question a/s /media

Le
Jean-Jacques Gerbaud
Bonjour à tous,

Me voici de retour pour vous demander à nouveau votre aide.

Je suis sous LinuxMint 18 que je viens d'installer.

Avant d'aller plus loin dans la découverte de cette nouvelle
distribution, j'ai fait une sauvegarde sur mon disque externe sur lequel
j'ai fait 3 partitions : A et B en ext4 et W en ntfs.

J'ai eu la surprise de voir que celle-ci a été faite sur /media/user/A
alors que j'avais demandé de la faire sur A (sans passer par /media).

Ma question est donc : comment faire pour utiliser A et B directement,
je veux dire pouvoir l'utiliser d'un ordinateur à l'autre (sous Linux)
sans avoir un tas de problèmes pour récupérer la sauvegarde.

Évidemment, je ne veux pas utiliser la sauvegarde du système pour
l'utiliser sur un autre ordinateur mais, je voudrais installer, sur
l'autre ordinateur, les photos, documents et autres dossiers personnels
mis dans A ou B.

Comme d'habitude, je compte sur vous pour me donner les bons conseils
que je m'efforcerai de suivre.

Merci d'avance

--
JJG

Entre Dauphiné et PACA!
découvrez la généalogie et l'histoire de votre famille :
http://memoire-des-hommes.fr/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Nicolas George
Le #26408610
Jean-Jacques Gerbaud , dans le message
j'ai fait 3 partitions : A et B en ext4 et W en ntfs.

C'est quoi, ces lettres ?
Ce n'est pas juste de la moquerie, le reste du message laisse largement
entendre un malentendu profond sur ce que sont une partition, un système de
fichier et un point de montage, et cette phrase me semble près du coeur de
l'incompréhension.
Jean-Jacques Gerbaud
Le #26408620
Le 01/09/2016 à 11:47, Nicolas George a écrit :
Jean-Jacques Gerbaud , dans le message
j'ai fait 3 partitions : A et B en ext4 et W en ntfs.

C'est quoi, ces lettres ?
Ce n'est pas juste de la moquerie, le reste du message laisse largement
entendre un malentendu profond sur ce que sont une partition, un système de
fichier et un point de montage, et cette phrase me semble près du coeur de
l'incompréhension.


ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un
exemple.
Ce que je veux dire c'est que j'ai un disque dur externe avec trois
partitions : 2 en ext4 et 1 en ntfs.
Je veux pouvoir les utiliser comme partitions de sauvegarde et y mettre
ce que je veux dedans.0
Je souhaite que le contenu de ces partitions soit accessible depuis
n'importe quel ordinateur disposant de Linux ou de Windows. Or, lorsque
j'essaie d'ouvrir les partitions, après copie de certains fichiers sur
/A ou /B, ceux-ci ne sont pas copiés sur /A ou /B (exemple de nom de
partition) mais sur /media/user/A (ou /B)
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais l'utilisation d'un
disque dur externe est justement de pouvoir l'utiliser en dehors du
système !
Merci de votre compréhension.
--
JJG
Entre Dauphiné et PACA!
découvrez la généalogie et l'histoire de votre famille :
http://memoire-des-hommes.fr/
Nicolas George
Le #26408621
Jean-Jacques Gerbaud , dans le message
ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un
exemple.

Même si c'est un exemple, il reste un problème fondamental : une partition,
en toute généralité, ça n'a pas de nom.
Donc à la base, il y a de toutes façons une confusion. Une partition peut
avoir un label, mais seulement dans certaines circonstances. Le filesystem
sur une partition peut avoir un label, de manière complètement indépendante
de la partition.
Or, lorsque
j'essaie d'ouvrir les partitions, après copie de certains fichiers sur
/A ou /B, ceux-ci ne sont pas copiés sur /A ou /B (exemple de nom de
partition) mais sur /media/user/A (ou /B)

Mais surtout, tout ceci n'a aucun rapport direct avec le point de montage,
or dans la phrase précédente, il s'agit de points de montage.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais l'utilisation d'un
disque dur externe est justement de pouvoir l'utiliser en dehors du
système !

Mais on soupçonne que tu veux l'utiliser aussi sur le système, et pour ça il
faut le monter quelque part.
Dominique MICOLLET
Le #26408627
Bonjour,
Jean-Jacques Gerbaud wrote:
ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un

...
système !

En cette matière, il y a une différence majeure entre Windows et Unix qui
est que Windows crée autant d'arborescences - étiquetées par des lettres -
qu'il voit de périphériques, alors qu'Unix n'utilise qu'une arborescence à
laquelle il greffe, via un point de montage, les périphériques qu'il voit.
Donc, lorsqu'Unix monte votre "partition" A (en réalité le système de
fichier dont l'étiquette est A) automatiquement en /media/user/A, il fait ce
qu'il doit faire.
Monté sur une autre machine Unix, la même partition sera dans
/media/autre_user/A ou ailleurs selon la manière dont l'automonteur est
configuré (il fut une époque ou le point de montage était /media/A).
Sous Windows, je ne sais pas (de toute façons, ext4 sous Windows.....)
Ainsi quand vous copiez un fichier dans /media/user/A, il est physiquement
copié au premier niveau de l'arborescence du système de fichier de la
partition A.
Si vous voulez absolument que A se monte dans /A, il faudra :
- créer le répertoire /A
- monter manuellement la partition A dans /A
ou
- configurer l'automonteur pour qu'il le fasse ainsi pour vous.
Je ne sais pas faire ce dernier point parce l'automontage en /media/... ne
me gêne absolument pas.
Petite pique amicale: si vous voulez un système d'exploitation qui se
comporte exactement comme Windows, je ne saurai trop vous suggérer
d'utiliser Windows.
Cordialement
Dominique
Sergio
Le #26408640
Le 01/09/2016 à 14:52, Dominique MICOLLET a écrit :
Bonjour,
Jean-Jacques Gerbaud wrote:
ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un

...
système !

En cette matière, il y a une différence majeure entre Windows et Unix qui
est que Windows crée autant d'arborescences - étiquetées par des lettres -
qu'il voit de périphériques, alors qu'Unix n'utilise qu'une arborescence à
laquelle il greffe, via un point de montage, les périphériques qu'il voit.

À propos des clefs USB, un bug, sous toutes les versions de Windows :
Si on partitionne (sous Linux, par exemple) une clef USB en plus d'une partition, Windows ne vois que la première.
Effet de bord : J'ai des clefs avec un petit système de dépannage sur une partition (invisible de Windows) et mes données sur l'autre.
--
Serge http://leserged.online.fr/
Mon blog: http://cahierdesergio.free.fr/
Soutenez le libre: http://www.framasoft.org
JJG
Le #26408724
Le 01/09/2016 à 18:02, Sergio a écrit :
Le 01/09/2016 à 14:52, Dominique MICOLLET a écrit :
Bonjour,
Jean-Jacques Gerbaud wrote:
ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un

...
système !

En cette matière, il y a une différence majeure entre Windows et Unix qui
est que Windows crée autant d'arborescences - étiquetées par des
lettres -
qu'il voit de périphériques, alors qu'Unix n'utilise qu'une
arborescence à
laquelle il greffe, via un point de montage, les périphériques qu'il
voit.

À propos des clefs USB, un bug, sous toutes les versions de Windows :
Si on partitionne (sous Linux, par exemple) une clef USB en plus d'une
partition, Windows ne vois que la première.
Effet de bord : J'ai des clefs avec un petit système de dépannage sur
une partition (invisible de Windows) et mes données sur l'autre.

Je reprends le fil avec quelque déception !
Je croyais m'être fait comprendre mais je constate que non ! Mais la
faute m'en revient, certainement ! :-)
Mon point de vue est le suivant :
J'ai un disque dur externe de 500 Go, avec trois partitions :
- /A, /B, (en système de fichiers ext4, destinées aux sauvegardes
- /C, en ntfs, destinées à mes enfants lorsqu'ils veulent utiliser une
partition Windows, qu'ils utilisent eux mêmes, ce que je ne fais pas, moi.
Ces partitions sont reconnues par le système comme /dev/sdc1, /dev/sdc2
et /dev/sdc3
Lorsque je fais une copie de fichiers de mon /home vers /A, je ne
retrouve pas le fichier si je branche le DD sur un autre ordinateur dont
le seul système d'exploitation est Linux.
Le fait que le système fasse les sauvegardes (ou copies de fichiers)
sur /media/user/A est très pénalisant car si la sauvegarde fait 40 GO,
elle rendra le système de l'autre ordinateur (dont la partition / est de
25 GO) inbootable ! Et si je fais une sauvegarde, c'est évidemment pour
la retrouver !
J'avoue que j'ai négligé la différence entre point de montage et label
mais je répète que les *répertoires* /A, /B et /C existent bel et
bien sur mon ordinateur. Et pourtant les sauvegardes se retrouvent sur
/media/user/A, ce qui m'a causé une belle pagaille dans mon système
justement parce que ma / était saturée (pleine à 100 %).
Pour répondre, amicalement à Dominique Micollet, j'ai utilisé Windows
pour me dégrossir en informatique en 1991 pendant quelques mois. Ce
système, cette façon de procéder ne me convenait pas. Je suis donc très
vite passé à Linux, à ma grande satisfaction, malgré tous les problèmes
que j'ai dû surmonter, seul et grâce à la documentation. Depuis,
repasser à Windows.... non merci. Je suis le seul, dans la famille à
utiliser Linux : 4 enfants et une épouse tous sous Windows ! et je ne
parle pas des petits enfants, voisins, amis et connaissances diverses.
Mais, un espoir : l'aîné de mes enfants a installé Ubuntu depuis
quelques mois et en est très satisfait.
Je reprends donc ma question : comment faire pour que mes sauvegardes
soient faites sur /A ou /B et non pas sur /media/user/A ? (Ayant créé
les partitions /A, /B et /C sous root, peut être ne s'agit il que de
simples droits d'accès, non ?)
Merci de vos lumières
--
JJG
Entre Dauphiné et PACA!
découvrez la généalogie et l'histoire de votre famille :
http://memoire-des-hommes.fr/
Nicolas George
Le #26408723
JJG , dans le message
J'avoue que j'ai négligé la différence entre point de montage et label

Eh bien il faut arrêter. Première étape : avoir les idées claires.
Dominique MICOLLET
Le #26408732
Bonjour,
JJG wrote:
J'ai un disque dur externe de 500 Go, avec trois partitions :
- /A, /B, (en système de fichiers ext4, destinées aux sauvegardes
- /C, en ntfs, destinées à mes enfants lorsqu'ils veulent utiliser une
partition Windows, qu'ils utilisent eux mêmes, ce que je ne fais pas, moi.
Ces partitions sont reconnues par le système comme /dev/sdc1, /dev/sdc2
et /dev/sdc3

Nous sommes donc d'accord que les partitions sont /dev/sdcn où n E {1,2,3}.
Je suppute donc que /A, /B, /C sont des répertoires créés avec la commande
mkdir.
Je pressens donc que vous confondez répertoire et partition.
Lorsque je fais une copie de fichiers de mon /home vers /A, je ne
retrouve pas le fichier si je branche le DD sur un autre ordinateur dont
le seul système d'exploitation est Linux.

Normal : votre fichier a été recopié dans le répertoire /A et non dans le
système de fichier de la partition /dev/sdc1 : il est donc dans l'une des
partitions du disque dur interne de votre ordinateur, probablement
/dev/sda1.
Le fait que le système fasse les sauvegardes (ou copies de fichiers)
sur /media/user/A est très pénalisant car si la sauvegarde fait 40 GO,
elle rendra le système de l'autre ordinateur (dont la partition / est de
25 GO) inbootable ! Et si je fais une sauvegarde, c'est évidemment pour
la retrouver !

Pardon ????????
La partition /dev/sdx1 de votre disque amovible est physiquement différente
de la partition montée en / de l'autre ordinateur : pourquoi y aurait-il
conflit ?

J'avoue que j'ai négligé la différence entre point de montage et label
mais je répète que les *répertoires* /A, /B et /C existent bel et
bien sur mon ordinateur. Et pourtant les sauvegardes se retrouvent sur
/media/user/A, ce qui m'a causé une belle pagaille dans mon système
justement parce que ma / était saturée (pleine à 100 %).

Je ne comprends pas vraiment ce que vous voulez écrire.
Pour répondre, amicalement à Dominique Micollet, j'ai utilisé Windows

....
quelques mois et en est très satisfait.

Bien. Je reconnais ma méchanceté.
Je reprends donc ma question : comment faire pour que mes sauvegardes
soient faites sur /A ou /B et non pas sur /media/user/A ?

À la main :
en tant que root
#mount -t ext4 /dev/sdc1 /A
en tant qu'utilisateur
$ cp le_fichier /A
en tant que root
#umount /dev/sdc1
De manière automatique, je ne sais pas et je ne ferai pas l'effort de
chercher car /media/user/A est un point de montage qui me convient
parfaitement.
Et je ne comprends pas pourquoi cela ne vous convient pas.
Cordialement
Dominique.
Sergio
Le #26408731
Le 02/09/2016 à 16:22, JJG a écrit :
Jean-Jacques Gerbaud wrote:
ce ne sont évidemment pas les noms exacts des partitions, c'est juste un



Je reprends le fil avec quelque déception !
Je croyais m'être fait comprendre mais je constate que non ! Mais la faute m'en revient, certainement ! :-)
Mon point de vue est le suivant :
J'ai un disque dur externe de 500 Go, avec trois partitions :
- /A, /B, (en système de fichiers ext4, destinées aux sauvegardes
- /C, en ntfs, destinées à mes enfants lorsqu'ils veulent utiliser une partition Windows, qu'ils utilisent eux mêmes, ce que je ne
fais pas, moi.
Ces partitions sont reconnues par le système comme /dev/sdc1, /dev/sdc2 et /dev/sdc3
Lorsque je fais une copie de fichiers de mon /home vers /A, je ne retrouve pas le fichier si je branche le DD sur un autre
ordinateur dont le seul système d'exploitation est Linux.
Le fait que le système fasse les sauvegardes (ou copies de fichiers) sur /media/user/A est très pénalisant car si la sauvegarde
fait 40 GO, elle rendra le système de l'autre ordinateur (dont la partition / est de 25 GO) inbootable ! Et si je fais une
sauvegarde, c'est évidemment pour la retrouver !
J'avoue que j'ai négligé la différence entre point de montage et label mais je répète que les *répertoires* /A, /B et /C existent
bel et
bien sur mon ordinateur. Et pourtant les sauvegardes se retrouvent sur /media/user/A, ce qui m'a causé une belle pagaille dans mon
système justement parce que ma / était saturée (pleine à 100 %).

Eh bien, il te suffit, *sur chaque machine* de te bricoler un /etc/fstab aux petits oignons pour monter tes partitions sur les
répertoires que tu veux.
man fstab
et
man mount
te seront utiles.
(et dans fstab utiliser les UUID pour repérer tes partitons plutôt que les labels)
--
Serge http://leserged.online.fr/
Mon blog: http://cahierdesergio.free.fr/
Soutenez le libre: http://www.framasoft.org
Nicolas George
Le #26408746
Sergio , dans le message écrit :
Eh bien, il te suffit, *sur chaque machine* de te bricoler un /etc/fstab
aux petits oignons pour monter tes partitions sur les
répertoires que tu veux.

Ça suffit, mais c'est une très mauvaise idée, comme de conseiller d'utiliser
un marteau à quelqu'un qui a juste la flemme de chercher le bon tournevis.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme