placement psychiatrique

Le
Nicolas Krebs
Bonjour,

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que la liberté
d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe, que les écoles et
universités y sont controlées par les jésuites/juifs/islamistes (choisissez
le terme que vous préférez) qui y obligent les étudiants à apprendre
l'arabe/le latin/l'hébreu (idem) pourrait être sujette à un placement
d'office en service psychiatrique hospitalier selon la législation
française, et que de dit celle-ci à propos de cela (en particulier quelles
conditions sont nécessaires) ?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

--
« a repetition of the racist Nazi rhetoric against the Jews »
« the false nightmarish image of a France dominated by Jews »
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Elie Arié
Le #19545181
Nicolas Krebs a écrit :
Bonjour,

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que la liberté
d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe, que les écoles et
universités y sont controlées par les jésuites/juifs/islamistes (choisissez
le terme que vous préférez) qui y obligent les étudiants à apprendre
l'arabe/le latin/l'hébreu (idem) pourrait être sujette à un placement
d'office en service psychiatrique hospitalier selon la législation
française, et que de dit celle-ci à propos de cela (en particulier quelles
conditions sont nécessaires) ?



Aucun propos n'est, en soi, un signe d'une maladie psychiatrique; il
peut être consciemment tenu dans un but très rationnel.

D'autre part, s'il fallait placer d'office tous les gens qui croient aux
différentes "théories du complot"...
ricazerty
Le #19552331
"Elie Arié"/"Ricazerty"

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que
la liberté d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe,
que les écoles et universités y sont controlées par les
jésuites/juifs/islamistes (choisissez le terme que vous
préférez) qui y obligent les étudiants à apprendre
l'arabe/le latin/l'hébreu (idem) pourrait être sujette à un
placement d'office en service psychiatrique hospitalier
selon la législation française, et que de dit celle-ci à
propos de cela (en particulier quelles conditions sont
nécessaires) ?





Aucun propos n'est, en soi, un signe d'une maladie
psychiatrique; il peut être consciemment tenu dans un but
très rationnel.

D'autre part, s'il fallait placer d'office tous les gens qui
croient aux différentes "théories du complot"...



En particulier ceux qui croient au complot de ceux qui
émettent certaines de ces théories...

Par exemple, que penser de ceux qui sont persuadés que
l'empennage haut de 9 mètres d'un avion de ligne puisse
s'inviter par la force dans un rez-de-chaussée et y
disparaitre sans même en altérer, ou si peu, le plafond ?...
Christophe Dang Ngoc Chan
Le #19555391
Nicolas Krebs a écrit :
Bonjour,

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que [...]




"C'est à la fois une mesure de privation de liberté, qui peut être prise
pour des raisons d'ordre public, et une mesure d'obligation de soins,
les concernés pouvant dénier leur état pathologique."

Si cela peut constituer un trouble de l'ordre public (incitation à la
haine raciale), on aura du mal à trouver un médecin et un préfet ou
maire pour signer les papiers. On aura plus de facilité à trouver un
procureur pour gérer l'affaire.

--
Christophe Dang Ngoc Chan
secouriste bénévole, moniteur

_ _ vocatus
Le #19556641
"Nicolas Krebs" news: h0rq53$j72$
Bonjour,

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que la liberté
d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe, que les écoles et
universités y sont controlées par les jésuites/juifs/islamistes
(choisissez
le terme que vous préférez) qui y obligent les étudiants à apprendre
l'arabe/le latin/l'hébreu (idem) pourrait être sujette à un placement
d'office en service psychiatrique hospitalier selon la législation
française,



Coutumes de parpaillots tout cela
S'y ennuient-ils tant qu'il faille y inviter le reste de la population
pour délit d'opinion ?

.
Tsé
Le #19563151
Nicolas Krebs a écrit :
Bonjour,

Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que la liberté
d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe, que les écoles et
universités y sont controlées par les jésuites/juifs/islamistes (choisissez
le terme que vous préférez) qui y obligent les étudiants à apprendre
l'arabe/le latin/l'hébreu (idem) pourrait être sujette à un placement
d'office en service psychiatrique hospitalier selon la législation
française, et que de dit celle-ci à propos de cela (en particulier quelles
conditions sont nécessaires) ?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.



Bonjour,

A quel titre êtes-vous concerné par le comportement de cette personne?
Etes-vous de sa famille, ou tuteur, ou proche? Ou s'agit-il simplement
d'un tiers dont les propos vous dérangent? Auquel cas vous devrier
travailler avec un psychothérapeute afin de comprendre pourquoi les
propos en question vous perturbent au point de vouloir "annuler l'autre"
par un placement d'office

Quant à la première affirmation (la liberté d'expression est en train de
disparaitre en Europe), je considère ce propos comme lucide et vous
range dans la catégorie des insconscients
Nicolas Krebs
Le #19609411
Tsé écrivit dans l'article news:4a34ce45$0$17080$

Nicolas Krebs a écrit :



> Pourriez vous m'indiquer si une personne affirmant que la liberté
> d'exrpression et d'opinion a disparu en Europe,



Quant à la première affirmation (la liberté d'expression est en train de
disparaitre en Europe),



Relisez.
--
« a repetition of the racist Nazi rhetoric against the Jews »
« the false nightmarish image of a France dominated by Jews »
Publicité
Poster une réponse
Anonyme