pour essayer de répondre

Le
Octave
Essais de coquelicots :

http://www.octav.fr/quotidien/10-04-11/03.html

http://www.octav.fr/quotidien/10-04-11/05.html




(J'aimerais que ce peu de lignes, fruit d'une
sorte de méditation qui fut délassement aussi et
même jeu parfois, alors que la douleur pourtant
était présente, n'ait l'air de rien, reste sans
conséquence. Il faut apprendre à moins peser,
ainsi, de temps en temps. Et se permettre. Et
s'accorder.)

Préambule à "La flamme dans l'eau"
dans l'ouvrage "Absence de résidence et partique du songe"
de Franck André Jamme





Je vais essayer d'expliquer un peu.

Je vais utiliser le mot "création" même si certains hésitent à s'en
servir pour parler de ce qu'ils font. Ca me paraît le mot le plus
approprié pour parler de quelque chose que l'on fait avec ses propres
apports culturels*, après digestion, pour en sortir quelque chose qui
n'est pas une copie d'une technique, d'un artisanat. Il est question de
faire une chose unique, d'une façon unique parce que ce qui compte, ce
qui a du sens, c'est la forme que prend cette création. Cest elle-même
(la forme) qui dit la chose, qui exprime (ou le mot que vous voudrez, si
le mot "exprimer" n'a pas de sens pour vous), le message est dans cette
forme, dans l'histoire qu'elle peut rappeler, dans les références
qu'elles peut appeler, les choses, aussi, subjectives plus personnelles
qui sont dans l'histoire culturelle de chacun.

*La culture comme quelque chose que chacun à en soi, comme ce que chacun
a vu, a entendu, a senti, etc et surtout comme ce que chacun a vécu
dans son histoire.
Pour moi, la culture, ce sont certaines choses qui m'enrichissent, que
je sélectionne de façon de plus en plus pointue, mais aussi de façon de
plus en plus ouverte, puisque quelque chose que j'aime bien me fait
connaître d'autres choses en chaîne.

Pour revenir à ces traces, je pourrais commencer par des références qui
me viennent maintenant, qui ont provoqué cela. Je pense à Penone, à son
rapport entre la forme "contemporaine", simple, primaire, et la matière
physique trouvé dans la nature. Je pense à Richter, qui est pour moi,
aujourd'hui, l'artiste le plus pointu parce qu'il est le plus proche, le
plus "primaire" dans ce qui est de faire de la peinture. Il étale de la
peinture à plat et il regarde le résultat, et ça tient parce que le
sujet de la peinture est là, seul, tel quel, sans aucun parasite (même
pas la figuration). Richter a aussi peint d'après photographies (le plus
connu sans doute), il a fait des dessins qui m'ont beaucoup surpris,
mais je l'ai vraiment découvert dans ses peintures sur photographie dont
on peut voir un bel aperçu dans cette page :

http://www.gerhard-richter.com/art/overpainted-photographs/



Donc, je pensais un peu au dessin, je ne savais pas comment. Un jour,
j'ai ramené un coulis de fraises :

http://cjoint.com/data/elucmBVSPv.htm

Longtemps après, j'ai ramené des carrés de betterave :

http://cjoint.com/data/elucLYSjci.htm


Et puis j'ai commencé à laisser des traces sur des bouts de papier au
cours de mes balades. Ca m'est apparu alors comme une bonne façon de
ramener quelque chose de cette balade, assez proche de mes photos qui
sont aussi une façon de garder quelque chose.
En plus, comme je l'ai déjà dit ici, ce geste de faire une trace a pour
moi des points communs avec le fait de photographier.
-D'abord, ramener quelque chose sur un support papier, en deux
dimensions de quelque chose de réel en trois dimensions.
-Ensuite, la photo représente quelque chose de passé, la trace est le
restant de ce qui était une fleur (ou autre) qui par définition n'existe
plus.

Alors, entre la photo et la trace, quel est la plus virtuelle ?


Pour ce qui est du sérieux, bien sûr, je ne fais pas de photo au jour le
jour pour prendre des sujets originaux de la façon la plus technique
possible pour mettre ce sujet en valeur.
Je fais de la photo depuis trente ans, j'ai fait beaucoup de sujet comme
décrit dans la phrase précédente, et puis j'ai découvert petit à petit
que le sujet qui m'intéressait était "le présent", ce que j'ai sous les
yeux, et que c'est possible de faire avec seulement ça. Des idées
viennent ou pas, des projets qui durent plus ou moins longtemps, souvent
en me demandant jusqu'où la photo a lieu, en essayant d'enlever des
éléments de la photo comme la mise au point, la composition, le sujet en
tant que guide pour une lecture cohérente.
Mais après, si je me prends au sérieux, oui, ça arrive souvent, je pète
plus haut que je suis, oui, je l'avoue. Et je relativise quand je
reprends des trucs passés, même si je garde quelques travaux en estime.
Il y a aussi beaucoup de moments où je fais des photos sans aucune
estime pour cela ni pour moi, et je le fais quand-même parce que la
photo est pour moi une façon de passer le temps, de remplir le temps, de
ne pas le perdre, de revenir avec des travaux à faire, une occupation
que je prends au sérieux pour remplir le vide. J'ai besoin de ça, c'est
un artifice, c'est un prétexte à vivre, une raison de vivre qui me met
la plupart du temps en joie, me donne plein d'énergie et satisfait mon
intellect et ma petite libido.



Evidemment, tout cela est un peu court. Alors, si certains ont des
questions, je peux essayer de répondre, mais je ne sais pas tout sur ce
que je fais. C'est un peu l'avantage et l'inconvénient de la "création",
je me laisse porter et j'essaye d'analyser après, et pas toujours.

Octave
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jpw
Le #21535851
"Octave"
Alors, si certains ont des questions, je peux essayer de répondre,



comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.

jpw
Octave
Le #21535941
jpw a écrit :
"Octave"
Alors, si certains ont des questions, je peux essayer de répondre,



comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.

jpw






Quelle question! On parle de photo et c'est la première qui te vient.
Je sens encore une fois le mauvais procès.
Je fais un boulot pour vivre, sans grand intérêt à part le contact.

Pourquoi cette question ?
Tu as besoin de me situer socialement ?!
albert
Le #21536061
jpw >>
comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.

jpw



Pourquoi cette question ?
Tu as besoin de me situer socialement ?!



Il a juste besoin de savoir si il serait opportun sans trop prendre de
risques de faire de toi un ami afin de t'acheter une photo pas chère pour la
revendre 10 ans plus tard 1000 fois plus cher. Bon, je sors car personne ne
pense comme moi :)

Amitiés,
albert
jpw
Le #21536131
"Octave" 4bc224bb$0$21725$
jpw a écrit :
"Octave"
Alors, si certains ont des questions, je peux essayer de répondre,



comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.




Quelle question! On parle de photo et c'est la première qui te vient.
Je sens encore une fois le mauvais procès.



pourquoi mauvais, le procès ?

Je fais un boulot pour vivre, sans grand intérêt à part le contact.
Pourquoi cette question ?
Tu as besoin de me situer socialement ?!



socialement pas vraiment,
non c'est pour essayer de comprendre tes déclics
si tu est prof de dessin, ou paysan je pense que ça serait différent.

mais bon, t'es pas obligé

jpw
jpw
Le #21536251
"albert" 4bc229d8$0$28941$
jpw >>
comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.

jpw





Pourquoi cette question ?
Tu as besoin de me situer socialement ?!



Il a juste besoin de savoir si il serait opportun sans trop prendre de
risques de faire de toi un ami afin de t'acheter une photo pas chère pour
la revendre 10 ans plus tard 1000 fois plus cher.



mes probabilités de vivre encore 10 ans sont relativement faibles,
et je n'ai jamais acheté de photo... àh si quelques bouquins de photos
(mais très rares et pas dans la perspective de les vendre...)

par contre j'ai du ourgogne à vendre et des bouquins de la pléiade.

jpw
Octave
Le #21536241
jpw a écrit :
"albert" 4bc229d8$0$28941$
jpw >>
comment gagnes tu ta vie ?
merci de ta réponse.

jpw


Pourquoi cette question ?
Tu as besoin de me situer socialement ?!


Il a juste besoin de savoir si il serait opportun sans trop prendre de
risques de faire de toi un ami afin de t'acheter une photo pas chère pour
la revendre 10 ans plus tard 1000 fois plus cher.



mes probabilités de vivre encore 10 ans sont relativement faibles,
et je n'ai jamais acheté de photo... àh si quelques bouquins de photos
(mais très rares et pas dans la perspective de les vendre...)

par contre j'ai du ourgogne à vendre et des bouquins de la pléiade.

jpw







Qu'as-tu de la pléiade ?
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #21536461
Le 11/04/10 22:32, jpw a écrit :

par contre j'ai du ourgogne à vendre et des bouquins de la pléiade.


Ben dépêche toi de le boire et de les lire.

Noëlle Adam
jpw
Le #21537111
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" dans le message de news: 4bc241b2$0$28935$
Le 11/04/10 22:32, jpw a écrit :

par contre j'ai du ourgogne à vendre et des bouquins de la pléiade.


Ben dépêche toi de le boire et de les lire.



les bouteilles sont trop vielles pour être bues agréablement
elles ont entre 30 et 40 ans, c'est plus des bouteilles de collection,

les bouquins ne font plus parti de mes lectures actuelles
d'ailleurs comme pas mal d'amis de mon âge
je lis beaucoup plus difficilement qu'avant

jpw
filh
Le #21537101
Octave
jpw a écrit :
> "albert" > 4bc229d8$0$28941$
>> jpw >>
>>>> comment gagnes tu ta vie ?
>>>> merci de ta réponse.
>>>>
>>>> jpw
>>> Pourquoi cette question ?
>>> Tu as besoin de me situer socialement ?!
>> Il a juste besoin de savoir si il serait opportun sans trop prendre de
>> risques de faire de toi un ami afin de t'acheter une photo pas chère pour
>> la revendre 10 ans plus tard 1000 fois plus cher.
>
> mes probabilités de vivre encore 10 ans sont relativement faibles,
> et je n'ai jamais acheté de photo... àh si quelques bouquins de photos
> (mais très rares et pas dans la perspective de les vendre...)
>
> par contre j'ai du ourgogne à vendre et des bouquins de la pléiade.
>
> jpw
>
>
>


Qu'as-tu de la pléiade ?



Il les lit pas, il les vend :)

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
jpw
Le #21537231
"FiLH"
Qu'as-tu de la pléiade ?



Il les lit pas, il les vend :)



exactement, ce sont essentiellement des bouquins de "décoration"
pour certains je ne les ai probablement lamais lu en entier.

et j'ai prévu de refaire mon bureau cette année.
j'en aidéjà revendu quleques volumes il y a plusieurs années

je vais probablement revendre
poe, marx, hemingway, rabelais, diderot, voltaire, camus, homère...

y'a pas beaucoup de photos, là dedans

jpw
Publicité
Poster une réponse
Anonyme