pour 1500 euros, u n'as plus rien

Le
palmerclaude
amende honorable après toutes les sotises que je viens de rédiger plus bas :
Il m'arrive de faire des photos floues, tout le monde le sait.
Donc, dans le cadre expérimentations sérieuses ces jours derniers, j'ai
voulu en avoir le cour net (comme la MAP) ouaf !

J'ai donc travaillé sur pied, sur des paysages pour du panoramique, avec de
très bonnes luminosités et avec des précautions en matière de choix de sujet
(pas d'aplats de ciel par exemple), et en choisissant l'ensemble des
collimateurs avec un choix secondaire de couverture générale, centrale
pondérée et aussi en réglage spot.
Diaphragme moyen pour éviter de la diffraction.

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je refais plusieurs fois la
map en visant rigoureusement le même sujet, les collimateurs qui s'affichent
ne sont jamais les mêmes et par conséquent la MAP est souvent fausse .
Peut-être que le calcul de la MAP de mon appareil ou le mouvement de MAP de
l'objectif sont-ils en cause, mais j'ai fait tout cela posément, attendant
que la MAP soit faite, et QUEL QUE SOIT L'OBJECTIF, le problème est resté le
même, les objectifs ne sont donc pas des bouses.

Question, les deux majors japonaises ne le font-ils pas exprès pour que
seuls les appareils pro permettent la netteté ou le calcul des plages de
densité avec 52 à 61 collimateurs tous en croix, la pdf choisie, et les
autres réglages de contraste, de luminosité reproduits dans la limite du
gamut, donc de l'espace couleur accepté et prévu pour tel ou tel capteur
d'appareil ou de qualité d'objectif ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 17
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pleinair
Le #24725382
Le 27/08/12 16:34, palmerclaude a écrit :
amende honorable après toutes les sotises que je viens de rédiger plus bas :
Il m'arrive de faire des photos floues, tout le monde le sait.
Donc, dans le cadre expérimentations sérieuses ces jours derniers, j'ai
voulu en avoir le cour net (comme la MAP) ouaf !

J'ai donc travaillé sur pied, sur des paysages pour du panoramique, avec de
très bonnes luminosités et avec des précautions en matière de choix de sujet
(pas d'aplats de ciel par exemple), et en choisissant l'ensemble des
collimateurs avec un choix secondaire de couverture générale, centrale
pondérée et aussi en réglage spot.
Diaphragme moyen pour éviter de la diffraction.

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je refais plusieurs fois la
map en visant rigoureusement le même sujet, les collimateurs qui s'affichent
ne sont jamais les mêmes et par conséquent la MAP est souvent fausse .
Peut-être que le calcul de la MAP de mon appareil ou le mouvement de MAP de
l'objectif sont-ils en cause, mais j'ai fait tout cela posément, attendant
que la MAP soit faite, et QUEL QUE SOIT L'OBJECTIF, le problème est resté le
même, les objectifs ne sont donc pas des bouses.

Question, les deux majors japonaises ne le font-ils pas exprès pour que
seuls les appareils pro permettent la netteté ou le calcul des plages de
densité avec 52 à 61 collimateurs tous en croix, la pdf choisie, et les
autres réglages de contraste, de luminosité reproduits dans la limite du
gamut, donc de l'espace couleur accepté et prévu pour tel ou tel capteur
d'appareil ou de qualité d'objectif ?



T'as pas le mode d'emploi de livré avec tes appareils ?

--
François.
Ghost-Rider
Le #24725432
Le 27/08/2012 16:34, palmerclaude a écrit :

J'ai donc travaillé sur pied, sur des paysages pour du panoramique, avec de
très bonnes luminosités et avec des précautions en matière de choix de sujet
(pas d'aplats de ciel par exemple), et en choisissant l'ensemble des
collimateurs avec un choix secondaire de couverture générale, centrale
pondérée et aussi en réglage spot.
Diaphragme moyen pour éviter de la diffraction.

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je refais plusieurs fois la
map en visant rigoureusement le même sujet, les collimateurs qui s'affichent
ne sont jamais les mêmes et par conséquent la MAP est souvent fausse .



Ton protocole est erroné.
Si tu travailles en mise au point en zone automatique, tu dois *aussi*
laisser l'appareil en mode automatique, ce qui lui permet de choisir la
combinaison sensibilité/vitesse/diaphragme/zone_de_mise_au_point la
mieux adaptée. Si tu bloques le diaphragme à une valeur donnée, tu
perturbes les calculs et l'appareil peut ne plus pouvoir choisir un
diaphragme correspondant à la profondeur de champ nécessaire donnée par
les collimateurs.
.
Le #24725512
"palmerclaude"

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je refais plusieurs fois
la map en visant rigoureusement le même sujet, les collimateurs qui
s'affichent ne sont jamais les mêmes et par conséquent la MAP est souvent
fausse .



Par exemple ...

Sur une scène de paysage sans trop de vent, mettez auparavant la priorité au
diaph.
En vous réglant sur VOTRE sujet principal, décidez votre zone de netteté CàD
de votre profondeur de champ en fonction de VOTRE focale.

Rendez un seul collimateur opérationnel. Le central c'est plus simple.
Faites votre MAP avec CE collimateur sur la zone que vous souhaitez
parfaitement nette.
Si la vitesse vous convient, compte tenu de votre longueur focale,
sans relâcher la mesure, cadrez, et prenez votre photo tj en priorité au
diaph.

C'est une manière de procéder.
--
++
Pierre Maurette
Le #24725602
palmerclaude :

[...]

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je refais plusieurs fois la
map en visant rigoureusement le même sujet, les collimateurs qui s'affichent
ne sont jamais les mêmes et par conséquent la MAP est souvent fausse .



J'avais fait en gros la même constation. Je n'avais pas tout lu les
notices. J'étais en mode /apprentissage du singe/. Le singe avait
conclu que c'était volontaire, parfois un peu crispant mais en général
bien pratique. Disons que le singe avait pensé que l'appareil proposait
plusieurs options quant au sujet principal.
Je ne suis pas vraiment certain que ce soit volontaire, mais en faisant
semblant de le croire, c'est assez pratique. Ça se limite en général à
trois propositions maximum, selon un schéma 1 1 1 1..., 1 2 2 2..., 1 2
3 3 3... Comme vous le constatez, ça ne cycle pas, malheureusement. En
devenant attentif à la mise au point, je suis passé au collimateur
unique, soit mobile, soit mémorisé. Et actuellement, ça fait un moment
que je suis en manuel, pour d'autres raisons.

--
Pierre Maurette
£g
Le #24725592
"." <@> a écrit dans le message de news:
503ba54a$0$6213$

"palmerclaude"

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9
collimateurs dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je
refais plusieurs fois la map en visant rigoureusement le même sujet,
les collimateurs qui s'affichent ne sont jamais les mêmes et par
conséquent la MAP est souvent fausse .



Par exemple ...

Sur une scène de paysage sans trop de vent, mettez auparavant la
priorité au diaph.
En vous réglant sur VOTRE sujet principal, décidez votre zone de
netteté CàD de votre profondeur de champ en fonction de VOTRE focale.

Rendez un seul collimateur opérationnel. Le central c'est plus simple.
Faites votre MAP avec CE collimateur sur la zone que vous souhaitez
parfaitement nette.
Si la vitesse vous convient, compte tenu de votre longueur focale,
sans relâcher la mesure, cadrez, et prenez votre photo tj en priorité
au diaph.

C'est une manière de procéder.



Qui n'est pas nécessairement pertinente pour un paysage.
palmerclaude
Le #24726202
Pleinair wrote:
Le 27/08/12 16:34, palmerclaude a écrit :
amende honorable après toutes les sotises que je viens de rédiger
plus bas : Il m'arrive de faire des photos floues, tout le monde
le sait. Donc, dans le cadre expérimentations sérieuses ces jours
derniers, j'ai voulu en avoir le cour net (comme la MAP) ouaf !

J'ai donc travaillé sur pied, sur des paysages pour du
panoramique, avec de très bonnes luminosités et avec des précautions
en matière de choix de sujet (pas d'aplats de ciel par exemple), et
en choisissant l'ensemble des collimateurs avec un choix secondaire
de couverture générale, centrale pondérée et aussi en réglage spot.
Diaphragme moyen pour éviter de la diffraction.

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je
refais plusieurs fois la map en visant rigoureusement le même sujet,
les collimateurs qui s'affichent ne sont jamais les mêmes et par
conséquent la MAP est souvent fausse . Peut-être que le calcul de
la MAP de mon appareil ou le mouvement de MAP de l'objectif sont-ils
en cause, mais j'ai fait tout cela posément, attendant que la MAP
soit faite, et QUEL QUE SOIT L'OBJECTIF, le problème est resté le
même, les objectifs ne sont donc pas des bouses. Question, les deux
majors japonaises ne le font-ils pas exprès
pour que seuls les appareils pro permettent la netteté ou le calcul
des plages de densité avec 52 à 61 collimateurs tous en croix, la
pdf choisie, et les autres réglages de contraste, de luminosité
reproduits dans la limite du gamut, donc de l'espace couleur accepté
et prévu pour tel ou tel capteur d'appareil ou de qualité
d'objectif ?



T'as pas le mode d'emploi de livré avec tes appareils ?



Comme d'habitude, réponse nulle à un questionnement.
tu n'as qu'à lire le mode d'emploi à ma place et me donner la réponse
adéquant ou me signaler la page qui correspond..
palmerclaude
Le #24726192
Ghost-Rider wrote:
Le 27/08/2012 16:34, palmerclaude a écrit :

J'ai donc travaillé sur pied, sur des paysages pour du
panoramique, avec de très bonnes luminosités et avec des précautions
en matière de choix de sujet (pas d'aplats de ciel par exemple), et
en choisissant l'ensemble des collimateurs avec un choix secondaire
de couverture générale, centrale pondérée et aussi en réglage spot.
Diaphragme moyen pour éviter de la diffraction.

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je
refais plusieurs fois la map en visant rigoureusement le même sujet,
les collimateurs qui s'affichent ne sont jamais les mêmes et par
conséquent la MAP est souvent fausse .



Ton protocole est erroné.
Si tu travailles en mise au point en zone automatique, tu dois *aussi*
laisser l'appareil en mode automatique, ce qui lui permet de choisir
la combinaison sensibilité/vitesse/diaphragme/zone_de_mise_au_point la
mieux adaptée. Si tu bloques le diaphragme à une valeur donnée, tu
perturbes les calculs et l'appareil peut ne plus pouvoir choisir un
diaphragme correspondant à la profondeur de champ nécessaire donnée
par les collimateurs.



Mauvaise réponse. On ne doit pratiquement jamais travailler en automatique
en panoramique, sinon à chaque rotation d e l'appareil, les réglages
changent. C'est le b a ba de la prise de vue de ce genre.
palmerclaude
Le #24726262
. wrote:
"palmerclaude"

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9 collimateurs
dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je
refais plusieurs fois la map en visant rigoureusement le même sujet,
les collimateurs qui s'affichent ne sont jamais les mêmes et par
conséquent la MAP est souvent fausse .



Par exemple ...

Sur une scène de paysage sans trop de vent, mettez auparavant la
priorité au diaph.
En vous réglant sur VOTRE sujet principal, décidez votre zone de
netteté CàD de votre profondeur de champ en fonction de VOTRE focale.

Rendez un seul collimateur opérationnel. Le central c'est plus simple.
Faites votre MAP avec CE collimateur sur la zone que vous souhaitez
parfaitement nette.
Si la vitesse vous convient, compte tenu de votre longueur focale,
sans relâcher la mesure, cadrez, et prenez votre photo tj en priorité
au diaph.

C'est une manière de procéder.



C'est une réponse plausible, sauf que, sur un paysage, travailler avec le
seul collimateur central risque d'avoir une photo sur ou sous-exposée selon
l'endroit où on le pointe. Autant reprendre une vieille Szkonic Brockway ou
une Sixtomat pour faire l'ambiance liumineuse avec la bulle translucide de
la cellule en place, qui donen une valeur moyenne...
Mais si j'ai lancé ce fil, c'est que précisément MEME avec le collimateur
central sur un pied stable, si je refais plusieurs fois la même mesure sur
un oint également fixe (pas un feuillage au vent), les résultats sont
variables...
palmerclaude
Le #24726252
£g wrote:
"." <@> a écrit dans le message de news:
503ba54a$0$6213$

"palmerclaude"

Conclusion, sur un reflex de gamme moyenne avec seulement 9
collimateurs dont trois ou quatre en croix, qu'ils disent, si je
refais plusieurs fois la map en visant rigoureusement le même sujet,
les collimateurs qui s'affichent ne sont jamais les mêmes et par
conséquent la MAP est souvent fausse .



Par exemple ...

Sur une scène de paysage sans trop de vent, mettez auparavant la
priorité au diaph.
En vous réglant sur VOTRE sujet principal, décidez votre zone de
netteté CàD de votre profondeur de champ en fonction de VOTRE focale.

Rendez un seul collimateur opérationnel. Le central c'est plus
simple. Faites votre MAP avec CE collimateur sur la zone que vous
souhaitez parfaitement nette.
Si la vitesse vous convient, compte tenu de votre longueur focale,
sans relâcher la mesure, cadrez, et prenez votre photo tj en priorité
au diaph.

C'est une manière de procéder.



Qui n'est pas nécessairement pertinente pour un paysage.



Entre autres...Je note seulement que tout le monde nie les faiblesses de la
MAP et des collimateurs et préfère donner des solutions qui ne tiennent pas.
Je suggère quez ceux qui ont des reflex de la gamme des 350 ou 20 à 60D
Canon, comme les possesseurs de Nikon genre D70 à D90 fassent la même
expérience sur un objet distant avec un ou plusieurs collimateurs et
refassent plusieurs fois la mesure. Ils raconteront ce qui se passe...

Je peux aussi renvoyer l'appareil au SAV Canon pour qu'ils vérifient si
c'est un dfaut réparable ...
jdd
Le #24726242
Le 27/08/2012 22:37, palmerclaude a écrit :

Mais si j'ai lancé ce fil, c'est que précisément MEME avec le collimateur
central sur un pied stable, si je refais plusieurs fois la même mesure sur
un oint également fixe (pas un feuillage au vent), les résultats sont
variables...




j'ai jamais remarqué ca sur aucun appareil Canon (j'en ai quand même
eu 5 ou 6 depuis l'argentique)

jdd
Publicité
Poster une réponse
Anonyme