A propos du "libre"

Le
J.P
Suite à un sinistre affaire de lobbying impliquant un député et
Microsoft, plusieurs députés chiliens viennent de soumettre un projet
pour faire remplacer tous les logiciels utilisés par les services
publics par des solutions "libre".

Un léger bémol est que, si j'ai bien lu, l'argument premier serait la
gratuité car, comme partout et c'est bien connu, l'Etat est un gros
gaspilleur :-)

--
Jean-Pierre
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
pdorange
Le #26306171
J.P
Suite à un sinistre affaire de lobbying impliquant un député et
Microsoft, plusieurs députés chiliens viennent de soumettre un projet
pour faire remplacer tous les logiciels utilisés par les services
publics par des solutions "libre".

Un léger bémol est que, si j'ai bien lu, l'argument premier serait la
gratuité ...



Gratuité partielle on le sait, puisqu'il faut former et qu'il y a
toujours de la maintenance a faire (comme pour les logiciels privatifs).
Dans le cas présent, ça permet surtout d'éviter les pots de vins.

car, comme partout et c'est bien connu, l'Etat est un gros
gaspilleur :-)



Ta dernière remarque est très mal vénue, hors sujet et a mon sens
fausse.
L'état n'est pas plus gaspilleur que les grosses entreprises privées,
c'est plutot une affaire de taille que de mode de gestion
(public/privé). Mais c'est dur de lutter contre les a prioris...

--
Pierre-Alain Dorange Moof
Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
J.P
Le #26306216
In article (Pierre-Alain Dorange) wrote:

> car, comme partout et c'est bien connu, l'Etat est un gros
> gaspilleur :-)

Ta dernière remarque est très mal vénue, hors sujet et a mon sens
fausse.
L'état n'est pas plus gaspilleur que les grosses entreprises privées,
c'est plutot une affaire de taille que de mode de gestion
(public/privé). Mais c'est dur de lutter contre les a prioris...



Dans ce pays très libéral, c'est ainsi que l'état est perçu par la
plupart.
Le smiley indiquait que ce n'est pas nécessairement mon opinion.

--
Jean-Pierre
Publicité
Poster une réponse
Anonyme