question sur le VBR (mp3)

Le
Setup.exe
Bonjour à tous


J'ai eu une discussion avec un musicien qui connaît bien l'informatique,
et qui prétend que le VBR est à bannir absolument, au sens où d'après
lui, son principe même implique une cassure arbitraire (du moins une
transition impossible) entre le moment où le codec encode en haute
définition et le moment ou il choisit de baisser cette résolution
Sans aller dans des réponses trop techniques, est-ce que cela tient la
route ? (entendu qu'un encodage en CBR ou forcément plus sûr, sur ce
point précis)

J'espère ne pas attirer les foudres des audiophiles ici avec une
question sur le mp3, hum
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le Forgeron
Le #24201211
Le 27/01/2012 14:37, Setup.exe nous fit lire :
Bonjour à tous


J'ai eu une discussion avec un musicien qui connaît bien l'informatique,
et qui prétend que le VBR est à bannir absolument, au sens où d'après
lui, son principe même implique une cassure arbitraire (du moins une
transition impossible) entre le moment où le codec encode en haute
définition et le moment ou il choisit de baisser cette résolution ...
Sans aller dans des réponses trop techniques, est-ce que cela tient la
route ? (entendu qu'un encodage en CBR ou forcément plus sûr, sur ce
point précis)



Changer de musicien. Toutes discussions à l'emporte-pièce sans
spécification de la réalisation d'un encodeur particulier est digne des
discussions de bar à vins qui piquent. C'est comme comparer Essence vs
Diesel pour une véhicule routier... 2CV vs Camion Berlier 38T, ou Twingo
Diesel vs Porsch 911 ?
(Le Berlier n'existe peut etre plus, et je ne sais pas si y a des Twingo
en diesel)

Utiliser une FFT tronquée est déjà une cassure. En fait, utiliser un CD
est déjà une cassure... mais qui a les moyens d'avoir à demeure un
orchestre philharmonique, rock etc... ? (avec une école/conservatoire
qui va bien pour l'alimenter... et une salle adaptée...)


J'espère ne pas attirer les foudres des audiophiles ici avec une
question sur le mp3, hum ...



hum... de la m...e à viscosité fixe est-elle meilleure qu'une m...e à
viscosité variable avec des blocs dedans ?
Setup.exe
Le #24237151
Le 1/27/2012 6:47 PM, Le Forgeron a écrit :
Le 27/01/2012 14:37, Setup.exe nous fit lire :
Bonjour à tous


J'ai eu une discussion avec un musicien qui connaît bien l'informatique,
et qui prétend que le VBR est à bannir absolument, au sens où d'après
lui, son principe même implique une cassure arbitraire (du moins une
transition impossible) entre le moment où le codec encode en haute
définition et le moment ou il choisit de baisser cette résolution ...
Sans aller dans des réponses trop techniques, est-ce que cela tient la
route ? (entendu qu'un encodage en CBR ou forcément plus sûr, sur ce
point précis)



Changer de musicien. Toutes discussions à l'emporte-pièce sans
spécification de la réalisation d'un encodeur particulier est digne des
discussions de bar à vins qui piquent. C'est comme comparer Essence vs
Diesel pour une véhicule routier... 2CV vs Camion Berlier 38T, ou Twingo
Diesel vs Porsch 911 ?
(Le Berlier n'existe peut etre plus, et je ne sais pas si y a des Twingo
en diesel)

Utiliser une FFT tronquée est déjà une cassure. En fait, utiliser un CD
est déjà une cassure... mais qui a les moyens d'avoir à demeure un
orchestre philharmonique, rock etc... ? (avec une école/conservatoire
qui va bien pour l'alimenter... et une salle adaptée...)


J'espère ne pas attirer les foudres des audiophiles ici avec une
question sur le mp3, hum ...



hum... de la m...e à viscosité fixe est-elle meilleure qu'une m...e à
viscosité variable avec des blocs dedans ?




pardon je n'avais pas répondu, mais c'est tellement éloquent .. et cela
m'a du coup semblé suffisant (trop fort pour moi, pour le dire
autrement) Merci. Ah, un mot sur Fraunhauffer non ?
pehache
Le #24238421
Le 27/01/12 14:37, Setup.exe a écrit :
Bonjour à tous


J'ai eu une discussion avec un musicien qui connaît bien l'informatique,
et qui prétend que le VBR est à bannir absolument, au sens où d'après
lui, son principe même implique une cassure arbitraire (du moins une
transition impossible) entre le moment où le codec encode en haute
définition et le moment ou il choisit de baisser cette résolution ...
Sans aller dans des réponses trop techniques, est-ce que cela tient la
route ?



Non, ça ne la tient pas.

Pour commencer, l'encodeur "ne baisse pas la résolution" (ça ne veut pas
dire grand chose).

Pour schématiser, le principe de toute compression avec perte est
d'accepter une distortion (dans l'idéal imperceptible) du signal. Le but
du VBR est que cette distortion soit la même quelle que soit la
complexité du passage à encoder: à priori c'est assez logique comme
approche, bien plus que le CBR qui va donner une faible distortion sur
les passages "simples" et une distortion élevée sur les passages complexes.

Là où le bas blesse (en tous cas avec le MP3), c'est que les modèles
psycho-acoustique qui disent si une distortion donnée sur un passage
donné est perceptible ou pas ne sont pas parfaits. Donc la distortion
réelle, perçue par l'auditeur, peut varier d'un passage à l'autre. Mais
c'est encore pire en CBR...

Si on ne veut pas se poser de question avec le MP3 et qu'on n'a pas de
souci d'espace mémoire, le mieux d'encoder en CBR 320kb/s (ou CBR
256kb/s) pour assurer la qualité max possible.

Par contre, si pour une raison quelconque on souhaite un débit plus
faible, le VBR peut être préférable car on aura à priori une distortion
qui sans être constante est censée néanmoins moins varier qu'en CBR.

PS1 : en réalité il existe un autre mode d'encodage entre le CBR et le
VBR : l'ABR (Average Bit Rate). C'est un VBR qui "essaie" de coller au
débit moyen demandé, mais en s'autorisant des variations autour de ce
débit moyen. Si on n'a pas confiance dans le VBR c'est une alternative
intéressante, car on a la garantie que la qualité sera au moins aussi
bonne (et souvent meilleure) que le CBR de même débit.

PS2 : le CBR du MP3 n'est en réalité pas un vrai CBR. C'est un CBR
informatique (le débit est réellement constant), mais les frames
successives ne sont pas forcément encodées sur le même nombre de bits:
si une frame donnée nécessite moins de bits que prévu, l'encodeur "met
de côté" les bits non utilisés et utilise pour les frames suivantes si
il a besoin. C'est le mécanisme du "réservoir de bits". L'ABR est en
fait un CBR qui aurait un réservoir de bits infini.
Setup.exe
Le #24285341
Merci pour cette explication, finalement préférable à l'humour caca de
la réponse précédente (quoique humour et franc-parler soient aussi les
bienvenus) ...

Cordialement ..



Le 2/10/2012 11:19 PM, pehache a écrit :
Le 27/01/12 14:37, Setup.exe a écrit :
Bonjour à tous


J'ai eu une discussion avec un musicien qui connaît bien l'informatique,
et qui prétend que le VBR est à bannir absolument, au sens où d'après
lui, son principe même implique une cassure arbitraire (du moins une
transition impossible) entre le moment où le codec encode en haute
définition et le moment ou il choisit de baisser cette résolution ...
Sans aller dans des réponses trop techniques, est-ce que cela tient la
route ?



Non, ça ne la tient pas.

Pour commencer, l'encodeur "ne baisse pas la résolution" (ça ne veut pas
dire grand chose).

Pour schématiser, le principe de toute compression avec perte est
d'accepter une distortion (dans l'idéal imperceptible) du signal. Le but
du VBR est que cette distortion soit la même quelle que soit la
complexité du passage à encoder: à priori c'est assez logique comme
approche, bien plus que le CBR qui va donner une faible distortion sur
les passages "simples" et une distortion élevée sur les passages complexes.

Là où le bas blesse (en tous cas avec le MP3), c'est que les modèles
psycho-acoustique qui disent si une distortion donnée sur un passage
donné est perceptible ou pas ne sont pas parfaits. Donc la distortion
réelle, perçue par l'auditeur, peut varier d'un passage à l'autre. Mais
c'est encore pire en CBR...

Si on ne veut pas se poser de question avec le MP3 et qu'on n'a pas de
souci d'espace mémoire, le mieux d'encoder en CBR 320kb/s (ou CBR
256kb/s) pour assurer la qualité max possible.

Par contre, si pour une raison quelconque on souhaite un débit plus
faible, le VBR peut être préférable car on aura à priori une distortion
qui sans être constante est censée néanmoins moins varier qu'en CBR.

PS1 : en réalité il existe un autre mode d'encodage entre le CBR et le
VBR : l'ABR (Average Bit Rate). C'est un VBR qui "essaie" de coller au
débit moyen demandé, mais en s'autorisant des variations autour de ce
débit moyen. Si on n'a pas confiance dans le VBR c'est une alternative
intéressante, car on a la garantie que la qualité sera au moins aussi
bonne (et souvent meilleure) que le CBR de même débit.

PS2 : le CBR du MP3 n'est en réalité pas un vrai CBR. C'est un CBR
informatique (le débit est réellement constant), mais les frames
successives ne sont pas forcément encodées sur le même nombre de bits:
si une frame donnée nécessite moins de bits que prévu, l'encodeur "met
de côté" les bits non utilisés et utilise pour les frames suivantes si
il a besoin. C'est le mécanisme du "réservoir de bits". L'ABR est en
fait un CBR qui aurait un réservoir de bits infini.
Dr brigitte crest
Le #24285461
Le 10/02/2012 23:19, pehache a écrit :
Le 27/01/12 14:37, Setup.exe a écrit :
Bs.



Là où le bas blesse (en tous cas avec le MP3),




Il faut changer de "bas" s'ils blessent, pehache... Enfin, moi ils me
blessent!

Dr b.c.
pehache
Le #24298111
On 28 fév, 12:40, Dr brigitte crest
Le 10/02/2012 23:19, pehache a écrit :

> Le 27/01/12 14:37, Setup.exe a écrit :
>> Bs.

> Là où le bas blesse (en tous cas avec le MP3),

Il faut changer de "bas" s'ils blessent, pehache... Enfin, moi ils me
blessent!



oups....
Publicité
Poster une réponse
Anonyme