Procédure de lavage néga N&B.

Le
Sylvain NORAZ
Salut à tous,

Ca fait un moment que je me pose la question de la
justesse de ma procédure de lavage de mes négas N&B.

Je devellope tout en Jobo CPE2 + lift et je fais aussi mon
lavage en machine ! ;-)

J'ai l'habitude de passer plus ou moins 5L d'eau sur un
temps qui depasse souvent les 30 minutes (je fais autre
chose et je change l'eau de temps à autre). A coup de
300 mL ça fait un petite vingtaine de changement d'eau.
J'utilise de l'eau au moins à température ambiante.

J'ajoute aux 2 premières "doses" d'eau un agent mouillant
Tetenal et je fait le dernier bain avec de l'eau deminéralisée.

Tout mes negs ont l'air OK et l'indicateur coloré dont
disposent certains films disparait avant le moitiée du
lavage mais je me demande de temps à autre si ma
procédure est bien adaptée, trop courte / trop longue ?

Si quelqu'un à un avis la dessus

Merci,

A+

Sylvain

PS : J'ai bien une jobo "Cascade" mais j'ai toujours eu
l'impression que ça bouffait beaucoup d'eau pour pas
grand chose.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Claudio Bonavolta
Le #6480981
On 16 août, 16:39, "Sylvain NORAZ"
internet.fr> wrote:
Salut à tous,

Ca fait un moment que je me pose la question de la
justesse de ma procédure de lavage de mes négas N&B.

Je devellope tout en Jobo CPE2 + lift et je fais aussi mon
lavage en machine ! ;-)

J'ai l'habitude de passer plus ou moins 5L d'eau sur un
temps qui depasse souvent les 30 minutes (je fais autre
chose et je change l'eau de temps à autre). A coup de
300 mL ça fait un petite vingtaine de changement d'eau.
J'utilise de l'eau au moins à température ambiante.

J'ajoute aux 2 premières "doses" d'eau un agent mouillant
Tetenal et je fait le dernier bain avec de l'eau deminéralisée.

Tout mes negs ont l'air OK et l'indicateur coloré dont
disposent certains films disparait avant le moitiée du
lavage mais je me demande de temps à autre si ma
procédure est bien adaptée, trop courte / trop longue ?

Si quelqu'un à un avis la dessus ...

Merci,

A+

Sylvain

PS : J'ai bien une jobo "Cascade" mais j'ai toujours eu
l'impression que ça bouffait beaucoup d'eau pour pas
grand chose.


Tu utilises une méthode proche de celle Ilford qui économise l'eau,
cette méthode est décrite sur ce document en page 11 (encadré):
http://www.ilford.fr/pdf/conseil/ConseilsFilmsNoiretBlanc.pdf
Ils n'utilisent que trois séquences de lavage avec augmentation du
temps de lavage à chaque séquence.
A priori ta séquence devrait être ok et tu pourrais probablement la
raccourcir.

Il existe des tests de lavage si tu veux en être sûr, faut juste que
je retrouve mes docs, il doit y avoir une formule sur ce document
Kodak (en anglais et 20MB):
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/Kodak%20j-1.pdf

Une pellicule ayant un support imperméable, il n'y a donc que
l'émulsion à laver et, comme pour le papier RC, c'est assez rapide.
Ceci dit, rater le lavage d'une pelloche et s'en rendre compte
quelques années plus tard est agaçant ...

Je ne vois pas l'intérêt de l'agent mouillant durant les deux
premières séquences de lavage.
Je le verrai plutôt dans la dernière en eau déminéralisée pour éviter
les gouttes d'eau lors du séchage.

Pour réduire la consommation d'eau, ou assurer une meilleur lavage
avec une séquence existante, tu peux ajouter un bain d'un additif de
lavage (Washaid, Hypo Clearing Agent, Lavaquick, ...).
La séquence devient:
- Fixage
- Lavage bref
- Washaid
- Lavage final

Perso, j'ai remplacé l'additif par du sulfite de sodium à raison de 20
gr/l que je jette en fin de session, c'est le principe actif de ces
additifs moins les conservateurs, séquestrants de calcaire et autres
stabilisateurs de pH.
L'efficacité est presque identique et le coût dérisoire.
Plus que pour les films, ces additifs sont très utiles avec les
papiers barytés et permettent de réduire de moitié le temps de lavage.

Comme je vis dans un pays où l'eau n'est pas très rare, j'utilise la
"Cascade" dans une séquence "je lave plus blanc que blanc" ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch

Claudio Bonavolta
Le #6480971
Encore un détail, le temps de lavage n'est pas forcément un bon
indicateur, car le lavage s'opère par diffusion du fixateur de la
gélatine vers l'eau environnante.
Lorsque les concentrations de fixateur s'équilibrent entre la gélatine
et l'eau de lavage, tu ne laves plus.
C'est tout l'intérêt de la méthode Ilford puisqu'elle permet justement
d'atteindre cet équilibre pour chaque séquence de lavage mais à chaque
fois un taux de fixateur qui chute de manière importante.

Par exemple, si on a 1gr de fixateur dans la pellicule lors de la
première séquence de lavage et qu'on utilise 1 litre pour laver, la
concentration finale une fois l'équilibre atteint sera d'un pour
mille.
A la deuxième séquence, la quantité retenue par la pellicule est
toujours de 1gr de solution, mais cette fois de fixateur à 1/1000, et
elle sera à nouveau diluée à 1/1000 soit un par million, etc ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch
Georges Giralt
Le #6480961
Salut à tous,

Ca fait un moment que je me pose la question de la
justesse de ma procédure de lavage de mes négas N&B.

Je devellope tout en Jobo CPE2 + lift et je fais aussi mon
lavage en machine ! ;-)

J'ai l'habitude de passer plus ou moins 5L d'eau sur un
temps qui depasse souvent les 30 minutes (je fais autre
chose et je change l'eau de temps à autre). A coup de
300 mL ça fait un petite vingtaine de changement d'eau.
J'utilise de l'eau au moins à température ambiante.

J'ajoute aux 2 premières "doses" d'eau un agent mouillant
Tetenal et je fait le dernier bain avec de l'eau deminéralisée.

Tout mes negs ont l'air OK et l'indicateur coloré dont
disposent certains films disparait avant le moitiée du
lavage mais je me demande de temps à autre si ma
procédure est bien adaptée, trop courte / trop longue ?

Si quelqu'un à un avis la dessus ...

Merci,

A+

Sylvain

PS : J'ai bien une jobo "Cascade" mais j'ai toujours eu
l'impression que ça bouffait beaucoup d'eau pour pas
grand chose.


Bonjour !

Plusieurs erreurs :
L'agent mouillant ne doit pas être en contact avec les spires Jobo
(dixit Jobo) cela n'est pas possible à enlever et peu à peu, les spires
sont impossibles à charger.
Pour le lavage, Claudio a répondu à peu près ce qu'il faut. Sauf que :
Jobo conseille de ne pas laisser l'eau de lavage plus de 30 secondes
dans la cuve. Et que au bout du 4 ieme ou 5 ieme lavage, il n'y a plus
rien à laver ! (voir pour s'en convaincre l'étude de Ralf Suessbrich là
: http://www.geocities.com/ResearchTriangle/Thinktank/5693/photogra.html )
Enfin, un négatif, à la différence d'un papier poreux, n'a pas besoin
d'auxiliaires de lavage car seule la couche de gélatine (quelques
microns d'épaisseur) a reçu du fixateur. Le papier, qui se comporte
comme un buvard, est un autre problème ! Bien plus complexe à régler.
D'où le parfait lavage en trois ou quatre rinçages de maxi 30 secondes
chacun pour nos films !
Enfin, pour éviter l'agent mouillant sur les spire Jobo, l'essoreuse à
salade est ton amie ! Et en plus elle aide tes films à sécher très vite !

Sylvain NORAZ
Le #6480941
Bonjour et merci pour cette réponse !

[...]
A priori ta séquence devrait être ok et tu pourrais
probablement la raccourcir.



OK, je m'en doutais peu ...

Je racourcirais peut être à 12/15 changement d'eau (pour
un seul film) mais bon, vu que le pocédé est pas vraiment
contraignant ... En fait je voulais surtout être sûr de ne pas
être trop "court" ou trop avard en eau.

[...]
Je ne vois pas l'intérêt de l'agent mouillant durant les
deux premières séquences de lavage.
Je le verrai plutôt dans la dernière en eau déminéralisée
pour éviter les gouttes d'eau lors du séchage.



Il fut un temps où je le mettait à la fin (hors machine) comme
indiqué sur la notice mais ca avait toujours tendance à
mousser un peu et à laisser des traces au séchage. Depuis
que je le mets au début (en machine), ça mousse beaucoup
mais à la fin je n'ai plus ni trace ni goute ...

Pour réduire la consommation d'eau, ou assurer une
meilleur lavage avec une séquence existante, tu peux
ajouter un bain d'un additif de lavage (Washaid, Hypo
Clearing Agent, Lavaquick, ...). [...]



OK, probablement sans intérêt pour moi ...

Plus que pour les films, ces additifs sont très utiles avec
les papiers barytés et permettent de réduire de moitié
le temps de lavage.



J'ai un agrandisseur mais il ne fait que prendre la poussière
donc le baryté ... :-(

Comme je vis dans un pays où l'eau n'est pas très rare,
j'utilise la "Cascade" dans une séquence "je lave plus
blanc que blanc" ...



Je suis pas non plus dans un coin qui manque d'eau (Alpes
françaises) mais bon, ça me gène toujours d'en user plus
qu'il ne faut ...

En tout cas, merci pour toutes ces précisions.

A+

Sylvain.


Georges Giralt
Le #6480931
Bonjour,
............................................

Enfin, pour éviter l'agent mouillant sur les spire Jobo, l'essoreuse
à salade est ton amie ! Et en plus elle aide tes films à sécher très
vite !


Le coup de l'essoreuse, je connaissais mais en laissant le film dans
la spire ... Sans spire je vois pas trop ... ?

Merci, A+

Sylvain.


Salut !

Ben l'essoreuse, justement c'est pour essorer le film DANS sa spire !
T'en mets 2 diamétralement opposées, calées soit avec un bol renversé au
centre, soit attachées avec des élastiques sur le bord, et tu essores.
Doucement, mais sûrement. Et là, tu peux te passer d'agent mouillant !
Il ne reste plus d'eau sur le film, rien que l'eau contenue dans la
gélatine. Bref ça sèche super vite, sans traces, et sans besoin de
chauffer.


Sylvain NORAZ
Le #6480921
Bonjour,

Plusieurs erreurs :
L'agent mouillant ne doit pas être en contact avec les spires Jobo
(dixit Jobo) cela n'est pas possible à enlever et peu à peu, les spires
sont impossibles à charger.


J'avais entendu dire ça pour le stab en C41 mais pas pour l'agent
mouillant ...

Au final c'est juste un tensio-actif comme on en trouve dans le Paic
citron, non ? En tout cas mes spires m'ont pas l'air plus difficile à
remplir qu'il y a 5 ans ... Ca depend surtout des films ...

Pour le lavage, Claudio a répondu à peu près ce qu'il faut.
[...]


OK, merci pour ces détails je me doutais bien qu'un film est plus
facile à laver qu'un papier (surtout Baryté) mais à quel point, j'en
savais trop rien ...

Enfin, pour éviter l'agent mouillant sur les spire Jobo, l'essoreuse
à salade est ton amie ! Et en plus elle aide tes films à sécher très
vite !


Le coup de l'essoreuse, je connaissais mais en laissant le film dans
la spire ... Sans spire je vois pas trop ... ?

Merci, A+

Sylvain.

bertrand.nicolas
Le #6480851
On 16 août, 16:39, "Sylvain NORAZ"
internet.fr> wrote:
Salut à tous,

Ca fait un moment que je me pose la question de la
justesse de ma procédure de lavage de mes négas N&B.


Je pratique une variante de la méthode économique préconisée par
Ilford.
Pour une cuve de deux films, je prépare 10 litres d'eau environ dans
une bassine.
Je fais 10 bains de rinçage (soit d'un litre chacun) en augmentant
progressivement
les retournements de cuve selon la séquence :
5x - 5x - 10x - 10x - 15x - 15x - 20x - 20x - 25x - 25x
Je termine par un bain à l'eau distillé dans la cuve et enfin par un
dernier arrosage
à l'eau distillé une fois le film sorti de la spire.

En général l'eau perd toute coloration à partir des 5e ou 6e bain.

Ricco
Le #6480841
wrote:
Je pratique une variante de la méthode économique préconisée par
Ilford.
Pour une cuve de deux films, je prépare 10 litres d'eau environ dans
une bassine.
Je fais 10 bains de rinçage (soit d'un litre chacun) en augmentant
progressivement
les retournements de cuve selon la séquence :
5x - 5x - 10x - 10x - 15x - 15x - 20x - 20x - 25x - 25x
Je termine par un bain à l'eau distillé dans la cuve et enfin par un
dernier arrosage
à l'eau distillé une fois le film sorti de la spire.

En général l'eau perd toute coloration à partir des 5e ou 6e bain.


en fait d'après ce que je lis, les amis, vous n'avez pas beaucoup de souci a
vous faire, vos films ne risquent rie, il peut y avoir des variantes, moi,
je suis assez partisan d'une élimination chimiques entre les lavages après,
quatre ou cinq ou changements d'eau, pas froide, élimination c'est très
important, et ça tiendra bien après vos arrières petits enfants
j'ai vu lors de mon long passage dans ce métier des films vraiment mal
lavés, et malgré tout, ça tenait quand même, on peut d'ailleurs relavé un
film, parfois il faudra le détanner, mais dans tout ça, il y a une chose
dont vous pouvez être sûre :
ça tiendra
ensuite une conservation adaptée, mais ca aussi on a les solutions

--
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

Publicité
Poster une réponse
Anonyme