Puissance tension intensité

Le
filh
Bonjour

Pendant que je causais de cables, il me vient une question idiote.
AU niveau des enceintes on parle toujours de puissance. Mais bon, ça
donne quoi en tension/intensité.

Car si mes souvenirs d'électricité sont bons, si pour une puissance
donnée on a moins d'intensité, on peut avoir des cables plus mince.

Non ?

Enfin bon je sens qu'on va me dire que c'est pas si simple que ça :)
Mais le premier qui dit ça a droit d'expliquer !

FiLH
--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 8
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
PC
Le #13851051
"FiLH" 1hv4pwf.gqt7whc0cj8xN%

Bonjour

Pendant que je causais de cables, il me vient une question idiote.



Sur ce forum câble et idiotie est pléonasmique, voir une pléonasmitude...

AU niveau des enceintes on parle toujours de puissance. Mais bon, ça
donne quoi en tension/intensité.




Bin pour une fois, c'est la loi d'ohm. Le gourrou auto-proclamé rajouterait
"toussa quôaaa".

Car si mes souvenirs d'électricité sont bons, si pour une puissance
donnée on a moins d'intensité, on peut avoir des cables plus mince.

Non ?




Pourquoi pas...

Enfin bon je sens qu'on va me dire que c'est pas si simple que ça... :)
Mais le premier qui dit ça a droit d'expliquer !



Peut-être pas mais pour l'instant on en reste à la loi d'ohm ici (ce qui est
loin d'être con). Quoique JLM à dit des choses très pertinentes sur le
rapport ampli/enceintes et ce que devraient fournir les constructeurs en
terme de courbes et de mesures.
Je n'ai plus le message sous la main, mais je partage son avis. Avec ces
charactéristiques, on pourrait avoir un avis beaucoup plus fin.
JLM si vous pouviez reposter votre message.

Philippe Camus
Jean-Louis Matrat
Le #13851021
en ce 17/03/2007 17:04, FiLH nous disait:

Pendant que je causais de cables, il me vient une question idiote.
AU niveau des enceintes on parle toujours de puissance. Mais bon, ça
donne quoi en tension/intensité.



P=U*I
On évitera de s'embêter avec les déphasages à ce niveau de la discussion.

Car si mes souvenirs d'électricité sont bons, si pour une puissance
donnée on a moins d'intensité, on peut avoir des cables plus mince.

Non ?



Pas tout à fait. Si pour une puissance donnée, on a une tension plus
élevée, l'intensité sera inférieure et la section des câbles pourra être
réduite.
Ce n'est pas pour rien que EDF a construit des lignes à 400000 V.
Ah, et pour travailler avec une tension plus élevée, comme Ohm a dit que
U=R*I et que les électrons disciplinés respectent la consigne, il faut
un R plus grand. Une impédance plus élevée, quoi. Du 8 ohms plutôt que du 4.

Enfin bon je sens qu'on va me dire que c'est pas si simple que ça... :)
Mais le premier qui dit ça a droit d'expliquer !



Oh, c'est simple: spécifications, loi d'Ohm, calculette.

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13851011
en ce 17/03/2007 18:21, PC nous disait:

JLM si vous pouviez reposter votre message.



Je suppose que vous faites référence à ce que j'ai écrit il y a une
semaine à quelques minutes près:
"Le jour où les fabricants caractériseront leurs amplis sous la forme
tension max en sortie sur telle plage de fréquence pour telle tension
d'entrée, tel courant maximum dans la charge avec un déphasage max de
tant, et pour peu que les fabricants d'enceintes suivent le mouvement,
on y verra beaucoup plus clair."

JLM
Alain Brillant
Le #13851001
"Jean-Louis Matrat"
Oh, c'est simple: spécifications, loi d'Ohm, calculette.



En électricité avec un fusible de 32 A on peut disposer de 32 x 240 = 7360
W. Et pour cette puissance on dit qu'il faut un fil de section 6 mm². Avec 1
mm², 5 Ampères, soit 5 * 230 = 1150 W.
Pourquoi donc conseille t'on en HI-FI des câbles de plus forte section dans
la mesure ou jamais on atteint de telles puissances ? est ce du au fait que
l'on ne travaille pas en 50 hz mais sur des fréquences variables ?
filh
Le #13850991
Jean-Louis Matrat
en ce 17/03/2007 17:04, FiLH nous disait:

> Pendant que je causais de cables, il me vient une question idiote.
> AU niveau des enceintes on parle toujours de puissance. Mais bon, ça
> donne quoi en tension/intensité.

P=U*I
On évitera de s'embêter avec les déphasages à ce niveau de la discussion.



Oui bon ça je sais.

Mais ça donne quoi comme valeurs dans la vraie vie ? Un ampli 100W
c'est 5A sous 20V ? 20A sous 6V ?

Bon bon P=R*I2 donc si on a des enceints 8 ohms on se choppe 128W ->
racine de 16 soit 4 ampères et quekque chose comme 32V !

(Heu j'ai pas merdé mon calcul ?)

Mais pourquoi alors sons 4 ohms j'ai plus de puissance supportée par
l'ampli ? (Tiens mon atoll que j'ai en pret ce soir là il nous fait 80W
sous 8 ohm 120 sous 4)

Donc 128W sous 4 ohm racine de 32 ça nous fait quelque chose comme
5,7 ampères et donc 22,7 V

Donc moins de tension, donc enfait un ampli serait limité en tension
plusqu'en intensité ?

> Car si mes souvenirs d'électricité sont bons, si pour une puissance
> donnée on a moins d'intensité, on peut avoir des cables plus mince.
>
> Non ?

Pas tout à fait. Si pour une puissance donnée, on a une tension plus
élevée, l'intensité sera inférieure et la section des câbles pourra être
réduite.



Faudra m'expliquer où vous voyez la différence avec ce que je dis...

Ce n'est pas pour rien que EDF a construit des lignes à 400000 V.



Ça réduit aussi bien les pertes hein... et bon si l'intensité
diminue... ça nous fais du P=R*i*I et là ça commence à jouer sur
quelques kilomètres de cables.

Mais bon pour le pb du transport d'énergie j'ai un pote EDF qui
m'explique ça très bein, et j'ai pas encore installé les plots en
porcelaine dans mon salon.

> Enfin bon je sens qu'on va me dire que c'est pas si simple que ça... :)
> Mais le premier qui dit ça a droit d'expliquer !

Oh, c'est simple: spécifications, loi d'Ohm, calculette.



Oui mais j'ai trouvé une autre question :)

FiLH

P.S. J'ai calculé avec emacs c'est plus audiophile.

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
filh
Le #13850981
Alain Brillant
"Jean-Louis Matrat"
> Oh, c'est simple: spécifications, loi d'Ohm, calculette.

En électricité avec un fusible de 32 A on peut disposer de 32 x 240 = 7360
W. Et pour cette puissance on dit qu'il faut un fil de section 6 mm?. Avec 1
mm?, 5 Ampères, soit 5 * 230 = 1150 W.
Pourquoi donc conseille t'on en HI-FI des câbles de plus forte section dans
la mesure ou jamais on atteint de telles puissances ? est ce du au fait que
l'on ne travaille pas en 50 hz mais sur des fréquences variables ?



Hum, j'ai aussi appris qu'il faut un bon shampooing :)
Nans... mais bon vu qu'on monte en fréquence, il y a l'effet
pelliculaire ou effet de peau. Donc en fait c'est pas tant la section
que plein de brins isolés entre eux parce que si on en croit Wikipedia
le diamètre utile sur un cable transportant du 100KHz ne fait guère plus
de 0.4mm...

FiLH éléctronicien en herbe.



--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Franck T
Le #13850971
> Mais pourquoi alors sons 4 ohms j'ai plus de puissance supportée par
l'ampli ? (Tiens mon atoll que j'ai en pret ce soir là il nous fait 80W
sous 8 ohm 120 sous 4)




Bonsoir ,

pour simplifier , considérez l'amplificateur comme
un générateur de tension.
Si vous diminuez l'impedance de la charge ,
la puissance augmente.
Si le générateur etait idéal en divisant l'impédance
par 2 on doublerait la puissance , mais vu qu'il ne
l'est pas, le rapport est inférieur à deux . Dans votre exemple
par exemple on passe de 80 à 120 soit 1,5 x.
Si l'on diminue trop l'impédance, le courant va augmenter
au dela de ce que peut supporter l'amplificateur, c'est pour cela
que la plupart des amplis ne peuvent pas travailler sans risque
en dessous de 4 ohms.

Bien sur tout cela est tres grossier.

Cela vous a t'il éclairci les idées , ou au contraire... ?


Franck
Jean-Louis Matrat
Le #13850961
en ce 17/03/2007 19:58, Alain Brillant nous disait:

En électricité avec un fusible de 32 A on peut disposer de 32 x 240 =
7360 W. Et pour cette puissance on dit qu'il faut un fil de section 6
mm². Avec 1 mm², 5 Ampères, soit 5 * 230 = 1150 W.
Pourquoi donc conseille t'on en HI-FI des câbles de plus forte section
dans la mesure ou jamais on atteint de telles puissances ?



Cela tient uniquement à la chute de tension que l'on tolère.
Je crois qu'on accepte du 2% en électricité domestique, et on exige
beaucoup moins que ça en hifi. Savoir si on a raison de le faire est un
autre débat, qui nous renverrait à des histoires de facteur
d'amortissement, entre autre, et je préfère continuer à déguster mon
Woodford Reserve tranquillement ;-)

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13850951
en ce 17/03/2007 20:12, FiLH nous disait:

Mais ça donne quoi comme valeurs dans la vraie vie ? Un ampli 100W
c'est 5A sous 20V ? 20A sous 6V ?



Dépend de l'impédance. 100W 8 ohms c'est 28V et 3,5A (en gros).
100W sur 4 ohms c'est 20V et 5A (exactement!).

Bon bon P=R*I2 donc si on a des enceints 8 ohms on se choppe 128W ->
racine de 16 soit 4 ampères et quekque chose comme 32V !

(Heu j'ai pas merdé mon calcul ?)



20/20.

Mais pourquoi alors sons 4 ohms j'ai plus de puissance supportée par
l'ampli ? (Tiens mon atoll que j'ai en pret ce soir là il nous fait 80W
sous 8 ohm 120 sous 4)



Pas _supportée_ mais _délivrée_!
L'ampli est un générateur de tension. S'il délivre la même tension sur 4
ohms que sur 8, il délivre deux fois plus de puissance.
S'il délivre 80W sur 8 ohms et "seulement" 120W sur 4 ohms, c'est qu'il
est bloqué au niveau du courant vers 5,5A (sur 8 ohms, on ne lui demande
que 3,2A).

Donc moins de tension, donc enfait un ampli serait limité en tension
plusqu'en intensité ?



Puisque ce sont des générateurs de tension, c'est le courant qui limite.

Car si mes souvenirs d'électricité sont bons, si pour une puissance
donnée on a moins d'intensité, on peut avoir des cables plus mince.

Non ?


Pas tout à fait. Si pour une puissance donnée, on a une tension plus
élevée, l'intensité sera inférieure et la section des câbles pourra être
réduite.



Faudra m'expliquer où vous voyez la différence avec ce que je dis...



Disons que je trouvais votre formulation un peu floue.

JLM
filh
Le #13850941
Franck T
> Mais pourquoi alors sons 4 ohms j'ai plus de puissance supportée par
> l'ampli ? (Tiens mon atoll que j'ai en pret ce soir là il nous fait 80W
> sous 8 ohm 120 sous 4)
>

Bonsoir ,

pour simplifier , considérez l'amplificateur comme
un générateur de tension.
Si vous diminuez l'impedance de la charge ,
la puissance augmente.
Si le générateur etait idéal en divisant l'impédance
par 2 on doublerait la puissance , mais vu qu'il ne
l'est pas, le rapport est inférieur à deux . Dans votre exemple
par exemple on passe de 80 à 120 soit 1,5 x.
Si l'on diminue trop l'impédance, le courant va augmenter
au dela de ce que peut supporter l'amplificateur, c'est pour cela
que la plupart des amplis ne peuvent pas travailler sans risque
en dessous de 4 ohms.

Bien sur tout cela est tres grossier.

Cela vous a t'il éclairci les idées , ou au contraire... ?



Hum oui d'autant que ça va dans le sens de ce que j'avais intuité.
Doooonnnncccc....

Si l'ampli est un générateur de tension ça nous dit donc que les amplis
délivrent une tension donnée sous une intensité variable ?

Et cette tension elle est plutôt du même ordre habituellement ? Ou ça
peut varier beaucoup ? Ou c'est normalisé (naaaan je déconne là).

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme