En quoi une assurance vie est elle une assurance ?

Le
jerome
Bonjour à tous,

en rapport avec ma question precedente, je me suis posé une petite question.

En quoi une assurance vie est elle une assurance ?

Dans une assurance, on verse une prime définitivement acquise à l'assureur,
et si un risque se produit, on touche une indemnité fixe à l'avance ou
fonction du préjudice.

Dans une assurance vie, on verse bien une prime (le montant investit), mais
on peux récupérer à tout moment tout ou partie de cette prime (augmenté des
intérêts ou diminuée si c'est en unité de compte).
Si on n'a pas récupéré les primes versés avant le décès et qu'on décède
(c'est peut être le risque), la prime augmentée des intérêts (ou diminuée si
c'est en unité de compte) est normalement reversée aux héritier ou aux
personne désignés.


Alors, j'ai beau tourner cela dans tous les sens. et j'arrive pas à
comprendre ( je suis peut être idiot je sais pas) en quoi une assurance vie
est une assurance (à part dans son nom) dans le sens habituellement utilisé.

Quelqu'un peut il éclairer ma lanterne ?

Merci.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marc-Antoine
Le #19668641
Je réponds à "jerome" qui a formulé ce qui suit :


Bonjour à tous,

en rapport avec ma question precedente, je me suis posé une petite question.

En quoi une assurance vie est elle une assurance ?

Dans une assurance, on verse une prime définitivement acquise à l'assureur,
et si un risque se produit, on touche une indemnité fixe à l'avance ou
fonction du préjudice.

Dans une assurance vie, on verse bien une prime (le montant investit), mais
on peux récupérer à tout moment tout ou partie de cette prime (augmenté des
intérêts ou diminuée si c'est en unité de compte).
Si on n'a pas récupéré les primes versés avant le décès et qu'on décède
(c'est peut être le risque), la prime augmentée des intérêts (ou diminuée si
c'est en unité de compte) est normalement reversée aux héritier ou aux
personne désignés.


Alors, j'ai beau tourner cela dans tous les sens.... et j'arrive pas à
comprendre ( je suis peut être idiot je sais pas) en quoi une assurance vie
est une assurance (à part dans son nom) dans le sens habituellement utilisé.

Quelqu'un peut il éclairer ma lanterne ?

Merci.



Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"

Dans le cas d'assurances auto ou habitation par exemple, les primes
versées peuvent "servir" à d'autre assurés (sinistrés) on ne récupère
donc rien, alors que pour une assurance vie le capital peut-être
récupéré.

--
Marc-Antoine
RVG
Le #19669411
Marc-Antoine a écrit :
Je réponds à "jerome" qui a formulé ce qui suit :


Bonjour à tous,

en rapport avec ma question precedente, je me suis posé une petite
question.

En quoi une assurance vie est elle une assurance ?

Dans une assurance, on verse une prime définitivement acquise à
l'assureur, et si un risque se produit, on touche une indemnité fixe à
l'avance ou fonction du préjudice.

Dans une assurance vie, on verse bien une prime (le montant investit),
mais on peux récupérer à tout moment tout ou partie de cette prime
(augmenté des intérêts ou diminuée si c'est en unité de compte).
Si on n'a pas récupéré les primes versés avant le décès et qu'on
décède (c'est peut être le risque), la prime augmentée des intérêts
(ou diminuée si c'est en unité de compte) est normalement reversée aux
héritier ou aux personne désignés.


Alors, j'ai beau tourner cela dans tous les sens.... et j'arrive pas à
comprendre ( je suis peut être idiot je sais pas) en quoi une
assurance vie est une assurance (à part dans son nom) dans le sens
habituellement utilisé.

Quelqu'un peut il éclairer ma lanterne ?

Merci.



Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"

Dans le cas d'assurances auto ou habitation par exemple, les primes
versées peuvent "servir" à d'autre assurés (sinistrés) on ne récupère
donc rien, alors que pour une assurance vie le capital peut-être récupéré.




Voui, perso j'utilise une assurance-vie comme plan d'épargne retraite.

--
Jazz up your life!
Jazzez-vous la vie!

http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://rvgjazznstuff.jamendo.net/

"La première arme de la Résistance c'est l'information." Lucie Aubrac
patrick.1200RTcazaux
Le #19678241
Marc-Antoine
Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"



Une assurance sert à se couvrir contre les dommages causés par un risque
éventuel. Quel est le risque encourru qu'une assurance-vie pourrait
couvrir ? Celui de mourir ? Ce n'est pas un risque, c'est un fait
certain.
C'est bizarre, si on y réfléchit. Je comprends bien la notion
d'assurance-décès, qui permet aux proches de percevoir une somme qui les
dédommage du décès du souscripteur (ou d'une autre personne), notammant
si celui-ci a une profession ou des activités à risques. Dans ce cas,
l'assureur évalue l'importance du risque et calcule ses primes en
conséquences. Idem pour une assurance incendie, ou civile, ou auto. Mais
vie ?

La seule chose qui, à mon sens, rattache l'assurance-vie à la notion
d'assurance est que c'est un produit proposé par un assureur et pour
lequel on paye des cotisations à échéances régulières. De ce fait,
peut-être que les particularités de la commercialisation des produits
d'assurance s'appliquent aussi à l'assurance-vie, mais à part ça, je ne
vois pas...

Corrigez-moi si je me trompe, ceci n'est qu'une réflexion personnelle et
purement théorique.

--
Tardigradus
lemeilleur
Le #19678321
On 1 juil, 21:14,
(Tardigradus) wrote:
Marc-Antoine > Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
> garantie) ?
> "Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
> rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au d c s de
> l'assur et, en cas de non-d c s, apr s un certain d lai mentionn sur
> le contrat, en faveur de l'assur "

Une assurance sert se couvrir contre les dommages caus s par un risque
ventuel. Quel est le risque encourru qu'une assurance-vie pourrait
couvrir ? Celui de mourir ? Ce n'est pas un risque, c'est un fait
certain.
C'est bizarre, si on y r fl chit. Je comprends bien la notion
d'assurance-d c s, qui permet aux proches de percevoir une somme qui les
d dommage du d c s du souscripteur (ou d'une autre personne), notammant
si celui-ci a une profession ou des activit s risques. Dans ce cas,
l'assureur value l'importance du risque et calcule ses primes en
cons quences. Idem pour une assurance incendie, ou civile, ou auto. Mais
vie ?

La seule chose qui, mon sens, rattache l'assurance-vie la notion
d'assurance est que c'est un produit propos par un assureur et pour
lequel on paye des cotisations ch ances r guli res. De ce fait,
peut- tre que les particularit s de la commercialisation des produits
d'assurance s'appliquent aussi l'assurance-vie, mais part a, je ne
vois pas...

Corrigez-moi si je me trompe, ceci n'est qu'une r flexion personnelle et
purement th orique.

--
Tardigradus



salut a mes yeux il y as deux possibilités de voir la chose .c est une
épargnes que tu te fait et la peut importe la dénomination si tu
claques avant l échéanche de remboursement merci a toi qui dirons tes
héritiés.
ou c est pour les gogos 'assurance qui éspere que tu meurt le plus
prés possible de l échéance de remboursement car as eu cela produit
des intérets sur le fric que vous leurs confiées.moi perso contre
assurance vie sauf celle qui sont pour couvrir le prêt
hypothéquaire .la je préserve ma famille lol
1
Marc-Antoine
Le #19679241
Je réponds à "Tardigradus" qui a formulé ce qui suit :


Marc-Antoine
Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"



Une assurance sert à se couvrir contre les dommages causés par un risque
éventuel.


Pas toujours justement, on peut assurer un tiers ou soi même, selon la
situation en fin de contrat.
Ainsi le capital constitué sera récupéré par le souscripteur, si
celui-ci est encore en vie à la fin du contrat, ou par le ou les
bénéficiaire(s) désigné(s).

Faut pas systématiquement raisonner "assurance = dommages ou sinistres"

--
Marc-Antoine
Marc-Antoine
Le #19679231
(supersedes
Je réponds à "Tardigradus" qui a formulé ce qui suit :


Marc-Antoine
Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou garantie)
?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une rente
en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"



Une assurance sert à se couvrir contre les dommages causés par un risque
éventuel.


Pas toujours justement, on peut assurer un tiers ou soi même, selon la
situation en fin de contrat.
Ainsi le capital constitué sera récupéré par le souscripteur, si
celui-ci est encore en vie à la fin du contrat, ou par le ou les
bénéficiaire(s) désigné(s), dans le cas contraire. (Fallait-il le
préciser ?) ;-)

Faut pas systématiquement raisonner "assurance = dommages ou sinistres"

--
Marc-Antoine
claude bb
Le #19681821
"Marc-Antoine" 4a4be482$0$415$
(supersedes
Je réponds à "Tardigradus" qui a formulé ce qui suit :


Marc-Antoine
Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"



Une assurance sert à se couvrir contre les dommages causés par un risque
éventuel.


Pas toujours justement, on peut assurer un tiers ou soi même, selon la
situation en fin de contrat.
Ainsi le capital constitué sera récupéré par le souscripteur, si celui-ci
est encore en vie à la fin du contrat, ou par le ou les bénéficiaire(s)
désigné(s), dans le cas contraire. (Fallait-il le préciser ?) ;-)

Faut pas systématiquement raisonner "assurance = dommages ou sinistres"




lés gens ne confondent t'ils pa souvent assurance vie, et assurance décés
cette derniere étant une assurance, au sens ou l'entend Jérome.
Claude BRUN
Le #19681911
claude bb a écrit :
"Marc-Antoine" 4a4be482$0$415$
(supersedes
Je réponds à "Tardigradus" qui a formulé ce qui suit :


Marc-Antoine
Et en quoi l'assurance vie ne serait-elle pas une assurance (ou
garantie) ?
"Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital ou d'une
rente en faveur du conjoint, d'un ayant droit ou d'un tiers au décès de
l'assuré et, en cas de non-décès, après un certain délai mentionné sur
le contrat, en faveur de l'assuré"


Une assurance sert à se couvrir contre les dommages causés par un risque
éventuel.


Pas toujours justement, on peut assurer un tiers ou soi même, selon la
situation en fin de contrat.
Ainsi le capital constitué sera récupéré par le souscripteur, si celui-ci
est encore en vie à la fin du contrat, ou par le ou les bénéficiaire(s)
désigné(s), dans le cas contraire. (Fallait-il le préciser ?) ;-)

Faut pas systématiquement raisonner "assurance = dommages ou sinistres"




lés gens ne confondent t'ils pa souvent assurance vie, et assurance décés
cette derniere étant une assurance, au sens ou l'entend Jérome.




Oh que si !

Pas toujours de leur faute d'ailleurs car le vendeur (qu'on avait le
front d'appeler insepteur !) laissait croire au client queson capital
décès faisait partie de la garantie assurance vie ce qui, au terme du
vrai contrat d'ssurance vie, leur permettait d'apprendre que la prime
payée pour l'assurance décès l'était à fond perdu...
ClBrun
http://ldda.net
Publicité
Poster une réponse
Anonyme