Question sur la rétention

Le
Jean
Bonjour,

2 questions en fait.
- Il existe déjà un enfermement administratif envers les personnes
jugées dangereuses envers elles-mêmes ou envers les autres. (Cas de
maladie psychiatrique). En quoi un récidiviste potentiel est-il
différent ? C'est bien un malade puisqu'il nécessite des soins
psychiatriques.
- Et si on soumettait la Loi à référendum. (Vox populi vox dei.)
Quelle en serait la valeur ? Le peuple peut-il édicter des Lois?

Cordialement

Jean
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Goulafra
Le #15909591
"Jean" @news.orange.fr:

Bonjour,
2 questions en fait.
- Il existe déjà un enfermement administratif envers les personnes
jugées dangereuses envers elles-mêmes ou envers les autres. (Cas de
maladie psychiatrique). En quoi un récidiviste potentiel est-il
différent ? C'est bien un malade puisqu'il nécessite des soins
psychiatriques.



cela fait partie de la politique anti-démocratique et inégalitaire de ce
gouvernement (la France est - était ? - une république démocratique
égalitaire) : le droit ne doit plus être le même pour tous. La victime
doit être un justiciable dont les intérêts sont supérieurs à ceux de la
collectivité publique. Dès lors, on pourra enfermer à vie des personnes
pour des actes qu'elles POURRAIENT EVENTUELLEMENT commettre, on pourra
condamner des personnes à de lourdes peines sur de simples présomptions
et sans la moindre preuve de leur crime (mais ça c'est déjà le cas
depuis belle lurette dans notre beau pays), on pourra enfermer en
"centre éducatif" des enfants qui POURRAIENT EVENTUELLEMENT devenir
délinquants du fait de leur patrimoine génétique et de leur
environnement social, on pourra juger et condamner des malades mentaux
pour des actes dont - par le fait même qu'ils sont malades mentaux - ils
ne peuvent être responsables, etc (cet etc étant sans autre limite que
le bon vouloir du chef de l'Etat au nom de la sécurité et du droit des
victimes... sauf qu'il N'EXISTE PAS de droit des victimes ! Il n'existe
que le droit, point.)
Pourquoi ? Parce qu'en passant par ce biais (qui ne s'apitoierait pas
sur certains drames humains insoutenables ?), on fait tomber des pans
entiers du droit.
Le pathos est une arme puissante entre les mains d'un démagogue.

- Et si on soumettait la Loi à référendum. (Vox populi vox dei.)
Quelle en serait la valeur ? Le peuple peut-il édicter des Lois?



oui par voie référendaire, ou simplement par le biais des représentants
du peuple au Parlement (oui oui, les députés sont les représentants du
peuple)

Mais (et ça me coûte de le dire) le peuple est bien souvent réfractaire
aux avancées sociales (si aujourd'hui Sarkozy lançait un référendum sur
la peine de mort - ce qui ne m'étonnerait pas outre mesure - m'est avis
que les actions des Ets Guillotin remonteraient en bourse et qu'il n'y
aurait plus de chômeurs chez les Sanson...)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme