propagande politique au bureau

Le
anon
Bonjour,
est il légal qu'un employé non représentant d'un syndicat fasse de la
propagande dans les locaux de travail ?
Il s'agit ici d'une institution publique où un fonctionnaire fait
souvent des spam collectifs pour appeler à la manif et à la contestation
politique. Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.
Je me demande si, du point de vue juridique, on a le droit de faire de
la propagande dans une institution publique.
Attention, je répète que la dite personne n'est pas un représentant
syndical.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
www.juristprudence.c.la
Le #18650771
"anon"
est il légal qu'un employé non représentant d'un syndicat fasse de la
propagande dans les locaux de travail ?



il appartient à la hiérarchie, éventuellement sur plainte courageuse d'une
victime, de faire cesser un comportement présenté comme une forme de
harcèlement moral

Il s'agit ici d'une institution publique où un fonctionnaire fait souvent
des spam collectifs pour appeler à la manif et à la contestation
politique.



le caractère " politique " d'une expression revendicative professionnelle ne
peut utilement résulter des connotations préjoratives d'un lecteur empreint
d'une sensibilité divergente
;o}


Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.



faut-il envisager sa révocation ?


Attention, je répète que la dite personne n'est pas un représentant
syndical.



on sent bien là votre affection spécifique envers ces porteurs de mandat
anon
Le #18652251
www.juristprudence.c.la a écrit :


il appartient à la hiérarchie, éventuellement sur plainte courageuse d'une
victime, de faire cesser un comportement présenté comme une forme de
harcèlement moral




Ce n'est pas du harcèlement, mais de la propagande. Si tout employé
commence à faire du spam sur ses idées politiques au bureau ...



le caractère " politique " d'une expression revendicative professionnelle ne
peut utilement résulter des connotations préjoratives d'un lecteur empreint
d'une sensibilité divergente
;o}



Cette réponse ne semble pas être juridique.


Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.



faut-il envisager sa révocation ?



Non, seulement un rappel à l'ordre.



on sent bien là votre affection spécifique envers ces porteurs de mandat




Hé oui, c'est ça la démocratie: celui qui pense représenter les intérêts
d'autrui doit être élu pour cela. Les syndicats ont un mandat
constitutionnel.
www.juristprudence.c.la
Le #18653531
www.juristprudence.c.la a écrit :
il appartient à la hiérarchie, éventuellement sur plainte courageuse
d'une victime, de faire cesser un comportement présenté comme une forme
de harcèlement moral






"anon" gn1coq$9b6$
Ce n'est pas du harcèlement, mais de la propagande.



surtout lorsque c'est vous qui l'affirmez ;o}

Si tout employé commence à faire du spam sur ses idées politiques au
bureau ...



là vous ne faites que réitérer l'argument auquel il a déjà été répondu :
le caractère " politique " d'une expression revendicative professionnelle
ne peut utilement résulter des connotations préjoratives d'un lecteur
empreint d'une sensibilité divergente
;o}



Cette réponse ne semble pas être juridique.



votre incompréhension caractérise votre refus d'admettre que la
qualification d'un fait résulterait plus de l'appréciation souveraine d'un
juge que de la votre

Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.



faut-il envisager sa révocation ?



Non, seulement un rappel à l'ordre.



et je suppose que c'est votre " ordre " qu'il conviendrait d'appliquer


on sent bien là votre affection spécifique envers ces porteurs de mandat



Hé oui, c'est ça la démocratie: celui qui pense représenter les intérêts
d'autrui doit être élu pour cela.



et donc la démocratie consiste à interdire l'expression individuelle des
syndiqués ou sypathisants ?
seriez-vous partisan d'une sorte de "centralisme bureaucratique " ?

la syndicalisation doit devenir obligatoire ?
Haro sur l'individu non-syndiqué ? qu'il se taise ?

Les syndicats ont un mandat constitutionnel.



faux ! ils n'ont pas un "mandat", mais une existence reconnue
constitutionnelle ;
si vous voulez pinailler sur les aspects juridiques, commencez par prêter
attention au sens des mots
anonym
Le #18655781
Votre réponse n'est pas satisfaisante, la question est sérieuse: avons
nous le droit de faire de la propagande politique au bureau, surtout
s'il s'agisse d'un organisme public.
Exemple: on nous envoie des messages collectifs disant "votez Sarkozy"
ou "votez PCF". Est ce légal ? Est ce légal de le faire de la politique
pendant les heures de bureau dans une institution publique ?
www.juristprudence.c.la
Le #18656201
"anonym" 4994ada7$0$4854$
Votre réponse n'est pas satisfaisante



votre formulation initiale était tout autant "insatisfaisante" en mélant
maladroitement ou malicieusement politique et syndicalisme

la question est sérieuse: avons
nous le droit de faire de la propagande politique au bureau, surtout
s'il s'agisse d'un organisme public.



pourquoi " surtout " ? croyez-vous qu'un lieu de travail privé ferait
l'objet de laxisme en la matière ? ;o}

Exemple: on nous envoie des messages collectifs disant "votez Sarkozy"
ou "votez PCF". Est ce légal ? Est ce légal de le faire de la politique
pendant les heures de bureau dans une institution publique ?



pourquoi cette utilisation systématique du vocable " légal " ?
vous confondez discipline et légalité !

un salarié de droit privé ou un fonctionnaire sont tout autant soumis à un
pouvoir hiérarchique ;
la loi, le statut, le règlement fixent des droits et des obligations y
compris en matière de droit SYNDICAL ;

je vous répète qu'il appartient à la hiérarchie de déterminer si les
modalités d'expression du collaborateur sorte du cadre du DROIT d'expression
qui existe aussi dans une entreprise ou dans une administration

si un de vos collègues croit que le fait de " voter X " serait un moyen de
satisfaire ses revendications en matière de conditions de travail ou de vie
ce n'est pas onligatoirement un acte "illégal" pour reprendre votre
vocabulaire

si le même pollue votre adresse électronique de spam commerciaux ou
caritatifs, cela peut TOUT AUTANT être sanctionnable... selon l'appréciation
du chef d'entreprise ou de service...
Cl.Massé
Le #18662431
"anon" news:gn0soe$vnc$

Bonjour,
est il légal qu'un employé non représentant d'un syndicat fasse de la
propagande dans les locaux de travail ?
Il s'agit ici d'une institution publique où un fonctionnaire fait souvent
des spam collectifs pour appeler à la manif et à la contestation
politique. Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.
Je me demande si, du point de vue juridique, on a le droit de faire de la
propagande dans une institution publique.
Attention, je répète que la dite personne n'est pas un représentant
syndical.



Et c'est quoi le problème? C'est qu'il est de gauche?

C'est ça la liberté d'expression. A moins qu'il trouble le travail normal,
il n'y a pas moyen de l'en empêcher. Et la qualification de "spam" est un
peu exagérée, je ne pense pas qu'il s'agisse de milliers d'emails comme le
font les vrais spammers. Enfin, si tu trouves un FAI qui prend ta plainte
au sérieux...

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #18662421
"anon" news:gn1coq$9b6$

Hé oui, c'est ça la démocratie: celui qui pense représenter les intérêts
d'autrui doit être élu pour cela. Les syndicats ont un mandat
constitutionnel.



J'en reste sur le cul. Seuls ceux qui ont été élus, certifiés, labelisés,
ont le droit d'avoir des opinions politiques et de les exprimer? C'est pas
la démocratie, c'est plutôt un système totalitaire.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
ixion martin - GdBx
Le #18662411
Cl.Massé a écrit :
"anon" news:gn0soe$vnc$

Bonjour,
est il légal qu'un employé non représentant d'un syndicat fasse de la
propagande dans les locaux de travail ?
Il s'agit ici d'une institution publique où un fonctionnaire fait so uvent
des spam collectifs pour appeler à la manif et à la contestation
politique. Le chef de service ne dit rien, il laisse passer.
Je me demande si, du point de vue juridique, on a le droit de faire de la
propagande dans une institution publique.
Attention, je répète que la dite personne n'est pas un représent ant
syndical.



Et c'est quoi le problème? C'est qu'il est de gauche?

C'est ça la liberté d'expression. A moins qu'il trouble le travail normal,
il n'y a pas moyen de l'en empêcher. Et la qualification de "spam" e st un
peu exagérée, je ne pense pas qu'il s'agisse de milliers d'emails c omme le
font les vrais spammers. Enfin, si tu trouves un FAI qui prend ta plai nte
au sérieux...



S'il utilise le mail professionnel pour pourrir le compte mail de ses
collègues avec des sujets n'ayant rien à voir avec le contexte
professionnel, il viole sans doute la charte de bon comportement qu'il a
dû signer à son service info. Et ça, ça peut lui retomber dessus.

--
Ixion, Sérieux, Wikipédia
www.juristprudence.c.la
Le #18662741
"anon"
c'est ça la démocratie: celui qui pense représenter les intérêts
d'autrui doit être élu pour cela. Les syndicats ont un mandat
constitutionnel.





"Cl.Massé" 4995b648$0$20702$
J'en reste sur le cul. Seuls ceux qui ont été élus, certifiés, labelisés,
ont le droit d'avoir des opinions politiques et de les exprimer? C'est
pas la démocratie, c'est plutôt un système totalitaire.



ou plus exactement c'est affirmer n'importe quoi sans mesurer le contresens
inhérent à l'opinion proférée ;o}
www.juristprudence.c.la
Le #18662731
"ixion martin - GdBx" news:
4995b82d$0$4081$
S'il utilise le mail professionnel pour pourrir le compte mail de ses
collègues avec des sujets n'ayant rien à voir avec le contexte
professionnel, il viole sans doute la charte de bon comportement qu'il a
dû signer à son service info. Et ça, ça peut lui retomber dessus.



parce que vous croyez qu'il existe une charte ou un " service info " dans
toutes les administrations, toutes les entreprises ?

restons basique : ceci relève plus exactement du droit disciplinaire et pas
d'un mode relationnel plus commun avec un FAI
Publicité
Poster une réponse
Anonyme