> pistes cyclables, ...

piste ou bande cyclable ?



Euh ...bande, je pense. Voir ma réponse d'il y a quelques minutes. J'y
retournerai aujourd'hui pour vérifier ..
Steph
Le #16713721
AlainD a écrit :
Sinon j'ai une question quand même. Quel peut être l'intérêt de ne pas
rouler sur une piste cyclable, mis à part pour fair c***r le monde? Je suis
sur que s'il n'y avait pas de piste cyclable vous seriez ici entrain de
poser des questions sur l'obligation de mettre une piste cyclable, non ?On



On voit que tu ne pratiques pas les pistes cyclables ...
Dans mon coin c'est *très* dangereux.

A l'heure de partir au boulot, tous les automobilistes sortent de leurs
propriétés en marche arrière en s'arrêtant juste au niveau de la
chaussées mais sur la piste cyclable.
On ne peux d'ailleurs pas forcement blamer ces automibilistes car la
visibilité pour sortir de chez eux est faible, et ils ne voient qu'une
fois que le conducteur est au niveau des murs de leurs propriétés, mais
l'arrière de la voiture dépasse déja de 1m50 sur le piste.

J'ai failli etre percutté plusieurs fois ... maintenant je roule sur la
chaussée dans les zones résidentielles.
perle_d-eau
Le #16713711
In article wrote:

On Wed, 3 Sep 2008 23:38:35 +0200, ()
wrote:

>Je ressaie ..
>L'autre jour je roulais en véo, bd Magenta à Paris. J'étais sur les
>pistes cyclables, mais il y avait des piétons, des véos qui roulaient
>moins vite, et des poussettes, alors du coup je me mets sur la
>chaussée.
>
>Une voiture de police qui était derrière a mis ses avertisseurs lumineux
>et sonores, les agents m'ont dit de m'arrêter, et m'a ordonné de rouler
>sur la piste cyclable.
>
>J'ai obtempéré.
>
>Mais rentré chez moi, j'ai appelé la Préfecture et là on m'a dit que
>non, j'avais le droit de rouler sur la chaussée si je voulais.
>
>Deux questions: i) la main droite ne sait pas toujours ce que fait la
>main gauche en France, alors .. qui a raison, les flics, ou la Préf?
>ii) dans l'état policier qu'est la France, si cela m'arrive une deuxième
>fois, puis-je refuser d'obéir au policier (tout en restant poli, bien
>sûr)? Et d'accord ... troisième question: je refuse, et me fais
>embarquer. Quel recours?
>Merci.
>
>
Tu as le droit de rouler sur la chaussée ... jusqu'à ce que la police
te dise de faire autrement.

Mais s'ils te prennent tous les jours sur la chaussée au même endroit
ils ne sont pas en droit de te verbaliser si tu obéis chaque fois à
leur demande de retourner sur la piste.



Me "verbaliser" pour quoi ? D'après la Préfecture, j'ai le droit de
rouler sur la chaussée. Comment un policier peut-il verbaliser qui que
ce soit, pour avoir fait une chose que la loi l'autorise à faire?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme