A propos de l'article L114-1 du Code de la consommation

Le
Alain Montfranc
Bonjour

L'article L114-1 oblige un professionel à indiquer une date de
livraison pour une commande supérieure à 500 ¤ (texte complet
ci-dessous).

L'article prévoit explicitement ce qui se passe en cas de versement
d'arrhes, mais comment cela se passe t'il si le versement est un
accompte ?

Question subsidiaire : si le devis ne comporte pas de date mais qu'il y
a accord oral, quelle est la validité de l'ajout de la date convennue
oralement par l'acheteur lui même style "lu et approuvé pour une
livraison le xx/xx/xxxx).

merci



Article L114-1 En savoir plus sur cet article


Dans tout contrat ayant pour objet la vente d'un bien meuble ou la
fourniture d'une prestation de services à un consommateur, le
professionnel doit, lorsque la livraison du bien ou la fourniture de la
prestation n'est pas immédiate et si le prix convenu excède des seuils
fixés par voie réglementaire, indiquer la date limite à laquelle il
s'engage à livrer le bien ou à exécuter la prestation.

Le consommateur peut dénoncer le contrat de vente d'un bien meuble ou
de fourniture d'une prestation de services par lettre recommandée avec
demande d'avis de réception en cas de dépassement de la date de
livraison du bien ou d'exécution de la prestation excédant sept jours
et non dû à un cas de force majeure.

Ce contrat est, le cas échéant, considéré comme rompu à la réception,
par le vendeur ou par le prestataire de services, de la lettre par
laquelle le consommateur l'informe de sa décision, si la livraison
n'est pas intervenue ou si la prestation n'a pas été exécutée entre
l'envoi et la réception de cette lettre. Le consommateur exerce ce
droit dans un délai de soixante jours ouvrés à compter de la date
indiquée pour la livraison du bien ou l'exécution de la prestation.

Sauf stipulation contraire du contrat, les sommes versées d'avance sont
des arrhes, ce qui a pour effet que chacun des contractants peut
revenir sur son engagement, le consommateur en perdant les arrhes, le
professionnel en les restituant au double.



Article R114-1

Les contrats conclus entre professionnels et consommateurs ayant pour
objet la vente d'un bien meuble ou la fourniture d'une prestation de
services dont le prix convenu est supérieur à 500 euros sont soumis aux
dispositions de l'article L. 114-1 lorsque la livraison du bien ou la
fourniture de la prestation n'est pas immédiate.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alain Montfranc
Le #24550131
Alain Montfranc avait énoncé :

Au cas où mon premier message ne serait pas passé...

Bonjour

L'article L114-1 oblige un professionel à indiquer une date de livraison pour
une commande supérieure à 500 ¤ (texte complet ci-dessous).

L'article prévoit explicitement ce qui se passe en cas de versement d'arrhes,
mais comment cela se passe t'il si le versement est un accompte ?

Question subsidiaire : si le devis ne comporte pas de date mais qu'il y a
accord oral, quelle est la validité de l'ajout de la date convennue oralement
par l'acheteur lui même style "lu et approuvé pour une livraison le
xx/xx/xxxx).

merci

---

Article L114-1 En savoir plus sur cet article...


Dans tout contrat ayant pour objet la vente d'un bien meuble ou la fourniture
d'une prestation de services à un consommateur, le professionnel doit,
lorsque la livraison du bien ou la fourniture de la prestation n'est pas
immédiate et si le prix convenu excède des seuils fixés par voie
réglementaire, indiquer la date limite à laquelle il s'engage à livrer le
bien ou à exécuter la prestation.

Le consommateur peut dénoncer le contrat de vente d'un bien meuble ou de
fourniture d'une prestation de services par lettre recommandée avec demande
d'avis de réception en cas de dépassement de la date de livraison du bien ou
d'exécution de la prestation excédant sept jours et non dû à un cas de force
majeure.

Ce contrat est, le cas échéant, considéré comme rompu à la réception, par le
vendeur ou par le prestataire de services, de la lettre par laquelle le
consommateur l'informe de sa décision, si la livraison n'est pas intervenue
ou si la prestation n'a pas été exécutée entre l'envoi et la réception de
cette lettre. Le consommateur exerce ce droit dans un délai de soixante jours
ouvrés à compter de la date indiquée pour la livraison du bien ou l'exécution
de la prestation.

Sauf stipulation contraire du contrat, les sommes versées d'avance sont des
arrhes, ce qui a pour effet que chacun des contractants peut revenir sur son
engagement, le consommateur en perdant les arrhes, le professionnel en les
restituant au double.



Article R114-1

Les contrats conclus entre professionnels et consommateurs ayant pour objet
la vente d'un bien meuble ou la fourniture d'une prestation de services dont
le prix convenu est supérieur à 500 euros sont soumis aux dispositions de
l'article L. 114-1 lorsque la livraison du bien ou la fourniture de la
prestation n'est pas immédiate.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme