Quenelles en cour d'appel

Le
djp.emmanuel
"Il y a des chansons qui font danser, d'autres qui consolent ou
divertissent. Il y a celles également qui rassemblent, comme les hymnes
ou les chants révolutionnaires. Enfin, il y a celles qui taquinent les
consciences, au point de bousculer l'opinion. C'est le cas de «
Shoananas » de Dieudonné.

Mais voilà, de nos jours, rire de l'Holocauste révélerait chez l'amusé
un antisémitisme latent et sournois, intolérable à nos pouvoirs
diktacratiques. Petite piqûre de rappel : le degré démocratique d'une
nation se mesure à la tolérance qu'un pouvoir accorde à la liberté
d'expression


SUITE & SOURCE :
http://diktacratie.com/quenelles-en-cour-dappel/

--
Servir dans la lumière de la Vérité
Apprendre dans la pureté de la Sagesse
Vivre dans la ßeauté de l'Amoµr
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ahmed Ouahi, Architect
Le #25733732
Quoique un pouvoir donné au nord et en occident plutôt d'avantage
En accorde-t-il de liberté à son intérêt comme la franc-maçonnerie
En fasse-t-elle son affaire justement sur les chansons en idéologie

Quitte en faire des chansons train y en véhiculer certains messages
Sataniques n'en aurait-il fallu inetervertir sur champ de l'économie
Chansons pour s'y prendre compte tant le fasse-t-elle en toute page

Pour madonna y compris en rap en général et en particulier y toucher
À la mère entre autres et le rythme en rende-t-il la chanson adorable
S'en fasse-t-elle de suscroît en choeur publiquement manière louable

En transporter message volontaire s'en dissimule-t-il sous le rapport
Monétaire y en arriver à la masse sur les deux extrémités sans tort
En faire peine à sa généralité y en faire pour sa minorité une affaire

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"I&I" kirjoitti viestissä:1lb378h.oubs1z1gnhx3pN%

"Il y a des chansons qui font danser, d'autres qui consolent ou
divertissent. Il y a celles également qui rassemblent, comme les hymnes
ou les chants révolutionnaires. Enfin, il y a celles qui taquinent les
consciences, au point de bousculer l'opinion. C'est le cas de «
Shoananas » de Dieudonné.

Mais voilà, de nos jours, rire de l'Holocauste révélerait chez l'amusé
un antisémitisme latent et sournois, intolérable à nos pouvoirs
diktacratiques. Petite piqûre de rappel : le degré démocratique d'une
nation se mesure à la tolérance qu'un pouvoir accorde à la liberté
d'expression...


SUITE & SOURCE :
http://diktacratie.com/quenelles-en-cour-dappel/

--
Servir dans la lumière de la Vérité
Apprendre dans la pureté de la Sagesse
Vivre dans la ßeauté de l'Amoµr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme