Production d'un jugement à un tiers

Le
Zork
http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO750710&numTexte=&pageDebut076&pageFin=

l'article 11-3 de la loi n° 72-626 du 5 juillet 1972 relative notamment à la
réforme de la procédure civile qui,
introduit dans cette loi par la loi n° 75-596 du 9 juillet 1975, dispose
que « Les tiers sont en droit de se faire délivrer copie des jugements
prononcés publiquement ».

Par tiers on entend en général les juristes et les documentalistes des
cabinets d'avocats qui constituent la majorité des tiers demandeurs.

Mais un particulier lambda peut-il être considéré comme un tiers ?
En substance à partir du moment où (par exemple) la décision d'un divorce a
été prononcée publiquement, un particulier peut-il en demander la production
?

Je demande des précisions à ce sujet car on m'avance aux archives la
nécessité d'attendre 25 ans après le décès des parties pour obtenir cette
décision.
Qu'en est-il ?

Merci

--
Z
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Steph. K
Le #23840901
Le 09/10/2011 12:23, Zork a écrit :
http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO750710&numTexte=&pageDebut076&pageFin >

l'article 11-3 de la loi n° 72-626 du 5 juillet 1972 relative notamment
à la réforme de la procédure civile qui,
introduit dans cette loi par la loi n° 75-596 du 9 juillet 1975, dispose
que « Les tiers sont en droit de se faire délivrer copie des jugements
prononcés publiquement ».

Par tiers on entend en général les juristes et les documentalistes des
cabinets d'avocats qui constituent la majorité des tiers demandeurs.

Mais un particulier lambda peut-il être considéré comme un tiers ?
En substance à partir du moment où (par exemple) la décision d'un
divorce a été prononcée publiquement, un particulier peut-il en demander
la production ?

Je demande des précisions à ce sujet car on m'avance aux archives la
nécessité d'attendre 25 ans après le décès des parties pour obtenir
cette décision.
Qu'en est-il ?



D'après la page :
http://archives.seine-et-marne.fr/vos-demarches#anchor_sys_summary1

"Jugements de divorce

Les jugements de divorce, comme les autres jugements, sont communicables
s’ils ont été rendus publiquement. Leurs attendus sont occultés lorsque
la consultation est faite par un tiers. Seules les personnes directement
concernées par l’affaire, en justifiant de leur identité, ont accès à
l’intégralité du document avant un délai de 75 ans."

Ca me parait logique vu que les débats ont lieu à huis clos.

--
Steph. K
Zork
Le #23841511
"Steph. K"

Les jugements de divorce, comme les autres jugements, sont communicables s’ils
ont été rendus publiquement. Leurs attendus sont occultés lorsque la
consultation est faite par un tiers. Seules les personnes directement
concernées par l’affaire, en justifiant de leur identité, ont accès à l’intégralité
du document avant un délai de 75 ans."



Ce que je cherche c'est les références des lois précisant ces règles des 75
ans, 25 ans etc ...
Je ne les trouve pas.
Car chaque responsable des archives a son interprétation ...

--
Z
alois Zenner
Le #23844421
Le Sun, 9 Oct 2011 15:31:12 +0200, "Zork"
Ce que je cherche c'est les références des lois précisant ces règles des 75
ans, 25 ans etc ...
Je ne les trouve pas.



Voir code du patrimoine Chapitre 3, art. L213-1 et suivants.

Car chaque responsable des archives a son interprétation ...



C'est ben vrai ça !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme