procédure d'expulsion interminable

Le
Laurie
Je viens de voir sur internet que certains propriétaires, au mépris de
la loi, expulsent eux memes leurs locataires mauvais payeurs. Je ne sais
pas la peine qu'ils risquent en faisant cela, mais elle est peut etre
moindre que s'ils avaient suivi consciencieusement la loi comme nous
venons de le faire. J'aimerais leur montrer à quoi ils ont échappé :

Le locataire de ma mère n'a plus payé aucun loyer depuis 5 ans 1/2
La procédure pour récupérer le logement a duré plus de 4 ans ! (bail
papier initialement introuvable et locataire au rsa)

Nous avons enfin récupéré le logement la semaine dernière, avec 1000€ de
frais d'huissier à la clef. La maison est dans un piteux état : un
taudis, d'une saleté incroyable, carreaux cassés, rempli de déchets
(vieux tas de linges, vieux bouts de meubles, poubelles,)


Voici le résumé des faits :

- Depuis avril 2006 - le locataire ne pait plus aucun loyer
Multiples essais pour s'arranger directement avec lui
- Janvier 2007 - je contacte un huissier, début de procédure
- Aout 2007 - commandement de payer
- Janvier 2008 - Assignation en "expulsion et paiement"

- Février 2008 - je contacte un avocat, début de procédure
- Avril 2009 - jugement
- Juin 2009 - le locataire fait Appel : l'Appel échoue quelques mois
plus tard car l'avocat adverse n'a plus de nouvelles de son client

- Juillet 2009 - je recontacte l'huissier lui indiquant le résultat du
jugement d'avril : suspension de la clause résolutoire conditionnée par
le versement de 100€ supplémentaires mensuels en plus des loyers
Toujours pas de nouvelles du locataire
- Mars 2010 - l'huissier demande à la préfécture le recours à la force
publique
- Juin 2011 - la préfecture reloge les locataires : le logement est
apparemment vide
- Aout 2011 - la préfecture donne enfin son autorisation pour le recours
à la force publique (1 an et 5 mois après avoir été sollicitée !)

- Octobre 2O11 - Expulsion avec police et serrurier (2 mois après
l'autorisation de la prefecture)


Aujourd'hui, l'huissier nous déconseille fortement d'entamer un recours
pour récupérer les sommes dues puisqu'il restera toujours au rsa et
insolvable il nous faut donc nous assoir sur notre perte d'argent et
sur les heures et l'argent qu'il va nous falloir pour rendre notre
logement à nouveau décent.

Le pire de toute cette histoire, je trouve, c'est de voir ce gars, non
seulement impuni, mais surtout entouré d'acteurs sociaux qui le prennent
pour une victime, et l'aident comme tel

Si l'avenir fait que j'ai à nouveau un jour un locataire de mauvaise foi
qui a trop de retard de paiement : je le mets dehors rapidement et par
mes propres moyens, c'est juré !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
cyrano
Le #23850331
"Laurie" news: 4e93efe0$0$29153$

Je viens de voir sur internet que certains propriétaires, au mépris de la
loi, expulsent eux memes leurs locataires mauvais payeurs. Je ne sais pas
la peine qu'ils risquent en faisant cela, mais elle est peut etre moindre
que s'ils avaient suivi consciencieusement la loi comme nous venons de le
faire. J'aimerais leur montrer à quoi ils ont échappé :

Le locataire de ma mère n'a plus payé aucun loyer depuis 5 ans 1/2
La procédure pour récupérer le logement a duré plus de 4 ans ! (bail
papier initialement introuvable et locataire au rsa)

Nous avons enfin récupéré le logement la semaine dernière, avec 1000€ de
frais d'huissier à la clef. La maison est dans un piteux état : un taudis,
d'une saleté incroyable, carreaux cassés, rempli de déchets (vieux tas de
linges, vieux bouts de meubles, poubelles,...)


Voici le résumé des faits :

- Depuis avril 2006 - le locataire ne pait plus aucun loyer
Multiples essais pour s'arranger directement avec lui
- Janvier 2007 - je contacte un huissier, début de procédure
- Aout 2007 - commandement de payer
- Janvier 2008 - Assignation en "expulsion et paiement"

- Février 2008 - je contacte un avocat, début de procédure
- Avril 2009 - jugement
- Juin 2009 - le locataire fait Appel : l'Appel échoue quelques mois plus
tard car l'avocat adverse n'a plus de nouvelles de son client

- Juillet 2009 - je recontacte l'huissier lui indiquant le résultat du
jugement d'avril : suspension de la clause résolutoire conditionnée par le
versement de 100€ supplémentaires mensuels en plus des loyers
Toujours pas de nouvelles du locataire
- Mars 2010 - l'huissier demande à la préfécture le recours à la force
publique
- Juin 2011 - la préfecture reloge les locataires : le logement est
apparemment vide
- Aout 2011 - la préfecture donne enfin son autorisation pour le recours à
la force publique (1 an et 5 mois après avoir été sollicitée !)

- Octobre 2O11 - Expulsion avec police et serrurier (2 mois après
l'autorisation de la prefecture)


Aujourd'hui, l'huissier nous déconseille fortement d'entamer un recours
pour récupérer les sommes dues puisqu'il restera toujours au rsa et
insolvable... il nous faut donc nous assoir sur notre perte d'argent et
sur les heures et l'argent qu'il va nous falloir pour rendre notre
logement à nouveau décent.

Le pire de toute cette histoire, je trouve, c'est de voir ce gars, non
seulement impuni, mais surtout entouré d'acteurs sociaux qui le prennent
pour une victime, et l'aident comme tel...

Si l'avenir fait que j'ai à nouveau un jour un locataire de mauvaise foi
qui a trop de retard de paiement : je le mets dehors rapidement et par mes
propres moyens, c'est juré !



Je sais ce que c'est
Pour ma part, plus jamais de locataire !
Cordialement

PS : Le propriétaires, c'est comme les employeurs : tous pourris :-(
Publicité
Poster une réponse
Anonyme