POI (France) : De la « Charte du Travail de Vichy » à l’UE....

Le
wen.kroy
POI (France) : De la « Charte du Travail de Vichy » à l’UE
À lire dans l’Èdito d’Informations Ouvrières (hebdo du
POI -France-) n° 3 du 03/07 au 10/07/2008, pour
information :
*********************************************************************
ET TOUT ÇA, ÇA FAIT

VOTE « NON » en Irlande, révolte des marins-pêcheurs,
des viticulteurs… Et maintenant : le « NON » polonais.
La présidence française de l'UE (Union Européenne)
ne pouvait commencer plus mal. Sarkozy l'a lui-même
admis à la télévision. Quel remède prescrit-il ? Il invite les
Français à serrer les rangs autour d'une Europe qui « les
protége dans leur vie quotidienne ».

Aussitôt, François Hollande répond à l'appel. Il excuse
Sarkozy, « pris de court par l'ensemble de ces
dérèglements » (1). Et se propose de l'aider à « donner
un contenu à la présidence française». Pour cela,
une urgence : « Renforcer le dialogue social entre
organisations syndicales et professionnelles à
l'échelle de l'Europe. »

Bref, Hollande recommande d'étendre à toute l'Europe
la « position commune » MEDEF-CGT-CFDT qu'il
soutient en France. « Position commune » dont Laurence
Parisot s'est faite à nouveau l'avocate dimanche :

« Ce que nous avons fait avec (…) la CGT et la CFDT,
c'était extraordinaire. Elles avaient accepté de considérer
qu'enfin la durée du travail n'était plus un tabou. Elles
avaient accepté de dire : c'est quelque chose que l'on va
pouvoir négocier par entreprise en négociant librement
les contingents d'heures supplémentaires. C'est-à-dire que
les organisations syndicales étaient en train de donner
un signal extrêmement fort pour, progressivement, par
branche, par accord de branche, par accord d'entreprise,
se défaire des 35 heures » (2).

Des organisations syndicales s'intégrant aux exigences
de l'Europe et des patrons… Et cela au point de démanteler
elles-mêmes les garanties collectives nationales en matière
de temps de travail… Les patrons en avaient rêvé…
La « position commune » l'a fait !
On comprend l'enthousiasme de la chef du MEDEF.

Sous des formes variables, Sarkozy, Parisot ou Hollande
ne voient qu'une issue à la crise de l'UE (Union Européenne) :
La fuite en avant vers le corporatisme intégrant les
organisations ouvrières.

C'est la démocratie qui est menacée (car il n'y a pas de
démocratie sans organisations syndicales
indépendantes).

Récemment, un responsable de l'UMP se plaignait
que l'Union européenne aujourd'hui ne suscite pas
un engouement comparable à celui de 1940. Rappelons
qu'en 1940, Maurice Chevalier chantait :

« Le colonel était de l'Action française / Le commandant
était un modéré / Le capitaine était pour le diocèse / Et le
lieutenant boulottait du curé / Le juteux était un fervent
extrémiste / Le sergent, un socialiste convaincu (…) /
Et tout ça, ça fait d'excellents Français/ D'excellents
soldats, qui marchent au pas. »

Au même moment, le régime de Vichy concoctait la
Charte du travail. Et aujourd'hui ?

D'excellents soldats qui marcheraient au pas… de l’UE
(Union Européenne) ? La classe ouvrière ne l'entend pas
ainsi.

Les militants Syndicaux (membres ou non d'organisations
signataires de la « position commune ») ne l'entendent pas
ainsi. Pas plus que les viticulteurs, les marins-pêcheurs, les
fonctionnaires, les jeunes. Tous savent que leurs intérêts
particuliers les opposent en tous points à l’UE (Union
Européenne) et à la classe capitaliste.

Pour qui se situe sur le terrain de l'indépendance de classe
et de la démocratie, la sortie de crise passe par la « sortie »
tout court : la sortie de l'Union européenne et du « traité de
Lisbonne ».

Èdito par Daniel Gluckstein.

(1) Le Monde, 1er juillet 2008.
(2) Au Grand jury RTL/LCI/Le Figaro.
************************************************
On trouvera toutes les informations concernant le POI
sur son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en
écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l’EITP (Entente Internationale des
Travailleurs et des Peuples) et de l’Alliance Européenne
des Travailleurs (AET).
Site de l’EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s’abonner à « Informations Ouvrières » en écrivant à :
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement d’été : 10 numéros pour 10 euros.
S’adresser à
« Informations Ouvrières »,
Service des abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.
Chèques à l’ordre du journal.
E-Mail du journal du POI:
informations-ouvrieres@fr.oleane.com
****************************************************
« Stop à la dictature de l’UE ! »
Stop à la marche au néo-pétainisme !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :
wen.kroy@wanadoo.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Broc_Ex_Co
Le #16078301
"wen.kroy" 486bd8ec$0$874$
Rappelons > qu'en 1940, Maurice Chevalier chantait :

« Le colonel était de l'Action française / Le commandant
était un modéré / Le capitaine était pour le diocèse / Et le
lieutenant boulottait du curé / Le juteux était un fervent
extrémiste / Le sergent, un socialiste convaincu (…) /
Et tout ça, ça fait d'excellents Français/ D'excellents
soldats, qui marchent au pas. »

Au même moment, le régime de Vichy concoctait la
Charte du travail. Et aujourd'hui ?



Merci de ne pas étaler votre méconnaissance de l'histoire:
La chanson de Maurice Chevalier glorifiait l'unité française face à
l'Allemagne nazie, elle est de 1939 durant la "drôle de guerre". Elle n'a
donc rien à voir avec le régime de Vichy!

J'en profite pour dénoncer une énormité que vous aviez proférée dans une
autre intervention, en soulignant que l'homme du Néanderthal aurait été
supprimé à la naissance de l'agriculture.
Les dernière traces de Néanderthaliens date de -28000 avant le Présent, au
Portugal. Les premières traces connues d'agriculture, au Moyen-Orient, ont
été trouvées vers -8.000 avant le Présent. Vous avez donc commis une erreur
d'appréciation de près de vingt millénaires ......
easy
Le #16078241
> Les dernière traces de Néanderthaliens date de -28000 avant le Présent, au
Portugal. Les premières traces connues d'agriculture, au Moyen-Orient,
ont été trouvées vers -8.000 avant le Présent. Vous avez donc commis une
erreur d'appréciation de près de vingt millénaires ......



C'est vrai, mais pas en Science Marxiste.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme