POI (France) et EITP : « INDÉPENDANT ? De QUI ? »...

Le
wen.kroy
POI (France) et EITP : « INDÉPENDANT ? De QUI ? » :
Le POI (Parti Ouvrier Indépendant) -France- s’est constitué les
14 et 15 juin 2008.
Une question est souvent posée sur la question de l’« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond
(cf. « Informations Ouvrières » tribune libre de la lutte de classe N° 1,
devenu le journal du POI -France-) à cette question.
Pour informations, aristoloches mal désherbées (SVP) s’abstenir :
*****************************************************************
Indépendant ? De qui ?
Question posée sur le nom de notre parti : indépendant ?
De qui ?
Nous répondons :
Indépendant de la classe capitaliste.
Et donc de toutes les institutions à son service.
Indépendant de l’État.
Indépendant du gouvernement.
Indépendant de l’UE (Union Européenne)…
Indépendant des syndicats (et vice versa).
Indépendant des ONG [ces « dames patronnesses de notre époque
Pourrissante », note de wen].
L'indépendance de classe est la question clé pour toute organisation qui
prétend représenter les ouvriers.
Cela vaut pour l'organisation politique comme pour l'organisation syndicale.
La « position commune » CGT-CFDT-MEDEF-CGPME suscite un débat
de fond qui touche à cette question.
Dans « Le Journal du Dimanche », le secrétaire général de la CGT, Bernard
Thibault, déclare :

« Je ne regrette ni la forme de notre engagement ni la position à laquelle
nous sommes parvenus. À la conférence sociale du 19 décembre, convoquée
par Nicolas Sarkozy pour une réforme de la représentativité syndicale et
sur le temps de travail, syndicats et patronat ont dit qu'il n'y avait pas de
raison de mélanger ces 2 sujets. Malgré cela, François Fillon nous a ensuite
ressaisis sur les 2 thèmes. Nous avons négocié de nouvelles règles de la
représentativité syndicale (…). Nous nous sommes, aussi, mis d'accord pour
qu'à titre expérimental (…) des accords d'entreprise puissent déroger aux
contingents d'heures fixés par les branches. Or aujourd’hui, le Premier
ministre di t que nous avons éludé le sujet. »

Bernard Thibault préconise donc la signature d'accords d'entreprise
dérogatoires aux accords de branches.
Non, il n'a pas « éludé le sujet », proteste-t-il !
Il faut lui en donner acte.
Désormais, les patrons pourront, « entreprise par entreprise », imposer
leurs horaires de travail !
Reconnaissant, le MEDEF affiche son soutien à Chérèque et Thibault…
lequel s'en félicite :
« Même le MEDEF tire le signal d'alarme. »
Le journaliste l'interroge :
« Au point de se joindre à vous mardi pour protester ? »
Réponse de Thibault :
« Nous n'allons pas demander l'impossible à Laurence Parisot. ».

Donc, si Laurence Parisot avait jugé « possible » de manifester le 17 juin,
elle aurait été la bienvenue ?

Comment comprendre ?
Les travailleurs se syndiquent-ils pour défendre leurs intérêts particuliers
ou des « positions communes » avec patrons et gouvernement ?
Poser la question, c'est y répondre.
La Charte d'Amiens de 1906 définissait les statuts de la CGT comme :
« la reconnaissance de la lutte de classe qui oppose (…) les travailleurs
en révolte contre toutes les formes d'exploitation et d'oppression (…)
mises en oeuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière ».

Formule qui conserve, à notre avis, toute son actualité.
On en revient à l'Union européenne. C'est elle qui, en application de
l'article 137 du traité de Maastricht-Nice, vient de porter à 60 heures
la durée hebdomadaire de travail qui peut être imposée… par
dérogation, justement !

Alors faut-il, avec l'article 17 de la « position commune », ouvrir la
voie à cette infâme possibilité ?
Ou bien faut-il suivre l'électorat ouvrier et populaire, et les syndicats
d'Irlande ?
En disant « NON » au traité de Lisbonne (qui reprend l'intégralité de
l'article 137), ils ont remis les pendules à l'heure.

L'indépendance de classe des organisations commence par l'indépendance
vis-à-vis de l'UE (Union Européenne).
****************************************************************
N’en déplaise à ceux qui, comme Besancenot, sont les chefs de file de la
participation/collaboration avec le Capitalisme « pour un capitalisme encadré »
et avec l’UE (Union Européenne), qui est la forme prise par l’impérialisme
c'est à dire « la réaction sur toute la ligne ».
N’en déplaise à tous ceux qui vivent avec « l’horizon indépassable de ce
Système d’Exploitation de l'Homme par l'Homme dont le seul avenir possible
est toujours plus de barbarie et de centaines de millions de morts » : Par la
guerre, la contre révolution, la malnutrition, la privatisation de la Santé,
les assassinats politiques, la légalisation de la torture, les mensonges
d’État, la falsification érigée en principe, le prétendu « droit d’ingérence »
la fabrication de fausses preuves, la provocation (exemple le 11 septembre
2001), le racisme, l’anticommunisme, la destruction de la démocratie
et des droits souverains des peuples etc.
--
On trouvera toutes les informations concernant le POI sur
son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en
écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l’EITP (Entente Internationale des
Travailleurs et des Peuples) et de l’Alliance Européenne
des Travailleurs (AET).
Site de l’EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s’abonner à «Informations Ouvrières» en écrivant à :
« Informations Ouvrières » ;
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement d’été : 10 numéros pour 10 euros.
S’adresser à
« Informations Ouvrières »,
Service des abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.
Libellez vos chèques à l’ordre du journal.
Site de « Informations Ouvrières » :
http://perso.orange.fr/pt.bagnolet/cariboost1/crbst_0.html
*************************************************************
« Stop à la dictature de l’UE ! »
Reconquête de la démocratie !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :
wen.kroy@wanadoo.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
www.juristprudence.c.la
Le #16460321

Une question est souvent posée sur la question de l’« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond




Le Poème n'est que la continuation du Mythe par d'autres moyens.
wen.kroy
Le #16460401
"www.juristprudence.c.la" 4893b1de$0$17514$

Une question est souvent posée sur la question de l’« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond




Le Poème n'est que la continuation du Mythe par d'autres moyens.



Monsieur www.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.
Salutations :

yronel
Le #16464201
Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vo us
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.
www.juristprudence.c.la
Le #16464281
On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,



Madame wen.kroy,
votre message de 5:16 ne s'affiche pas
je le découvre par la réponse d'un autre intervenant

Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.



je songerais, peut-être, à vous être agréable, lorsque vous cesserez votre
répétitif verbiage "politicard" dans un groupe à vocation juridique
wen.kroy
Le #16471921
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?

Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.
Ahmed Ouahi, Architect
Le #16475211
http://culture.france2.fr/livres/actu/45398161-fr.php

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48964313$0$864$
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les
petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?


Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.


Ahmed Ouahi, Architect
Le #16475191
De toutes manières, le pouvoir absolu a toujours été le plus dangereux
mécanisme de la politique, quelque soit la nomination, qu'on puisse lui
attribuer, comme par exemple, Communisme, Socialisme, ce qui est, par
ailleurs la même chose, quoi qu'on essai de différencier, plus ou moins, la
nomination de ce dernier, tant Social... Quelque chose, ou quoi que ce
soit...

Néanmoins, ce qui ne change rien à la poursuite effrénée du pouvoir absolu,
qui n'est que pour détruire le plus absolu de l'économie proprement dite, et
qui n'est, que l'économie humaine...

D'autant plus, qui ne puisse qu'amplifier l'économie et sans laquelle
l'économie ne puisse exister, que dans les fonds, selon ce pouvoir absolu,
d'où ces fonds qui ne puissent que se forger et forger plus de fonds, pour
plus de profond, ne serait-ce, que pour s'y instaurer et s'y approfondir
dans les profondeurs de ces fonds qui ne puissent servir à rien, que se
détruire au plus profond, pour se faire un fond, qui n'est que sans fond...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect" viestissä:g770a8$24q$

http://culture.france2.fr/livres/actu/45398161-fr.php

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48964313$0$864$
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les
petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?


Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.






wen.kroy
Le #16668811
Monsieur "Ahmed Ouahi, Architect"
Ce que vous écrivez (sans aucune preuve) indique
seulement que vous avez choisi le camp des exploiteurs
capitalistes et de plus que vous ne voyez pas que si le
système bourgeois fut progressiste (au regard de la
monarchie) au 19° siècle, il est contraint car il est en
perpétuelle banqueroute, aujourd'hui, de détruire y compris
ses propres intérêts : Mais surtout les nations, les républiques,
les peuples, les êtres humains ... car seule la guerre permet
au système (capitaliste) de se survivre... Jusqu'à ce que les
peuples (n'en pouvant plus) s'organisent pour le détruire
TOTALEMENT (ainsi que les bureaucrates qui le servent) !
J'ajoute que je constate que vous ne répondez pas
à mon texte initial mais que vous épanchez un flot
de calomnie contre la seule forme démocratique qui
peut sauver la civilisation humaine de la destruction :
LA DICTATURE INTERNATIONALE DES CONSEILS
de TRAVAILLEURS dans une fraternité d'intérêts.
OUI : J'affirme que la DICTATURE du PROLETATARIAT
est la seule forme DÉMOCRATIQUE qui permettra
une société sans CLASSE, sans GUERRE ... en effet
(le Socialisme) est un système (qui ne peut exister
qu'internationalement) forgera un monde ou personne
n'aura à exploiter ou opprimer autrui.
Je vous renvoie au Manifeste de MARX, aux thèses
communistes de la 3° internationale durant ses 4
premiers congrès mondiaux et (bien sûr) au programme
de la 4° Internationale (fondée en 1938).
C'est sur ces bases en effet que le POI et l'EITP se
sont constitués et qu'ils se développent maintenant
dans tous les pays des 5 continents.
Jugez nous sur pièce, sur ce que nous faisons et cessez
de remâcher ce vieux refrain contre-révolutionnaire qui
ne prouve qu'une chose c'est que vous avez vraiment la
trouille du "Pouvoir au Peuple".
Je serais bien curieux de connaitre vos raisons (non pas
idéologiques, mais matérialistes) !
Vous êtes payé par l'impérialisme ?
C'est votre ignorance ?
C'est un amalgame entre la DICTATURE sur le PROLETARIAT
de STALINE d'avec la DICTATURE DU PROLETARIAT ?
C'est un mépris vis à vis des masses ?
C'est votre appartenance à la classe bourgeoise
ou à la racaille petite bourgeoise qui croit pouvoir
obtenir un strapontin de la part des bourgois ?
Merci de m'expliquer (si c'est possible) :

PS : Pour la compréhension de tous, j'ai recopié
en fin de "post" mon texte d'origine concernant le POI
et l'EITP selon le titre...


"Ahmed Ouahi, Architect"

De toutes manières, le pouvoir absolu a toujours été le plus dangereux mécanisme de la politique, quelque soit la
nomination, qu'on puisse lui attribuer, comme par exemple, Communisme, Socialisme, ce qui est, par ailleurs la même
chose, quoi qu'on essai de différencier, plus ou moins, la nomination de ce dernier, tant Social... Quelque chose, ou
quoi que ce soit...

Néanmoins, ce qui ne change rien à la poursuite effrénée du pouvoir absolu, qui n'est que pour détruire le plus absolu
de l'économie proprement dite, et qui n'est, que l'économie humaine...

D'autant plus, qui ne puisse qu'amplifier l'économie et sans laquelle l'économie ne puisse exister, que dans les
fonds, selon ce pouvoir absolu, d'où ces fonds qui ne puissent que se forger et forger plus de fonds, pour plus de
profond, ne serait-ce, que pour s'y instaurer et s'y approfondir dans les profondeurs de ces fonds qui ne puissent
servir à rien, que se détruire au plus profond, pour se faire un fond, qui n'est que sans fond...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect"

http://culture.france2.fr/livres/actu/45398161-fr.php

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy"
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?


Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.







TEXTE d'ORIGINE :
"POI (France) et EITP : « INDÉPENDANT ? De QUI ? » ":
Le POI (Parti Ouvrier Indépendant) -France- s’est constitué les
14 et 15 juin 2008.
Une question est souvent posée sur la question de l’« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond
(cf. « Informations Ouvrières » tribune libre de la lutte de classe N° 1,
devenu le journal du POI -France-) à cette question.
Pour informations, aristoloches mal désherbées (SVP) s’abstenir :
*****************************************************************
Indépendant ? De qui ?
Question posée sur le nom de notre parti : indépendant ?
De qui ?
Nous répondons :
Indépendant de la classe capitaliste.
Et donc de toutes les institutions à son service.
Indépendant de l’État.
Indépendant du gouvernement.
Indépendant de l’UE (Union Européenne)…
Indépendant des syndicats (et vice versa).
Indépendant des ONG [ces « dames patronnesses de notre époque
Pourrissante », note de wen].
L'indépendance de classe est la question clé pour toute organisation qui
prétend représenter les ouvriers.
Cela vaut pour l'organisation politique comme pour l'organisation syndicale.
La « position commune » CGT-CFDT-MEDEF-CGPME suscite un débat
de fond qui touche à cette question.
Dans « Le Journal du Dimanche », le secrétaire général de la CGT, Bernard
Thibault, déclare :

« Je ne regrette ni la forme de notre engagement ni la position à laquelle
nous sommes parvenus. À la conférence sociale du 19 décembre, convoquée
par Nicolas Sarkozy pour une réforme de la représentativité syndicale et
sur le temps de travail, syndicats et patronat ont dit qu'il n'y avait pas de
raison de mélanger ces 2 sujets. Malgré cela, François Fillon nous a ensuite
ressaisis sur les 2 thèmes. Nous avons négocié de nouvelles règles de la
représentativité syndicale (…). Nous nous sommes, aussi, mis d'accord pour
qu'à titre expérimental (…) des accords d'entreprise puissent déroger aux
contingents d'heures fixés par les branches. Or aujourd’hui, le Premier
ministre di t que nous avons éludé le sujet. »

Bernard Thibault préconise donc la signature d'accords d'entreprise
dérogatoires aux accords de branches.
Non, il n'a pas « éludé le sujet », proteste-t-il !
Il faut lui en donner acte.
Désormais, les patrons pourront, « entreprise par entreprise », imposer
leurs horaires de travail !
Reconnaissant, le MEDEF affiche son soutien à Chérèque et Thibault…
lequel s'en félicite :
« Même le MEDEF tire le signal d'alarme. »
Le journaliste l'interroge :
« Au point de se joindre à vous mardi pour protester ? »
Réponse de Thibault :
« Nous n'allons pas demander l'impossible à Laurence Parisot. ».

Donc, si Laurence Parisot avait jugé « possible » de manifester le 17 juin,
elle aurait été la bienvenue ?

Comment comprendre ?
Les travailleurs se syndiquent-ils pour défendre leurs intérêts particuliers
ou des « positions communes » avec patrons et gouvernement ?
Poser la question, c'est y répondre.
La Charte d'Amiens de 1906 définissait les statuts de la CGT comme :
« la reconnaissance de la lutte de classe qui oppose (…) les travailleurs
en révolte contre toutes les formes d'exploitation et d'oppression (…)
mises en oeuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière ».

Formule qui conserve, à notre avis, toute son actualité.
On en revient à l'Union européenne. C'est elle qui, en application de
l'article 137 du traité de Maastricht-Nice, vient de porter à 60 heures
la durée hebdomadaire de travail qui peut être imposée… par
dérogation, justement !

Alors faut-il, avec l'article 17 de la « position commune », ouvrir la
voie à cette infâme possibilité ?
Ou bien faut-il suivre l'électorat ouvrier et populaire, et les syndicats
d'Irlande ?
En disant « NON » au traité de Lisbonne (qui reprend l'intégralité de
l'article 137), ils ont remis les pendules à l'heure.

L'indépendance de classe des organisations commence par l'indépendance
vis-à-vis de l'UE (Union Européenne).
****************************************************************
N’en déplaise à ceux qui, comme Besancenot, sont les chefs de file de la
participation/collaboration avec le Capitalisme « pour un capitalisme encadré »
et avec l’UE (Union Européenne), qui est la forme prise par l’impérialisme
c'est à dire « la réaction sur toute la ligne ».
N’en déplaise à tous ceux qui vivent avec « l’horizon indépassable de ce
Système d’Exploitation de l'Homme par l'Homme dont le seul avenir possible
est toujours plus de barbarie et de centaines de millions de morts » : Par la
guerre, la contre révolution, la malnutrition, la privatisation de la Santé,
les assassinats politiques, la légalisation de la torture, les mensonges
d’État, la falsification érigée en principe, le prétendu « droit d’ingérence »
la fabrication de fausses preuves, la provocation (exemple le 11 septembre
2001), le racisme, l’anticommunisme, la destruction de la démocratie
et des droits souverains des peuples... etc.
--------------------------------------------------------------------------------------
On trouvera toutes les informations concernant le POI sur
son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en
écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l’EITP (Entente Internationale des
Travailleurs et des Peuples) et de l’Alliance Européenne
des Travailleurs (AET).
Site de l’EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s’abonner à «Informations Ouvrières» en écrivant à :
« Informations Ouvrières » ;
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement d’été : 10 numéros pour 10 euros.
S’adresser à
« Informations Ouvrières »,
Service des abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.
Libellez vos chèques à l’ordre du journal.
Site de « Informations Ouvrières » :
http://perso.orange.fr/pt.bagnolet/cariboost1/crbst_0.html
*************************************************************
« Stop à la dictature de l’UE ! »
Reconquête de la démocratie !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :

Ahmed Ouahi, Architect
Le #16671831
Quelque soit x, tout ce que je puisse dire, en premier lieu, c'est que tu
sembles en être rangé, pour ne pas dire rongé, rien, que par une idéologie,
à quoi tu ne comprennes rien, et qui n'a jamais marché, que sous la force,
en tenant comme point d'appui un état policier, pour terroriser justement
cette soi-disante population, de manière, à ce que cette population ne
bouge, que comme s'était stipulé dans la théorie, sur quoi elle puisse
marcher cette idéologie...

Néamoins, qui ne laisse partout où elle marche que regrets et désolations
perpétuels, qui semble en vouloir même renverser le temps, pour qu'elle
puisse exister encore cette idéologie, et toujours de force, s'appuyant
encore sur le fait, qu'avec cette dernière, d'ores et déjà, la société est
aussi bien maîtrisée, que contrôler de par en part...

Justement, à ce qu'elle ne bouge nulle part cette société, que pour faire un
éventuel nombre susceptible de lui accorder certains faveurs au sein de la
politique, sur quoi, qu'elle ne fasse que s'accrocher de plus en plus
lâchant ses tentacules partout où qu'elle s'en trouver des comme toi, quitte
à les payer, pour qu'ils puissent en agrandir le nombre, qu'elle s'empresse
à tourner dans sa poche, et en faire avec ses nominations saugrenues, y
incluant énormément de sornttes, ne serait-ce, que pour en contrôler encore
plus, sans qu'ils puissent en toucher, que les mêmes sornettes surquoi elle
a survécu cette idéologie jusqu'à nos jours...

D'autant plus, en leur disant encore que c'est le pouvoir du peuple, d'où,
il faudrait que, tu te poses la question, qui a vraiment le pouvoir de
rabaisser aussi bien que de remonter les choses, faisant toujours croire à
la masse, que c'est les gens, sachant, qu'ils ne puissent jamais se poser la
question, puisqu'ils sont le prolétariat, et que c'est les autres qui
exploitent, sans pour autant qu'ils sachent, qu'ils ne sont qu'exploités et
certains même sont payés, pour que cela reste ainsi...

Essentiellement, en faisant croire, à certains groupes, qu'elle en fabrique
elle même, que c'est le prolétariat, mais le prolétariat, cela n'a jamais
existé, que dans les esprits de certains, à quoi, qu'une fois qu'en leur
avait bloqué toute perspective d'avenir, on ne faisait, que leur dire, que
c'est le prolétariat, en y incluant, de près ou de loin, que l'enfer ces les
autres...

Rien que pour, que ce soi-disant prolétariat, reste comme il a été conçu
pour en faire plus de misérables, qui ne puissent aucunement voir ailleurs,
ni avoir d'avenir, sous pretexte, que c'est le prolétariat, et le pire,
c'est qu'entre eux, il y en a toujours certains, qui ne sont que poussés
encore plus à jouer aux misérables forcés, survivant sur des promesses, y
compris toute la peur de l'univers, accumulée sur le seul rail qui n'est que
cette idéologie, fin de citation...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48b8a377$0$870$
Monsieur "Ahmed Ouahi, Architect"
Ce que vous écrivez (sans aucune preuve) indique
seulement que vous avez choisi le camp des exploiteurs
capitalistes et de plus que vous ne voyez pas que si le
système bourgeois fut progressiste (au regard de la
monarchie) au 19° siècle, il est contraint car il est en
perpétuelle banqueroute, aujourd'hui, de détruire y compris
ses propres intérêts : Mais surtout les nations, les républiques,
les peuples, les êtres humains ... car seule la guerre permet
au système (capitaliste) de se survivre... Jusqu'à ce que les
peuples (n'en pouvant plus) s'organisent pour le détruire
TOTALEMENT (ainsi que les bureaucrates qui le servent) !
J'ajoute que je constate que vous ne répondez pas
à mon texte initial mais que vous épanchez un flot
de calomnie contre la seule forme démocratique qui
peut sauver la civilisation humaine de la destruction :
LA DICTATURE INTERNATIONALE DES CONSEILS
de TRAVAILLEURS dans une fraternité d'intérêts.
OUI : J'affirme que la DICTATURE du PROLETATARIAT
est la seule forme DÉMOCRATIQUE qui permettra
une société sans CLASSE, sans GUERRE ... en effet
(le Socialisme) est un système (qui ne peut exister
qu'internationalement) forgera un monde ou personne
n'aura à exploiter ou opprimer autrui.
Je vous renvoie au Manifeste de MARX, aux thèses
communistes de la 3° internationale durant ses 4
premiers congrès mondiaux et (bien sûr) au programme
de la 4° Internationale (fondée en 1938).
C'est sur ces bases en effet que le POI et l'EITP se
sont constitués et qu'ils se développent maintenant
dans tous les pays des 5 continents.
Jugez nous sur pièce, sur ce que nous faisons et cessez
de remâcher ce vieux refrain contre-révolutionnaire qui
ne prouve qu'une chose c'est que vous avez vraiment la
trouille du "Pouvoir au Peuple".
Je serais bien curieux de connaitre vos raisons (non pas
idéologiques, mais matérialistes) !
Vous êtes payé par l'impérialisme ?
C'est votre ignorance ?
C'est un amalgame entre la DICTATURE sur le PROLETARIAT
de STALINE d'avec la DICTATURE DU PROLETARIAT ?
C'est un mépris vis à vis des masses ?
C'est votre appartenance à la classe bourgeoise
ou à la racaille petite bourgeoise qui croit pouvoir
obtenir un strapontin de la part des bourgois ?
Merci de m'expliquer (si c'est possible) :

PS : Pour la compréhension de tous, j'ai recopié
en fin de "post" mon texte d'origine concernant le POI
et l'EITP selon le titre...


"Ahmed Ouahi, Architect" de news: g77352$37v$

De toutes manières, le pouvoir absolu a toujours été le plus dangereux
mécanisme de la politique, quelque soit la nomination, qu'on puisse lui
attribuer, comme par exemple, Communisme, Socialisme, ce qui est, par
ailleurs la même chose, quoi qu'on essai de différencier, plus ou moins,
la nomination de ce dernier, tant Social... Quelque chose, ou quoi que ce
soit...

Néanmoins, ce qui ne change rien à la poursuite effrénée du pouvoir
absolu, qui n'est que pour détruire le plus absolu de l'économie
proprement dite, et qui n'est, que l'économie humaine...

D'autant plus, qui ne puisse qu'amplifier l'économie et sans laquelle
l'économie ne puisse exister, que dans les fonds, selon ce pouvoir
absolu, d'où ces fonds qui ne puissent que se forger et forger plus de
fonds, pour plus de profond, ne serait-ce, que pour s'y instaurer et s'y
approfondir dans les profondeurs de ces fonds qui ne puissent servir à
rien, que se détruire au plus profond, pour se faire un fond, qui n'est
que sans fond...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect" viestissä:g770a8$24q$

http://culture.france2.fr/livres/actu/45398161-fr.php

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48964313$0$864$
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les
petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?


Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.







TEXTE d'ORIGINE :
"POI (France) et EITP : « INDÉPENDANT ? De QUI ? » ":
Le POI (Parti Ouvrier Indépendant) -France- s’est constitué les
14 et 15 juin 2008.
Une question est souvent posée sur la question de l’« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond
(cf. « Informations Ouvrières » tribune libre de la lutte de classe N° 1,
devenu le journal du POI -France-) à cette question.
Pour informations, aristoloches mal désherbées (SVP) s’abstenir :
*****************************************************************
Indépendant ? De qui ?
Question posée sur le nom de notre parti : indépendant ?
De qui ?
Nous répondons :
Indépendant de la classe capitaliste.
Et donc de toutes les institutions à son service.
Indépendant de l’État.
Indépendant du gouvernement.
Indépendant de l’UE (Union Européenne)…
Indépendant des syndicats (et vice versa).
Indépendant des ONG [ces « dames patronnesses de notre époque
Pourrissante », note de wen].
L'indépendance de classe est la question clé pour toute organisation qui
prétend représenter les ouvriers.
Cela vaut pour l'organisation politique comme pour l'organisation
syndicale.
La « position commune » CGT-CFDT-MEDEF-CGPME suscite un débat
de fond qui touche à cette question.
Dans « Le Journal du Dimanche », le secrétaire général de la CGT, Bernard
Thibault, déclare :

« Je ne regrette ni la forme de notre engagement ni la position à laquelle
nous sommes parvenus. À la conférence sociale du 19 décembre, convoquée
par Nicolas Sarkozy pour une réforme de la représentativité syndicale et
sur le temps de travail, syndicats et patronat ont dit qu'il n'y avait pas
de
raison de mélanger ces 2 sujets. Malgré cela, François Fillon nous a
ensuite
ressaisis sur les 2 thèmes. Nous avons négocié de nouvelles règles de la
représentativité syndicale (…). Nous nous sommes, aussi, mis d'accord pour
qu'à titre expérimental (…) des accords d'entreprise puissent déroger aux
contingents d'heures fixés par les branches. Or aujourd’hui, le Premier
ministre di t que nous avons éludé le sujet. »

Bernard Thibault préconise donc la signature d'accords d'entreprise
dérogatoires aux accords de branches.
Non, il n'a pas « éludé le sujet », proteste-t-il !
Il faut lui en donner acte.
Désormais, les patrons pourront, « entreprise par entreprise », imposer
leurs horaires de travail !
Reconnaissant, le MEDEF affiche son soutien à Chérèque et Thibault…
lequel s'en félicite :
« Même le MEDEF tire le signal d'alarme. »
Le journaliste l'interroge :
« Au point de se joindre à vous mardi pour protester ? »
Réponse de Thibault :
« Nous n'allons pas demander l'impossible à Laurence Parisot. ».

Donc, si Laurence Parisot avait jugé « possible » de manifester le 17
juin,
elle aurait été la bienvenue ?

Comment comprendre ?
Les travailleurs se syndiquent-ils pour défendre leurs intérêts
particuliers
ou des « positions communes » avec patrons et gouvernement ?
Poser la question, c'est y répondre.
La Charte d'Amiens de 1906 définissait les statuts de la CGT comme :
« la reconnaissance de la lutte de classe qui oppose (…) les travailleurs
en révolte contre toutes les formes d'exploitation et d'oppression (…)
mises en oeuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière ».

Formule qui conserve, à notre avis, toute son actualité.
On en revient à l'Union européenne. C'est elle qui, en application de
l'article 137 du traité de Maastricht-Nice, vient de porter à 60 heures
la durée hebdomadaire de travail qui peut être imposée… par
dérogation, justement !

Alors faut-il, avec l'article 17 de la « position commune », ouvrir la
voie à cette infâme possibilité ?
Ou bien faut-il suivre l'électorat ouvrier et populaire, et les syndicats
d'Irlande ?
En disant « NON » au traité de Lisbonne (qui reprend l'intégralité de
l'article 137), ils ont remis les pendules à l'heure.

L'indépendance de classe des organisations commence par l'indépendance
vis-à-vis de l'UE (Union Européenne).
****************************************************************
N’en déplaise à ceux qui, comme Besancenot, sont les chefs de file de la
participation/collaboration avec le Capitalisme « pour un capitalisme
encadré »
et avec l’UE (Union Européenne), qui est la forme prise par l’impérialisme
c'est à dire « la réaction sur toute la ligne ».
N’en déplaise à tous ceux qui vivent avec « l’horizon indépassable de ce
Système d’Exploitation de l'Homme par l'Homme dont le seul avenir possible
est toujours plus de barbarie et de centaines de millions de morts » : Par
la
guerre, la contre révolution, la malnutrition, la privatisation de la
Santé,
les assassinats politiques, la légalisation de la torture, les mensonges
d’État, la falsification érigée en principe, le prétendu « droit d’ingérence
»
la fabrication de fausses preuves, la provocation (exemple le 11 septembre
2001), le racisme, l’anticommunisme, la destruction de la démocratie
et des droits souverains des peuples... etc.
--------------------------------------------------------------------------------------
On trouvera toutes les informations concernant le POI sur
son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en
écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l’EITP (Entente Internationale des
Travailleurs et des Peuples) et de l’Alliance Européenne
des Travailleurs (AET).
Site de l’EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s’abonner à «Informations Ouvrières» en écrivant à :
« Informations Ouvrières » ;
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement d’été : 10 numéros pour 10 euros.
S’adresser à
« Informations Ouvrières »,
Service des abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.
Libellez vos chèques à l’ordre du journal.
Site de « Informations Ouvrières » :
http://perso.orange.fr/pt.bagnolet/cariboost1/crbst_0.html
*************************************************************
« Stop à la dictature de l’UE ! »
Reconquête de la démocratie !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :





Ahmed Ouahi, Architect
Le #16671941
***** Ul-Ai-Re *****

Donc il ne faudrait rien que tu remplisses un formulaire
Et tu devrais attendre qu'on reçoive décision portuaire
Bien sûr agité ou agitateur ça on s'occupera à t'en faire

Qu'on puisse te faire souffrir et continuer à te soustraire
Tout ce qu'on puisse te prendre tu ne fera que te taire
Pour qu'on puisse encore te dire de remplir formulaire

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect" viestissä:g9bedh$n0q$

Quelque soit x, tout ce que je puisse dire, en premier lieu, c'est que tu
sembles en être rangé, pour ne pas dire rongé, rien, que par une
idéologie, à quoi tu ne comprennes rien, et qui n'a jamais marché, que
sous la force, en tenant comme point d'appui un état policier, pour
terroriser justement cette soi-disante population, de manière, à ce que
cette population ne bouge, que comme s'était stipulé dans la théorie, sur
quoi elle puisse marcher cette idéologie...

Néamoins, qui ne laisse partout où elle marche que regrets et désolations
perpétuels, qui semble en vouloir même renverser le temps, pour qu'elle
puisse exister encore cette idéologie, et toujours de force, s'appuyant
encore sur le fait, qu'avec cette dernière, d'ores et déjà, la société est
aussi bien maîtrisée, que contrôler de par en part...

Justement, à ce qu'elle ne bouge nulle part cette société, que pour faire
un éventuel nombre susceptible de lui accorder certains faveurs au sein de
la politique, sur quoi, qu'elle ne fasse que s'accrocher de plus en plus
lâchant ses tentacules partout où qu'elle s'en trouver des comme toi,
quitte à les payer, pour qu'ils puissent en agrandir le nombre, qu'elle
s'empresse à tourner dans sa poche, et en faire avec ses nominations
saugrenues, y incluant énormément de sornttes, ne serait-ce, que pour en
contrôler encore plus, sans qu'ils puissent en toucher, que les mêmes
sornettes surquoi elle a survécu cette idéologie jusqu'à nos jours...

D'autant plus, en leur disant encore que c'est le pouvoir du peuple, d'où,
il faudrait que, tu te poses la question, qui a vraiment le pouvoir de
rabaisser aussi bien que de remonter les choses, faisant toujours croire à
la masse, que c'est les gens, sachant, qu'ils ne puissent jamais se poser
la question, puisqu'ils sont le prolétariat, et que c'est les autres qui
exploitent, sans pour autant qu'ils sachent, qu'ils ne sont qu'exploités
et certains même sont payés, pour que cela reste ainsi...

Essentiellement, en faisant croire, à certains groupes, qu'elle en
fabrique elle même, que c'est le prolétariat, mais le prolétariat, cela
n'a jamais existé, que dans les esprits de certains, à quoi, qu'une fois
qu'en leur avait bloqué toute perspective d'avenir, on ne faisait, que
leur dire, que c'est le prolétariat, en y incluant, de près ou de loin,
que l'enfer ces les autres...

Rien que pour, que ce soi-disant prolétariat, reste comme il a été conçu
pour en faire plus de misérables, qui ne puissent aucunement voir
ailleurs, ni avoir d'avenir, sous pretexte, que c'est le prolétariat, et
le pire, c'est qu'entre eux, il y en a toujours certains, qui ne sont que
poussés encore plus à jouer aux misérables forcés, survivant sur des
promesses, y compris toute la peur de l'univers, accumulée sur le seul
rail qui n'est que cette idéologie, fin de citation...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48b8a377$0$870$
Monsieur "Ahmed Ouahi, Architect"
Ce que vous écrivez (sans aucune preuve) indique
seulement que vous avez choisi le camp des exploiteurs
capitalistes et de plus que vous ne voyez pas que si le
système bourgeois fut progressiste (au regard de la
monarchie) au 19° siècle, il est contraint car il est en
perpétuelle banqueroute, aujourd'hui, de détruire y compris
ses propres intérêts : Mais surtout les nations, les républiques,
les peuples, les êtres humains ... car seule la guerre permet
au système (capitaliste) de se survivre... Jusqu'à ce que les
peuples (n'en pouvant plus) s'organisent pour le détruire
TOTALEMENT (ainsi que les bureaucrates qui le servent) !
J'ajoute que je constate que vous ne répondez pas
à mon texte initial mais que vous épanchez un flot
de calomnie contre la seule forme démocratique qui
peut sauver la civilisation humaine de la destruction :
LA DICTATURE INTERNATIONALE DES CONSEILS
de TRAVAILLEURS dans une fraternité d'intérêts.
OUI : J'affirme que la DICTATURE du PROLETATARIAT
est la seule forme DÉMOCRATIQUE qui permettra
une société sans CLASSE, sans GUERRE ... en effet
(le Socialisme) est un système (qui ne peut exister
qu'internationalement) forgera un monde ou personne
n'aura à exploiter ou opprimer autrui.
Je vous renvoie au Manifeste de MARX, aux thèses
communistes de la 3° internationale durant ses 4
premiers congrès mondiaux et (bien sûr) au programme
de la 4° Internationale (fondée en 1938).
C'est sur ces bases en effet que le POI et l'EITP se
sont constitués et qu'ils se développent maintenant
dans tous les pays des 5 continents.
Jugez nous sur pièce, sur ce que nous faisons et cessez
de remâcher ce vieux refrain contre-révolutionnaire qui
ne prouve qu'une chose c'est que vous avez vraiment la
trouille du "Pouvoir au Peuple".
Je serais bien curieux de connaitre vos raisons (non pas
idéologiques, mais matérialistes) !
Vous êtes payé par l'impérialisme ?
C'est votre ignorance ?
C'est un amalgame entre la DICTATURE sur le PROLETARIAT
de STALINE d'avec la DICTATURE DU PROLETARIAT ?
C'est un mépris vis à vis des masses ?
C'est votre appartenance à la classe bourgeoise
ou à la racaille petite bourgeoise qui croit pouvoir
obtenir un strapontin de la part des bourgois ?
Merci de m'expliquer (si c'est possible) :

PS : Pour la compréhension de tous, j'ai recopié
en fin de "post" mon texte d'origine concernant le POI
et l'EITP selon le titre...


"Ahmed Ouahi, Architect" de news: g77352$37v$

De toutes manières, le pouvoir absolu a toujours été le plus dangereux
mécanisme de la politique, quelque soit la nomination, qu'on puisse lui
attribuer, comme par exemple, Communisme, Socialisme, ce qui est, par
ailleurs la même chose, quoi qu'on essai de différencier, plus ou moins,
la nomination de ce dernier, tant Social... Quelque chose, ou quoi que
ce soit...

Néanmoins, ce qui ne change rien à la poursuite effrénée du pouvoir
absolu, qui n'est que pour détruire le plus absolu de l'économie
proprement dite, et qui n'est, que l'économie humaine...

D'autant plus, qui ne puisse qu'amplifier l'économie et sans laquelle
l'économie ne puisse exister, que dans les fonds, selon ce pouvoir
absolu, d'où ces fonds qui ne puissent que se forger et forger plus de
fonds, pour plus de profond, ne serait-ce, que pour s'y instaurer et s'y
approfondir dans les profondeurs de ces fonds qui ne puissent servir à
rien, que se détruire au plus profond, pour se faire un fond, qui n'est
que sans fond...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect" viestissä:g770a8$24q$

http://culture.france2.fr/livres/actu/45398161-fr.php

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"wen.kroy" viestissä:48964313$0$864$
Mais si, Monsieur Yann,
On peut causer de Kronstadt... et de l'ignoble chouannerie
en France aussi... Et de la position des révolutionnaires contre les
petits bourgeois contre-révolutionnaires :
PAR EXEMPLE...
Trotsky a non seulement écrit "Littérature et Révolution" mais
"Leur Morale et la Nôtre" et "Beaucoup de bruit autour de
Kronstadt" etc...
Votre culture historique laisse à désirer manifestement (*) :
Trotsky a écrasé les petits bourgeois de Kronstadt en
première ligne avec les marins de Kronstadt écoeuré de
la dégénérescence bourgeoise du soviet de leur ville !
A bon entendeur :
wen
(*) A moins que ce ne soit la haine de la classe ouvrière
qui s'exprime par votre petit museau ?


Suivi : fsp

On 2 août, 05:16, "wen.kroy"
Monsieurwww.juristprudence,
Vous avez lu ça dans "Littérature et Révolution" de Léon Trotsky ?
Vous devez être un sacré surréaliste vous... je m'en félicite, vous
devriez écrire des articles de fond dans "Informations Ouvrières",
journal du POI.




Bon, mon coco, t'as pas envie d'aller polluer ailleurs avec tes X-
posts de merde ?

Sinon, pour Léon, on pourrait causer de Kronstadt, mais pas ici...


Yann.







TEXTE d'ORIGINE :
"POI (France) et EITP : « INDÉPENDANT ? De QUI ? » ":
Le POI (Parti Ouvrier Indépendant) -France- s'est constitué les
14 et 15 juin 2008.
Une question est souvent posée sur la question de l'« indépendance ».
Daniel Gluckstein (membre du Secrétariat National du POI) répond
(cf. « Informations Ouvrières » tribune libre de la lutte de classe N° 1,
devenu le journal du POI -France-) à cette question.
Pour informations, aristoloches mal désherbées (SVP) s'abstenir :
*****************************************************************
Indépendant ? De qui ?
Question posée sur le nom de notre parti : indépendant ?
De qui ?
Nous répondons :
Indépendant de la classe capitaliste.
Et donc de toutes les institutions à son service.
Indépendant de l'État.
Indépendant du gouvernement.
Indépendant de l'UE (Union Européenne).
Indépendant des syndicats (et vice versa).
Indépendant des ONG [ces « dames patronnesses de notre époque
Pourrissante », note de wen].
L'indépendance de classe est la question clé pour toute organisation qui
prétend représenter les ouvriers.
Cela vaut pour l'organisation politique comme pour l'organisation
syndicale.
La « position commune » CGT-CFDT-MEDEF-CGPME suscite un débat
de fond qui touche à cette question.
Dans « Le Journal du Dimanche », le secrétaire général de la CGT, Bernard
Thibault, déclare :

« Je ne regrette ni la forme de notre engagement ni la position à
laquelle
nous sommes parvenus. À la conférence sociale du 19 décembre, convoquée
par Nicolas Sarkozy pour une réforme de la représentativité syndicale et
sur le temps de travail, syndicats et patronat ont dit qu'il n'y avait
pas de
raison de mélanger ces 2 sujets. Malgré cela, François Fillon nous a
ensuite
ressaisis sur les 2 thèmes. Nous avons négocié de nouvelles règles de la
représentativité syndicale (.). Nous nous sommes, aussi, mis d'accord
pour
qu'à titre expérimental (.) des accords d'entreprise puissent déroger aux
contingents d'heures fixés par les branches. Or aujourd'hui, le Premier
ministre di t que nous avons éludé le sujet. »

Bernard Thibault préconise donc la signature d'accords d'entreprise
dérogatoires aux accords de branches.
Non, il n'a pas « éludé le sujet », proteste-t-il !
Il faut lui en donner acte.
Désormais, les patrons pourront, « entreprise par entreprise », imposer
leurs horaires de travail !
Reconnaissant, le MEDEF affiche son soutien à Chérèque et Thibault.
lequel s'en félicite :
« Même le MEDEF tire le signal d'alarme. »
Le journaliste l'interroge :
« Au point de se joindre à vous mardi pour protester ? »
Réponse de Thibault :
« Nous n'allons pas demander l'impossible à Laurence Parisot. ».

Donc, si Laurence Parisot avait jugé « possible » de manifester le 17
juin,
elle aurait été la bienvenue ?

Comment comprendre ?
Les travailleurs se syndiquent-ils pour défendre leurs intérêts
particuliers
ou des « positions communes » avec patrons et gouvernement ?
Poser la question, c'est y répondre.
La Charte d'Amiens de 1906 définissait les statuts de la CGT comme :
« la reconnaissance de la lutte de classe qui oppose (.) les travailleurs
en révolte contre toutes les formes d'exploitation et d'oppression (.)
mises en oeuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière ».

Formule qui conserve, à notre avis, toute son actualité.
On en revient à l'Union européenne. C'est elle qui, en application de
l'article 137 du traité de Maastricht-Nice, vient de porter à 60 heures
la durée hebdomadaire de travail qui peut être imposée. par
dérogation, justement !

Alors faut-il, avec l'article 17 de la « position commune », ouvrir la
voie à cette infâme possibilité ?
Ou bien faut-il suivre l'électorat ouvrier et populaire, et les syndicats
d'Irlande ?
En disant « NON » au traité de Lisbonne (qui reprend l'intégralité de
l'article 137), ils ont remis les pendules à l'heure.

L'indépendance de classe des organisations commence par l'indépendance
vis-à-vis de l'UE (Union Européenne).
****************************************************************
N'en déplaise à ceux qui, comme Besancenot, sont les chefs de file de la
participation/collaboration avec le Capitalisme « pour un capitalisme
encadré »
et avec l'UE (Union Européenne), qui est la forme prise par
l'impérialisme
c'est à dire « la réaction sur toute la ligne ».
N'en déplaise à tous ceux qui vivent avec « l'horizon indépassable de ce
Système d'Exploitation de l'Homme par l'Homme dont le seul avenir
possible
est toujours plus de barbarie et de centaines de millions de morts » :
Par la
guerre, la contre révolution, la malnutrition, la privatisation de la
Santé,
les assassinats politiques, la légalisation de la torture, les mensonges
d'État, la falsification érigée en principe, le prétendu « droit
d'ingérence »
la fabrication de fausses preuves, la provocation (exemple le 11
septembre
2001), le racisme, l'anticommunisme, la destruction de la démocratie
et des droits souverains des peuples... etc.
--------------------------------------------------------------------------------------
On trouvera toutes les informations concernant le POI sur
son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en
écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l'EITP (Entente Internationale des
Travailleurs et des Peuples) et de l'Alliance Européenne
des Travailleurs (AET).
Site de l'EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s'abonner à «Informations Ouvrières» en écrivant à :
« Informations Ouvrières » ;
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement d'été : 10 numéros pour 10 euros.
S'adresser à
« Informations Ouvrières »,
Service des abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.
Libellez vos chèques à l'ordre du journal.
Site de « Informations Ouvrières » :
http://perso.orange.fr/pt.bagnolet/cariboost1/crbst_0.html
*************************************************************
« Stop à la dictature de l'UE ! »
Reconquête de la démocratie !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :









Publicité
Poster une réponse
Anonyme