Pouvez-vous m'expliquer un problème de DPI

Le
Luc Cheffert
Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité maximale.
Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et en jpeg (avec
compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais qui ne
doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a remis suite à
2007. 1 ou 2 seront suffisants".


Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas le
choix)
Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre de
pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi des
scans.

Y comprenez-vous qcq choses ?

Merci

--
Luc Cheffert
rue des bas prés, 29
5000 Namur
081737245
0498146411
http://www.cheffert.com
luc@cheffert.com
luccheffert@gmail.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #14474131
Luc Cheffert a écrit :
Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité maximale.
Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et en jpeg (avec
compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais qui ne
doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a remis suite à
2007. 1 ou 2 seront suffisants".



Mauvaise attachée de presse, changer d'attachée de presse...

Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas le
choix)



Les photos sont généralement en rien du tout. C'est juste
des pixels...

Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre de
pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi des
scans.



300 dpi c'est la norme pour la presse et l'édition. Il te
suffit de changer cette valeur à ta guise.
Ou de proposer un stage de formation pour l'attachée de
presse...
Pour faire court : les dpi on s'en tape.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Papy Bernard
Le #14474121
Bonjour

De Luc Cheffert

Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité
maximale. Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et
en jpeg (avec compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais
qui ne doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a
remis suite à 2007. 1 ou 2 seront suffisants".


Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas
le choix)
Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre de
pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi des
scans.

Y comprenez-vous qcq choses ?



OUI. Et surtout que l'attachée de presse ne fait que répéter *bêtement*,
mais ça pose, ce qu'elle a dû entendre dans un couloir et sans se poser la
question de savoir à quoi cela correspond.
Sa demande aurait été pertinente si elle avait indiqué, en plus de la
résolution, les dimensions (en " ou en cm) du document final. Auquel cas il
est facile d'en déduire les dimensions en pixels du fichier à adresser (à la
compression près)

Quant aux *72 dpi*, cette information de la résolution des images fait
partie de l'entête des fichiers image.qui est par défaut est de 72 dpi pour
les images issues d'un apn. Vieille lune qui a la peau dure.

Changer la résolution dans le fichier n'altère en rien la qualité de
celui-ci. Cela permet, tout en conservant la qualité initiale d'imprimer aux
dimensions souhaitées, *à condition de ne pas rééchantillonner*.

--
A+
Papy Bernard
Pleinair
Le #14474111
Luc Cheffert a écrit :
Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité maximale.
Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et en jpeg (avec
compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais qui ne
doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a remis suite à
2007. 1 ou 2 seront suffisants".


Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas le
choix)
Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre de
pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi des
scans.

Y comprenez-vous qcq choses ?



http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_par_pouce

L'extrait qui te concerne :

DPI et photographie, et erreurs courantes [modifier]

Les DPI n'ont de sens qu'au moment d'imprimer une image sur un support
physique. Le DPI va indiquer combien de pixels seront mis sur un pouce.
Une photo numérique qui fait par exemple 2 000×3 000 pixels reste la
même, qu'elle soit en 10 ou en 1000 DPI du moment qu'elle n'est que sous
forme de fichier.

L'œil n'est pas capable de distinguer deux pixels côte à côte à partir
de 25 cm [2] de l'image sous la "norme" des 300 DPI. Avec une image de
300 DPI on peut la regarder de près et de loin avec de la netteté. À une
distance d'un mètre l'optimum qualité perçue / taille de fichier est 77
DPI. Une affiche format A0 destinée à être vue de très loin sera très
inférieur des 300 DPI (sa technique d'impression est d'ailleurs
différente, voir offset).

A l'aide d'un logiciel comme Gimp ou Photoshop on peut par exemple
passer de 72 à 300 DPI. Mais il faut éviter de la redimensionner en lui
ajoutant des pixels car on ne peut jamais gagner en qualité. Sachant que
300 DPI correspondent à 118 pixels par centimètre, on peut donc calculer
les besoins pour des impressions en 300 DPI :

* pour une photo 10 × 15 cm en 300 DPI, il faut 2,1 Mpixels (1 181
× 1 772)
* une photo 20 × 30 cm en 300 DPI nécessite quant à elle 8,4
Mpixels (2 362 × 3 543)


François.
Max
Le #14492891
"Luc Cheffert" news:4875bc5c$0$2849$
Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité


maximale.
Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et en jpeg


(avec
compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais


qui ne
doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a remis


suite à
2007. 1 ou 2 seront suffisants".


Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas


le
choix)
Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre de
pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi des
scans.

Y comprenez-vous qcq choses ?

Merci




Salut,
Rassure-toi tout de suite, dpi, pixels, etc. est sujet à de multiples
confusions et prises de tête par beaucoup !

D'ailleurs, la demande de ton "attaché de presse" : "j'ai toujours
besoin de photos en 300 DPI mais qui ne doivent pas pour autant faire 16
méga" prouve bien que lui-même n'a rien compris à la question ! En
effet, s'il ne précise pas la dimension physique de l'image, 300 dpi n'a
aucun sens. DPI : Dot Par Inch, soit X pixels par pouce (25.4mm). Donc
300dpi = 300 pixels à chaque fois que tu comptes 25.4 mm de largeur
d'image.

Cette valeur de 300 dpi habituellement demandée par les imprimeurs est
celle qui permet la meilleure impression en trame 150 ou 175, mais ceci
est encore une autre histoire!

Ton image initiale fait à peu près 3800 pixels de large sur 2600 pixels
de haut.
Imprimée à 300 dpi, cela nous donne approximativement une image de
[3800 / 300 *2.54] = 32 cm, par [2600 / 300 *2.54] = 22 cm.
Mais imprimée à 72 dpi, nous aurons :
[3800 / 72 * 2.54] = 134 cm par [2600 / 72 * 2.54] = 91 cm.

À l'inverse, si on te demande une image de 10 par 15 cm à 300 dpi, tu
peux déterminer le nombre de pixels qu'elle doit avoir :
[15 / 2.54 * 300] = 1771 pixels
sur :
[10 / 2.54 * 300] = 1181 pixels
... ce qui correspond à une image d'environ 2 Méga pixels autrement dit
5 fois plus léger que ton fichier initial !

Tout logiciel de traitement d'image permet de "ré-échantilloner" une
image.
Bon courage,
Max.
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre
Max
Le #14492881
"Jean-Pierre Roche" news:g54ime$2o2v$
Pour faire court : les dpi on s'en tape.



S'cusez-moi m'sieur, mais on ne s'en tape pas du tout. Quand votre
journal vous demande une image de 154 mm à 200 dpi, il faut savoir ce
que dpi veut dire !
Bien cordialement,
Max.
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre
Jean-Pierre Roche
Le #14492871
Max a écrit :

S'cusez-moi m'sieur, mais on ne s'en tape pas du tout. Quand votre
journal vous demande une image de 154 mm à 200 dpi, il faut savoir ce
que dpi veut dire !



Désolé mais ce n'est pas le travail du photographe, c'est
celui de l'opérateur PAO/maquettiste.
Evidemment on peut jouer à faire les deux mais c'est pas le
cas le plus courant. Normalement c'est chacun son boulot.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Max
Le #14492861
"Jean-Pierre Roche" news:g54ksc$2vtr$
Max a écrit :

> S'cusez-moi m'sieur, mais on ne s'en tape pas du tout. Quand votre
> journal vous demande une image de 154 mm à 200 dpi, il faut savoir


ce
> que dpi veut dire !

Désolé mais ce n'est pas le travail du photographe, c'est
celui de l'opérateur PAO/maquettiste.
Evidemment on peut jouer à faire les deux mais c'est pas le
cas le plus courant. Normalement c'est chacun son boulot.



Bien d'accord, mais le problème était évoqué en filigrane dans le post
initial : Le poids trop élevé des photos pour leur transmission par
Internet. Je suis moi-même confronté à ce problème quand j'envoie les
photos à ma rédaction avec une liaison adsl "campagnarde" limité à 1
Mbs... De plus, s'il y a lieu, j'aime bien recadrer personnellement mes
photos...
Max.
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre
Jean-Pierre Roche
Le #14492851
Max a écrit :

Bien d'accord, mais le problème était évoqué en filigrane dans le post
initial : Le poids trop élevé des photos pour leur transmission par
Internet. Je suis moi-même confronté à ce problème quand j'envoie les
photos à ma rédaction avec une liaison adsl "campagnarde" limité à 1
Mbs... De plus, s'il y a lieu, j'aime bien recadrer personnellement mes
photos...



Selon moi, le problème est seulement dans la tête de
l'attachée de presse qui a *entendu parler* des dpi sans
rien y connaître et croit devoir imposer son ignorance...
Pour le recadrage, dans la presse et l'édition, sauf cas
particulier de photos "artistiques", il ne faut pas se faire
d'illusion : c'est la maquette qui fait le cadrage, souvent
pour des impératifs techniques.
Ca n'empêche pas le photographe de recadrer préalablement
mais rien ne garantit que ce cadrage sera conservé...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Max
Le #14498461
"Jean-Pierre Roche" news:g54m8a$4vo$
Max a écrit :

> Bien d'accord, mais le problème était évoqué en filigrane dans le


post
> initial : Le poids trop élevé des photos pour leur transmission par
> Internet. Je suis moi-même confronté à ce problème quand j'envoie


les
> photos à ma rédaction avec une liaison adsl "campagnarde" limité à 1
> Mbs... De plus, s'il y a lieu, j'aime bien recadrer personnellement


mes
> photos...

Selon moi, le problème est seulement dans la tête de
l'attachée de presse qui a *entendu parler* des dpi sans
rien y connaître et croit devoir imposer son ignorance...
Pour le recadrage, dans la presse et l'édition, sauf cas
particulier de photos "artistiques", il ne faut pas se faire
d'illusion : c'est la maquette qui fait le cadrage, souvent
pour des impératifs techniques.
Ca n'empêche pas le photographe de recadrer préalablement
mais rien ne garantit que ce cadrage sera conservé...



J'ai des largeurs de colonne de 48 mm et 5 mm de gouttière. Je connais
donc la largeur de mes photos en fonction des colonnes allouées par la
rédaction, 1 (48mm), 2 (2x48+51mm), 3 (3*48+104), etc. Et comme la
définition doit être impérativement de 200 dpi (c'est du journal,
exigence du rotativiste), mes images ne sont pas recadrées sauf parfois
très légèrement en hauteur (coupées plutôt!)...
Concernant l'attaché de presse, sûr qu'il ne fait que répéter bêtement
ce qu'il a entendu sans avoir la moindre idée de la signification !
Max.
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre
eric
Le #14512331
Papy Bernard wrote:
Bonjour

De Luc Cheffert

Bonjour,
Je travaille depuis des années pour des festivals de musique.
J'ai un reflex canon 400d et je prends mes phoytos dans la qualité
maximale. Elle ont donc une taille d'environ 10.000.000 de pixels et
en jpeg (avec compression minimum proposée par l'appareil).

Je reçois de l'attachée de presse du festival le mot suivant:
"Je dirais juste que j'ai toujours besoin de photos en 300 DPI mais
qui ne doivent pas pour autant faire 16 méga comme ce que Bruno m'a
remis suite à 2007. 1 ou 2 seront suffisants".


Je sais que mes photos sont en 72 dpi (mon appareil ne me donnent pas
le choix)
Je ne me suis jamais posé la question des dpi mais plutôt du nombre
de pixels et de la compression.
De plus, elle trouve les photos trop lourdes.
J'ai l'impression qu'il y a confusion dans sa tête avec les 300dpi
des scans.

Y comprenez-vous qcq choses ?



OUI. Et surtout que l'attachée de presse ne fait que répéter
*bêtement*, mais ça pose, ce qu'elle a dû entendre dans un couloir et
sans se poser la question de savoir à quoi cela correspond.
Sa demande aurait été pertinente si elle avait indiqué, en plus de la
résolution, les dimensions (en " ou en cm) du document final. Auquel
cas il est facile d'en déduire les dimensions en pixels du fichier à
adresser (à la compression près)

Quant aux *72 dpi*, cette information de la résolution des images fait
partie de l'entête des fichiers image.qui est par défaut est de 72
dpi pour les images issues d'un apn. Vieille lune qui a la peau dure.

Changer la résolution dans le fichier n'altère en rien la qualité de
celui-ci. Cela permet, tout en conservant la qualité initiale
d'imprimer aux dimensions souhaitées, *à condition de ne pas
rééchantillonner*.



bien sûr, mais le combat va encore durer un moment, en ce qui concerne
l'attachée de presse dans les couloirs, trop drôle, le 300 dpi aura la vie
dure , il ne se passe pas une semaine sans que je n'en entende pas parler,
c'est^particulièrement pénible, maintenant si tu parles de rééchantillonage,
au secours, tu vas les désorienter completement :=)

eric
Publicité
Poster une réponse
Anonyme