Psys au jury ENM

Le
jr
R Dati annonce la présence de psys au jury de l'ENM, en invoquant quoi,
on se le demande Fernande: Outreau! Là où les psys réunis ont consolidé
le désastre judiciaire.

C'est sûr qu'attendre le procès pour leur donner l'occasion de délirer,
c'était beaucoup trop tard; là on aura enfin des juges calibrés dès la
formation.

--
jr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 8
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jr
Le #15854741
Goret Neuneu :

> Cela dit, il serait bon de temps à autre de procéder à quelques
> examens périodiques sur les magistrats en exercice (on en fait bien
> passer aux pilotes de ligne).

Je crois que la réforme des psychologues impose à ceux-ci un suivi
psy, il ne me paraîtrait également pas inutile que les juges dont
dépendent notre sort soient également soumis à un suivi.



Non: la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité. Une
paille. Ils mettent "Au nom du peuple français" en tête de leurs
jugements, sans avoir jamais été ni élus ni tirés au sort ni remis en
question ex officio. Leur seul sésame est un concours moyennement
sélectif géré par des juges eux-mêmes sélectionnés sur ce concours.

Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorité.

--
jr
www.juristprudence.c.la
Le #15854721
"jr"
la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité.


/ .../
Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorité.



je trouve votre proposition bien timorée, du fait que bien d'autres corps
des services de l'état ne disposent, actuellement, que de la même
"légitimité" tirée des diplomes ;

pourquoi ne pas élargir votre proposition ?

des chirurgiens tirés au sort, cela serait " légitime" n'est ce pas ...
Colonel Kilgore
Le #15854621
www.juristprudence.c.la vient de nous annoncer :
"jr"
la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité.


/ .../
Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorité.



je trouve votre proposition bien timorée, du fait que bien d'autres corps des
services de l'état ne disposent, actuellement, que de la même "légitimité"
tirée des diplomes ;

pourquoi ne pas élargir votre proposition ?

des chirurgiens tirés au sort, cela serait " légitime" n'est ce pas ...



C'est évident. ;-)
Exemple historique :
La Chine de Mao, période du "Grand Bond en Avant".

--
I love the smell of napalm in the morning.
jr
Le #15854611
www.juristprudence.c.la a écrit :


"jr"
la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité.


/ .../
Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorité.



je trouve votre proposition bien timorée,



Je trouve aussi. En fait je pense qu'il faudrait, d'une façon ou d'une
autre, que le "peuple" ait son mot à dire dans l'exercice de la fonction
de juge qui juge paraît-il en son nom; quand il ne crée pas du droit via
la jurisprudence.

du fait que bien d'autres corps
des services de l'état ne disposent, actuellement, que de la même
"légitimité" tirée des diplomes ;



Mais un médecin ne fait pas son ordonnance "au nom du peuple". Et
personne n'est obligé, ni d'aller consulter celui-là, ni de suivre ses
prescriptions. Vous voyez la différence? Ou vous êtes en train de
défendre un bifteck?

--
jr
Goret Neuneu
Le #15854511
jr a écrit :

Non: la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité. Une
paille. Ils mettent "Au nom du peuple français" en tête de leurs
jugements, sans avoir jamais été ni élus ni tirés au sort ni remis en
question ex officio. Leur seul sésame est un concours moyennement
sélectif géré par des juges eux-mêmes sélectionnés sur ce concours.



Vous préconisez de les élire ?

Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorité.



Et pourquoi pas dans les jurys d'assise, tant qu'à y être ?

--
G2N
Contre les signatures, signez la pétition !
Séb.
Le #15854501
www.juristprudence.c.la a écrit :
"jr"
la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimità ©.


/ .../
Ce n'est pas des psys qu'il faut mettre au jury du concours, mais des
citoyens tirés au sort. Et il en faut aussi au CSM, en majorità ©.



je trouve votre proposition bien timorée, du fait que bien d'autre s corps
des services de l'état ne disposent, actuellement, que de la mê me
"légitimité" tirée des diplomes ;

pourquoi ne pas élargir votre proposition ?

des chirurgiens tirés au sort, cela serait " légitime" n'est ce pas ...





bah si on tire au sort pour tout, on va vite rire :
- moi je peux me retrouver chirurgien, avocat, président de la ré publique
pourquoi pas
- toto peut se trouver balayeur avec son bac+1234
etc.

maintenant je trouve à la base l'idée d'une instance de contrà ´le pas trop
conne, on a vu les ravages de la focalisation d'un juge.

peut être à revoir dans leur formation, leur expliquer que la " gloire"
d'avoir fait tomber un réseau pédophile ou autre ne doit pas le ur faire
ignorer certaines pistes...
jr
Le #15854441
Goret Neuneu a écrit :

jr a écrit :

Non: la seule chose qui manque à nos juges, c'est la légitimité. Une
paille. Ils mettent "Au nom du peuple français" en tête de leurs
jugements, sans avoir jamais été ni élus ni tirés au sort ni remis en
question ex officio. Leur seul sésame est un concours moyennement
sélectif géré par des juges eux-mêmes sélectionnés sur ce concours.



Vous préconisez de les élire ?



Ou de les évaluer autrement que par un CSM de pairs qui pose une
sanction tous les quarante douze ans et qui refuse de démettre un gus
qui se masturbe en audience, pour ne pas parler de Renard.

L'autre solution serait d'en faire des techniciens et de mettre des
jurys dans toutes les affaires, au moins en appel. Mais là, on a un vrai
souci, on a une baronnie qui s'autogère, s'autoreproduit, qui fait du
droit-jurisprudence et bénéficie d'un statut personnel incroyable qui
est fait pour les protéger de l'exécutif, pas du citoyen.

--
jr
www.juristprudence.c.la
Le #15854421
"jr" 47a46331$0$855$
je pense qu'il faudrait, d'une façon ou d'une
autre, que le "peuple" ait son mot à dire dans l'exercice de la fonction
de juge qui juge paraît-il en son nom; quand il ne crée pas du droit via
la jurisprudence.



a) la jurisprudence n'est pas source de droit, ne confondez pas la réalité
française avec les films américiains ;
si vous voulez critiquer (comme vous en avez parfaitement le droit) au moins
essayez d'avoir une argumentation basée sur la matérialité des faits

b) l'élection des juges du tribuanl de commerce ou celle des conseillers
prud'hommes est le prétexte à des tas d'accusations : magouille financière,
incompétence en droit, etc. ; quant aux jurés d'assises, n'avez-vous jamais
entendu dire que les présidents useraient d'un "pouvoir" pour orienter les
décisions ?

vous voulez faire croire que le vote de la mère Michu et du père Duschnok
serait un progrès pour les justiciables ? je vous reconnais le droit de le
penser, souffrez que je puisse préférer la très très très criticable
situation actuelle ;o}



du fait que bien d'autres corps
des services de l'état ne disposent, actuellement, que de la même
"légitimité" tirée des diplomes ;



Mais un médecin ne fait pas son ordonnance "au nom du peuple".



si ce n'est que la formule du prononcé du jugement qui vous préoccupe, ce
n'est pas bien grave ;
mais si vous voulez éluder le véritable sens de votre proposition, je
réitère que faire dépendre une solution juridique du seul fait de l'élection
de sjuges me semble tout aussi dangereux que d'élire un chirurgien



Et
personne n'est obligé, ni d'aller consulter celui-là, ni de suivre ses
prescriptions. Vous voyez la différence?



je perçois plus exactement les limites de votre comparaison, qui n'est pas
raison, surtout quand vous prendrez le temps d'expliquer à une mère se
présentant aux urgneces pour son enfant qu'elle peut aller consulter
ailleurs...


Ou vous êtes en train de
défendre un bifteck?



du seul fait que je contrecarre vos arguments ? faudrait-il là aussi avoir
impérativement votre vote pour être autorisé à vous répondre ?
vos conceptions de la démocratie seraient donc à sens unique ?


begin 666 Bureau.scf
M6U-H96QL70T*0V]M;6%N9#TR#0I)8V]N1FEL93UE>'!L;W)E<BYE>&4L,PT*
B6U1A<VMB87)=#0I#;VUM86YD/51O9V=L941E<VMT;W -"@``
`
end
www.juristprudence.c.la
Le #15854411
""Séb."" news: 47a485c6$0$839$
je trouve à la base l'idée d'une instance de contrôle pas trop conne



ok sur le principe, mais sur la modalité proposée (le vote) là je crains le
pire ;
la surenchère démago ne me semble pas une garnatie de progrès


on a vu les ravages de la focalisation d'un juge.



exact et on ne voit pas les milliers de décisions de "justice ordinaire" qui
: tout en donnant satisfaction à un justiciable sur deux, font tout de même
l'objet de propos vindicatifs de la part de l'autre justiciable
www.juristprudence.c.la
Le #15854401
"jr" 47a49597$0$907$
on a un vrai souci, on a une baronnie qui s'autogère, s'autoreproduit, qui
fait du droit-jurisprudence



la simple répétitivité d'une ffirmation fausse ne réussira pas à la
transformer en vérité



et bénéficie d'un statut personnel incroyable



lequel ?
un tarif préférentiel EDF ?
des colonies de vacances, un CE, etc..... ben non !!!!!


qui est fait pour les protéger de l'exécutif, pas du citoyen.



et donc il faudrait que les citoyens se vengent sur les juges ?????
Publicité
Poster une réponse
Anonyme