question d'impédance

Le
e.m
Bonjour,

il y a quelques temps, je vous avais interrogés sur les caches de mes
enceintes (pour info, je les ai enlevés).

Aujourd'hui, je reviens vous questionner sur l'association de mon ampli
(un Yamaha ax-892) avec ces enceintes (toujours des Cabasse Doris 2)

En effet, depuis maintenant 10 ans déçu par le résultat de ce mariage,
j'ai récemment cédé aux chants des sirènes et fait l'acquisition (pour
voir) d'un kit T-amp (celui de chez Autocostruire).

Une fois branché, ça fait mal de l'admettre, mais il n'y a pas photo:
malgré la différence de prix (200 euros pour le T-amp complet) , de
puissance affichée (115W face à 15W !) et les douze kilos de plus sur
la balance, le Yamaha est à la ramasse (sonorité brouillonne, basses
floues et peu énergiques, plaisir d'écoute bien inférieur).

Alors, avant de le ranger dans sa boite (et peut-être de m'en défaire),
je me suis replongé dans la fiche technique constructeur et j'ai
constaté que ses performances (excellentes sur le papier) sont
honnêtement données sous 8 ohms et sous 6 ohms et que dans le deuxième
cas elles semblent nettement se dégrader (THD passant de 0,015% à 0,03%
soit un facteur de 25, par exemple)

Sachant que mes enceintes ont une impédance de 4 ohms et que toutes les
caractéristiques fournies pour cet ampli semblent indiquer qu'il a été
conçu pour fonctionner sous 8 ohms, pensez-vous qu'il puisse y avoir
ici un début d'explication à mes constatations ?

Dans ce cas, connaissez-vous des amplis conçus pour fonctionner sous 4
ohms ? (mes recherches semblent jusqu'ici démontrer qu'ils sont en
général plutôt prévus pour 8 ohms).

Voilà, vos lumières seront vraiment les bienvenues pour éclairer ce qui
pour l'instant reste à mes yeux un mystère.

Au plaisir de lire vos explications toujours instructives,

Etienne
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #13893911
e.m a écrit :

Une fois branché, ça fait mal de l'admettre, mais il n'y a pas photo:
malgré la différence de prix (200 euros pour le T-amp complet) , de
puissance affichée (115W face à 15W !) et les douze kilos de plus sur la
balance, le Yamaha est à la ramasse (sonorité brouillonne, basses floues
et peu énergiques, plaisir d'écoute bien inférieur).



Essai en double aveugle ? Car quand on vient d'acheter un
truc il est merveilleux, ça va de soi...

Alors, avant de le ranger dans sa boite (et peut-être de m'en défaire),
je me suis replongé dans la fiche technique constructeur et j'ai
constaté que ses performances (excellentes sur le papier) sont
honnêtement données sous 8 ohms et sous 6 ohms et que dans le deuxième
cas elles semblent nettement se dégrader (THD passant de 0,015% à 0,03%
soit un facteur de 25, par exemple)



MDR ! Savez-vous à quoi correspond la distorsion dans le
monde réel ? La différence qui vous semble énorme est
presque invisible à l'oeil sur une analyse de spectre... Et
de toute manière de telles valeurs sont inaudibles !

Sachant que mes enceintes ont une impédance de 4 ohms et que toutes les
caractéristiques fournies pour cet ampli semblent indiquer qu'il a été
conçu pour fonctionner sous 8 ohms, pensez-vous qu'il puisse y avoir ici
un début d'explication à mes constatations ?



Non

Dans ce cas, connaissez-vous des amplis conçus pour fonctionner sous 4
ohms ? (mes recherches semblent jusqu'ici démontrer qu'ils sont en
général plutôt prévus pour 8 ohms).



La quasi totalité des amplis hifi, en tout cas ceux qui sont
correctement conçus fonctionnent sans problème sur toute
impédance au moins égale à 4 ohms, et souvent moins. De
toute manière, l'impédance d'une enceinte ne se résume pas à
un chiffre, c'est *beaucoup* plus compliqué dans la réalité.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/
IDFP
Le #13893891
e.m a écrit :

Sachant que mes enceintes ont une impédance de 4 ohms et que toutes les
caractéristiques fournies pour cet ampli semblent indiquer qu'il a été
conçu pour fonctionner sous 8 ohms, pensez-vous qu'il puisse y avoir ici
un début d'explication à mes constatations ?



Bonjour,

J'ai toujours respecté la règle suivante :

Impédance d'enceinte au moins égale à impédance de l'ampli.

Dans votre cas, impédance HP<impédance Ampli, il y risque pour l'ampli
ou de l'étage de sortie.

Quand HP>impédance Ampli, le rendement n'est pas top, mais l'ampli et
les HP ne risquent rien.

Dans ce cas, connaissez-vous des amplis conçus pour fonctionner sous 4
ohms ? (mes recherches semblent jusqu'ici démontrer qu'ils sont en
général plutôt prévus pour 8 ohms).



Audio note par exemple, mais il y en a d'autres CROWN dont certains
acceptent même 2 Ohms.

Cdlt

IDFP
Jean-Pierre Roche
Le #13893881
IDFP a écrit :

Impédance d'enceinte au moins égale à impédance de l'ampli.



Ca ne veut rien dire... L'impédance de sortie d'un ampli est
proche de zéro !
La valeur indiquée par le constructeur est l'impédance de
charge : soit une valeur de référence, soit une valeur
minimale. Souvent un simple garde-fou, les valeurs
réellement utilisables se trouvant dans la doc...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/
e.m
Le #13893871
Jean-Pierre Roche a émis l'idée suivante :


Essai en double aveugle ? Car quand on vient d'acheter un truc il est
merveilleux, ça va de soi...



Certes pas, mais franchement, vu la différence, faudrait être double
sourd ! Et puis j'aurais franchement préféré que le nouveau me démontre
que je n'avais pas investi pour rien dans l'ancien.

MDR ! Savez-vous à quoi correspond la distorsion dans le monde réel ? La
différence qui vous semble énorme est presque invisible à l'oeil sur une
analyse de spectre... Et de toute manière de telles valeurs sont inaudibles !



OK, c'est bien ce que je craignais ...

Non



Avez-vous une autre piste à suggérer ? (facteur d'amortissement, ...)

La quasi totalité des amplis hifi, en tout cas ceux qui sont correctement
conçus fonctionnent sans problème sur toute impédance au moins égale à 4
ohms, et souvent moins. De toute manière, l'impédance d'une enceinte ne se
résume pas à un chiffre, c'est *beaucoup* plus compliqué dans la réalité.



Oui, en effet, étant lecteur assidu du groupe j'ai bien compris que
l'impédance varie en fonction de la fréquence du signal. Mais j'essaie
de trouver pourquoi un ampli me procure du plaisir à l'écoute et
l'autre pas.

En tous cas, merci pour la réponse rapide ! Si jamais vous avez des
pistes de recherche, je suis toujours preneur.
Jean-Pierre Roche
Le #13893861
e.m a écrit :

Certes pas, mais franchement, vu la différence, faudrait être double
sourd ! Et puis j'aurais franchement préféré que le nouveau me démontre
que je n'avais pas investi pour rien dans l'ancien.



Avez-vous une autre piste à suggérer ? (facteur d'amortissement, ...)



La différence d'écoute entre deux amplis peut avoir des
causes très diverses. En l'état, vous pouvez seulement dire
que avec vos enceintes et dans votre pièce d'écoute vous
préférez l'un à l'autre... Les choses pourraient être
différentes dans une autre configuration...

Oui, en effet, étant lecteur assidu du groupe j'ai bien compris que
l'impédance varie en fonction de la fréquence du signal. Mais j'essaie
de trouver pourquoi un ampli me procure du plaisir à l'écoute et l'autre
pas.



Tant qu'on n'a pas une *longue* pratique du nouvel ampli
tout jugement est prématuré. Mais il s'adapte peut-être
mieux à vos enceintes, votre pièce, vos goûts...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/
IDFP
Le #13893851
Jean-Pierre Roche a écrit :
IDFP a écrit :

Impédance d'enceinte au moins égale à impédance de l'ampli.



Ca ne veut rien dire... L'impédance de sortie d'un ampli est proche de
zéro !
La valeur indiquée par le constructeur est l'impédance de charge : soit
une valeur de référence, soit une valeur minimale. Souvent un simple
garde-fou, les valeurs réellement utilisables se trouvant dans la doc...



La régle indiquée, n'est là que pour éviter par exemple de griller un
étage de sortie en utilisant des HP 4 Ohms sur amplis 8 ou 16 Ohms
(ampli transistor).

C'est ce que l'on trouve dans la majorité des livres sur la HIFI.

L'adaptation d'impédance ici premet de fournir le max de puissance sur
les HP.

Mais il est vrai que cette "adaptation" n'est pas toujours d'actualité,
étant donné que certains ampli sont capablent d'accepter 2 Ohms et + en
charge. Il faut voir en fonction de l'ampli.

Dans le doute, la règle s'applique ensuite en peut adapter.

Cdlt

IDFP
Jean-Pierre Roche
Le #13893841
IDFP a écrit :

C'est ce que l'on trouve dans la majorité des livres sur la HIFI.



Heu... C'est pas forcément exact parce que c'est écrit dans
un livre grand public...

L'adaptation d'impédance ici premet de fournir le max de puissance sur
les HP.



Justement l'adaptation d'impédance (impédance égale sur les
deux appareil qu'on relie) sur un ampli de puissance c'est
le court-circuit... Plus généralement, on n'adapte *jamais*
les impédances en audio sous peine de catastrophes diverses
et variées...

Mais il est vrai que cette "adaptation" n'est pas toujours d'actualité,
étant donné que certains ampli sont capablent d'accepter 2 Ohms et + en
charge. Il faut voir en fonction de l'ampli.



Certains amplis acceptent de fonctionner sous des impédances
très basses mais c'est surtout utilisé en diffusion de
puissance où on utilise de nombreuses enceintes. En hifi le
problème ne se pose guère...

Dans le doute, la règle s'applique ensuite en peut adapter.



Il n'y a pas de règle. Seulement des indications du
fabricant de l'ampli...


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/
IDFP
Le #13893821
Jean-Pierre Roche a écrit :
> Heu... C'est pas forcément exact parce que c'est écrit dans un livre
grand public...



j'ai jamais dit grand public ;-)

Justement l'adaptation d'impédance (impédance égale sur les deux
appareil qu'on relie) sur un ampli de puissance c'est le
court-circuit... Plus généralement, on n'adapte *jamais* les impédances
en audio sous peine de catastrophes diverses et variées...



L'adaptation d'impédance donne vu de l'ampli une impédance qui varie en
fonction de la fréquence.

C'est bien la première fois que je lis qu'il ne faut pas adapter
l'impédance en sortie d'ampli. Et que le fait d'adapter l'impédance
causerait des problèmes (lequels ?).
Qu'entendez-vous par adaptation d'impédance ?

Si c'est utiliser des enceintes 8 Ohms sur la sortie 8 Ohms de l'ampli,
j'ai toujours fait de cette manière et je n'ai jamais grillé quoi que ce
soit, pas un ampli ni un HP.

Par contre mettre un HP de 4 Ohms sur une sortie 8 Ohms de l'ampli, il y
a risque de griller l'ampli. Sans que cela ne soit une règle puisque
c'est fonction de l'ampli.

Je ne parle pas au niveau ligne ou on applique un facteur de 10 entre
impédance de source et impédance d'ampli par exemple sans que cela soit
une règle non plus.

Il n'y a pas de règle. Seulement des indications du fabricant de l'ampli...



Qu'il est bon de respecter ...

Cdlt

IDFP
Jean-Louis Matrat
Le #13893811
en ce 21/05/2007 13:05, IDFP nous disait:

Justement l'adaptation d'impédance (impédance égale sur les deux
appareil qu'on relie) sur un ampli de puissance c'est le
court-circuit... Plus généralement, on n'adapte *jamais* les
impédances en audio sous peine de catastrophes diverses et variées...



L'adaptation d'impédance donne vu de l'ampli une impédance qui varie en
fonction de la fréquence.



Allons, allons, relisez-vous... cette phrase ne veut rien dire du tout!


C'est bien la première fois que je lis qu'il ne faut pas adapter
l'impédance en sortie d'ampli. Et que le fait d'adapter l'impédance
causerait des problèmes (lequels ?).
Qu'entendez-vous par adaptation d'impédance ?



Je crois que c'est à vous qu'il faut poser la question! Puisque
l'impédance de l'ampli est à peu près nulle (ah, le générateur de
tension!) adapter l'impédance de la charge, en bone électronique, veut
dire y coller une charge quasi-nulle. Un cours-jus franc et massif, quoi.


Si c'est utiliser des enceintes 8 Ohms sur la sortie 8 Ohms de l'ampli,
j'ai toujours fait de cette manière et je n'ai jamais grillé quoi que ce
soit, pas un ampli ni un HP.



Vi. Mais l'impédance de l'ampli _n'est pas_ 8 ohms!
Les 8 ohms éventuellement mentionnés par le constructeur de l'ampli sont
l'impédance de charge que l'ampli peut alimenter dans les conditions de
sa spec (puissance, disto, etc.)

JLM
IDFP
Le #13893801
Jean-Louis Matrat a écrit :

Allons, allons, relisez-vous... cette phrase ne veut rien dire du tout!



on est bien d'accord pour dire que l'impédance varie en fonction de la
fréquence non ?

Je crois que c'est à vous qu'il faut poser la question! Puisque
l'impédance de l'ampli est à peu près nulle (ah, le générateur de
tension!) adapter l'impédance de la charge, en bone électronique, veut
dire y coller une charge quasi-nulle. Un cours-jus franc et massif, quoi.



Oui mais ça n'est jamais véritablement le cas non ?

Vi. Mais l'impédance de l'ampli _n'est pas_ 8 ohms!



j'ai jamais dit ça :-)

Les 8 ohms éventuellement mentionnés par le constructeur de l'ampli sont
l'impédance de charge que l'ampli peut alimenter dans les conditions de
sa spec (puissance, disto, etc.)



C'est bien ce que j'ai spécifié dans mes deux mails précédents :-)

IDFP
Publicité
Poster une réponse
Anonyme