Python en anglais ?

Le
MCI, Shadok Gouroudoudou
Bonsoir !

J'ouvre un nouveau fil, car je pense qu'il faut différencier la langue
du PEP 3131.

D'abord, selon moi, Python n'est pas en anglais. Ni en français, ni en
klingon.

Il y a plusieurs aspects, dans le langage.

D'abord, les mots-clefs. Même s'ils sont (souvent) dérivés de mots
anglais, ils ne sont pas représentatif de la langue anglaise :
orthographe souvent différente, grammaire qui n'a rien à voir, règles
d'accord ou de conjugaison qui n'ont rien à voir.
De plus, la signification peut s'éloigner grandement du mot originel.
Par exemple "debug"

De nombreux mots-clefs n'ont plus qu'un rapport lointain avec le mot
anglais d'origine : cos, cmp, fcntl, etc.


Autre aspect, la documentation. Je peux affirmer que, si les docs et
tutoriaux de Python n'avaient pas leur pendant en français, je ne
l'aurais jamais adopté.

Et beaucoup de développeurs sont dans mon cas.


Donc, Python n'est pas en anglais. On peut dire qu'il existe plus de
docs en anglais pour Python ; qu'il y a beaucouop d'échanges, de
discussions, en anglais. Mais Python n'est pas en "une langue".



Ensuite, l'anglais en informatique française.

Je conçois que l'on puisse utiliser l'anglais pour des logiciels
développés en France, pour les commentaires ou la doc ; mais A
CONDITION DE METTRE AUSSI LA VERSION FRANCAISE.
Pourquoi ne mettre que la version anglaise ? Pour ceux qui voudraient
utiliser uniquement l'anglais, je conseille d'émigrer

Je ne sais pas pour les autres lecteurs, mais, dans mon cas, la presque
totalité des clients/utilisateurs de mes logiciels sont francophones.

Et de nombreux clients apprécient énormément les commentaires, ou les
guides d'utilisation, en français.

Il n'y a qu'à voir le succès des livres français (sur Python), pour
avoir une idée du besoin de (docs en) français.

En conséquence, pour une meilleure pénétration de Python, je conseille
une utilisations systématique du français (doc et commentaires), sans
interdire d'y ajouter des versions en langue étrangère (anglais par
exemple).



Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).






--
@-salutations

Michel Claveau
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
hg
Le #629543
MCI, Shadok Gouroudoudou wrote:

Bonsoir !

J'ouvre un nouveau fil, car je pense qu'il faut différencier la langue
du PEP 3131.

D'abord, selon moi, Python n'est pas en anglais. Ni en français, ni en
klingon.

Il y a plusieurs aspects, dans le langage.

D'abord, les mots-clefs. Même s'ils sont (souvent) dérivés de mots
anglais, ils ne sont pas représentatif de la langue anglaise :
orthographe souvent différente, grammaire qui n'a rien à voir, règles
d'accord ou de conjugaison qui n'ont rien à voir.
De plus, la signification peut s'éloigner grandement du mot originel.
Par exemple "debug"

De nombreux mots-clefs n'ont plus qu'un rapport lointain avec le mot
anglais d'origine : cos, cmp, fcntl, etc.


Autre aspect, la documentation. Je peux affirmer que, si les docs et
tutoriaux de Python n'avaient pas leur pendant en français, je ne
l'aurais jamais adopté.

Et beaucoup de développeurs sont dans mon cas.


Donc, Python n'est pas en anglais. On peut dire qu'il existe plus de
docs en anglais pour Python ; qu'il y a beaucouop d'échanges, de
discussions, en anglais. Mais Python n'est pas en "une langue".



Ensuite, l'anglais en informatique française.

Je conçois que l'on puisse utiliser l'anglais pour des logiciels
développés en France, pour les commentaires ou la doc ; mais A
CONDITION DE METTRE AUSSI LA VERSION FRANCAISE.
Pourquoi ne mettre que la version anglaise ? Pour ceux qui voudraient
utiliser uniquement l'anglais, je conseille d'émigrer...

Je ne sais pas pour les autres lecteurs, mais, dans mon cas, la presque
totalité des clients/utilisateurs de mes logiciels sont francophones.

Et de nombreux clients apprécient énormément les commentaires, ou les
guides d'utilisation, en français.

Il n'y a qu'à voir le succès des livres français (sur Python), pour
avoir une idée du besoin de (docs en) français.

En conséquence, pour une meilleure pénétration de Python, je conseille
une utilisations systématique du français (doc et commentaires), sans
interdire d'y ajouter des versions en langue étrangère (anglais par
exemple).



Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).






--
@-salutations

Michel Claveau


"...Et beaucoup de développeurs sont dans mon cas..."

Pas moi ... et tu aurais pris quoi à la place ?




"... Donc, Python n'est pas en anglais. ...'"
??? oops ....

les mots clef Python:

and del from not while
as elif global or with
assert else if pass yield
break except import print
class exec in raise
continue finally is return
def for lambda try

STP, quel est le pourcentage de mot clef non-anglais ?


" Pourquoi ne mettre que la version anglaise ? Pour ceux qui voudraient
utiliser uniquement l'anglais, je conseille d'émigrer... "

Tu es prêt à te tapper la trad ? pour ce qui est de l'émigration c'est déjà
fait.

" En conséquence, pour une meilleure pénétration de Python, je conseille
une utilisations systématique du français (doc et commentaires), sans
interdire d'y ajouter des versions en langue étrangère (anglais par
exemple)."

Si le Klingon était la langue informatique, alors je l'apprendrais pour
faire vivre ma boîte et ma famille ... et ne passerais pas une seconde à
tenter d'imposer ma vision du monde.

hg

hg
Le #629541
Encolpe Degoute wrote:

Si le Klingon était la langue informatique, alors je l'apprendrais pour
faire vivre ma boîte et ma famille ...


Personnellement je préfère les langues elfiques ou le fourche-langue.

et ne passerais pas une seconde à tenter d'imposer ma vision du monde.


Alors, notre monde est-il plat ou bien est-ce une vue en 5 dimensions
d'un univers qui en a 11 (ou 12, je ne sais plus) ?

--
Encolpe DEGOUTE
http://encolpe.degoute.free.fr/
Logiciels libres, hockey sur glace et autres activités cérébrales



Si le sarcasme ne m'échappe pas, le sens du propos si: tu veux préciser ?

hg


hg
Le #629540
Nazcafan wrote:


Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).


Une publication se doit d'etre comprise par le plus grand nombre: donc
Anglais.
La dipublication (c'est comme ça qu'on dit?), si elle ne ralenti pas la
recherche, je n'ai rien contre.

Je cruciposte sur fcod, car je sais qu'il y a des avis sur le sujet, mais
reviens sur fclp pour la suite.


Ouais ben merci, vu le temps qu'il faut pour pondre un article
scientifique, si on devait se taper les traductions en plus, on serait
pas couchés.
Le mec qui a proposé ça, il compte payer des traducteurs sur des deniers
publics ? Déjà que les thèses doivent (si je ne m'abuse) être rédigées
en Français ce qui ruine la visibilité du travail, je trouve que c'est
abusé.
Franchement, faut arrêter les conneries, Aujourd'hui, la recherche se
fait avec des collaborations au niveau international, et à ce niveau, la
langue de référence c'est l'Anglais D'ailleurs, certains organismes
l'ont très bien compris et proposent de rédiger les rapports de
recherche en Anglais ou en Français. Je trouve ça tout à fait normal.

Je vais me faire traiter de tous les noms, mais bon, tout transcrire en
Français c'est formidable, mais c'est oublier qu'il existe un monde en
dehors de la Francophonie. Au lieu de forcer les chercheurs et autres à
se faire chier à traduire leurs documents, on ferait mieux d'arrêter de
faire l'autruche, de préparer les Français à affronter le monde actuel
et mieux les former en Anglais, langue dans laquelle nous avons un bien
piètre niveau. (à ce propos, je me demande s'il n'y a pas un lien entre
la nullité de la prononciation française et le fait que presque tout
passe en vf au cinéma ou à la télévision).

--
Nazcafan



Ben voici un nom ;-) : "pragmatique" ... que je bosse en Europe, Asie ou
autre, la langue "d'échange" est la même: l'Anglais ... et c'est pareil
pour l'info. ... ça aurait pû être autre chose mais ça ne l'est pas.

Je remarque ces jours-ci que les Anglo-saxons passent de plus en plus au
système métrique ... perdent-t'ils leur identité en largant les Miles ? ça
m'étonnerait vraiment.

hg



Encolpe Degoute
Le #629422
Si le Klingon était la langue informatique, alors je l'apprendrais pour
faire vivre ma boîte et ma famille ...


Personnellement je préfère les langues elfiques ou le fourche-langue.

et ne passerais pas une seconde à tenter d'imposer ma vision du monde.


Alors, notre monde est-il plat ou bien est-ce une vue en 5 dimensions
d'un univers qui en a 11 (ou 12, je ne sais plus) ?

--
Encolpe DEGOUTE
http://encolpe.degoute.free.fr/
Logiciels libres, hockey sur glace et autres activités cérébrales

Mihamina (R12y) Rakotomandimby
Le #629420
MCI, Shadok Gouroudoudou -
Bonsoir !


Bonsoir,

[...]
Ensuite, l'anglais en informatique française.

Je conçois que l'on puisse utiliser l'anglais pour des logiciels
développés en France, pour les commentaires ou la doc ; mais A
CONDITION DE METTRE AUSSI LA VERSION FRANCAISE.


D'accord.

Pourquoi ne mettre que la version anglaise ? Pour ceux qui voudraient
utiliser uniquement l'anglais, je conseille d'émigrer...


Pas d'accord. Il y a plein d'avantages à rester en France. Et internet nous
évite justement l'bligation de physiquement voyager pour communiquer avec
des gens loin.

Je ne sais pas pour les autres lecteurs, mais, dans mon cas, la presque
totalité des clients/utilisateurs de mes logiciels sont francophones.


Ok.

Et de nombreux clients apprécient énormément les commentaires, ou les
guides d'utilisation, en français.


Ce sont des clients. Ils sont partisans du moindre effort "parcequ'ils ont
payé".

Il n'y a qu'à voir le succès des livres français (sur Python), pour
avoir une idée du besoin de (docs en) français.


Il y a un milliard de Russes (à la louche), un livre en Russe sur Python
aura plus de succès que celui en Français. Faut-il en déduire qu'il faut
rendre prioritaire la version Russe au détriment de celle en Français?

En conséquence, pour une meilleure pénétration de Python, je conseille
une utilisations systématique du français (doc et commentaires), sans
interdire d'y ajouter des versions en langue étrangère (anglais par
exemple).


Pourquoi le Français ne serait pas la langue étrangère?

Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).


Une publication se doit d'etre comprise par le plus grand nombre: donc
Anglais.
La dipublication (c'est comme ça qu'on dit?), si elle ne ralenti pas la
recherche, je n'ai rien contre.

Je cruciposte sur fcod, car je sais qu'il y a des avis sur le sujet, mais
reviens sur fclp pour la suite.

Mihamina (R12y) Rakotomandimby
Le #5800701
MCI, Shadok Gouroudoudou -
Bonsoir !


Bonsoir,

[...]
Ensuite, l'anglais en informatique française.

Je conçois que l'on puisse utiliser l'anglais pour des logiciels
développés en France, pour les commentaires ou la doc ; mais A
CONDITION DE METTRE AUSSI LA VERSION FRANCAISE.


D'accord.

Pourquoi ne mettre que la version anglaise ? Pour ceux qui voudraient
utiliser uniquement l'anglais, je conseille d'émigrer...


Pas d'accord. Il y a plein d'avantages à rester en France. Et internet nous
évite justement l'bligation de physiquement voyager pour communiquer avec
des gens loin.

Je ne sais pas pour les autres lecteurs, mais, dans mon cas, la presque
totalité des clients/utilisateurs de mes logiciels sont francophones.


Ok.

Et de nombreux clients apprécient énormément les commentaires, ou les
guides d'utilisation, en français.


Ce sont des clients. Ils sont partisans du moindre effort "parcequ'ils ont
payé".

Il n'y a qu'à voir le succès des livres français (sur Python), pour
avoir une idée du besoin de (docs en) français.


Il y a un milliard de Russes (à la louche), un livre en Russe sur Python
aura plus de succès que celui en Français. Faut-il en déduire qu'il faut
rendre prioritaire la version Russe au détriment de celle en Français?

En conséquence, pour une meilleure pénétration de Python, je conseille
une utilisations systématique du français (doc et commentaires), sans
interdire d'y ajouter des versions en langue étrangère (anglais par
exemple).


Pourquoi le Français ne serait pas la langue étrangère?

Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).


Une publication se doit d'etre comprise par le plus grand nombre: donc
Anglais.
La dipublication (c'est comme ça qu'on dit?), si elle ne ralenti pas la
recherche, je n'ai rien contre.

Je cruciposte sur fcod, car je sais qu'il y a des avis sur le sujet, mais
reviens sur fclp pour la suite.

Nazcafan
Le #629419

Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).


Une publication se doit d'etre comprise par le plus grand nombre: donc
Anglais.
La dipublication (c'est comme ça qu'on dit?), si elle ne ralenti pas la
recherche, je n'ai rien contre.

Je cruciposte sur fcod, car je sais qu'il y a des avis sur le sujet, mais
reviens sur fclp pour la suite.


Ouais ben merci, vu le temps qu'il faut pour pondre un article
scientifique, si on devait se taper les traductions en plus, on serait
pas couchés.
Le mec qui a proposé ça, il compte payer des traducteurs sur des deniers
publics ? Déjà que les thèses doivent (si je ne m'abuse) être rédigées
en Français ce qui ruine la visibilité du travail, je trouve que c'est
abusé.
Franchement, faut arrêter les conneries, Aujourd'hui, la recherche se
fait avec des collaborations au niveau international, et à ce niveau, la
langue de référence c'est l'Anglais D'ailleurs, certains organismes
l'ont très bien compris et proposent de rédiger les rapports de
recherche en Anglais ou en Français. Je trouve ça tout à fait normal.

Je vais me faire traiter de tous les noms, mais bon, tout transcrire en
Français c'est formidable, mais c'est oublier qu'il existe un monde en
dehors de la Francophonie. Au lieu de forcer les chercheurs et autres à
se faire chier à traduire leurs documents, on ferait mieux d'arrêter de
faire l'autruche, de préparer les Français à affronter le monde actuel
et mieux les former en Anglais, langue dans laquelle nous avons un bien
piètre niveau. (à ce propos, je me demande s'il n'y a pas un lien entre
la nullité de la prononciation française et le fait que presque tout
passe en vf au cinéma ou à la télévision).

--
Nazcafan


Nazcafan
Le #629418

Je vais même plus loin. Pour toute publication informatique (logiciels,
articles, recherches, ...) financée par des fond publics, la
plublication en français devrait être obligatoire (sans interdire une
éventuelle co-publication en anglais).


Une publication se doit d'etre comprise par le plus grand nombre: donc
Anglais.
La dipublication (c'est comme ça qu'on dit?), si elle ne ralenti pas la
recherche, je n'ai rien contre.

Je cruciposte sur fcod, car je sais qu'il y a des avis sur le sujet, mais
reviens sur fclp pour la suite.


Ouais ben merci, vu le temps qu'il faut pour pondre un article
scientifique, si on devait se taper les traductions en plus, on serait
pas couchés.
Le mec qui a proposé ça, il compte payer des traducteurs sur des deniers
publics ? Déjà que les thèses doivent (si je ne m'abuse) être rédigées
en Français ce qui ruine la visibilité du travail, je trouve que c'est
abusé.
Franchement, faut arrêter les conneries, Aujourd'hui, la recherche se
fait avec des collaborations au niveau international, et à ce niveau, la
langue de référence c'est l'Anglais D'ailleurs, certains organismes
l'ont très bien compris et proposent de rédiger les rapports de
recherche en Anglais ou en Français. Je trouve ça tout à fait normal.

Je vais me faire traiter de tous les noms, mais bon, tout transcrire en
Français c'est formidable, mais c'est oublier qu'il existe un monde en
dehors de la Francophonie. Au lieu de forcer les chercheurs et autres à
se faire chier à traduire leurs documents, on ferait mieux d'arrêter de
faire l'autruche, de préparer les Français à affronter le monde actuel
et mieux les former en Anglais, langue dans laquelle nous avons un bien
piètre niveau. (à ce propos, je me demande s'il n'y a pas un lien entre
la nullité de la prononciation française et le fait que presque tout
passe en vf au cinéma ou à la télévision).



Ah merde, c'est plus la fosse au lions, ici ?

--
Nazcafan



Christophe Cavalaria
Le #629417
hg wrote:
"... Donc, Python n'est pas en anglais. ...'"
??? oops ....

les mots clef Python:

and del from not while
as elif global or with
assert else if pass yield
break except import print
class exec in raise
continue finally is return
def for lambda try

STP, quel est le pourcentage de mot clef non-anglais ?


Mode pédantic : as n'est pas un mot clef en Python, pas encore du moins ;)

as = 5
<stdin>:1: Warning: 'as' will become a reserved keyword in Python 2.6




Sinon, il y a comme mots non anglais :
- elif
- def
- exec
- lambda

Un peu tiré par les cheveux pour certains mais bon, ils ne sont surement pas
dans les dicos anglais et lambda est indépendant de la langue.

Mais l'idée générale c'est que la langue des mots clefs de Python ne compte
pas. Tout le monde l'apprend assez vite, surtout quand l'usage dans le
langage ne correspond pas vraiment au sens du mot lui même. C'est juste
l'idée générale du terme qui a guidé son choix. Pourquoi break sort d'une
boucle alors que exit correspondrais beaucoup mieux ? Et continue ? Comment
interpréter le comportement de finally dans un handler d'exception ?



Encolpe Degoute
Le #629416
Encolpe Degoute wrote:
Si le Klingon était la langue informatique, alors je l'apprendrais pour
faire vivre ma boîte et ma famille ...
Personnellement je préfère les langues elfiques ou le fourche-langue.


et ne passerais pas une seconde à tenter d'imposer ma vision du monde.
Alors, notre monde est-il plat ou bien est-ce une vue en 5 dimensions

d'un univers qui en a 11 (ou 12, je ne sais plus) ?


Si le sarcasme ne m'échappe pas, le sens du propos si: tu veux préciser ?


J'abonde dans votre sens.

--
Encolpe DEGOUTE
http://encolpe.degoute.free.fr/
Logiciels libres, hockey sur glace et autres activités cérébrales



Publicité
Poster une réponse
Anonyme