problème avec un ascenseur

Le
jsm.maurice
Nous avons un ascenseur qui, après 15 ans de bons et loyaux services, s'est
mis à 'déconner'. Son fabricant étant décédé, c'est OTIS qui a repris la
société et donc le contrat d'entretien.

Depuis 6 mois, Ils doivent intervenir au moins 2 fois par semaine. Il y a
surement un problème technique 'fugace' et 'bien caché' mais il y surtout
un problème d'incompétence et de 'je m'en foutisme'. Un jour un 'vieux'
technicien est venu, il est resté une heure à voir la machine évoluer. Il a
donné un coup de tournevis pour déplacer une plaque de position et ..
l'ascenseur a marché 15 jours : un miracle.

Je vous passe les nombreux appels et 'gueulantes' au service local et
régional

Le 1er Août encore un appel au centre d'Otis; le 2 un technicien vient et
laisse la machine en panne en notant sur la base de donnée 'réparation
faite'. Le 2 au soir je rappelle, l'opérateur me dit qu'il relance
l'intervention; je rappelle ce matin : il n'a rien fait (et en fait ce n'est
que ce matin que l'opératrice m'a dit que quelqu'un l'avait réparé le 2 au
matin).

Bref ils se foutent de nous.

Je suis le président du Conseil Syndical. Que puis-je faire ? J'aimerai
pouvoir leur mettre une astreinte pour chaque jour d'immobilisation;
pensez-vous que cela soit possible ? Faut-il faire faire un constat
d'huissier (mais un pour chaque panne ?) ou est-ce que le témoignage des
copropriétaires suffirait ?

D'avance merci pour vous conseils et bon courage à ceux qui travaillent
;-)

--
Jean MAURICE
http://www.atoutfox.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Droger Jean-Paul
Le #15447691
jsm.maurice a écrit :
Nous avons un ascenseur qui, après 15 ans de bons et loyaux services, s'est
mis à 'déconner'. Son fabricant étant décédé, c'est OTIS qui a repris la
société et donc le contrat d'entretien.

Depuis 6 mois, Ils doivent intervenir au moins 2 fois par semaine. Il y a
surement un problème technique 'fugace' et 'bien caché' mais il y surtout
un problème d'incompétence et de 'je m'en foutisme'. Un jour un 'vieux'
technicien est venu, il est resté une heure à voir la machine évoluer. Il a
donné un coup de tournevis pour déplacer une plaque de position et ..
l'ascenseur a marché 15 jours : un miracle.

Je vous passe les nombreux appels et 'gueulantes' au service local et
régional ...

Le 1er Août encore un appel au centre d'Otis; le 2 un technicien vient et
laisse la machine en panne en notant sur la base de donnée 'réparation
faite'. Le 2 au soir je rappelle, l'opérateur me dit qu'il relance
l'intervention; je rappelle ce matin : il n'a rien fait (et en fait ce n'est
que ce matin que l'opératrice m'a dit que quelqu'un l'avait réparé le 2 au
matin).

Bref ils se foutent de nous.

Je suis le président du Conseil Syndical. Que puis-je faire ? J'aimerai
pouvoir leur mettre une astreinte pour chaque jour d'immobilisation;
pensez-vous que cela soit possible ? Faut-il faire faire un constat
d'huissier (mais un pour chaque panne ?) ou est-ce que le témoignage des
copropriétaires suffirait ?

D'avance merci pour vous conseils ... et bon courage à ceux qui travaillent
;-)



D'abord que dit le contrat d'entretien sur les délais de réparation?
ils ont une obligation de résultat, mais bon ce ne sont pas les
meilleurs à mon avis ! Commencez déjà par prendre des renseignements
sur les entretiens des ascenceurs dans le voisinage!

Envisger de rompre le contrat pour négligences ou manque de résultats
ou délais de réparation dépassé!

Ensuite il n'est pas interdit de faire faire un appel d'offre chez les
concurents, et leur demander un check up technique avant qu'ils ne
prennent un contrat complet en compte (ils diront donc ce qui est à
refaire et à quel prix)! Il n'est absolument pas obligatoire de donner
suite à un devis!

Enfin votre appareil se doit d'être mis aux normes nouvelles avec des
dates limites les 1/07/2008, 2013 et 2018. Qu'avez vous fait dans ce
cadre?

--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par
wanadoo; to send me directly a mail replace anti with droger and manama
with wanadoo;

Papy Bernard
Le #15447681
Bonjour

De jsm.maurice

Nous avons un ascenseur qui, après 15 ans de bons et loyaux services,
s'est mis à 'déconner'. Son fabricant étant décédé, c'est OTIS qui a
repris la société et donc le contrat d'entretien.

Depuis 6 mois, Ils doivent intervenir au moins 2 fois par semaine. Il
y a surement un problème technique 'fugace' et 'bien caché' mais il y
surtout un problème d'incompétence et de 'je m'en foutisme'. Un jour
un 'vieux' technicien est venu, il est resté une heure à voir la
machine évoluer. Il a donné un coup de tournevis pour déplacer une
plaque de position et .. l'ascenseur a marché 15 jours : un miracle.

Je vous passe les nombreux appels et 'gueulantes' au service local et
régional ...

Le 1er Août encore un appel au centre d'Otis; le 2 un technicien
vient et laisse la machine en panne en notant sur la base de donnée
'réparation faite'. Le 2 au soir je rappelle, l'opérateur me dit
qu'il relance l'intervention; je rappelle ce matin : il n'a rien fait
(et en fait ce n'est que ce matin que l'opératrice m'a dit que
quelqu'un l'avait réparé le 2 au matin).

Bref ils se foutent de nous.

Je suis le président du Conseil Syndical. Que puis-je faire ?
J'aimerai pouvoir leur mettre une astreinte pour chaque jour
d'immobilisation; pensez-vous que cela soit possible ? Faut-il faire
faire un constat d'huissier (mais un pour chaque panne ?) ou est-ce
que le témoignage des copropriétaires suffirait ?

D'avance merci pour vous conseils ... et bon courage à ceux qui
travaillent ;-)



Tu es le président du C. S. mais pas le syndic. A moins que tu cumules les
deux fonctions.

Au C. S. de s'adresser au syndic pour action énergique.

Je sais, d'expérience personnelle, qu'un syndic hésite à se frotter aux
ascensoristes qui n'en font qu'à leur avantage.
Suite aux différents accidents, les gouvernements successifs ont pondu des
textes pour des mises aux normes, sécurisation, etc.... Une aubaine pour les
ascensoristes, surtout quand, en face d'eux, ils ne rencontrent que des
incompétents incapables de lire un contrat et encore moins capables d'en
faire respecter les clauses. Quand il n'y a pas collusion.

A lire, voire relire, de près le contrat d'entretien et au passage vérifier,
s'il y a une formule de révision de prix, qu'elle est bien appliquée et que
ce n'est pas un taux arbitraire qui est appliqué au montant des contrats.
Cas réel qui a permis de faire des économies substancielles sur ce poste de
dépenses.

--
A+
Papy Bernard
jsm.maurice
Le #15447141
> Tu es le président du C. S. mais pas le syndic. A moins que tu cumules les
deux fonctions.

Au C. S. de s'adresser au syndic pour action énergique.



le problème c'est que l'on ait en train de rompre le contrat de syndic parce
qu'il ne foutait rien ! On n'a pas eut d'AG depuis juin 2005, aucune action,
aucun entretien .... Je suis allé voir un avocat et je leur ai envoyé la
facture : et là cela a remué ! En fait on arrive à un compromis : ils
partent 'de leur plein gré'; on ne les attaque pas en justice. Maintenant on
voudrait récupérer une partie des honoraires 'indus' ....


Pour l'ascenseur, il a 15 ans, et il n'y a pas grand chose à faire pour le
mettre aux normex (à part un téléphone intérieur et un 'arrêt cabine
haute'). Un des problèmes est qu'il a été installé par une société dont le
gérant est décédé (à 45 ans !) et qui a été rachetée par OTIS mais les
employés sont allés ailleurs : ils ont créé leur société à laquelle on
voudrait bien confier notre contrat d'entretien ... quand on aura un nouveau
syndic !

--
Jean à Grenoble
http://www.atoutfox.org
Papy Bernard
Le #15447101
Bonjour Jean,


De jsm.maurice

le problème c'est que l'on ait en train de rompre le contrat de
syndic parce qu'il ne foutait rien ! On n'a pas eut d'AG depuis juin
2005, aucune action, aucun entretien .... Je suis allé voir un avocat
et je leur ai envoyé la facture : et là cela a remué ! En fait on
arrive à un compromis : ils partent 'de leur plein gré'; on ne les
attaque pas en justice. Maintenant on voudrait récupérer une partie
des honoraires 'indus' ....



C'est ce que t'a conseillé l'avocat : ne pas attaquer en justice ? Mais
alors quid des charges empochées depuis deux ans sans contrôle ni contre
partie puisque pas d'entretien, etc... ? Va savoir si les charges communes
ont été règlées aux fournisseurs : eau, électricité, etc....
Ce syndic a failli à ses obligations. Pas d'A. G., pas de quitus, etc ....
!!!!!!

Et cela sans que, depuis deux ans, les copropriétaires, au moins 25% des
tantièmes, ne s'en émeuvent et ne réclament une A. G. quite à ce que cela
soit demandé via la Justice.

Je te souhaite bon courage pour redresser une telle situation en espérant
pour la copropriété qu'il n'est pas trop tard. Rien ne t'interdit en tant
que président du C. S. de mettre sur pied une réunion pour une réponse
collégiale

Avant d'accepter la démission du syndic actuel, aussi véreux qu'il
soit -c'est lui qui doit répondre de la gestion et non pas le président du
C. S.-, je lancerais un appel d'offres. (Je peux t'adresser un draft des
principaux points à spécifier).
Compter au moins deux mois pour analyser les réponses, arrêter son choix,
après audition par le C.S., sur deux possibilités maximum (pour ne pas trop
embarasser l'Assemblée) qui devront se présenter devant
l'A.G. -extraordinaire, s'il le faut-.
En l'occurence, je changerais d'avocat et je chercherais à rencontrer
d'autres présidents de C.S. qui ont recours à ce syndic.

Je crains que, telle que tu présentes la chose, cela ne se termine devant
les tribunaux.

Pour l'ascenseur, il a 15 ans, et il n'y a pas grand chose à faire
pour le mettre aux normex (à part un téléphone intérieur et un 'arrêt
cabine haute'). Un des problèmes est qu'il a été installé par une
société dont le gérant est décédé (à 45 ans !) et qui a été rachetée
par OTIS mais les employés sont allés ailleurs : ils ont créé leur
société à laquelle on voudrait bien confier notre contrat d'entretien
... quand on aura un nouveau syndic !



A savoir le contenu du contrat actuel ???? Est-il résiliable? Préavis ? Et
s'il est possible d'en établir un autre/nouveau, insiter pour avoir un droit
de regard sur celui-ci avant signature par le syndic. (Coût, formules de
révision de prix, indexation et indices de référence -voir Le Moniteur-
auquel tout architecte est abonné.

Cordialement
--
A+
Papy Bernard

P. S. : J'ai encore quelques fichiers Framework (III) sur le sujet qui
pourraient te servir de trame.
Spinozette
Le #15445841
jsm.maurice wrote:

Nous avons un ascenseur qui, après 15 ans de bons et loyaux services, s'est
mis à 'déconner'. Son fabricant étant décédé, c'est OTIS qui a repris la
société et donc le contrat d'entretien.

Depuis 6 mois, Ils doivent intervenir au moins 2 fois par semaine.


> (...)
Bref ils se foutent de nous.
Je suis le président du Conseil Syndical. Que puis-je faire ?



Dans un premier temps, adhérez au moins à titre personnel à l'ARC (asso
des responsables de copro) : ils ont des dossiers sur la question des
ascenseurs...

Franchement, le service donné compense largement le prix de l'adhésion !

--
Hélène
Publicité
Poster une réponse
Anonyme