question sur le rds defilant titre chansons

Le
Frédéric MONFORT
Bonjour?
j'ai une petite question?
pouvez vous m'eclaircir
Est-ce que la fonction de l'affichage des titres de chanson avec le rds est
officiellement autorisée en france ou pas

Merçi d'avance de vos reponses





Antivirus avast! : message Sortant sain.
Base de donnees virale (VPS) : 071230-0, 30/12/2007
Analyse le : 30/12/2007 19:10:19
avast! - copyright (c) 1988-2007 ALWIL Software.
http://www.avast.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry VIGNAUD
Le #13467501
On Sun, 30 Dec 2007 19:10:18 +0100, "Frédéric MONFORT"

Bonjour?
j'ai une petite question?
pouvez vous m'eclaircir
Est-ce que la fonction de l'affichage des titres de chanson avec le rds est
officiellement autorisée en france ou pas

Merçi d'avance de vos reponses



Il n'y a pas de textes législatifs ou réglementaires français qui l'interdise,
mais il n'y a pas d'autorisation du CSA qui autorise une radio à diffuser
autre chose que le nom de la radio au niveau de l'info PS.

Il me semble juste que c'est contraire au principe de la norme RDS, mais
techniquement cela fonctionne, c'est d'ailleurs utilisé par le réseau Radio
Classique, en ce moment, au moins sur l'émetteur de la tour Eiffel.

Reste également à savoir pourquoi le CSA ne publie plus aucune information
quant à l'utilisation de données RDS dans ses autorisations ? Je pense
notamment aux nouvelles autorisations délivrées ? Est-ce désormais une info
qui n'est plus publique et incluse dans la convention entre la radio et le CSA
mais qui n'est pas publiée au JO ?




Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
mpx958
Le #13467461
A mon avis, le CSA ne publie plus d'infos sur l'utilisation du RDS car
il a d'autres chats à fouetter en ce moment ! La plupart des
autorisations publiées dans le cadre des résultats des derniers appels
à candidature concernent des radios existantes, et qui se sont déjà
vues attribuer un identifiant (PI). La ré-autorisation d'une radio ne
nécessite pas de revenir sur ce genre de chose.

S'agissant du "PS défilant", il n'est juste pas prévu par la norme. Le
PS est un champ statique de 8 caractères, et aucun mécanisme n'existe
pour signaler aux récepteurs que l'affichage doit être réactualisé
(contrairement au "radiotext", qui utilise un "flag" signalant qu'un
nouveau texte est transmis, qui remplacera le texte courant). Par
ailleurs il n'existe pas de norme spécifiant le nombre de fois ou un
PS doit être reçu d'une manière identique avant d'être considéré comme
valide. Sur certains récepteurs, cet affichage peut être immédiat (au
fur et à mesure de la réception, le mécanisme de synchro/détection/
correction d'erreur par CRC étant alors considéré comme suffisant),
sur d'autres, cela se fera une fois reçues les 4 paires de caractères
(donc le PS complet) deux ou trois fois, pour vérification. L'absence
de spécifications précises rend donc l'utilisation du PS défilant un
peu aléatoire, et très dépendante de la qualité de réception. De p lus,
afficher des infos par blocs successifs de 8 caractères ne donne pas
un résultat toujours très lisible, contrairement au radiotext qui
utilise des messages de 64 caractères, qui sont stockés dans les
récepteurs, et peuvent défiler d'une manière beaucoup plus lisible.

DVORAK
SYMPHONI
N 9 DU
NOUVEAU
MONDE
DERNIER
MVT

ou encore:

BEETHOVE
SYMPH
N 4
ALLEGRO
FINAL

(affichage en 27 secondes)

On a beau être dans l'ère des SMS, je trouve que cela manque un peu de
tenue, par rapport à un défilement de radiotext de 64 caractères...
Thierry VIGNAUD
Le #13467451
On Sun, 30 Dec 2007 19:53:50 +0100, Nicolas Croiset


Je pense que le CSA régit que les codes pouvant influencer les
récepteurs dans la réception et générer éventuellement des problèmes si
la gestion de ces codes est mal faite. Les autres codes n'ayant pas
d'influence, cela ne pose aucun problème.



Sur ce principe ça me paraît évident que seul le PI doit être géré et attribué
par le CSA.

Mais alors pourquoi le CSA publie-t-il (ou a-t-il publié) au journal officiel
des décisions intégrant des annexes comportant les codes PI, PS, AF, TA, TP ?
Pourquoi lorsqu'une radio change de nom le CSA publie (pas tout le temps, il
est vrai) une décision modificative au JO avec le nouveau nom du code PS ?

Reste aussi à savoir pourquoi des centaines d'autorisations ont été publiées
depuis le début de l'année 2007 sans aucune annexe indiquant les paramètres
RDS. Info qui n'est donc plus publiée ?

A noter que pour la première fois depuis de nombreuses années le rapport
d'activité du CSA (2006) ne fait plus mention de tous les codes RDS attribués
(partie annexes) comme c'était encore le cas pour celui de 2005.
http://www.csa.fr/rapport2005/donnees/annexes/II_radios_RDS.htm


Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Thierry VIGNAUD
Le #13467441
On Sun, 30 Dec 2007 11:20:01 -0800 (PST), mpx958

On a beau être dans l'ère des SMS, je trouve que cela manque un peu de
tenue, par rapport à un défilement de radiotext de 64 caractères...



L'utilisation du PS défilant peut se comprendre en répondant à cette question
: quel est le pourcentage de récepteurs en France équipés pour afficher les
données radiotexte ?


Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Thierry VIGNAUD
Le #13467401
On Sun, 30 Dec 2007 22:28:21 +0100, Nicolas Croiset


Ce sont des nouvelles autorisations et non des renouvellements, les
radios doivent refaire les demandes d'utilisation du RDS conformément à
la nouvelle autorisation.



Si c'est bien le cas, c'est amusant, car pour se compliquer la vie, le CSA ne
fait pas mieux.

Qu'est-ce qui empêche dans la procédure des nouvelles autorisations
(appliquées en à une très large majorité à des radios existantes et titulaires
de codes RDS déjà autorisés) de gérer tout ça d'emblée dès le dépôt du dossier
et si autorisation il y a, pour le CSA, de publier l'annexe RDS en même temps
que l'autorisation ?

Ceci dit non seulement cette absence de mention RDS concerne effectivement les
nouvelles autorisations du plan FM 2006, mais également des renouvellements
d'autorisation, plus d'une centaine publiées rien que ce mois et pas la
moindre trace de cette info. Deux exemples que j'ai sous la main : Radio
Cagnac à Carmaux, Radio Présence Lourdes Pyrénées à Auch et Mirande pour
lesquelles la 1ère décision de reconduction de 2003 mentionnait bien le RDS et
pas la 2ème décision de reconduction qui a été publiée le 19 décembre.


Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
passionfm80
Le #13467341
On 31 déc, 06:58, Nicolas Croiset
Thierry VIGNAUD


>On Sun, 30 Dec 2007 22:28:21 +0100, Nicolas Croiset
>
>>Ce sont des nouvelles autorisations et non des renouvellements, les
>>radios doivent refaire les demandes d'utilisation du RDS conformément à
>>la nouvelle autorisation.

>Si c'est bien le cas, c'est amusant, car pour se compliquer la vie, le CS A ne
>fait pas mieux.

>Qu'est-ce qui empêche dans la procédure des nouvelles autorisations
>(appliquées en à une très large majorité à des radios existante s et titulaires
>de codes RDS déjà autorisés) de gérer tout ça d'emblée dès le dépôt du dossier
>et si autorisation il y a, pour le CSA, de publier l'annexe RDS en même temps
>que l'autorisation ?

Bonjour Thierry,

A ma connaissance rien du tout.



>Ceci dit non seulement cette absence de mention RDS concerne effectivemen t les
>nouvelles autorisations du plan FM 2006, mais également des renouvellem ents
>d'autorisation, plus d'une centaine publiées rien que ce mois et pas la
>moindre trace de cette info. Deux exemples que j'ai sous la main : Radio
>Cagnac à Carmaux, Radio Présence Lourdes Pyrénées à Auch et Mir ande pour
>lesquelles la 1ère décision de reconduction de 2003 mentionnait bien le RDS et
>pas la 2ème décision de reconduction qui a été publiée le 19 d écembre.

Effectivement, le CSA n'a plus fait paraitre pour les reconductions les
données RDS depuis fin juin 2007. Dernier exemple en date Génération
avec la décision 2007-386.

Cependant l'article 4 est toujours présent dans le texte de
l'autorisation : "Toute utilisation d'une sous-porteuse doit être
autorisée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.".

Par contre ce qui va dans ton sens depuis début 2007 iln'y a pas eu
d'autorisations parues pour l'utilisation du RDS. La dernière parution
est la 2006-803.
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB :http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+



Bonjour à tous,
J'ai fait un constat ces vacances :
Une radio Nantaise : SUN FM (93.0) diffuse le nom et titres des
morceaux (2 à 3 fois au début et 2 fois à la fin)
Il est vrai que certaines coupes de mots ne sont pas élégantes... et
que cela perturbe la conduite automobile.
Mais j'ai bien aimé.
A bientôt
Thierry VIGNAUD
Le #13467331
On Mon, 31 Dec 2007 02:25:28 -0800 (PST), wrote:



Bonjour à tous,
J'ai fait un constat ces vacances :
Une radio Nantaise : SUN FM (93.0) diffuse le nom et titres des
morceaux (2 à 3 fois au début et 2 fois à la fin)
Il est vrai que certaines coupes de mots ne sont pas élégantes... et
que cela perturbe la conduite automobile.
Mais j'ai bien aimé.
A bientôt



D'autant que le RDS n'est pas réservé à l'équipement automobile (j'ai un tuner
RDS depuis 16 ans, et un poste portatif ainsi qu'un walkman).

Et nul automobiliste n'est obligé de surveiller plus l'afficheur de son
autoradio que de fixer son attention sur la route et sa conduite :-)


Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
mpx958
Le #13467301
SUN à Nantes a, me semble-t-il, fait une demande au CSA pour
expérimenter l'utilisation du PS défilant pour l'affichage des titres.

Le CSA n'est pas idiot, et l'argument de la distraction des
automobilistes est devenu difficilement défendable depuis l'arrivée
massive du téléphone portable et du GPS, qui constituent, à mon avis,
des distractions bien pires (j'ai été récemment le passager effrayé
d'une voiture dont le conducteur regardait plus le GPS que la route).
Les seuls arguements opposables au PS défilant sont plutôt d'ordre
technique et normatifs. Si une radio souhaite prendre le risque
d'afficher des choses illisibles au lieu d'afficher son nom en
permanence, c'est elle que cela regarde !

S'agissant des publications au JO, je suppose qu'elles ont été
simplifiées par manque de moyens. La succession des appels à
candidatures (avec obligation de réautoriser des radios avant la date
de la fin des autorisations de la zone concernée) entraîne une masse
de travail plus importante qu'à l'accoutumée, tant pour les radios
candidates que pour les services du CSA.
Par ailleurs, si une fréquence d'une radio est renouvelée, mais que
par ailleurs cette même radio utilise d'autres fréquences qui ne sont
pas en cours de renouvellement, il n'est pas nécessaire de republier
l'annexe portant sur le RDS, puisque celle-ci est valable (sauf
possibles exceptions) pour l'ensemble des fréquences de la radio.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme