Question pour ingé son

Le
Jean-Louis Matrat
Bonjour,

ou pour quiconque s'y connaît un peu.

Vala. C'est à propos d'un "effet" dont au sujet duquel je m'interroge
sur son utilité, sinon les raisons de son utilisation.
Prendre un disque de variétoche, et repérer un passage où le
chanteur/chanteuse "pousse la note".
J'ai repéré ça sur un Katie Melua, et là je viens de l'entendre dans le
poste sur un Michel Sardou, Chanteur de jazz.
Quand le Sardou attaque "chanteur de jaaazzz", on lui colle de la
réverb ou quelque chose comme ça, et à l'écoute, ça fait comme un
travelling arrière, il s'éloigne donc on ne l'entend pas plus fort alors
qu'il donne de la voix, et il en a quand même un peu.
Sur ce morceau, c'est pas trop caricatural, mais pour Katie Melua on a
l'impression qu'elle est accrochée à un élastique qu'on lâche, ça en est
assez ridicule.
Naturellement, la mesure d'après, elle est de retour au premier plan, le
nez sur le micro.
Je suppose que c'est une ruse accessoire de compression de dynamique, et
je serais juste curieux d'en savoir un peu plus, dosage plus ou moins
heureux de la réverb, niveau d'atténuation effectif, comprendre le truc,
quoi.

Merci d'avance,

JLM
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Stephane Dupille
Le #13891341
Jean-Louis Matrat
Quand le Sardou attaque "chanteur de jaaazzz...", on lui colle de la
réverb ou quelque chose comme ça, et à l'écoute, ça fait comme un
travelling arrière, il s'éloigne donc on ne l'entend pas plus fort
alors qu'il donne de la voix, et il en a quand même un peu.



C'est à mon avis la conjugaison de plusieurs effets. Pour commencer,
tu remarqueras que tous les chanteurs ont tendance à s'éloigner de
leur micro quand ils portent des notes un peu longues. Ensuite, oui,
la compression qui en remet une couche, la reverb qui est un peu
poussée façon pute, les autres effets façon playskool, etc.

Sur ce morceau, c'est pas trop caricatural, mais pour Katie Melua on a
l'impression qu'elle est accrochée à un élastique qu'on lâche, ça en
est assez ridicule.



Tu peux pas envoyer un extrait ?
Dominique Bourdeau
Le #13891331
Bonjour,

De quel morceau de Katie Melua s'agit-il ?

"Jean-Louis Matrat" 467ba7f5$0$5114$
Bonjour,

...ou pour quiconque s'y connaît un peu.

Vala. C'est à propos d'un "effet" dont au sujet duquel je m'interroge sur
son utilité, sinon les raisons de son utilisation.
Prendre un disque de variétoche, et repérer un passage où le
chanteur/chanteuse "pousse la note".
J'ai repéré ça sur un Katie Melua, et là je viens de l'entendre dans le
poste sur un Michel Sardou, Chanteur de jazz.
Quand le Sardou attaque "chanteur de jaaazzz...", on lui colle de la
réverb ou quelque chose comme ça, et à l'écoute, ça fait comme un
travelling arrière, il s'éloigne donc on ne l'entend pas plus fort alors
qu'il donne de la voix, et il en a quand même un peu.
Sur ce morceau, c'est pas trop caricatural, mais pour Katie Melua on a
l'impression qu'elle est accrochée à un élastique qu'on lâche, ça en est
assez ridicule.
Naturellement, la mesure d'après, elle est de retour au premier plan, le
nez sur le micro.
Je suppose que c'est une ruse accessoire de compression de dynamique, et
je serais juste curieux d'en savoir un peu plus, dosage plus ou moins
heureux de la réverb, niveau d'atténuation effectif, comprendre le truc,
quoi.

Merci d'avance,

JLM


Jean-Louis Matrat
Le #13891321
en ce 22/06/2007 13:33, Stephane Dupille nous disait:

Sur ce morceau, c'est pas trop caricatural, mais pour Katie Melua on a
l'impression qu'elle est accrochée à un élastique qu'on lâche, ça en
est assez ridicule.



Tu peux pas envoyer un extrait ?



OK, je recherche le morceau et j'en fait un bout de mp3.

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13891311
en ce 22/06/2007 13:33, Stephane Dupille nous disait:

Sur ce morceau, c'est pas trop caricatural, mais pour Katie Melua on a
l'impression qu'elle est accrochée à un élastique qu'on lâche, ça en
est assez ridicule.



Tu peux pas envoyer un extrait ?



Si tu as l'enregistrement: Spider's web, dans Piece by Piece.
Dans un autre genre, avec peut-être l'excuse d'une recherche esthétique,
Patricia Barber, Mourning Grace, dans Café Blue.

Autrement, c'est archi-fréquent avec les beuglantes du Star'ac que
j'entends au super marché, mais là j'ai pas les disques ;-)

JLM
Alain Brillant
Le #13891301
"Jean-Louis Matrat"
Je suppose que c'est une ruse accessoire de compression de dynamique, et
je serais juste curieux d'en savoir un peu plus, dosage plus ou moins
heureux de la réverb, niveau d'atténuation effectif, comprendre le truc,
quoi



Peut être juste un tout bête limiteur qui réduit le gain lorsque le signal
dépasse un certain niveau et qui reviens en position initiale lorsque le
niveau reviens en dessous du niveau déterminé. On règle le niveau et la
vitesse de relâchement. En fait, c'est un compresseur mais un peu moins
sophistiqué. Le compresseur change le rapport d'amplification en fonction du
niveau du signal alors que le limiteur produit un niveau de sortie constant
dès le seuil dépassé.
Jean-Louis Matrat
Le #13891291
en ce 22/06/2007 19:15, Alain Brillant nous disait:
Peut être juste un tout bête limiteur qui réduit le gain lorsque le
signal dépasse un certain niveau et qui reviens en position initiale
lorsque le niveau reviens en dessous du niveau déterminé. On règle le
niveau et la vitesse de relâchement. En fait, c'est un compresseur mais
un peu moins sophistiqué. Le compresseur change le rapport
d'amplification en fonction du niveau du signal alors que le limiteur
produit un niveau de sortie constant dès le seuil dépassé.



C'est plus chiadé que ça. Il y a très nettement de la réverb ajoutée,
sur la voix seulement, avec un effet de modification de la position dans
l'espace du chanteur. Rien à voir avec un recul de quelques dizaine de
cms, c'est beaucoup plus important que ça. Pour Sardou, par exemple, la
sensation c'est qu'il est projeté en arrière et en hauteur, genre en
haut de l'escalier d'une scène de music-hall, mais sans perception de
mouvement. Couplet, il est sur le devant de la scène, refrain, en haut
de l'escalier. Pour Katie Melua, c'est plutôt un mouvement de balancier.
Sans vouloir la ramener sur mon matos, il faut dire que je ne remarque
ce genre de choses que depuis que j'ai mes monitors JBL-4410A. Trop
cruellement révélatrices, peut-être, sur ces bricolages sonores...

JLM
Alain Brillant
Le #13891131
"Jean-Louis Matrat"
C'est plus chiadé que ça. Il y a très nettement de la réverb ajoutée, sur
la voix seulement, avec un effet de modification de la position dans
l'espace du chanteur. Rien à voir avec un recul de quelques dizaine de
cms, c'est beaucoup plus important que ça. Pour Sardou, par exemple, la
sensation c'est qu'il est projeté en arrière et en hauteur, genre en haut
de l'escalier d'une scène de music-hall, mais sans perception de
mouvement. Couplet, il est sur le devant de la scène, refrain, en haut de
l'escalier.



Je viens de l'écouter.
La réverb est constante sur ce disque pas seulement sur le refrain. Je note
aussi un peu d'écho et un léger phasing. Bon, sur le refrain, j'ai
l'impression qu'il y a une réverb longue qui se superpose à la voix sans
reverb peut être pour donner l'impression d'une note tenue plus longtemps au
même niveau. Le Sardou à peut être du mal à tenir la note. La voix sans
effet diminue de niveau en même temps que la reverb augmente. L'ensemble
diminuant sensiblement, peut être juste une baisse au potar de niveau pour
que l'effet ne soit pas trop fort, ça donne l'impression effectivement qu'il
s'enfonce dans un tunnel. On peut obtenir un peu le même effet, en plus
naturel, avec un compresseur/expanseur, genre Santana qui fait durer la note
de sa Gibson plus longtemps que son sustain naturel ne le permet.

Bon je suis pas spécialiste c'est juste par rapport aux différents effets
que j'ai pu utiliser sur guitare et basse. Je me plante peut être
complètement au niveau de la voix d'autant que c'est un WMA que je viens
d'écouter au casque sur le PC.
Jean-Louis Matrat
Le #13891121
en ce 23/06/2007 17:23, Alain Brillant nous disait:

obtenir un peu le même effet, en plus naturel, avec un
compresseur/expanseur, genre Santana qui fait durer la note de sa Gibson
plus longtemps que son sustain naturel ne le permet.



Merci pour cette indication, qui va dans le sens de ce qui pique ma
curiosité, autant le "comment c'est fait" que le "pourquoi le faire".


Bon je suis pas spécialiste c'est juste par rapport aux différents
effets que j'ai pu utiliser sur guitare et basse. Je me plante peut être
complètement au niveau de la voix d'autant que c'est un WMA que je viens
d'écouter au casque sur le PC.



Oh, moi c'était dans la voiture, et nous savons que le FM ce n'est que
du lossy transmis par satellite, de toute façon. Cela dit, il n'est pas
impossible que la compression WMA ou mp3 escamote une partie des
informations qui permettraient d'analyser mieux le bidouillage.

JLM
Alain Brillant
Le #13891111
"Jean-Louis Matrat" a écrit

Merci pour cette indication, qui va dans le sens de ce qui pique ma
curiosité, autant le "comment c'est fait" que le "pourquoi le faire".



Moi aussi j'adore savoir comment sont réalisés nos disques. J'ai toujours
été fasciné par le métier d'ingénieur du son, enfin comme il se pratiquait
avant. Tous les amateurs de rock connaissent la série de DVD "Classic
Album". Je viens pour la nième fois de regarder/écouter le "Dark Side Of The
Moon", un must.
Alain Brillant
Le #13891071
"MELMOTH"
Et sans résonances, si possible...



Alors plus de problèmes, tu as enfin réussi à maîtriser tes monstres, ça
marche bien ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme