Le Protocole de Londres et les irradiées d'Epinal

Le
Falloujah mon amour
Le Parlement pourrait adopter le Protocole de Londres, véritable
atteinte à la langue française. Dans le même temps, l'affaire des
irradiés d'Epinal apporte un argument de taille aux opposants au
Protocole : la sécurité. Plus de 4900 patients traités par
radiothérapie à l'hôpital d'Epinal ont reçu des surdoses, entre 1989
et 2006.

Le député de la Moselle, Marie-Jo Zimmermann, a demandé jeudi au
ministre de la Santé de contraindre, conformément à la loi, les
fabricants étrangers à fournir des modes d'emploi en français pour les
appareils qu'ils vendent en France.

"Selon des informations convergentes, l'une des causes du mauvais
réglage des appareils de médecine nucléaire à l'hôpital d'Epinal
serait liée à la mauvaise traduction des notices de l'appareillage. Le
problème de l'absence de traduction directe par les fabricants des
notices concernant l'appareillage médical est donc directement posé,
car cela a pour conséquence des traductions parfois improvisées et
approximatives par le personnel utilisateur.

Ce type de problème () ne devrait pas exister si la loi
concernant l'obligation de fournir en français des notices
d'utilisation de tout appareil (et pas seulement dans le domaine
médical) était respectée. Or jusqu'à présent, le ministère de la
Culture fait preuve d'un laxisme flagrant. En effet, les rares
poursuites engagées ne le sont qu'à l'initiative des associations de
défense de la langue française et jamais à l'initiative des pouvoirs
publics".

Et avec le fameux Protocole, ce ne serait pas prêt de s'arranger.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
AndreH
Le #15510811
On 22 sep, 00:12, Falloujah mon amour wrote:
Le Parlement pourrait adopter le Protocole de Londres, véritable
atteinte à la langue française. Dans le même temps, l'affaire des
irradiés d'Epinal apporte un argument de taille aux opposants au
Protocole : la sécurité. Plus de 4900 patients traités par
radiothérapie à l'hôpital d'Epinal ont reçu des surdoses, entre 1 989
et 2006.

Le député de la Moselle, Marie-Jo Zimmermann, a demandé jeudi au
ministre de la Santé de contraindre, conformément à la loi, les
fabricants étrangers à fournir des modes d'emploi en français pour les
appareils qu'ils vendent en France.

"Selon des informations convergentes, l'une des causes du mauvais
réglage des appareils de médecine nucléaire à l'hôpital d'Epinal
serait liée à la mauvaise traduction des notices de l'appareillage. Le
problème de l'absence de traduction directe par les fabricants des
notices concernant l'appareillage médical est donc directement posé,
car cela a pour conséquence des traductions parfois improvisées et
approximatives par le personnel utilisateur.

Ce type de problème (...) ne devrait pas exister si la loi
concernant l'obligation de fournir en français des notices
d'utilisation de tout appareil (et pas seulement dans le domaine
médical) était respectée. Or jusqu'à présent, le ministère de la
Culture fait preuve d'un laxisme flagrant. En effet, les rares
poursuites engagées ne le sont qu'à l'initiative des associations de
défense de la langue française et jamais à l'initiative des pouvoirs
publics".

Et avec le fameux Protocole, ce ne serait pas prêt de s'arranger.




Cela prouve sourtout le niveau des personnes employés dans les
services des hopitaux. Qui règle ces appareils ? Qui vérifie leur
réglage et quand ? Je pense que en France il faut pas demander
beaucoup, tout le monde s'en fout jusqu'à l'accident. Et avec le
manque de personnel, les c'est encore pire.
Soignez vous ailleurs, c'est plus sure.

A.H.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme